Reportage publié le 28 août 2016

12ème Raid Passion Désert - Le Dakar du peuple

Texte de David Zimmermann / Photo(s) de David Zimmermann

Dix jours de conduite pour une boucle de près de 3'000 km au départ de Marrakech et passant par Skoura, Midelt, Erfoud, Merzouga, Zagora, Ouarzazate. Près de 200 participants  (50 motos, 16 RZR et 55 voitures), le Raid Passion Désert est une aventure exceptionnelle pour tous ceux qui rêvent du Dakar.

Après trois participations au Tuareg Rallye, je comprends enfin que le Rallye est au-dessus de mon niveau et de mon budget également. Enfin, pas encore tout à fait puisque cela ne pas pas empêché d’acquérir une KTM 690 Rally Factory, moto bien trop lourde pour mes frêles biscoteaux, mais ô combien rare et mythique... A la recherche d’un terrain de jeu où l’utiliser, j’entends par hasard parler du Raid Passion Désert par des potes et le concept me séduit immédiatement.

Le Raid Passion Désert, c’est comme un rallye, avec de la navigation, un roadbook, des étapes atteignant 400km par jour et 10 jours de pilotage. Mais tout ça dans une ambiance bon enfant, car ce n’est pas une course de vitesse et ça tombe bien puisque justement, la vitesse c’est pas mon fort.

Après un départ en catastrophe de Suisse où comme un con je réussis à oublier mon téléphone à côté des toilettes, j’atterris à Marrakech et je rejoins l’hôtel après avoir bien entendu payé trop cher mon taxi... Il y a déjà beaucoup de monde sur place et je fais connaissance avec les autres Suisses qui sont déjà tous ici. Il est très étonnant de constater que sur un événement francophone, la majorité des participants suisses viennent de la partie alémanique. Parmi les motards, il y a Werni, Chris et Alex que je connais déjà, Léo et Michael et en voiture Gabi et Marcel. Il nous faudra trois jours pour repérer le seul autre Romand, Alain, qui en fait vit en Espagne et du coup n’a pas une plaque suisse sur sa moto.

Je récupère ma caisse et mon sac, transportés par l’organisation avec ma moto depuis Mulhouse et par la même occasion je réalise que je dois être le seul gars à être venu avec plus de filtres à air que de calebards ! Je croyais les avoir mis dans le sac qui est parti avec ma moto une semaine avant mon vol, mais non... Heureusement qu’un petit doute ce matin m’en a fait embarquer un de réserve. J’aurai donc plus de service de caleçon que de filtres à air à faire, mais au final ce n’est pas plus mal, parce que le filtre à air, il faut encore l’huiler après l’avoir nettoyé.

De son côté, l’organisation a également connu quelques sueurs froides, puisqu’en arrivant sur place ce weekend, après 50 heures de ferry, ils apprennent qu’ils doivent modifier complètement le tracé des deux premières journées pour cause de visite du roi dans la région...

Etape 1: Marrakech-Skoura 250 kilomètres

Le départ de la premère étape est donné à 08h30. Je roule avec le trio suisse Chris, Werni et Alex, tous trois en KTM 690 Enduro équipée du kit Quest de KTM Basel. Ce sont mes premiers kilomètres au guidon de la 690 Rally, j’apprends à la connaître et ça se passe plutôt bien, les pistes étant bien roulantes et pas trop techniques pour l’instant. La position de conduite debout est exceptionnelle, par contre les suspensions sont vraiment dures...

On traverse des plaines verdoyantes avant de s’attaquer à la montée de l’oued Tessaoud où on franchit un col à près de 2’700m d’altitude. En fin de journée nous attend le premier challenge, une longue piste dans un oued où on va devoir traverser une rivière qui serpentine à de nombreuses reprises. On nous avait promis qu’on aurait les pieds mouillés ce soir, c’était vrai ! Ici, le poids de la Rallye se fait sentir et surtout son embrayage ultra dur, mais ça passe quand même.

En fin d’après-midi, nous arrivons dans un camp nomade à Skoura où nous attend un apéro suivi du souper. Une grande partie des 60 bénévoles de l’organisation viennent du sud de la France, c’est donc bien évidemment avec du Pastis que l’on trinque. Nous dormons tous sous de grandes tentes de toîle, c’est bien sympa.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

Bilan après 4'400 km en Aprilia Tuareg
4'400 km dont 2'000 km de tout-terrain par des températures allant de 6°C à 34°C, avec de la pluie, de la boue, des étapes de plus de 12 heures à son guidon dont une étape autoroutière marathon de 1’000 km, c’est ce qu’on a infligé à la nouvelle Aprilia Tuareg 660 durant les 9 jours de ce test extrême. Le tout en traversant 8 pays.
11ème édition de la Rétro Moto Internationale de St-Cergue ce samedi – L’appel du 18 juin
La 11ème édition de la Rétro Moto Internationale (RMI) de St-Cergue aura lieu ce samedi 18 juin 2022. Venez nombreux!
Le championnat Swiss Moto Legend Trophy 2022 démarre ce weekend à Marchaux (France) - Nous serons dans la course !
Le championnat Swiss Moto Legend Trophy (SMLT) 2022 démarre ce weekend à Marchaux (France).AcidMoto.ch sera dans la course.
Le groupe Fachinetti Motos ouvre à Neuchâtel : BMW Motorrad, KTM et Triumph !
Dans la région des Trois Lacs, trois constructeurs attendaient un nouveau représentant. On sait désormais qu'il s'agit du groupe Facchinetti qui étend son réseau moto au-delà du bord du Léman.
2'000km en duo avec la Triumph Tiger 1200 Rally Pro
En mars dernier, Patrick vous a présenté la nouvelle Triumph Tiger 1200 déclinée en 5 versions. Affichant jusqu’à 25 kg de moins sur la balance que sa devancière, une silhouette affinée héritée de sa petite sœur la 900, cette nouvelle itération est plus que jamais armée pour laisser des traces de pneus sur les plates-bandes de la sacro-sainte GS !
Triumph Suisse cherche sa Speed Queen !
Dans un concours de customisation qui voit s'affronter 8 concessionnaires Triumph de notre beau pays, chacun a apporté sa touche à une Speed Twin.

Hot news !

Essai Ducati Multistrada V4S Full - Un 4 cylindres addictif mais qui se mérite
C’était la nouveauté de l’année 2021 pour Ducati : une Multistrada propulsée par un moteur baptisé Granturismo. Le côté extraordinaire de ce moteur, c’est qu’il a 4 cylindres en V. Plus petit et plus léger, plus puissant en même temps. Difficile de dire non !
Essai Yamaha R7 - Attachante et efficace
Pour entrer dans le monde de la moto, nombreux sont ceux qui cèdent aux sirènes de la sportive. Reste qu’à 16 ans c'est 125cm3 et à 18 ans, 35kW, pas plus. Débarque sur le marché une nouvelle R7, qui veut bousculer la concurrence.
Yamaha Ténéré 900 – Une grande sœur pour la T7
Yamaha entend combler le vide laissé dans sa gamme par la Super Ténéré. Bientôt une Ténéré 900 ? Il semble bien que oui.
Triumph Street Triple RS-(RR ?) 2023 - Dorée à l'Öhlins
La Triumph Street Triple RS ne souffre d’aucun défaut et représente même le summum de sa catégorie. Mais voilà, pour les ingénieurs d’Hincley, apparemment, ça ne suffisait pas.
Présentation de la gamme Yamaha 2022 à l’anneau du Rhin
AcidMoto a été invité à l’anneau du Rhin par l’équipe Hostettler pour la présentation de la nouvelle gamme moto Yamaha. C’était durant cette fameuse journée où les nuages nous lâchaient une pluie teintée de sable du Sahara, donc un défi durant les essais.
Essai vidéo - Triumph Tiger 1200 GT et Rally Pro
À l'occasion de l'essai de la Triumph Tiger 1200 modèle 2022, nous avons roulé une journée sur la route et une journée en tout-terrain.