Essai publié le 02 février 2017

Essai veste Icon Raiden DKR - Au service des aventuriers

Texte de David Zimmermann / Photo(s) de Ducati & D. Zimmermann

Les plus jeunes d’entre vous êtes certainement familiers avec la marque Icon, dont le design très agressif et fashion a fait sa renommée. C’est également la première marque d’équipement moto, à ma connaissance, à avoir sorti avec succès tout une gamme de produits pour motardes aux couleurs très "rose Barbie".

Pour diversifier ses gammes de produits, Icon a créé deux sous-marques : Icon 1000 (à prononcer Icon thousand) pour des produits qui semblent tout droit sortis de l’univers de Mad Max et Icon Raiden pour des produits orientés Rallye. D’ailleurs, sachez qu’Icon fait également de superbes préparations motos pour leur campagnes de pub.

Les deux nouvelles sous-marques n’étant encore pas très répandues chez nous, c’est un peu par hasard, lors de la dernière Swiss-Moto de Zurich que je tombe sur la Raiden DKR, pour laquelle j’ai directement eu un coup de cœur.

Le diable est dans le détail :

J’ai été frappé par les finitions de la veste et surtout des moults petits détails pratiques ou esthétiques. Elle est légère et coupée assez courte et sportive. Les manches sont longues afin vous n’ayez pas la veste qui remonte jusqu’aux coudes lorsque vous roulez debout !

Au catalogue, la Raiden DKR remplace l’Icon Patrol. Toujours étanche et respirante, elle ne fait plus que la moitié du poids de sa devancière et a beaucoup gagné en confort si l’on se réfère aux indications du fabricant.

La fermeture éclaire est de taille imposante et semble aussi robuste qu’un tank russe. Autre détail intéressant, quand on la ferme, il n’y a qu’un bouton à pression au col et un en bas, les autres ayant été remplacés par une série d’aimants à l’intérieur du textile pour fermer le pan de la veste afin de protéger la fermeture éclaire. Non seulement ça fonctionne à merveille, mais en plus c’est hyper pratique, car beaucoup plus rapide à manipuler que des pressions.

Une des poches extérieures est pourvue d’une fermeture éclaire étanche de type Hydrolock. A l’intérieur de celle-ci, on trouve un tissu fixé au bout d’une cordelette, prévu pour nettoyer votre masque ou la visière de votre casque. Pratique ! Par contre, celle-ci n’apprécie pas du tout le sable et elle s’ouvrait parfois toute seule.

Deux poches intérieures bien foutues sont prévus pour y loger votre smartphone à gauche ainsi que votre lecteur MP3 à droite. Un orifice est prévu pour y passer les écouteurs.

La Raiden DKR est pourvue d’attaches pour arrimer un pack d’hydratation d’une contenance d’1.5 litre disponible en option. Je ne l’ai pas testé, car sur un rallye, une capacité minimum de 3 litres est requise. Sur l’avant de la veste, un support en plastique permet d’y clipser le tuyau de votre système d’hydratation.

La DKR est équipée de cinq fermetures-éclair d’aération : deux sur la poitrine, deux sous les bras, et une au dos. A mon goût, pour le désert, elle mériterait des aérations supplémentaires, spécialement au niveau des avant-bras. Lors du Raid Passion Desert, mon pack d’hydratation obstruait les deux aérations au niveau de la poitrine. J’ai donc très peu profité des aérations, mais malgré tout, je n’ai pas trop souffert de la chaleur, probablement parce que sa membrane respirante évacuait bien ma transpiration. Je n’ai pas été impressionné par leur efficacité comparé à certaines autres vestes de la concurrence.

La doublure interne amovible est relativement épaisse et chaude. Aux endroits où se trouvent les ventilations, celle-ci laisse place à un filet perforé permettant d’utiliser l’aération efficacement également lorsque celle-ci se trouve dans la veste. D’ailleurs, si la position des aérations peut sembler bizarre par rapport à d’autres veste, c’est parce qu’elles ont été positionnée sur des parties (clavicules, aisselles) moins sensibles au froid (dixit le constructeur).

Je n’ai commencé à l’utiliser que depuis cette automne. Elle permet de rouler confortablement jusqu’à des températures avoisinant les 10°C. Les manches sont équipées de guêtres qui s’enfilent et se maintiennent au pouce, afin de ne pas avoir d’air qui entre dans la veste. C’est très efficace quand il fait froid, mais quand il fait chaud, on aimerait bien pouvoir les enlever. Comme elles sont "stretch", même si vous les laissez au niveau des poignets, l’air ne peut pas vraiment pénétrer dans les manches pour vous rafraîchir.

La DKR est équipée de protections aux niveau des coudes, des épaules et du dos. Celles-ci sont en D3O, le nouveau standard dans le domaine. Le tissu de la veste semble très fin, et il est uniquement renforcé au niveau des coudes.

Attention à la taille ! Avec mon mètre quatre-vingts-deux, je porte généralement du L, mais chez Icon Raiden j’ai dû me résoudre à prendre une taille en-dessous, le M ayant la taille d’un L européen. Des vraies tailles à l’américaine, quoi !

Verdict dans le terrain :

La Raiden DKR m’a accompagné cette saison sur quelques tests de motos ainsi que sur le Raid Passion Desert, un raid de 10 jours et 3'000 kilomètres au Maroc.

Lorsque les températures dépassent les 30°C, elle s’est sort bien. La membrane Hycor étanche et respirante évacue bien la transpiration. On regrette juste qu’il n’y ait pas de ventilation sur les avant-bras et surtout qu’on ne puisse pas ôter les guêtres d’avant-bras qui empêchent l’air de rentrer dans les manches.

Contrairement à la majorité des vestes sur le marché, et spécialement dans cette gamme de prix, la Raiden DKR est vendue comme une veste étanche, grâce à sa membrane Hycor.

Je ne l’ai pas testée intensivement sous la pluie, mais j’ai tout de même eu la malchance de devoir rouler une demi-journée sous la pluie durant le Raid Passion Desert et elle a tenu ses promesses.

Les gants Raiden Arkamis :

Durant toute ma période de test, j’ai également utilisé conjointement avec la veste, les gants Raiden Arkamis. Ceux-ci sont de type "enduro". Ils sont légers, non étanches et prévus pour le chaud. La partie intérieure est faite d’une pièce de cuir, sans coutures. La partie supérieure est respirante et des inserts en D3O ont été rajoutés sur les phalanges. Petit détail malin, les gants ont été prévus pour être utilisés sur des écrans tactiles, très pratique lors qu’on doit manipuler son GPS. Sur mon Montana 600, ça fonctionne à merveille.

Vendus seulement CHF 34.- et disponibles en quatre couleurs, ils représentent une bonne affaire pour rouler assorti avec votre veste.

Les pantalons Raiden DKR :

Bien que je ne les ai pas testés, j’ai eu l’occasion d’essayer les pantalons DKR prévus pour aller avec la veste. Ceux-ci souffrent du même problème de taille américaine. Le L, je pouvais les enfiler par-dessus mon jean et ils étaient encore trop grand à la taille. Probablement deux tailles de trop pour moi !

Contrairement à la veste, qui convient pour tous les types de climats, les pantalons étaient relativement épais et lourds. Ils sont équipés de bretelles et montent jusqu’à la moitié du dos. Ils sont très clairement plutôt destinés au froid et à la pluie qu’aux trips dans le désert. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je ne suis pas parti avec au Maroc. D’ailleurs, sur leur site, Icon Raiden les présente comme un "survêtement".

Je trouve un peu dommage qu’ils n’aient pas fait un pantalon à l’image de la veste ultra polyvalente.

Conclusion :

La veste Icon Raiden DKR, c’est tout d’abord un look d’enfer, mais surtout une veste qui possèdent de vraies qualités pour un prix très abordable (CHF 411.-). Etanche sans membrane à rajouter, respirante, elle possède des détails pratiques qui lui donnent ce petit plus par rapport à la concurrence, comme les fermetures à aimants, le chiffon essuie-masque, etc.

Dommage qu’elle n’ait pas de ventilations au niveau des avant-bras et que ces guêtres non amovibles aux poignets ne laissent pas passer l’air lorsqu’il fait chaud. Pour la conduite dans nos contrées au climat tempéré, ce n’est par contre par vraiment un problème.

Disponible en cinq couleurs pour homme (une seule couleur pour femme) et six tailles chez Parts-Europe au prix de CHF 411.-. Vous trouverez le revendeur le plus proche de ceux vous ici.
David Zimmermann

Au final...

On a aimé :
+
Look
+
Fermeture magnétique
+
Etanche et respirante
+
Détails pratiques (support tube d’hydratation, chiffon masque)
+
Excellent rapport qualité/prix
On a moins aimé :
-
Manque de ventilations aux avant-bras
-
Guêtres de poignet non amovibles
-
Tailles à l’américaine, prévoyez une taille en-dessous de la vôtre
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Look
+
Fermeture magnétique
+
Etanche et respirante
+
Détails pratiques (support tube d’hydratation, chiffon masque)
+
Excellent rapport qualité/prix
On a moins aimé :
-
Manque de ventilations aux avant-bras
-
Guêtres de poignet non amovibles
-
Tailles à l’américaine, prévoyez une taille en-dessous de la vôtre

Fiche technique

Modèle
Marque :
Icon Raiden
Modèle :
DKR
Tailles :
XS à XXL
Spécificités
Textile :
Honeycomb Ripstop (textile résistant) avec une membrane étanche laminée HycorTM
Caractéristiques : :
Doublure thermique complète Thermolite Plus (amovible)
 
Protections D3O® aux épaules, coudes et dos homologuées CE (amovibles)
 
Réglage de la hauteur des protections de coudes possible (3 positions différentes)
 
Ventilation optimale grâce à 2 entrées d'air sur la poitrine et une sortie sur l'arrière qui laissent l'air circuler
 
Fermetures zippées YKK (étanches)
 
Poches rabats magnétiques
 
Dupont Teflon membrane
 
Inserts réfléchissants
 
Passage du tuyau du système d'hydratation prévu
 
12 poches
Coloris disponibles
Coloris :
5 couleurs homme
 
1 couleur femme
Catalogue
Prix de vente :
CHF 411.-
En ligne :

Plus d'articles Equipement

Nouveau casque iXS 207 2.0 - L'aventure sans compromis
Le nouveau casque Enduro iXS 207 2.0 avec ses fonctions géniales est idéal pour votre aventure. C’est le compagnon indispensable et sûr sur tous les terrains et toutes les routes.
Casque HJC R-PHA 11 Cal Crutchlow Replica - Il va falloir se dépêcher
L'emblématique pilote de MotoGP, Cal Crutchlow, connu non seulement pour ses talents, mais également pour son franc-parlé, se verra doter d'un nouveau casque d'ici quelques semaines.
Essai Bridgestone S22 - Le pneu routier très, très sportif
C'est sur le fabuleux tracé de Jerez que Bridgestone nous a conviés pour l'essai de son pneu routier-sportif 2019. Culoté, mais payant, le comportement du S22 s'étant révélé particulièrement incisif!
X-803 UC Replica Stoner Together - La nouvelle référence racing chez Nolan
Le nouveau heaume haut de gamme Nolan se part des couleurs historiques "Stoner Replica"
Marvel est de retour avec le nouveau casque HJC RPHA 11 Venom 2
En 2016, HJC achetait la licence Marvel et développait tout une série de casque "Spiderman et Venom" aux couleurs des super héros de notre enfance. Aujourd'hui, il faut le reconnaitre, le plus populaire de tous les casques à l'éfijie des super héros, reste le Venom !
Essai des gants Klim Badlands Aero Pro
Klim, la marque américaine qui a la côte auprès des voyageurs au long court propose depuis 2018 au côté de sa nouvelle combinaison Badlands Pro, une paire de gants d’été, les Badlands Aero Pro.

Hot news !

Homologation des silencieux d’échappement en Suisse - Attention aux mauvaises surprises si certificat CE !
S’il y a bien un sujet qui revient continuellement sur les réseaux sociaux, c’est celui de l’homologation des systèmes d’échappements pour la Suisse.
Essai Scott Summer VTD DP - Sauve ta peau quand il fait chaud
Chacun est libre de rouler habillé comme il veut, mais ça me fait toujours bizarre de voir des bras et des jambes nues sur la route. Scott a poussé l'aération de sa Summer VTD DP tellement loin que vous pourriez l'adopter et ne plus rouler sans.
Airbag moto - Le combat d'Alpinestars pour la place de leader
Le marché de l'airbag est hétéroclite. Des géants du secteur des équipements y côtoient des petit fabricants qui ne font que ça. Le nom est peut-être identique, mais les produits sont loin d'être comparables !
Essai gants Five RFX1 - Laissez faire un spécialiste
Trouver les bons gants c'est important, c'est ce qui nous relie aux commandes de la moto. La marque Five s'y consacre exclusivement, à la recherche du meilleur gant possible. Avec le RFX-1 je suis comblé, il faudra trouver encore plus convaincant pour m'en faire changer.
Essai casque Bell Bullitt - De 1971, il ne garde que le look
Avec la mode des Café Racer et autres Scrambler qui reviennent en force, les équipements ont pris le même virage vers le vintage. Les intégraux étaient rares à l'époque, le Bell Star de 1971 en était un et il est de retour sous le nom de Bullitt.
Essai du casque Arai RX-7V - Nouveau jalon des casques intégraux haut de gamme
Après sept ans de service, Arai remplace son RX-7GP. La marque misant tout sur la sécurité plutôt que sur le look s'est imposée de nouveaux standards, atteints avec le nouveau RX-7V.