Article du 29 août 2016

Pecable Racing Team - Retour sur les 6 Heures de Spa-Francorchamps 2016

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de PRT

Le Pecable Racing a dû lutter contre les éléments lors de sa participation au 6 Heures de Spa Francorchamps. Entre la météo capricieuse, les ennuies mécaniques et une chute, le team termine tout de même onzième de la catégorie Trophy.

Sans tarder, nous vous laissons découvrir le compte-rendu du team, chaque jour de ce week-end belge étant détaillé.

Jeudi 11 août – Trajets et mise en place

C’est le jeudi 11 août passé que le PRT s’est rendu en Belgique pour réaliser sa dernière course d’endurance programmée de la saison. Après avoir installé le campement sous un déluge et par une température loin d’être estivale (~11°C), le team a pris possession du box type F1 nécessaire pour la course du dimanche.

La particularité de la course des 6 Heures moto de Spa-Francorchamps est que l’ensemble de la manifestation "course" se déroule uniquement sur un jour, qualifications comprises.

Le circuit belge étant inconnu des pilotes du PRT, la participation à un roulage durant le vendredi et samedi était primordiale afin d’apprivoiser les 7 kilomètres de ce circuit rapide et très vallonné. C’est donc avec leur moto privée que les pilotes se sont entraînés durant les deux jours précédant la course.

Vendredi 12 août – Première journée de roulage

C’est par une matinée toujours fraîche et humide que le PRT a ouvert les yeux sur ce circuit situé en pleine forêt dans un décor entre carte postale et film d’horreur. Etant prêt à affronter cette piste, les pilotes accompagnés de deux pilotes amateurs du team ont dû patienter jusqu’en début d’après-midi pour réaliser les premiers tours de roues car la pit-lane est restée fermée pour cause de brouillard à couper au couteau ! "C’est le mur dans l’entrée du virage 14" comme disent les Belges, une fois !

C’est donc autour des midis que le soleil a fait son apparition. Vers les 13h, Eric a été le premier à prendre la piste en pneu pluie sur une piste humide. Le sol séchant à grande vitesse, Eric n’a réalisé que trois tours de piste avant de rentrer au box car la moto était très instable et glissait beaucoup à la réaccélération. A peine passé la ligne d’entrée des box, la moto de Eric s’est mise à émettre une grosse quantité de fumée blanche. La poisse continue et cette fois c’est le joint de cache-soupape de la Honda HRC qui s’est fait la belle. Pas étonnant de trouver la piste un peu glissante vu la quantité d’huile sur les bottes et la moto...

Anthony et Nicolas ont tout de suite aidé Eric afin de réparer au plus vite la bécane. Après constat du problème, ils se sont rendus en piste pour découvrir ce tracé. Le verdict a directement été clair : "Superbe, mais exigeant ! C’est une piste de grosses c..." Alors que Eric travaillait encore sur la réparation de sa moto, les deux autres pilotes ont pu prendre trois fois la piste durant l’après-midi sous un beau soleil, qui d’ailleurs n’a plus quitter plus le PRT jusqu’au dimanche soir.

Samedi 13 août – Deuxième journée de roulage

La deuxième journée de roulage devait permettre à Anthony et Nicolas de confirmer et améliorer les chronos de la veille, ce qui a été chose faite. Anthony a également réussi à résoudre son problème persistant de vibrations à l’accélération. Après avoir changé ses disques d’embrayages, remis à neuf sa boîte à vitesses, changer le pignon et la couronne arrière, c’est en changeant sa chaîne que le problème a été résolu. Eric, quant à lui, devait prendre en main la piste, ce qui n’a pas été évident pour lui, 7 kilomètres c’est long à mémoriser pour aller vite, surtout avec certaines courbes négociées à plus de 200km/h ! C’est avec un chrono de 2:37.xx qu’Anthony finissait la journée avec le meilleur chrono du PRT (160.5km/h de moyenne).

Après les déboires des 24 Heures de Barcelone trois semaines plus tôt (moto détruite après une chute à 240km/h dans le mur des stands), c’est Anthony qui prend la piste avec la Kawasaki du team reconstruite pour ce weekend de course. L’ambiance se glace dans le box après seulement trois minutes, Anthony n’est jamais repassé devant les box depuis sa sortie en piste pour l’essai de la ZX-10R. Malheureusement, les commissaires de pistes belges semblent parfois aussi efficaces que des paresseux en pleine sieste pour fournir des infos. C’est 25 minutes plus tard que l’on voit Anthony débarquer en entrée de pit-lane en train de pousser la moto. Après 0.5 tour, le pignon de sortie de boîte à vitesses s’était fait la malle ! Ouf, rien de grave ! Malheureusement, le fait de n’avoir pas pu rouler avec la bécane le samedi n’a pas permis de valider la bonne santé de celle-ci. C’est donc dimanche, en qualification que la moto sera testée. En fin de journée, la team mécanique a rejoint l’équipe déjà en place pour la course du lendemain.

Les deux pilotes amateurs ont bien roulés et ont même surpris par leur rapidité et vivacité ! Chapeau l’équipe !

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Sport

24 HDP et 500 Miles Motosport - Apprendre en s’amusant
24 HDP et le garage Motorposrt donne aux apprentis genevois la chance de participer aux 24 Heures de Barcelone et au 500 Miles de Magny-Cours. Ils ont besoin de vous afin de boucler leur budget.
Not On Any Sunday / Pas N’importe Quel Dimanche de Course
La course de côte intergalactique de Verbois 2022, oui, mais vécue de l’intérieur par un poireau jeune pousse.
18 ème édition du Raid Passion Désert - 17 au 26 octobre 2022
Les équipes de Pro Raids Organisation et Sud Raids Aventures sont fières de vous présenter la 18ème édition du RAID PASSION DÉSERT.Cap vers le Sud Marocain pour découvrir ou redécouvrir des lieux incontournables tels que Merzouga et Chegaga… des noms qui sentent bon le sable, maître mot de cette 18ème édition !
Dakar 2022 – Danilo Petrucci déclaré vainqueur de la 5ème étape – Le point avec Hervé Gantner
C’est un véritable exploit qu’a réalisé le pilote KTM-Tech3 Danilo Petrucci. Déjà vainqueur de deux Grand-Prix MotoGP, le pilote italien s’est vu déclaré vainqueur de la 5ème étape du Dakar après la pénalité de 6 minutes infligée à Toby Price.
Règlement WorldSSP 2022 – En route pour de nouvelles aventures
Pour 2022, le championnat World Supersport s’offre ce qui est certainement sa plus grande mutation avec une ouverture à de nouveaux modèles dont la cylindrée dépasse allègrement les 600cc des machines alignées jusque-là.
Trois Helvètes dans la Côte française - Une (belle) histoire de famille
Nous avons pu suivre Loïc, Michel et Sylvie sur une bonne partie du championnat de France de la Montagne en 2021.Fin Octobre, nous avons pu discuter avec eux de cette saison qui vient de se terminer.

Hot news !

Leçon de vie - Première course PMR de Renaud Pellissier
Je m'appel Renaud j'ai 28 ans et aujourd'hui on m'a proposé de raconter mon histoire. Je vais vous parler de ma première expérience en course de vitesse PMR, mon premier podium.
Dovizioso quittera le team officiel Ducati à la fin de la saison
La nouvelle tombe comme la foudre sur le Red Bull Ring. Andrea Dovizioso ne roulera plus chez Ducati fin 2020. La relation entre l'usine et le pilote italien n'était plus au beau fixe depuis plusieurs moi
OFFICIEL - Robin Mulhauser en Supersport chez CIA Landlord Insurance Honda
Le sympathique Fribourgeois de la Swiss Mafia du Moto2 a trouvé un guidon pour 2017. Robin Mulhauser courra en effet le Championnat du Monde Supersport dans le team PTR Honda la saison prochaine.
Moto2 – Après l'annonce de la signature avec Leopard pour 2017, Aegerter expulsé du team de Fred Corminboeuf
Selon nos confrères très bien informés du Blick, Dominique Aegerter ne fera pas partie de la tournée outre-Atlantique pour le team carXpert Interwetten.
Aprilia FaceTheRace - Les clients en visite au RedBull Ring
Début Mars, pour l'achat d'une Aprilia V4 vous receviez en cadeau un accès VIP à la course MotoGP du RedBull Ring en Autriche. Retour sur ce voyage.
MXGP of Switzerland - La fête fut grandiose à Frauenfeld (TG)
Faites un événement de sport motorisé en Suisse et les gens se déplacent en masse, la 15e manche du championnat du monde MXGP l'a une fois de plus prouvé.