Essai publié le

Essai de la KTM 1050 Adventure - La porte ouverte à l'aventure

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Flavio Venturini
Imprimer cet article

La KTM 1050 Adventure a débarqué sur le marché des trails au début de l'année 2015 avec la ferme ambition de s'inscrire comme une moto polyvalente accessible par tous.

La marque autrichienne KTM a développé sa gamme de motos aventurières en 2015 par deux nouveaux modèles, la 1050 Adventure et la 1290 Super Adventure. Jusqu'à ce jour, nous connaissions déjà la 1190 Adventure (R) équipée du V-twin 1190cc développant la bagatelle de 150cv (lire notre essai). Par cette motorisation, KTM disposait donc d'un modèle orienté "aventure", mais surtout capable de belles performances routières. Dotée de suspensions réglables électroniquement et d'un équipement technologique de pointe, cette 1190 Adventure ne s'adresse pas aux motards à budget limité. Raison pour laquelle une version 1050 apparaît au catalogue. La voici !

Bien que s'affichant à un prix attractif (CHF 13'960.- avec le rabais Euro-bonus), sans être fracassant non plus, l'équipement d'origine est toutefois généreux avec un ordinateur de bord complet, une commande des gaz de type ride-by-wire, quatre cartographies-moteur, un ABS (Bosch 9M+ à deux canaux) moderne déconnectable, un embrayage anti-dribble et un contrôle de traction à plusieurs modes.

Son moteur est un tout nouveau bicylindre dérivé du 1190 (LC8) de la grande sœur. Il propose d'ailleurs un couple quasi-similaire (107Nm) et délivre une puissance raisonnable de 95cv. Développé en respect des normes antipollution, il se distingue par sa consommation d'essence très modérée (annoncée sous la barre des 5litres/100km). Associé à un réservoir de 23 litres (avec réserve), on peut donc s'attendre à dépasser aisément une autonomie de 400km, de quoi vous emmener loin de chez vous sans à se soucier d'une éventuelle panne sèche au milieu de nulle part (oui, ça peut arriver!). De plus, l'intervalle de services a été fixé à 15'000km.

Son châssis profite de tout le savoir-faire de KTM. Comme à l'accoutumée, on trouve un cadre treillis en acier au chrome-molybdène très rigide d'à peine 10kg, 9.8kg pour être exact. On regrette l'aspect un peu cheap de la boucle arrière qui contraste avec les excellentes finitions du châssis. On constate aussi que KTM s'est investi en équipant la 'petite' Adventure de suspensions WP à grand débattement (av : 185mm / ar : 190mm) et d'un ensemble de freins estampillés Brembo avec deux disques de 320mm de diamètre à l'avant enserrés par des étriers à fixation radiale à quatre pistons. A contrario de ses soeurs aventurières, la 1050 Adventure se contente de jantes en alliage léger à bâtons, plus rigides et plus adaptées à une utilisation routière.

Côté détails bien pensés, la 1050 Adventure s'équipe d'un porte-bagages, de supports pour valises, d'un guidon ajustable horizontalement, de repose-pieds réglables et de leviers de frein avant et d'embrayage réglables. Aux abords du tableau de port, on retrouve même un petit vide-poche (non verrouillable), pour ranger quelques pièces de monnaies, des bonbons, des clés, ...

A la détailler, on se satisfait de son équipement d'origine qui la place aux côtés d'une certaine Triumph Tiger 800 XRx. Par contre, quand les Anglais d'Hinckley font un sans faute du côté des finitions et de l'aspect premium du produit, les Autrichiens de Mattighofen ont quelque peu lésiné sur les moyens. Malheureusement, la 1050 Adventure s'apparente plutôt à une 1190 low-cost bien équipée qu'à une moto à part entière, avec son identité et son caractère propre.

A défaut d'avoir des aprioris, prenons le guidon pour nous créer notre propre opinion !

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Polyvalence
+
Confort
On a moins aimé :
-
Positionnement marketing
-
Peu d'arguments face à la 1190 Adventure

Fiche technique

Véhicule
Marque :
KTM
Modèle :
1050 Adventure
Année :
2015
Catégorie :
Routière
Moteur
Type :
2 cylindres, 4-temps, V à 75°
Cylindrée :
1050 cm3
Refroidissement :
Refroidissement liquide
Alimentation :
EMS Keihin avec RBW, double allumage
Performances
Puissance max. :
95 ch à 6'200 tr/min
Couple max. :
107 Nm à 5'750 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Embrayage anti-dribble PASC(TM) à actionnement hydraulique
Partie Cycle
Châssis :
Cadre treillis en acier au chrome-molybdène à revêtement de poudre
Suspension AV :
Fourche téléhydraulique inversée WP Ø 43 mm
Course AV :
185 mm
Suspension AR :
Mono-amortisseur WP avec réglage hydraulique de la précontrainte, réglage de la détente
Débattement AR :
190 mm
Pneu AV :
110/70 ZR19
Pneu AR :
150/70 ZR17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Deux disques Ø 320 mm, étriers radiaux Brembo 4 pistons
Frein AR :
Un disque Ø 267 mm, étrier Brembo 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2'262 mm
Empattement :
1'560 mm
Hauteur de selle :
850 mm
Non réglable
Poids à sec :
212 kg
Poids total :
230 kg
Réservoir :
23 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Orange-noir (coloris unique)
Catalogue
Prix de vente :
CHF 14'590.-
CHF 13'960.- avec l'Euro-Bonus
En ligne :

Plus d'articles Moto

Les Petronas FP1 arriveront peut être (enfin…) sur le marché
Ceux qui suivaient le WSBK au début des années 2000 se souviennent de ces machines aux couleurs flashy alignées par l'ancien champion du monde Carl Fogarty : les Petronas FP1.
29ème Trial de Noël – Ce samedi 15 décembre à Bassecourt
Le désormais traditionnel Trial de Noël reprendra ses quartiers pour la 29ème fois à Bassecourt (JU) le samedi 15 décembre avec un plateau exceptionnel.
Singer GP - Elle est prête à en (dé)coudre
Tout le monde connaît la fameuse marque Singer connue pour ses machines à coudre qui pour certaines valent aujourd’hui quelques sous, mais en voici une qui…roule !
Motorex Academy - Une académie de motocross pour les jeunes de 10 à 25 ans
MOTOREX répond à la demande croissante dans le domaine du Motocross en mettant sur pied la MOTOREX ACADEMY, un programme destiné à tous les jeunes pilotes de Motocross du pays.
Le rouge Ducati pourrait passer au orange KTM selon Stefan Pierer
La marque Autrichienne de Mattighofen ne cesse de progresser en Europe, à tel point que son patron, Stefan Pierer, ne cache plus ses ambitions pour les années futures et annonce clairement la nouvelle couleur qui l'intéresserait.
Can-Am Ryker, un trois-roues à prix d'ami !
Après plusieurs années à ne parler que de la famille Spyder, le Canadien Can-Am débarque avec le Ryker, un trois-roues qui vaut toute notre attention.

Recherche

Hot news !

Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!
La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.
Intermot 2018 - Triumph Street Scrambler 2019 - En route pour l’Aventure
Aujourd’hui, pour la plupart ce n’est plus le cheval ultime ni la dernière technologie embarquée qui excite notre cervelet de motard, mais bien l’Aventure avec un grand A. Triumph l’a très bien compris avec ce modèle Street Scrambler 900 2019 prêt à vous emmener au bout du monde.
Ténéré 700 – Le teasing continue en Argentine avec cette fois Adrien Van Beveren
Après Rodney Faggotter et Stéphane Peterhansel, c'est cette fois au pilote français Adrien Van Beveren, pilote du Yamaha Official Rally Team de prendre le guidon de la future Ténéré 700.

Liens Partenaires