Essai publié le

Les MV Agusta Brutale 800 RR et Dragster 800 RR font le show en Toscane, le temps d'un essai

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de MV Agusta
Imprimer cet article

MV Agusta nous a fait l’honneur de nous convier en Toscane pour le test de ses deux nouveautés 2015, les Brutale 800 RR et Dragster 800 RR. Deux bijoux pour grands enfants !

Ces deux motos, nous les connaissions déjà puisque nous avions fait l’essai en février dernier sur le circuit du Castellet et sur les routes de campagne du Sud de la France (notre article). Enfin, pas tout à fait, car MV Agusta n’a pas trouvé mieux que de les décliner dans la fameuse version RR, le sport suprême de la production MV. Au menu des nouveautés, la firme de Varese n’y est pas allée avec le dos de la cuillère.

Premièrement, pour justifier ce double R, il fallait augmenter les valeurs de puissance et de couple du "tre pistoni". Après le travail des ingénieurs motoristes, on découvre sur le papier 15cv et 5Nm supplémentaires pour atteindre 140cv et 86Nm. En regard de la cylindrée, le rendement n’est de loin pas ridicule ! D’ailleurs, pour rappel, la supersportive F3 800 affiche juste 8cv de plus...

Côté partie-cycle, MV Agusta équipe ses beaux roadsters d’une toute nouvelle fourche Marzocchi entièrement en aluminium, et comme sur les versions "normales", complètement réglable. Du beau matos !

Du point de vue de l’électronique embarquée, les Brutale et Dragster satisferont les geeks. En plus des trois configurations de conduite de base proposées par défaut (Normal, Rain et Sport), il est possible de personnaliser jusque dans les moindres détails les paramètres de conduite (le niveau de contrôle de traction, le régime maximal, la sensibilité de la réponse à l’accélérateur, le frein-moteur, le couple, l’action de l’ABS). On pourrait passer des heures à affiner les réglages en fonction des conditions. Durant notre essai, nous nous sommes contentés du mode sport, le plus en phase avec la vocation des machines.
Mais encore, pour ces versions RR, MV Agusta adopte le nouvel ABS Bosch 9 Plus, plus réactif encore grâce à son capteur supplémentaire ; ceci au passage, il a la fonction anti-stoppie. Puis, pour des rétrogradages un peu virils, les Brutale et Dragster bénéficient d’un embrayage anti-dribble.
Et finalement, la cerise sur le gâteau se trouve au bout du pied gauche. Pour des passages de rapport aussi rapides que l’éclair, on peut désormais compter sur un quickshifter de dernière génération (EAS 2.0) capable de monter ET descendre les rapports.

Un poids plume annoncé à 168kg, 140 "cavalli" à la roue arrière assistés par un contrôle de traction, une partie-cycle affûtée, un ABS qui veille au grain à chaque effleurage des commandes de frein, ... à lire ces quelques caractéristiques, les dernières-nées de la firme de Varese semblent être de redoutables machines !

Mais lorsque l’on parle d’Italiennes, nous ne pouvons nous arrêter sur les chiffres et les descriptifs, parfois barbants. S’il y a bien un sujet à aborder, c’est celui du design. En Suisse, on a le SwissMade ; en Italie, c’est le "designed in Italy". La Brutale et la Dragster partagent la même base, seul l’arrière change radicalement sur la Dragster. Quand la Brutale se veut longue, fine et dynamique, la Dragster, elle, se la joue "bodybuilder" avec son arrière court qui projette visuellement les masses vers l’avant. En plus, les rétroviseurs sont montés en bout de guidon (bracelets en l’occurrence), ce qui accentue encore cette effet de largeur à l’avant. Et pour sa version RR, MV Agusta dote sa belle Dragster de jantes à rayons. L’alu fraisé et anodisé rouge pour le moyeu contrastant avec la large jante noire ou blanche selon le combo de couleurs choisi, le coup de coeur est assuré ! Quant à la Brutale, elle se contente de jantes noires brillantes au dessin elliptique. Et si l’on détaille, on se surprend même (en bien!) en voyant les tubes de fourche noirs encerclés par les fourreaux dorés ou rouges.

La seule fausse note est décernée au support de plaque de la Dragster. Il a aussi la fonction de garde-boue, ce qui lui donne une taille importante. Il aurait mieux valu intégrer les clignotants aux abords du feu arrière et loger un support de plaque minimaliste sous la selle...

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Design
+
Noblesse
+
Performances
+
Moteur
+
Electronique embarquée
On a moins aimé :
-
Freinage
-
Surcoût pour la version Dragster RR (+ CHF 3'400.-)

Fiche technique

Véhicule
Marque :
MV Agusta
Modèle :
Brutale & Dragster RR
Année :
2015
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Trois-cylindres, 4 temps, 12 valves, D.O.H.C.
Cylindrée :
798 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection MVICS (Motor & Vehicle Integrated Control System)
Performances
Puissance max. :
140 ch à 13'100 tr/min
Couple max. :
86 Nm à 10'100 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie Cycle
Châssis :
ALS Steel tubular treillis
Suspension AV :
Fourche Marzocchi “Upside Down” entièrement réglable
Course AV :
125 mm
Suspension AR :
Progressive avec mono amortisseur Sachs entièrement réglable. Monobras oscillant en aluminium
Débattement AR :
125 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
180-200/55-50 ZR17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque flotant ø320mm et étriers Brembo monobloc 4 pistons
Frein AR :
Simple disque ø220mm avec étrier Brembo 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2'060 mm
Empattement :
1380 mm
Largeur :
825 mm
Hauteur de selle :
811 mm
Poids à sec :
168 kg
Réservoir :
16.6 litres
Catalogue
En ligne :

Plus d'articles Moto

SAROLEA MANX7 - Une concurrente de 1er choix pour l’Energica EGO
Sarolea est une marque de moto belge qui a connu son heure de gloire entre 1900 et 1962.
Le moteur de la Honda Fireblade dans un châssis inédit
Surpris sur le net ces derniers jours, un prototype badge Honda fait fureur et pourrait annoncer une nouvelle gamme d'engins sportifs et racés chez le premier constructeur mondial.
Le 115e d'Harley-Davidson à Prague
110'000 fans ont participé au 115ème anniversaire de Harley-Davidson à Prague.
Cruizador - Le site suisse de moto-partage
Vous rêvez de changer de moto à chaque balade ? Vous êtes un motard occasionnel ? Vous manquez de ressources pour assumer l'entretien et les frais courants d'une moto ? Ou vous êtes un propriétaire qui souhaite se faire un peu d'argent avec votre moto, histoire d'alléger la charge financière annuelle de votre moto ?
Essai – KTM 790 Duke : Prêt, partez…FUN !
C’est « à domicile » que nous avons cette fois-ci testé la nouvelle venue de la firme de Mattighofen. Et croyez moi, elle n’a pas été épargnée.
Meurthe-et-Moselle (F) - Un jeune en motocross percute trois enfants sur la place du village
En marge des festivités liées à la victoire de la France lors de la finale de la Coupe du monde hier soir s’est déroulé un accident dramatique.

Recherche

Hot news !

Yamaha Ténéré 700 World Raid épisode II - Stéphane Peterhansel à l'assaut des dunes du Maroc
L'épisode I du Yamaha Ténéré 700 World Raid nous avait laissé sur les pistes australiennes. L'épisode II met lui en scène une figure emblématique du Dakar pour Yamaha : Stéphane Peterhansel.
La KTM 390 Adventure surprise lors d'un roulage
L'arrivée du petit trail routier 390 Adventure avait déjà été annoncée par KTM, la voici maintenant en pleine phase de test.
La Yamaha T7 surprise lors d'un roulage à Milan
La très attendue Yamaha T7 vient d'être surprise lors d'un roulage dans les rues de Milan dans ce qui devrait être sa robe définitive preuve que sa présentation officielle devrait se faire à la fin de l'année.
Un châssis de S1000RR en impression 3D
Après la HP 4 Race et son châssis entièrement réalisé en carbone, le constructeur à l'hélice démontre encore aujourd'hui son savoir-faire et sa technologie avec ce châssis de S1000RR réalisé en impression 3D.
Essai Husqvarna Vitpilen 701 – Une vraie surprise
De retour sur les routes, Husqvarna explore de nouveaux horizons et propose, avec sa Vitpilen 701, un modèle ébouriffant, abouti et vraiment très très fun à rouler. On a testé la bête à Barcelone et on a aimé.
Essai Ducati Panigale V4 S - Nouvelle ère, nouvelle reine
Après 30 ans de bons et loyaux services, le bicylindre à 90° des Superbike Ducati est remplacé par un V4 ultra-technologique et sensationnel. La marque italienne prend un virage à... 90° dans son histoire avec sa Panigale V4.

Liens Partenaires