Article du

Pecable Racing Team - Retour sur les 6 Heures de Spa-Francorchamps 2016

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de PRT
Imprimer cet article

Le Pecable Racing a dû lutter contre les éléments lors de sa participation au 6 Heures de Spa Francorchamps. Entre la météo capricieuse, les ennuies mécaniques et une chute, le team termine tout de même onzième de la catégorie Trophy.

Sans tarder, nous vous laissons découvrir le compte-rendu du team, chaque jour de ce week-end belge étant détaillé.

Jeudi 11 août – Trajets et mise en place

C’est le jeudi 11 août passé que le PRT s’est rendu en Belgique pour réaliser sa dernière course d’endurance programmée de la saison. Après avoir installé le campement sous un déluge et par une température loin d’être estivale (~11°C), le team a pris possession du box type F1 nécessaire pour la course du dimanche.

La particularité de la course des 6 Heures moto de Spa-Francorchamps est que l’ensemble de la manifestation "course" se déroule uniquement sur un jour, qualifications comprises.

Le circuit belge étant inconnu des pilotes du PRT, la participation à un roulage durant le vendredi et samedi était primordiale afin d’apprivoiser les 7 kilomètres de ce circuit rapide et très vallonné. C’est donc avec leur moto privée que les pilotes se sont entraînés durant les deux jours précédant la course.

Vendredi 12 août – Première journée de roulage

C’est par une matinée toujours fraîche et humide que le PRT a ouvert les yeux sur ce circuit situé en pleine forêt dans un décor entre carte postale et film d’horreur. Etant prêt à affronter cette piste, les pilotes accompagnés de deux pilotes amateurs du team ont dû patienter jusqu’en début d’après-midi pour réaliser les premiers tours de roues car la pit-lane est restée fermée pour cause de brouillard à couper au couteau ! "C’est le mur dans l’entrée du virage 14" comme disent les Belges, une fois !

C’est donc autour des midis que le soleil a fait son apparition. Vers les 13h, Eric a été le premier à prendre la piste en pneu pluie sur une piste humide. Le sol séchant à grande vitesse, Eric n’a réalisé que trois tours de piste avant de rentrer au box car la moto était très instable et glissait beaucoup à la réaccélération. A peine passé la ligne d’entrée des box, la moto de Eric s’est mise à émettre une grosse quantité de fumée blanche. La poisse continue et cette fois c’est le joint de cache-soupape de la Honda HRC qui s’est fait la belle. Pas étonnant de trouver la piste un peu glissante vu la quantité d’huile sur les bottes et la moto...

Anthony et Nicolas ont tout de suite aidé Eric afin de réparer au plus vite la bécane. Après constat du problème, ils se sont rendus en piste pour découvrir ce tracé. Le verdict a directement été clair : "Superbe, mais exigeant ! C’est une piste de grosses c..." Alors que Eric travaillait encore sur la réparation de sa moto, les deux autres pilotes ont pu prendre trois fois la piste durant l’après-midi sous un beau soleil, qui d’ailleurs n’a plus quitter plus le PRT jusqu’au dimanche soir.

Samedi 13 août – Deuxième journée de roulage

La deuxième journée de roulage devait permettre à Anthony et Nicolas de confirmer et améliorer les chronos de la veille, ce qui a été chose faite. Anthony a également réussi à résoudre son problème persistant de vibrations à l’accélération. Après avoir changé ses disques d’embrayages, remis à neuf sa boîte à vitesses, changer le pignon et la couronne arrière, c’est en changeant sa chaîne que le problème a été résolu. Eric, quant à lui, devait prendre en main la piste, ce qui n’a pas été évident pour lui, 7 kilomètres c’est long à mémoriser pour aller vite, surtout avec certaines courbes négociées à plus de 200km/h ! C’est avec un chrono de 2:37.xx qu’Anthony finissait la journée avec le meilleur chrono du PRT (160.5km/h de moyenne).

Après les déboires des 24 Heures de Barcelone trois semaines plus tôt (moto détruite après une chute à 240km/h dans le mur des stands), c’est Anthony qui prend la piste avec la Kawasaki du team reconstruite pour ce weekend de course. L’ambiance se glace dans le box après seulement trois minutes, Anthony n’est jamais repassé devant les box depuis sa sortie en piste pour l’essai de la ZX-10R. Malheureusement, les commissaires de pistes belges semblent parfois aussi efficaces que des paresseux en pleine sieste pour fournir des infos. C’est 25 minutes plus tard que l’on voit Anthony débarquer en entrée de pit-lane en train de pousser la moto. Après 0.5 tour, le pignon de sortie de boîte à vitesses s’était fait la malle ! Ouf, rien de grave ! Malheureusement, le fait de n’avoir pas pu rouler avec la bécane le samedi n’a pas permis de valider la bonne santé de celle-ci. C’est donc dimanche, en qualification que la moto sera testée. En fin de journée, la team mécanique a rejoint l’équipe déjà en place pour la course du lendemain.

Les deux pilotes amateurs ont bien roulés et ont même surpris par leur rapidité et vivacité ! Chapeau l’équipe !

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Sport

Le lancement du team Ducati MotoGP 2019, c'est ce soir à Neuchâtel
En fin d'après-midi, le lancement du team Ducati MotoGP 2019 se déroulera non loin des rives du lac de Neuchâtel. Nous y serons et vous ferons vivre l'événement en direct !
Repas de soutien du PRT #456 "Pecable Racing Team" - Le 9 février à Agiez (VD)
Le team suisse, PRT #456 "Pecable Racing Team", vice-champion d'Europe d'Endurance  SST1000  en Open Endurance FIM-Europe, organise son repas de soutien.
Dakar 2019 – And the winner is...
Grosse tension ce matin à Pisco, au départ de cette dixième et dernière spéciale du Dakar 2019.
Dakar 2019 – 9ème étape : vous connaissez la fable du lièvre et de la tortue?
« Rien ne sert de courir ; il faut partir à point. » Dans cette version péruvienne de la classique fable de La Fontaine, la tortue est autrichienne et les lièvres, principalement japonais, sont multiples.
MotoGP 2020 – La place aux côtés de Dovizioso sera attribuée au mérite
Non, non il ne s'agit pas d'une faute de frappe dans le titre, nous allons bien parler de la saison 2020 de MotoGP alors que la 2019 n'a pas encore commencé.
Dakar 2019 – 8ème étape : le retour de KTM
Une étape au départ particulier, ce mardi à San Juan de Marcona. Nommé « Super Ica », il avait pour principe de faire partir ensemble les 10 motos, les 10 autos et les 5 camions les plus rapides de l’étape de la veille. Sympa pour le spectacle, nettement moins pour les motos qui devaient rouler avec les camions.

Recherche

Hot news !

OFFICIEL - Robin Mulhauser en Supersport chez CIA Landlord Insurance Honda
Le sympathique Fribourgeois de la Swiss Mafia du Moto2 a trouvé un guidon pour 2017. Robin Mulhauser courra en effet le Championnat du Monde Supersport dans le team PTR Honda la saison prochaine.
Moto2 – Après l'annonce de la signature avec Leopard pour 2017, Aegerter expulsé du team de Fred Corminboeuf
Selon nos confrères très bien informés du Blick, Dominique Aegerter ne fera pas partie de la tournée outre-Atlantique pour le team carXpert Interwetten.
Aprilia FaceTheRace - Les clients en visite au RedBull Ring
Début Mars, pour l'achat d'une Aprilia V4 vous receviez en cadeau un accès VIP à la course MotoGP du RedBull Ring en Autriche. Retour sur ce voyage.
MXGP of Switzerland - La fête fut grandiose à Frauenfeld (TG)
Faites un événement de sport motorisé en Suisse et les gens se déplacent en masse, la 15e manche du championnat du monde MXGP l'a une fois de plus prouvé.
Enduro Fun Park - L'histoire d'un débutant sur terrain glissant
Dans l'équipe, je suis le pilote le moins expérimenté. C'est pourquoi on m'a mis au défi d'aller rouler dans la terre pour ne plus avoir peur de glisser. Rendez-vous à l'Enduro Fun Park en Argovie pour avoir une KTM électrique et une piste pour débutant à disposition.
Reportage - Au coeur de la course avec Sébastien Fraga #80 en Trophée Pirelli 600
Notre reporter-cameraman Pierre-Alain s'en est allé, caméra au poing, à la rencontre du pilote genevois Sébastien Fraga lors de son dernier week-end de courses en Trophée Pirelli 600, sur le circuit de Magny-Cours.

Liens Partenaires