Essai publié le

Essai de la KTM 1050 Adventure - La porte ouverte à l'aventure

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Flavio Venturini
Imprimer cet article

La KTM 1050 Adventure a débarqué sur le marché des trails au début de l'année 2015 avec la ferme ambition de s'inscrire comme une moto polyvalente accessible par tous.

La marque autrichienne KTM a développé sa gamme de motos aventurières en 2015 par deux nouveaux modèles, la 1050 Adventure et la 1290 Super Adventure. Jusqu'à ce jour, nous connaissions déjà la 1190 Adventure (R) équipée du V-twin 1190cc développant la bagatelle de 150cv (lire notre essai). Par cette motorisation, KTM disposait donc d'un modèle orienté "aventure", mais surtout capable de belles performances routières. Dotée de suspensions réglables électroniquement et d'un équipement technologique de pointe, cette 1190 Adventure ne s'adresse pas aux motards à budget limité. Raison pour laquelle une version 1050 apparaît au catalogue. La voici !

Bien que s'affichant à un prix attractif (CHF 13'960.- avec le rabais Euro-bonus), sans être fracassant non plus, l'équipement d'origine est toutefois généreux avec un ordinateur de bord complet, une commande des gaz de type ride-by-wire, quatre cartographies-moteur, un ABS (Bosch 9M+ à deux canaux) moderne déconnectable, un embrayage anti-dribble et un contrôle de traction à plusieurs modes.

Son moteur est un tout nouveau bicylindre dérivé du 1190 (LC8) de la grande sœur. Il propose d'ailleurs un couple quasi-similaire (107Nm) et délivre une puissance raisonnable de 95cv. Développé en respect des normes antipollution, il se distingue par sa consommation d'essence très modérée (annoncée sous la barre des 5litres/100km). Associé à un réservoir de 23 litres (avec réserve), on peut donc s'attendre à dépasser aisément une autonomie de 400km, de quoi vous emmener loin de chez vous sans à se soucier d'une éventuelle panne sèche au milieu de nulle part (oui, ça peut arriver!). De plus, l'intervalle de services a été fixé à 15'000km.

Son châssis profite de tout le savoir-faire de KTM. Comme à l'accoutumée, on trouve un cadre treillis en acier au chrome-molybdène très rigide d'à peine 10kg, 9.8kg pour être exact. On regrette l'aspect un peu cheap de la boucle arrière qui contraste avec les excellentes finitions du châssis. On constate aussi que KTM s'est investi en équipant la 'petite' Adventure de suspensions WP à grand débattement (av : 185mm / ar : 190mm) et d'un ensemble de freins estampillés Brembo avec deux disques de 320mm de diamètre à l'avant enserrés par des étriers à fixation radiale à quatre pistons. A contrario de ses soeurs aventurières, la 1050 Adventure se contente de jantes en alliage léger à bâtons, plus rigides et plus adaptées à une utilisation routière.

Côté détails bien pensés, la 1050 Adventure s'équipe d'un porte-bagages, de supports pour valises, d'un guidon ajustable horizontalement, de repose-pieds réglables et de leviers de frein avant et d'embrayage réglables. Aux abords du tableau de port, on retrouve même un petit vide-poche (non verrouillable), pour ranger quelques pièces de monnaies, des bonbons, des clés, ...

A la détailler, on se satisfait de son équipement d'origine qui la place aux côtés d'une certaine Triumph Tiger 800 XRx. Par contre, quand les Anglais d'Hinckley font un sans faute du côté des finitions et de l'aspect premium du produit, les Autrichiens de Mattighofen ont quelque peu lésiné sur les moyens. Malheureusement, la 1050 Adventure s'apparente plutôt à une 1190 low-cost bien équipée qu'à une moto à part entière, avec son identité et son caractère propre.

A défaut d'avoir des aprioris, prenons le guidon pour nous créer notre propre opinion !

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Polyvalence
+
Confort
On a moins aimé :
-
Positionnement marketing
-
Peu d'arguments face à la 1190 Adventure

Fiche technique

Véhicule
Marque :
KTM
Modèle :
1050 Adventure
Année :
2015
Catégorie :
Routière
Moteur
Type :
2 cylindres, 4-temps, V à 75°
Cylindrée :
1050 cm3
Refroidissement :
Refroidissement liquide
Alimentation :
EMS Keihin avec RBW, double allumage
Performances
Puissance max. :
95 ch à 6'200 tr/min
Couple max. :
107 Nm à 5'750 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Embrayage anti-dribble PASC(TM) à actionnement hydraulique
Partie Cycle
Châssis :
Cadre treillis en acier au chrome-molybdène à revêtement de poudre
Suspension AV :
Fourche téléhydraulique inversée WP Ø 43 mm
Course AV :
185 mm
Suspension AR :
Mono-amortisseur WP avec réglage hydraulique de la précontrainte, réglage de la détente
Débattement AR :
190 mm
Pneu AV :
110/70 ZR19
Pneu AR :
150/70 ZR17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Deux disques Ø 320 mm, étriers radiaux Brembo 4 pistons
Frein AR :
Un disque Ø 267 mm, étrier Brembo 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2'262 mm
Empattement :
1'560 mm
Hauteur de selle :
850 mm
Non réglable
Poids à sec :
212 kg
Poids total :
230 kg
Réservoir :
23 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Orange-noir (coloris unique)
Catalogue
Prix de vente :
CHF 14'590.-
CHF 13'960.- avec l'Euro-Bonus
En ligne :

Plus d'articles Moto

Concept Ducati Scrambler Desert Sled by Ducati Design Center
Ce concept Scrambler Desert Sled émane du centre de Design Ducati même, plus précisément du cerveau l'Alex Earle qui a poussé jusqu'au bout l'idée d'une moto utilisable en tout-terrain.
Montée des légendes - Le Col de la Faucille (Jura) va devenir le temps d'une journée un mini Pikes Peak
Non, vous ne rêvez pas ! Le dimanche 23 septembre le Col de la Faucille, situé dans le massif du Jura, va devenir le temps d'une journée le théâtre d'une course hors du commun.
Partez à la découverte de l'atelier AP Sellerie à Genève - Le confort à moto comme priorité
Reprendre une selle, la rendre encore plus confortable, cela demande une attention toute particulière, un savoir-faire et beaucoup de temps… après enfin fini cet inconfort quotidien et les jambes lourdes lors de vos longs trajets.
Swiss Stunt Riding School - On s'est installé sur les bancs de l'école de Jonathan Grossenbacher
Avec mon collègue Gonzo, nous avons eu la chance d'être conviés par Jonathan Grossenbacher à suivre son cours "avancé" de stunt sur le tracé de Lignières. Pour une fois, on a (presque) été sages et on ne s'est pas assis au fond à côté du radiateur.
Yamaha Yard Built XSR900 Atler by Dab Motors
Pour concevoir la Yard Built XSR900 Alter, Simon Dabadie, fondateur de Dab Motors a voulu sortir des sentiers battus et faire appel à des techniques aussi innovantes que surprenantes.
Genève - Les 2-Roues Motorisés En Colère manifesteront le jeudi 21 juin - L'interdiction d'utiliser une voie de bus en cause
Le jeudi 21 juin, jour de la venue du pape à Genève, sera également la journée des 2-Roues Motorisés En Colère.

Recherche

Hot news !

La Yamaha T7 surprise lors d'un roulage à Milan
La très attendue Yamaha T7 vient d'être surprise lors d'un roulage dans les rues de Milan dans ce qui devrait être sa robe définitive preuve que sa présentation officielle devrait se faire à la fin de l'année.
Un châssis de S1000RR en impression 3D
Après la HP 4 Race et son châssis entièrement réalisé en carbone, le constructeur à l'hélice démontre encore aujourd'hui son savoir-faire et sa technologie avec ce châssis de S1000RR réalisé en impression 3D.
Essai Husqvarna Vitpilen 701 – Une vraie surprise
De retour sur les routes, Husqvarna explore de nouveaux horizons et propose, avec sa Vitpilen 701, un modèle ébouriffant, abouti et vraiment très très fun à rouler. On a testé la bête à Barcelone et on a aimé.
Essai Ducati Panigale V4 S - Nouvelle ère, nouvelle reine
Après 30 ans de bons et loyaux services, le bicylindre à 90° des Superbike Ducati est remplacé par un V4 ultra-technologique et sensationnel. La marque italienne prend un virage à... 90° dans son histoire avec sa Panigale V4.
KTM 690 Enduro et SMC R – Elles reviennent !
On les aimait mais la norme Euro4 les a bannies. Rassurez-vous, les Katoches 690 Enduro et SMC R reviennent ! Merci à MCN pour ces clichés.
Honda RVF 1000 V4 – Young Machine est certain qu'une sportive V4 arrivera
Nos confrères japonais de Young Machine sont certains qu'elle finira par arriver, mais de qui parle-t-on ? De la Honda sportive dotée d'un V4 qui doit prendre la suite des mythiques RC30 et RC45.

Liens Partenaires