Essai publié le

Combinaison Büse Silverstone - For track use only !

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Céline Donzé
Imprimer cet article

La combinaison une pièce Silverstone du fabricant allemand Büse est passée entre nos mains durant tout l’été. Malheureusement, nous n’avons pas eu l’occasion de l’emmener sur son terrain de prédilection, le circuit.

Notre article de présentation de la combinaison Büse Silverstone : lien.

Faute de quoi, nous nous sommes efforcés de rouler sportivement sur route ouverte. Que les pandores nous pardonnent l’expression, rouler sportivement ne rime pas nécessairement avec enfreindre les lois de la circulation routière. On s’enfonce ? Oui, taisons-nous !

Enfin, il a fallu rouler énergiquement afin de juger du confort de cette combinaison une pièce en cuir de vachette d’une épaisseur allant de 1.2 à 1.4mm. Déhancher, gesticuler dans tous les sens, transpirer à l’excès, les conditions circuit étaient bien présentes.

Parler de confort dans une combinaison une pièce est somme toute relatif. Nous dirons plutôt qu’il suffit d’un peu de confort pour un maximum de performances. Le confort n’est effectivement pas au premier plan du cahier des charges des équipements destinés à la piste.

Pendant que nous parlons de confort, profitons de préciser que la Büse Silverstone est équipée de protections SAS-TEC aux coudes, épaules, hanches et genoux. Les protections SAS-TEC ont l’avantage d’être souples, légères et confortables. Aussi, mais surtout, elles sont une référence en matière de sécurité. La combinaison est construite de nombreux raccords élastiques en cuir pour un maximum de mobilité. La coupe générale est ergonomique et préformée (courbure aux coudes, dos et jambes). La largeur au mollet est réglable. Aux embouchures (cou et poignets) prend place un bourrelet de tissu néoprène.

Côté sécurité, on retrouve, en plus des protections SAS-TEC, des coques métalliques aux épaules ainsi que des rembourrages sur le torse. Aux zones sensibles, la Büse Silverstone est équipée de coutures de sécurité. Et, finalement, la bosse dorsale est de grande taille afin d’éviter le coup du lapin.

A propos du design, c’est à la mode, charmeur et polyvalent. Du noir, du blanc, du gris et aussi un dessin tribal de couleur or sur le torse. Cette combinaison peut être portée tant sur circuit que sur route. Son style est relativement passe-partout.

Et si nous l’enfilions !

Entrer dans une combinaison cuir une pièce neuve relève souvent de l’équilibrisme et du contorsionnisme. Une fois enfilée et la crémaillère fermée jusqu’au coup, on ne fait pas le malin ! Et ce n’est pas avec cela qu’on ira acheter ses croissants le dimanche matin. La nuque tirée en avant, les deux épaules rapprochées, c’est sport ! Il ne reste plus qu’à chevaucher notre moto, si possible un roadster ou une sportive pour un confort parfait. Effectivement, une fois en selle, c’est un autre monde. Aucune tension, aucun point dur, pas de couture qui blesse, c’est idéal ! Sans parler de l’envie d’attaquer !

Le confort est bon. Le cuir est souple, mais pas autant que le cuir de kangourou, c’est sûr ! Côté respirabilité, ce n’est pas le must de ce que nous avons pu rencontrer. La combinaison est si saillante que l’air ne peut circuler librement. Aussi, le cuir n’est pas perforé. Par contre, en roulant, même énergiquement, on ne souffrira pas de ce manque de respirabilité. La vitesse permettra tout de même une aération convenable. Les moments les plus redoutés seront les temps d’arrêt en plein soleil, sur la ligne blanche d’un feu rouge ou avant d’emprunter la piste d’entrée sur le circuit.

En mode nous nous déhanchons et nous mettons tout parterre (sur route ouverte, on n’a pas tenté le diable, hein !), la Silverstone se distingue par sa flexibilité et sa souplesse aux zones sollicitées. Déhancher et se déplacer sur sa moto se fait avec une grande facilité.

Pour se déshabiller, comptez sur l'aide précieuse d'un tiers pour tirer les manches vers l'arrière et le bas. En effet, pour s'extraire de la combinaison, les premières fois du moins, il faudra se tordre dans tous les sens. Enfin, rien d'extraordinaire pour une combinaison une pièce ; il s'agit du quotidien des pistards !

Conclusion :

Pour les sorties circuit occasionnelles ou tout simplement pour se lancer à la pratique de la moto sur circuit avec un petit budget, la combinaison Büse Silverstone est un produit idéal. Proposée à un prix très compétitif, à savoir CHF 899.-, elle combine sécurité, look et confort. La concurrence aura fort à faire pour rivaliser ! La Silverstone a des arguments, de taille !

Plus d'infos : Freidig Moto Active (importateur suisse de Büse).

Suivez AcidMoto.ch !

Fiche technique

Modèle
Marque :
Büse
Modèle :
Silverstone
Tailles :
48 à 58
Spécificités
Caractéristiques techniques :
Cuir de vachette d'une épaisseur de 1.2 à 1.4mm
 
Protection métalliques aux épaules
 
Protection SAS-TEC aux coudes, épaules, genoux et hanches
 
Protection amovible aux hanches et dorsale
 
Nombreuses parties élastiques en cuir pour une liberté de mouvement optimale
 
Deux poches intérieures
 
Réglage de la largeur du mollet
 
Coupe ergonomique
 
Rembourrage sur le torse
 
Couture de sécurité aux zones critiques
 
Doublure en maille avec inserts élastiques
Coloris disponibles
Coloris :
Blanc-noir
Catalogue
Prix de vente :
CHF 899.-
En ligne :

Plus d'articles Equipement

Bering C-Protect Air - Le gilet Airbag filaire à prix light arrive en Suisse
L'équipementier français de vêtements pour motard arrive sur le marché avec un tout nouveau Airbag filaire proposé à un tarif des plus agressif.
La nouvelle veste iXS Montevideo III décroche le "Red Dot Award" dans la catégorie Travel
Le concept novateur de veste de moto iXS Montevideo III a obtenu le Red Dot Award «Winter» dans la catégorie «Travel».
Dainese Settantadue - Une nouvelle marque contemporaine au sein du groupe italien
Au terme de 24 mois d’intenses recherches et d’études, Dainese dévoile une toute nouvelle marque qui fait son entrée au sein de la famille des marques du Groupe.
Essai casque HJC R-Pha11 – Un casque haut de gamme à prix doux
Le fabricant de casques coréen HJC a lancé cette année le successeur de son casque sportif R-Pha10+ qui prend logiquement le nom de R-Pha 11
Shoei présente sa collection 2018 des NXR et X-Spirit III
Le fabricant Japonais de casques haut de gamme, Shoei, vient de dévoiler sa collection 2018.
Essai du casque Airoh S5 - La bonne alternative qualité/prix
Un casque hybride route/tout-terrain avec un look racé et pourvu d’un écran pare-soleil pour moins de CHF 300.- ? Ça existe et on le trouve chez nos voisins transalpins Airoh.

Recherche

Hot news !

Essai Scott Summer VTD DP - Sauve ta peau quand il fait chaud
Chacun est libre de rouler habillé comme il veut, mais ça me fait toujours bizarre de voir des bras et des jambes nues sur la route. Scott a poussé l'aération de sa Summer VTD DP tellement loin que vous pourriez l'adopter et ne plus rouler sans.
Airbag moto - Le combat d'Alpinestars pour la place de leader
Le marché de l'airbag est hétéroclite. Des géants du secteur des équipements y côtoient des petit fabricants qui ne font que ça. Le nom est peut-être identique, mais les produits sont loin d'être comparables !
Essai gants Five RFX1 - Laissez faire un spécialiste
Trouver les bons gants c'est important, c'est ce qui nous relie aux commandes de la moto. La marque Five s'y consacre exclusivement, à la recherche du meilleur gant possible. Avec le RFX-1 je suis comblé, il faudra trouver encore plus convaincant pour m'en faire changer.
Essai casque Bell Bullitt - De 1971, il ne garde que le look
Avec la mode des Café Racer et autres Scrambler qui reviennent en force, les équipements ont pris le même virage vers le vintage. Les intégraux étaient rares à l'époque, le Bell Star de 1971 en était un et il est de retour sous le nom de Bullitt.
Essai du casque Arai RX-7V - Nouveau jalon des casques intégraux haut de gamme
Après sept ans de service, Arai remplace son RX-7GP. La marque misant tout sur la sécurité plutôt que sur le look s'est imposée de nouveaux standards, atteints avec le nouveau RX-7V.
Voici pourquoi il faut changer un casque après une chute !
On se demande parfois après une chute s’il est vraiment nécessaire de changer son heaume. On a beau nous expliquer que l’intérieur du casque se déforme et qu’il n’absorbe plus les chocs... tout ça reste relativement abstrait.

Liens Partenaires