Essai publié le 17 janvier 2019

Essai du casque Arai QV-Pro - La sécurité avant tout

Texte de David Zimmermann

L’emblématique marque nippone possède une réputation qui n’est plus à faire dans le monde de la moto. Les casques Arai sont aujourd’hui encore fabriqués au Japon, à la main, avec un souci tout particulier en ce qui concerne la qualité mais surtout la sécurité.

Pour preuve, le QV Pro le nouveau modèle Sport-Touring de la marque, qui remplace le Quantum ST, possède la même calotte en fibres de verre que leur modèle haut de gamme de course, le RX-7V. Ils ont tout deux obtenu le score maximum au SHARP test, un test d’impact introduit en 2007 par le département des transports en Angleterre après une étude démontrant que les performances en matière de sécurité des casques homologués disponibles sur le marché laissaient parfois à désirer.

La sécurité avant tout

Vous êtes-vous déjà demandé pour quelle raison la calotte des casques Arai a toujours cette forme très sphérique qui peut paraître un peu vieillotte alors que d’autres marques proposent aujourd’hui des formes beaucoup plus anguleuses et agressives ?

La raison est physique. D’un point de vue sécuritaire, c’est la forme qui absorbera le mieux le choc, peu importe le point d’impact. Tous les ajouts concernant les ventilations par exemple, sont faits de telle sorte qu’ils s’arracheront en cas de chute, afin d’éviter de créer un point d’accroche.

Pour les mêmes raisons de sécurité, alors que presque toutes les autres marques intègrent à présent un écran solaire interne, Arai s’en passe encore aujourd’hui. 

En effet, l’espace requis pour loger cette visière interne diminue l’épaisseur du polystyrène sensé absorber le choc en cas d’impact. Sur le modèle QV Pro, Arai propose une visière solaire externe amovible appelé Pro Shade System. Celle-ci a fait son apparition sur son prédécesseur, le Quantum ST.

Le confort et le luxe

Le QV Pro est mon premier casque de la marque nippone. A ma grande surprise et pour la toute première fois de ma carrière de motard, la taille M me va comme un gant (si je peux me permettre l’expression) alors que je porte normalement du L. Après quelques recherches, je découvre que les casques Arai conviennent particulièrement aux têtes… étroites et longues ! Bon, c’est peut-être l’explication pourquoi j’ai en général toujours trop d’espace sur les tempes et le menton qui dépasse sous le casque… Autre avantage, je peux sans aucune gêne porter mes lunettes.

Le rembourrage est doux à souhait et les finitions sont impeccables. Livré avec une visière anti-buée Pinlock dont l’efficacité n’est plus à démontrer ainsi que l’écran solaire externe amovible Pro Shade System, le QV Pro fait bonne figure. Il n’y a qu’à essayer d’actionner les aérations sur l’avant ou l’arrière du casque pour se rendre compte à quel points les ajustements sont précis. Il n’y a pas de jeu et le mouvement à juste la résistance qu’il faut.

Petite mention également à la fixation de la visière dont le système est d’une sophistication à faire mouiller le slip d'un horloger suisse. Les ingénieurs nippons ont dû suer, n’empêche que ça fonctionne bien. Toutefois, je vous conseille fortement de consulter la notice pour les opérations de montage/démontage de celle-ci, car elle nécessite un peu de doigter pour procéder aux étapes dans le bon ordre. La remarque est également valable pour l’écran solaire Pro Shade System.

La visière VAS-V, en plus d'intégrer deux aérations sur le dessus, est également équipée d’un loquet sur la gauche la verrouillant automatiquement lorsqu’elle est en position fermée. Pour la déverrouiller, il faut appuyer avec un doigt sur la gâchette et en même temps tirer la visière vers l’extérieur.

En pratique

Le casque Arai QV Pro m’a accompagné durant la saison 2018 sur tous les événements non tout-terrain. Tout d’abord dans la chaleur du Moto Tour Tunisie, puis sur les AcidTracks ainsi que lors de divers lancements presse, le QV Pro est devenu mon compagnon de prédilection pour la route. Il est très confortable, même après de longues heures de route. Niveau ventilation, il est très bien fourni. Avec une ventilation au niveau du menton, deux ventilations intégrées à la visière qui amènent un filet d’air frais dans le casque, sans gêner les yeux, deux ventilations ajustables sur deux positions sur le dessus du casque et encore trois sorties ajustable à l’arrière. On sent bien leur efficacité, particulièrement en roulant vite. Les ventilations de la partie supérieures ont le défaut de créer un léger sifflement lorsque vous rouler vite sur l’autoroute en position 100% ouverte. 

Habitué à rouler avec des casques avec visière typé enduro, je trouve le Arai QV-Pro agréablement silencieux. Anoncé à 1680g, il fait presque le poids de certains casques modulables. Toutefois son poids n'a pas été un problème pour moi. 

La visière : trop compliquée !

Si la visière est presque une pièce d’horlogerie Suisse d’un point de vue mécanique, à l’utilisation, j’ai vraiment eu du mal à m’y faire au début...

Avec les gants, il est difficile de saisir la finesse du mécanisme qui nécessite de pousser sur un loquet et de tirer la visière vers l’extérieur en même temps à chaque fois qu'on veut l'ouvrir. Je n’ai pas manqué de m’énerver à de nombreuses reprises les premières fois.

A mon avis Arai est allé un pas trop loin là, en oubliant que la visière d’un casque doit être facile à manipuler avec des gants et quand on l’a sur la tête et non sur une table  face à soi.

Toutefois, et spécialement pour rouler sur circuit, l’avantage de ce système à verrouillage est d’être assuré que la visière ne va pas s’ouvrir de manière intempestive. 

L’écran solaire externe : une spécialité Arai

L’écran solaire externe est une spécialité que je n’ai encore vu sur aucune autre marque de casque. Il est réglable en quatre positions. Les crans sont durs, mais facile à actionner et elle tient très bien en place. En position complètement « ouverte », celui-ci agit un peu comme une petite visière de casque cross. En position fermée, il recouvre environ les deux tiers de la visière standard. 

Alors qu’on pourrait s’attendre à de fortes turbulences lorsqu’il est en position ouverte, je dois dire que je n’ai jamais été gêné. Il ne génère pas non plus de turbulences gênantes. Même si l’alternative proposée par Arai fonctionne bien, je trouve perso plus pratique et agréable à l’utilisation d’avoir un écran solaire interne, quitte à perdre un peu en sécurité.

En conclusion

A CHF 839.- (CHF 749.- pour les modèles unis), le Arai QV Pro n’est définitivement pas à la portée de toutes les bourses. C’est un casque haut de gamme Sport Touring qui s’adresse avant tout à ceux pour qui la sécurité est le critère primordial. Il obtient le meilleur score possible au test SHARP. La réputation de la marque en terme de qualité et finition n’est plus à faire et on le vérifie aisément avec le QV Pro. C’est raffiné, les pièces en plastique qui coulissent sont extrêmement bien ajustées et il est dispo dans de nombreux coloris (voir notre galerie).

Les nombreuses ventilations sont très efficaces, avec une mention particulière pour les ventilations inédites présentent sur la partie supérieure de la visière.

D’ailleurs, Arai a peut-être poussé la complication un peu trop loin avec la visière qui est non seulement chère en cas de remplacement, mais dont le système de verrouillage m’a donné du fil à retordre à chaque fois que je voulais l’ouvrir jusqu’à ce que je m’y habitue. Toutefois, l’avantage qu’offre ce système est d’avoir une visière qui ne s’ouvrira pas de façon intempestive lorsque vous roulez sur circuit à haute vitesse.

L’écran solaire externe est une alternative un peu moins pratique qu’un écran solaire interne, mais qui au final fait aussi le job et ravira les inconditionnels de la marque qui désirent une alternative à une visière entièrement fumée. 

David

Au final...

On a aimé :
+
Sécurité
+
Confort
+
Ventilations efficaces
+
Convient parfaitement aux porteurs de lunettes
+
Finitions
On a moins aimé :
-
Système de blocage de la visière pas facile à prendre en main
-
Prix
-
Ecran solaire externe pas aussi pratique qu'un écran interne
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Sécurité
+
Confort
+
Ventilations efficaces
+
Convient parfaitement aux porteurs de lunettes
+
Finitions
On a moins aimé :
-
Système de blocage de la visière pas facile à prendre en main
-
Prix
-
Ecran solaire externe pas aussi pratique qu'un écran interne

Fiche technique

Modèle
Marque :
Arai
Modèle :
QV-Pro
Tailles :
XS, S, M, L, XL, XXL
Poids :
1'680g
Spécificités
Coque :
Fibre PB-Snc2
Tailles de calottes :
4
Ventilations :
7
Pinlock :
inclus
Second écran solaire :
inclus
Fermeture :
boucle racing double D
Bavette de menton :
oui
Mousses pour porteurs de lunettes :
oui
Coloris disponibles
Coloris :
Charged white
 
Charged yellow
 
Triple black
 
Triple white
 
Fluor yellow
 
Diamond white
 
Frost black
 
Diamond black
 
Place black
 
Place white
 
Place red
Catalogue
Prix de vente :
CHF 749.- (uni), CHF 839.- déco
En ligne :

Plus d'articles Equipement

Essai des gants Klim Badlands Aero Pro
Klim, la marque américaine qui a la côte auprès des voyageurs au long court propose depuis 2018 au côté de sa nouvelle combinaison Badlands Pro, une paire de gants d’été, les Badlands Aero Pro.
Shoei IT-HT - Le casque connecté de demain !
Les casques évoluent sans arrêt en termes de design et de sécurité, c'est un fait. Du côté des technologies électroniques, les évolutions sont plutôt mitigées... et pourtant, le marché en serait pourtant friand !
Shoei NXR Graphics - De l'extravagance pour la gamme 2019
Le leader du casque japonais, Shoei, présente une nouvelle série de coloris pour son best-seller, le NXR.
Le groupe Hostettler rachète la société Freidig Moto-Active GmbH
Domicilié à Sursee (LU), Hostettler Group rachète la société Freidig Moto-Active GmbH basée à Sumiswald (BE), avec effet rétroactif au 1er janvier 2019.
Dainese gagne son procès - Alpinestars doit retirer de la vente ses airbags Tech-Air
Après la guerre qui opposait Shark à LS2 pour une violation de brevet, c'est maintenant au tour de Dainese et Alpinestars d'en découdre.
Le groupe Hostettler reprend la distribution de la marque AGV pour la Suisse
L'emblématique marque italienne de casque AGV, change de mains de distribution pour le territoire suisse.

Hot news !

Homologation des silencieux d’échappement en Suisse - Attention aux mauvaises surprises si certificat CE !
S’il y a bien un sujet qui revient continuellement sur les réseaux sociaux, c’est celui de l’homologation des systèmes d’échappements pour la Suisse.
Essai Scott Summer VTD DP - Sauve ta peau quand il fait chaud
Chacun est libre de rouler habillé comme il veut, mais ça me fait toujours bizarre de voir des bras et des jambes nues sur la route. Scott a poussé l'aération de sa Summer VTD DP tellement loin que vous pourriez l'adopter et ne plus rouler sans.
Airbag moto - Le combat d'Alpinestars pour la place de leader
Le marché de l'airbag est hétéroclite. Des géants du secteur des équipements y côtoient des petit fabricants qui ne font que ça. Le nom est peut-être identique, mais les produits sont loin d'être comparables !
Essai gants Five RFX1 - Laissez faire un spécialiste
Trouver les bons gants c'est important, c'est ce qui nous relie aux commandes de la moto. La marque Five s'y consacre exclusivement, à la recherche du meilleur gant possible. Avec le RFX-1 je suis comblé, il faudra trouver encore plus convaincant pour m'en faire changer.
Essai casque Bell Bullitt - De 1971, il ne garde que le look
Avec la mode des Café Racer et autres Scrambler qui reviennent en force, les équipements ont pris le même virage vers le vintage. Les intégraux étaient rares à l'époque, le Bell Star de 1971 en était un et il est de retour sous le nom de Bullitt.
Essai du casque Arai RX-7V - Nouveau jalon des casques intégraux haut de gamme
Après sept ans de service, Arai remplace son RX-7GP. La marque misant tout sur la sécurité plutôt que sur le look s'est imposée de nouveaux standards, atteints avec le nouveau RX-7V.