Article du

Dakar 2019 – 6ème étape : Pablo Quintanilla reprend le commandement

Texte de Mathias Deshusses / Photo(s) de Eric Vargiolu / A.S.O. / AtWorld / Charly López
Imprimer cet article

Après une journée de pause bien méritée, histoire de reposer les corps et les machines, place à la deuxième partie de ce 41ème Dakar. Et la course recommence avec un morceau de choix : 838 km, dont 336 de spéciale, menant à San Juan de Marcona.

Et le plus reposé, visiblement, c’est Pablo Quintanilla (Husqvarna #6). Malgré une casse de son road-book et un passage en réserve qui lui a valu quelques sueurs froides, le chilien n’a pas lâché les gaz et s’empare de cette 6ème étape, prenant du même coup la tête du rallye. Il explique : « Ça a été une étape difficile. J’ai attaqué d’entrée, j’ai rattrapé Kevin et je l’ai doublé. Puis, au km 290, j’ai eu un problème avec mon road-book que je ne parvenais plus à lire. A partir de là j’ai été obligé de le suivre. Et puis à l’approche de l’arrivée, je me suis retrouvé sur la réserve. Finalement, j’ai eu de la chance d’être obligé de rouler derrière car si j’avais continué à attaquer sur le même rythme, je serai tombé en panne d’essence. Au final, ma journée a été difficile et stressante, mais elle se termine très bien. » 

Il devance donc son compatriote sud-américain Kevin Benavides (Honda #1) de 1’52. Durant toute la spéciale, les deux hommes se sont en effet tiré une bourre monumentale, se passant et repassant à chaque instant. Victime collatérale, l’américain Ricky Brabec (Honda #15) n’a rien pu faire et se voit repoussé à la deuxième place du classement général, à 4’38 du nouveau leader.

Matthias Walkner (KTM #1), le tenant du titre, prend la 3e place du jour et reste dans le match pour la gagne, à la 6e place du général, avec seulement une dizaine de minutes de retard sur le nouveau leader : « Ça s’est plutôt bien passé pour moi. Mais la navigation était compliquée, il fallait rester bien calé sur le road-book et surtout ne pas faire confiance aux traces qu’on pouvait voir. C’était assez intense parce que le rythme était très élevé, spécialement sur les portions de lignes droites. »

Quant à Toby Price (KTM #3), cette course est pour lui une double épreuve. L’australien roule en effet depuis le début du rallye avec un scaphoïde cassé. « Je souffre, c’est de plus en plus difficile. Ça sera dur, mais il va falloir essayer de garder le rythme. Il reste quatre jours, on verra jusqu’où on peut aller. » déclare celui qui a décroché une 4ème place dans la spéciale du jour, et reste virtuellement sur la 3ème marche du podium, à 5’17 du leader. Une vraie prouesse, tout comme celle de Sam Sunderland (KTM #14), qui a parcouru plus la moitié de la spéciale sans frein arrière, l’étrier de celui-ci s’étant arraché suite à un choc. Le vainqueur de l'édition 2017 termine 12ème de l'étape, et est 7ème au général.

La chute du jour, et c’est bien dommage vu son rythme sur la 1ère partie de la course, c’est celle de Lorenzo Santolino (Sherco #16). Le rookie (c’est son 1er Dakar) ne verra donc pas la ligne d’arrivée cette année et quitte le rallye alors qu’il pointait à la 13ème position du classement général. Nul doute qu’on en entendra parler ces prochaines années. Adrien Van Beveren (Yamaha #4), qui s’est arrêté pour lui prêter secours, a été un peu secoué par cette chute, qui lui rappelle forcément de mauvaius souvenirs : « J’ai dû m’arrêter pour Santolino qui a subi un crash, et ça fait toujours bizarre, mais je crois qu’il va bien et c’est l’essentiel. » Le nordiste termine l’étape à la 5ème place, ce qui est aussi sa position au général. L’autre officiel Yamaha, Xavier de Soultrait (#18), pointe en 11ème position, perturbé par un problème d’iritrack au départ de la spéciale : « Le fait de voir Lorenzo au sol suite à sa chute m'a déstabilisé et m'a fait gamberger, j'ai pensé à mes proches et je n'étais pas vraiment dans le coup. Ajouté à cela le mal des dunes qui m'a pas mal gêné, on peut dire que je n'ai pas été bon aujourd'hui : il faut se l’avouer et surtout apprendre à accepter de ne pas être surhumain, même si je suis un peu déçu. »

La 7ème étape, plus courte, fera une boucle autour de San Juan de Marcona, avec une spéciale de 323km et une liaison de 64km.

 

Classement :

Etape 6 :

1. Pablo Quintanilla - #6 (Husqvarna FR450 Rally)

2. Kevin Benavides - #47 (Honda CRF 450 Rally) – à 1’52

3. Matthias Walkner - #1 (KTM 450 Rally) – à 4’21

4. Toby Price - #3 (KTM 450 Rally) – à 4’48

5. Adrien Van Beveren - #4 (Yamaha WR 450 F) – à 5’48

6. Ricky Brabec - #15 (Honda CRF 450 Rally) – à 7’30

7. Stefan Svitko - #11 (KTM 450 Rally) – à 8’20

8. Andrew Short - #29 (Husqvarna FR450 Rally) – à 13’54

9. Luciano Benavides - #77 (KTM 450 Rally) – à 15’13

10. José Ignacio Cornejo Florimo - #10 (Honda CRF 450 Rally) – à 21’47

Général:

1. Pablo Quintanilla - #6 (Husqvarna FR450 Rally)

2. Ricky Brabec - #15 (Honda CRF 450 Rally) – à 4’38

3. Toby Price - #3 (KTM 450 Rally) – à 5’17

4. Kevin Benavides - #47 (Honda CRF 450 Rally) – à 8’01

5. Adrien Van Beveren - #4 (Yamaha WR 450 F) – à 9’32

6. Matthias Walkner - #1 (KTM 450 Rally) – à 10’46

7. Sam Sunderland - #14 (KTM 450 Rally) – à 21’06

8. Stefan Svitko - #11 (KTM 450 Rally) – à 31’56

9. Xavier de Soultrait - #18 (Yamaha WR 450 F) – à 38’04

10. Andrew Short - #29 (Husqvarna FR450 Rally) – à 38’56

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Sport

Dakar 2019 – And the winner is...
Grosse tension ce matin à Pisco, au départ de cette dixième et dernière spéciale du Dakar 2019.
Dakar 2019 – 9ème étape : vous connaissez la fable du lièvre et de la tortue?
« Rien ne sert de courir ; il faut partir à point. » Dans cette version péruvienne de la classique fable de La Fontaine, la tortue est autrichienne et les lièvres, principalement japonais, sont multiples.
MotoGP 2020 – La place aux côtés de Dovizioso sera attribuée au mérite
Non, non il ne s'agit pas d'une faute de frappe dans le titre, nous allons bien parler de la saison 2020 de MotoGP alors que la 2019 n'a pas encore commencé.
Dakar 2019 – 8ème étape : le retour de KTM
Une étape au départ particulier, ce mardi à San Juan de Marcona. Nommé « Super Ica », il avait pour principe de faire partir ensemble les 10 motos, les 10 autos et les 5 camions les plus rapides de l’étape de la veille. Sympa pour le spectacle, nettement moins pour les motos qui devaient rouler avec les camions.
Gala de soutien de Sébastien Suchet – Le 2 février 2019 à Chaniaz (VD)
Après une magnifique saison 2018, Sébastien Suchet vous convie à son gala de soutien pour lancer sa saison 2019 qui s'annonce tout aussi trépidante.
Dakar 2019 – 7ème étape : le top 5 se tient en moins de 10 minutes!
A 3 étapes de l’arrivée, tout est encore possible dans cette course aux faux airs de montagnes russes. Les pilotes dans le top 5 se tiennent en moins de 10 minutes au classement général et courent sous les couleurs de 4 marques différentes. Tout reste ouvert !

Recherche

Hot news !

OFFICIEL - Robin Mulhauser en Supersport chez CIA Landlord Insurance Honda
Le sympathique Fribourgeois de la Swiss Mafia du Moto2 a trouvé un guidon pour 2017. Robin Mulhauser courra en effet le Championnat du Monde Supersport dans le team PTR Honda la saison prochaine.
Moto2 – Après l'annonce de la signature avec Leopard pour 2017, Aegerter expulsé du team de Fred Corminboeuf
Selon nos confrères très bien informés du Blick, Dominique Aegerter ne fera pas partie de la tournée outre-Atlantique pour le team carXpert Interwetten.
Aprilia FaceTheRace - Les clients en visite au RedBull Ring
Début Mars, pour l'achat d'une Aprilia V4 vous receviez en cadeau un accès VIP à la course MotoGP du RedBull Ring en Autriche. Retour sur ce voyage.
MXGP of Switzerland - La fête fut grandiose à Frauenfeld (TG)
Faites un événement de sport motorisé en Suisse et les gens se déplacent en masse, la 15e manche du championnat du monde MXGP l'a une fois de plus prouvé.
Enduro Fun Park - L'histoire d'un débutant sur terrain glissant
Dans l'équipe, je suis le pilote le moins expérimenté. C'est pourquoi on m'a mis au défi d'aller rouler dans la terre pour ne plus avoir peur de glisser. Rendez-vous à l'Enduro Fun Park en Argovie pour avoir une KTM électrique et une piste pour débutant à disposition.
Reportage - Au coeur de la course avec Sébastien Fraga #80 en Trophée Pirelli 600
Notre reporter-cameraman Pierre-Alain s'en est allé, caméra au poing, à la rencontre du pilote genevois Sébastien Fraga lors de son dernier week-end de courses en Trophée Pirelli 600, sur le circuit de Magny-Cours.

Liens Partenaires