Essai publié le 04 avril 2014

Honda CB 650F, le roadster "bon copain"

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Honda

Depuis la CB 750 de 1969, Honda ne cesse de séduire de nombreux motards avec la famille CB, des motos dotées de quatre-cylindres performants et douées d’une grande agilité. Près de cinquante années plus tard, Honda propose la nouvelle CB 650F.

Venant compléter le vaste choix de motos Honda, ce nouveau roadster à priori facile se destine à tous les motards, du débutant au pilote chevronné. C’est la moto que l’on voudra pour se rendre au travail ou pour se balader à un rythme plus ou moins effréné sur des routes sinueuses.

Un look valorisant et dynamique, des finitions au top, un comportement routier sans faille, économique à l’usage comme à l’achat, ... lors de la conférence de presse, le staff Honda promet beaucoup avec son nouveau joujou !

Avant de sauter sur sa selle, prenons quelques instants pour la détailler. A prime abord, cette "petite" 650 en jette avec son look de streetfighter. Les masses sont concentrées vers l’avant au profit d’un arrière effilé et relevé. Vue de fasse, cette CB joue les gros bras avec des "épaules" bodybuildées. Son phare avant caractéristique des CB, ses magnifiques jantes à six bâtons dédoublés et disposés en spirale, son large pneu arrière (180mm), son bras oscillant en alu travaillé, ses disques de freins avant de 320mm en pétales, son silencieux d'échappement en position centrale, son bloc-compteur au look sportif, ... la CB 650F soigne les détails. Quant au combo de couleurs HRC (Honda Racing Corporation), on craque ! Du blanc et du rouge avec quelques touches de bleu... et on finit par s’extasier devant les jantes dorées. Honda fait fort !

Côté motorisation, on trouve un nouveau bloc quatre-cylindres de 649cc développant 85cv à 11’000tr/min et 63Nm à 8’000tr/min. Bien que la consommation d’essence soit annoncée à moins de 5 litres pour 100 kilomètres parcourus, le moteur ne néglige pas pour autant les performances et l’agrément de conduite. D'ailleurs, les motoristes ont souhaité qu'il développe l'essentiel de son couple dans les bas et mi-régimes... améliorant ainsi les reprises et favorisant les économies de carburant.

Un châssis de type Diamant supporte le moteur et assure la rigidité de l'ensemble. Au châssis s'agrippe un bras oscillant en alu ultra-léger. Quant aux éléments de suspension, il n'y a pas de quoi casser trois pattes à un canard. Ce sont une fourche standard de 41mm de diamètre et, à l'arrière, un amortisseur réglable en précontraire sur sept niveaux. Rien de transcendant ! Enfin, si c'est pour réduire les coûts de production, ces choix profitent à l'acheteur, et c'est tant mieux !

D'ailleurs, à ce sujet, la CB 650F est affichée CHF 8'960.-... pile à mi-chemin entre ses concurrentes Kawasaki ER-6n (L2) et Yamaha XJ6 (L4) et au même prix que la Suzuki Gladius (V2). Honda attaque donc le marché violemment, le couteau entre les dents, avec la ferme ambition de voler la vedette aux marques concurrentes ! Seulement, il faut penser à l'entrée de gamme Yamaha MT-07 (L2) qui ne passe pas inaperçue avec sa conduite "fun" et son prix plancher.

Alors, en selle !

La "petite" CB s'enfourche sans effort. Sa selle culmine à 810mm et présente une étroitesse raisonnable qui permettra aux plus petits gabarits d'avoir les pieds au sol tout en bénéficiant d'un réel confort.

Avant même de démarrer la machine, la position surprend par son naturel : le dos droit, les jambes repliées sans excès, les bras allongés. Le guidon tombe naturellement sous les mains, de même que les commodos. Honda n'a pas lésiné sur l'ergonomie. Ce confort se confirme encore dès que l'on scrute le tableau de bord ; entièrement digital, ce dernier est lisible en un clin d'oeil peu importe la luminosité et d'un design flatteur. Toutes les informations attendues de l'ordinateur de bord y sont. On ne regrette que l'absence d'un indicateur de rapport engagé... élément quasi-indispensable pour les apprentis conducteurs.

Allez, trêve de blabla, on y va !

D'un bref coup de démarreur, le quatre-cylindres s'ébroue sans fracas. Discret, ce n'est pas l'échappement d'origine qui réveillera les voisins de quartier. Enfin, il suffit de donner quelques coups de gaz pour que le 650cc se mette à japper dans un feulement typique des quatre-cylindres en ligne.

On passe le premier rapport qui se verrouille sans sourciller. La commande d'embrayage à câble est légère et il n'est pas nécessaire d'avoir une poigne de bûcheron pour l'actionner. On relâche doucement l'embrayage tout en donnant un soupçon de gaz et la CB s'élance tout en douceur. Pas d'à-coups ni de vibrations ! Le moteur est souple et doux. On apprécie les qualités du quatre-cylindres signé Honda. On passe les rapports à la volée sans dépasser les mi-régimes. Idéalement étagée sur les premiers rapports, la boîte de vitesse se marie avec la souplesse du quatre-cylindres. En ville, on se délecte à slalomer entre les voitures, même si le jeu est interdit. Sans même dire que le rayon de braquage est ridiculement petit, l'épreuve urbaine est remportée avec brio !

Bien que traverser la ville soit fait avec aisance, on préfère se diriger vers des routes plus sinueuses. Aussi, à force de rouler sur le couple, la main droite démange et les quatre-vingt-cinq chevaux de la CB demandent à s'exprimer. Tombons quelques rapports, histoire  de stabiliser le moteur à 5-6'000trs/min ! A ces régimes, la poignée des gaz se montre un poil trop sensible et aura tendance à provoquer un à-coup gênant au moment de la remise des gaz, notamment dans les virages, sur l'angle. Heureusement d'ailleurs que les pneus, des Dunlop RoadSmart 2, présentent un profil rond favorisant une bonne stabilité sur l'angle. Ceci dit, il faut avouer que ces pneux ont été un bon choix et se sont montrés en adéquation avec le comportement (et la vocation) de la machine.

Revenons à nos moutons ! Nous disions : moteur, main droite, puissance, virolets... ça vous parle ? Tenons-nous au deuxième et troisième rapports de boîte pour tirer tout le potentiel de la CB dans les petits lacets et enfilades. Les montées en régime sont franches tout en se distinguant par une parfaite linéarité. Ni creux, ni avalanche de couple. Le 650cc est facilement exploitable et son comportement met vite en confiance. A tel point que l'on ne se gênera pas de mettre plein gaz en sortie de virage. Les Dunlop décrochent progressivement sans surprendre. En selle, on sent une légère dérive qui n'est pas malsaine.

On ne se lasse pas d'enchaîner les virages. Pif-paf-pif ! La CB se laisse guider aisément d'un virage à l'autre sans brutalité ni surprise. La moto est dans son élément et met en confiance à tout instant.

Ce n'est qu'au freinage que l'on déplorera un enfoncement prononcé de la fourche. Il sera nécessaire de relâcher gentiment les freins avant de se jeter dans le virage, au risque d'être déstabilisé par des mouvements de fourche indésirable.

L'amortisseur ne brille pas non plus sur les déformations prononcées de la route. Autant il se montre ferme sur les petites imperfections, autant il est mollasson lorsqu'il s'agit d'amortir de gros chocs. Enfin, ce n'est qu'en usage (vraiment) intensif et sportif que l'on trouvera à redire au roadster Honda. Finalement, la CB n'a pas été conçue pour l'arsouille pure et dure !

En critiques que nous sommes, les freins n'ont pas fait l'unanimité. Bien que suffisamment puissants en utilisation routière, les freins avant ont pêché par leur manque de feeling. Chercher la limite d'adhérence en freinage extrême, ou tout simplement juger la puissance, n'a pas été évident (on cherche encore !). Le système ABS serait-il a l'origine ? Enfin, même en pilant sur les freins, la moto reste stable et saine.

Conclusion

Pour ne pas finir sur une note négative, il faut se mettre à l'évidence que la CB 650F n'a pas les prétentions d'une streetfighter, comme les a une certaine Triumph Street Triple R...

A son avantage, elle a le design, la facilité, un comportement sain et un moteur aux performances généreuses pour s'amuser sur route ouverte. Au final, Honda livre une moto aboutie et parfaitement homogène que les jeunes permis adoreront !

Elle sera la bonne copine du novice, du jeune motard et du pilote chevronné qui cherche une moto au design valorisant, facile en ville et exploitable sur nos routes de campagne.

Carlito

Au final...

On a aimé :
+
Look valorisant
+
Facilité et mise en confiance immédiate
+
Budget
+
Coloris HRC
+
Exploitable sur route ouverte !
On a moins aimé :
-
Manque de caractère
-
Sex-appeal ?
-
Freinage en conduite sportive
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Look valorisant
+
Facilité et mise en confiance immédiate
+
Budget
+
Coloris HRC
+
Exploitable sur route ouverte !
On a moins aimé :
-
Manque de caractère
-
Sex-appeal ?
-
Freinage en conduite sportive

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Honda
Modèle :
CB 650F
Année :
2014
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Disponible
Moteur
Type :
Quatre cylindres en ligne, DOHC, 4-temps, 16 soupapes
Cylindrée :
649 cm3
Refroidissement :
Refroidissement liquide
Alimentation :
Injection électronique PGM-FI
Performances
Puissance max. :
86 ch à 11'000 tr/min
Couple max. :
63 Nm à 8'000 tr/min
Transmission
Finale :
Chaîne à joints toriques
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque humide
Partie cycle
Châssis :
Diamant en acier
Suspension AV :
Fourche ø 41 mm
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Mono-amortisseur réglable en précharge
Pneu AV :
120/70-ZR17
Pneu AR :
180/55-ZR17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque hydraulique ø 320 mm x 5.0mm avec étrier 2 pistons et plaquettes métal fritté
Frein AR :
Simple disque hydraulique ø 240 mm x 5.0mm avec étrier simple piston
Dimensions
Longueur :
2'110 mm
Empattement :
1'450 mm
Largeur :
775 mm
Hauteur de selle :
810 mm
Poids total :
208 kg
Réservoir :
17.3 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Matt Gunpowder Black Metallic
 
Pearl Queen Bee Yellow
 
Pearl Metalloid White (tricolore)
Catalogue
Prix de vente :
CHF 8'960.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

MotoE tests à Valence – Eric Granado remporte la course
Trois journées d'essais sur le circuit de Valence étaient au menu des pilotes de MotoE et celles-ci ont été conclues par une course de test qui a été remportée par Eric Ganado.
Rétro Moto Saint-Cergue 2019 – La fête fut belle et sera passée entre les gouttes
Ce samedi 15 juin a eu lieu la 10ème édition de la Rétro Moto Internationale de Saint-Cergue avec pas moins de 280 véhicules présents.
BMW rappelle 340 S1000RR et suspend ses ventes
Un problème de boîte détecté sur 340 modèles de la nouvelle S1000RR pousse la marque à rappeler sa nouvelle hypersportive et suspendre ses ventes dans l'attente de résolution du problème.
Damon Motors présente une moto anti-accident et adaptative à son pilote
Damon Motors, startup canadienne, travaille sur une innovation qui pourrait bien révolutionner la sécurité des motards, ou tout du moins limiter la casse.
La KTM 390 Adventure arrivera en concession pour 2020
La firme Autrichienne a décidé de sortir l’artillerie lourde pour la saison 2020. Après avoir surpris la toute nouvelle KTM 790 SMC / SMR, ou encore la SuperDuke 1290 R, millésime 2020, la toile dévoile une nouvelle KTM 390 Adventure.
MotoGP à Catalunya - Marquez sans rivaux après une bourde de Lorenzo
Si Marc Marquez n'a eu besoin de personne pour remporter une nouvelle victoire qui confirme son leadership au championnat, il profite d'une malheureuse erreur de son coéquipier Jorge Lorenzo, qui a sorti quasi tous ses rivaux au championnat sur une erreur retentissante.

Hot news !

Ducati Streetfighter V4 – Le prototype qui va affronter Pikes Peak vient d'être dévoilé
La marque de Bologne vient de dévoiler les premiers clichés de la Streetfighter V4 qui va affronter la mythique course de côte de Pikes Pike. Attention ça déménage !
La Ducati Streetfighter dévoilée le 13 juin à Pikes Peak ?
La firme de Bologne vient de se fendre d'un (court) teasing sur son Facebook dont le slogan peut largement faire penser que son futur missile sol-sol à grand guidon sera dévoilé le 13 juin lors de la course de Pikes Peak.
Aprilia RS660 – Les dessins ont été dévoilés
C'est un des concepts, sinon voire LE concept, qui avait fait le plus de bruit lors du salon EICMA 2018 tant cette nouveauté n'était pas attendue.
BMW 1800 Cruiser – Surprise en plein roulage
BMW fait feu de tout bois autour de son futur bicylindre à plat de 1800cc. Après les études de styles comme le Concept 1800 by Customs Work Zon, voici la première photo d'un Cruiser qui lui roule bel et bien.
Ducati Streetfighter V4 – Elle roule !
Cette fois c'est bon, on l'a vue rouler ! Cette fameuse Ducati Streetfighter V4 qui fait couler tant d'encre et qui est attendue comme le roadster ultime made in Bologne.
Essai Indian FTR 1200 S - Casseuse de codes
Essayée sur les route de Californie, l'Indian FTR 1200 S s'avère une machine inédite, mêlant le meilleur de plusieurs mondes et refusant de se laisser enfermer dans une case. Accrochez-vous, ça déménage!