Essai publié le

Shark Speed R, le doux mélange racing-touring

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Photographe
Imprimer cet article

Le fabricant de casque français, Shark, a décidé de frapper un coup en 2012 en commercialisant un produit aux multiples qualités. Le Shark Speed R se positionne dans un marché inexploré par de nombreuses marques. Il ne s’annonce pas comme 100% racing ni comme 100% touring ; il n’est ni haut de gamme, ni bas de gamme. Shark aurait donc réussi à trouver le compromis parfait ?

Le Shark Speed R est un doux mélange entre les spécificités d’un casque racing et celles d’un casque touring. De la première catégorie, il emprunte le très résistant et très épais écran VZ100 (celui du Race-R Pro), la boucle double D, le cache-nez, l’étude en soufflerie et le design plutôt orienté sportif. De la deuxième, ce sera les aménagements de confort tels que le système Easy-Fit (facilitant le port des lunettes), l’écran solaire escamotable (UV 380), la bavette de menton et le confort général.

Le look est très dynamique avec les spoilers et stabilisateurs ainsi que les arêtes du casques mais aussi agréable en regard des différents coloris proposés. On aime ! Il se montre assez polyvalent grâce aux livrées de couleurs unies. On le portera volontiers sur un roadster moderne, sportif ou non, ou encore sur une sportive pure et dure.

En l’enfilant, on remarque de suite que nous portons un Shark. Il n’a pas la particularité d’envelopper la tête comme un Shoei XR1100 ou un Schuberth S2, par exemple. Les oreilles sont bien dégagées. Pour ceux qui auraient une tendance à la claustrophobie, les casques Shark leur conviendront. Une fois la boucle double D ajustée, vous pouvez secouer la tête dans tous les sens, le Speed R offre un bon maintien. Le poids du casque n’est cependant pas son atout premier.

Les premiers kilomètres révèlent les qualités du Speed R. Shark a pensé aux motards roulant des roadsters et a mis un accent particulier sur l’aérodynamisme du casque. Pas de tensions sur la nuque à haute vitesse, ni de ballotements, ni de sifflements ! Quant au niveau sonore, il est dans la moyenne et on ne s’en plaindra pas ! Toutefois, sur de longs trajets, on pensera à s’équiper de boules Quiès. Si l’on s’aventure sur un trail ou une autre moto présentant un mini pare-brise, on remarquera des turbulences désagréables.

Un aspect dont on parle peu dans l’essai d’un casque est bien le champ de vision et la qualité de l’écran. Le Speed R hérite de l’excellent écran de son grand frère Race-R Pro. Large, haut et épais, il offre un très bon champ de vision ; idéal lors des déplacements urbains, là où le regard doit être un peu partout à la fois ! Et, aussi, la qualité de vision est remarquable.

Côté ventilation, bien que le Shark Speed R présente une large bavette de menton, on ressent pas mal de turbulences au niveau de la bouche. Heureusement, le cache-nez protège les yeux des courants d’air. Ce Shark se portera durant la belle période ! Quant à la ventilation supérieure, elle n’est pas d’une grande utilité ; nous ne saurions dire si elle est ouverte ou non. Dommage, pour un casque qui se veut sportif !

La manipulation des ventilations n’est pas de la plus grande ergonomie. Les poussoirs sont trop petits pour être facilement saisis en portant des gants. Il en va de même pour l’actionnement de l’écran solaire. Mais où se cache donc le petit curseur ?!

Au sujet des mousses intérieures, elles sont d’une densité égale à celle du Race-R Pro et absorbent généreusement la transpiration. Evidement, les tissus sont de type anti-bactériens ; les mousses, démontables et lavables.

Par temps frais et humide, l’écran principal ne souffre pas de formation de buée, contrairement à la visière solaire. De plus, même après avoir roulé près de trois (longues) heures sous une pluie torrentielle, nous n’avons subit aucune infiltration d’eau.

Pour conclure, nous estimons que le Speed R se positionne idéalement dans le marché des casques intégraux moyen de gamme. Il nous a accompagnés sur circuit comme lors de longues balades et a convaincu ! Il a quelques petits défauts qu’on pardonnera au vu de ses nombreuses qualités. Il conjugue avec brio les avantages d’un casque racing et d’un casque touring. Et, finalement, son prix est très intéressant ! Il défie toute concurrence et s’étend de CHF 429.- à 499.- selon les coloris choisis.

Sincères remerciements à l'importateur suisse, Philippe Coulon SA Distribution, pour la mise à disposition de ce casque Shark Speed R.

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Look
+
Aérodynamisme (stabilité)
+
Prix
On a moins aimé :
-
Niveau sonore
-
Ergonomie (manipulation des ventilations et de l'écran solaire)

Fiche technique

Modèle
Marque :
Shark
Modèle :
Speed R
Tailles :
XXS à XXL
Poids :
1'450g
Spécificités
Caractéristiques : :
Système EASYFIT
 
Testé en soufflerie
 
Coque en «fibres longues»
 
Écran de classe optique 1 à densité variable
 
Ecran solaire escamotable
 
Boucle à double D
 
Cache-nez
 
Bavette de menton
Coloris disponibles
Coloris :
Voir site Web du fabricant
Catalogue
Prix de vente :
De CHF 429.- à 499.-
En ligne :

Plus d'articles Equipement

Essai gants Five HG1 WP - Paré pour l'hiver
Avec le retour du froid il est temps de mettre nos mimines au chaud pour l’hiver afin de garder du plaisir à rouler. Pour ce faire, la marque Five propose ses gants chauffant sur batterie HG1 WP que nous avons pu tester durant toute une saison.
AGV SportModular - Le premier casque modulable entièrement en carbone
La célèbre marque de casque italienne AGV présente son nouveau casque modulable Sport/GT entièrement en carbone.
Bering C-Protect Air - Le gilet Airbag filaire à prix light arrive en Suisse
L'équipementier français de vêtements pour motard arrive sur le marché avec un tout nouveau Airbag filaire proposé à un tarif des plus agressif.
La nouvelle veste iXS Montevideo III décroche le "Red Dot Award" dans la catégorie Travel
Le concept novateur de veste de moto iXS Montevideo III a obtenu le Red Dot Award «Winter» dans la catégorie «Travel».
Dainese Settantadue - Une nouvelle marque contemporaine au sein du groupe italien
Au terme de 24 mois d’intenses recherches et d’études, Dainese dévoile une toute nouvelle marque qui fait son entrée au sein de la famille des marques du Groupe.
Essai casque HJC R-Pha11 – Un casque haut de gamme à prix doux
Le fabricant de casques coréen HJC a lancé cette année le successeur de son casque sportif R-Pha10+ qui prend logiquement le nom de R-Pha 11

Recherche

Hot news !

Essai Scott Summer VTD DP - Sauve ta peau quand il fait chaud
Chacun est libre de rouler habillé comme il veut, mais ça me fait toujours bizarre de voir des bras et des jambes nues sur la route. Scott a poussé l'aération de sa Summer VTD DP tellement loin que vous pourriez l'adopter et ne plus rouler sans.
Airbag moto - Le combat d'Alpinestars pour la place de leader
Le marché de l'airbag est hétéroclite. Des géants du secteur des équipements y côtoient des petit fabricants qui ne font que ça. Le nom est peut-être identique, mais les produits sont loin d'être comparables !
Essai gants Five RFX1 - Laissez faire un spécialiste
Trouver les bons gants c'est important, c'est ce qui nous relie aux commandes de la moto. La marque Five s'y consacre exclusivement, à la recherche du meilleur gant possible. Avec le RFX-1 je suis comblé, il faudra trouver encore plus convaincant pour m'en faire changer.
Essai casque Bell Bullitt - De 1971, il ne garde que le look
Avec la mode des Café Racer et autres Scrambler qui reviennent en force, les équipements ont pris le même virage vers le vintage. Les intégraux étaient rares à l'époque, le Bell Star de 1971 en était un et il est de retour sous le nom de Bullitt.
Essai du casque Arai RX-7V - Nouveau jalon des casques intégraux haut de gamme
Après sept ans de service, Arai remplace son RX-7GP. La marque misant tout sur la sécurité plutôt que sur le look s'est imposée de nouveaux standards, atteints avec le nouveau RX-7V.
Voici pourquoi il faut changer un casque après une chute !
On se demande parfois après une chute s’il est vraiment nécessaire de changer son heaume. On a beau nous expliquer que l’intérieur du casque se déforme et qu’il n’absorbe plus les chocs... tout ça reste relativement abstrait.

Liens Partenaires