Essai publié le

Suzuki GSR 750 – L’anti-Z

Texte de Jimmy Gurtner / Photo(s) de Patrick Schneuwly
Imprimer cet article

On l’aura attendue, celle-là! Depuis la sortie de la Kawasaki Z 750, en 2004, tout le monde guettait la réaction de Suzuki. Alors qu’elle disposait déjà d’un moteur éprouvé (celui de la GSX-R 750), la firme d’Hamamatsu aura attendu 7 ans pour sortir son roadster 750. Plus personne ne l’attendait, mais la voici, cette GSR 750. Ça va bastonner sec!

Enfin! Même après l’avoir vue aux salons de Cologne et de Milan, l’avoir vue à l’essai dans les publications de nos confrères, je peine à croire que la GSR 750 est là, devant moi. Pourtant, posée sur sa béquille, ramassée sur son train avant, c’est bien elle qui m’attend. C’est qu’avec son phare très bien dessiné, sa fourche de gros diamètre et ses écopes de radiateur ciselées, la Suz’ la joue gros-bras! La finesse de sa partie arrière accentue cet aspect « tout sur l’avant », malgré l’échappement volumineux et la bavette proéminente.

D’ailleurs, si on la regarde de plus près, la GSR avoue une finition un rien légère qui tranche avec son look très moderne. Le bras oscillant basique, le bas-moteur très exposé aux projections ou l’espace béant derrière les cylindres… Bon, la finition n’est pas le point fort de cette GSR. Mieux vaut aller voir ce que la Suzuki a dans le ventre et dans les pattes!

Sans surprise?

Dès les premiers tours de roue, on retrouve un comportement très neutre, tout comme la position de conduite. Si la moto en elle-même semble basculée sur l’avant, son pilote est assis assez droit et jouit d’un confort appréciable. En bonne japonaise, la GSR se fait douce pour le quotidien… et ajoute à cela un agrément moteur vraiment bienvenu. Ce n’est pas pour rien que la quasi-totalité des constructeurs nippons ont augmenté la cylindrée de leurs roadsters mid-size! Le gain de couple change presque la vie au quotidien: plus besoin de tricoter avec la boîte de vitesses, les relances sont appréciables dès les mi-régimes.

Un moteur très rond, un look sexy et un comportement urbain exemplaire… La GSR n’est pas une réplique de Z 750 pour autant! Surtout au niveau du châssis. Si son aspect n’est pas des plus reluisants (on repense surtout au bras oscillant tout simple…) et que les réglages possibles sont réduits, c’est par son comportement qu’il se distingue. On sent immédiatement une agilité supérieure à la Kawa, avec un train avant virevoltant et une légèreté de tous les instants. La moto ne se désunit pas et se montre très agréable à conduire. C’est au moment de hausser le rythme que la GSR surprend et se distingue, en deux points.

Tout d’abord, le moteur. Et quel moteur! Dès les mi-régimes, le quatre-cylindres vous tire copieusement les bras et vous remue les tripes! Il souffle surtout très fort dans les tours et il faudra surveiller le compteur pour éviter de se faire surprendre: à part le vent qui secoue le casque, l’impression de vitesse reste limitée malgré la santé du bloc moteur. Cela, c’est au châssis qu’on le doit…

Carrément sportif!

Car l’autre point fort de la GSR 750, c’est bel et bien sa partie-cycle! L’avant, comme aux allures plus raisonnables, est d’une vivacité étonnante et se laisse placer à l’envi. La stabilité est également au rendez-vous, même avec un pilotage musclé. Le sport, la GSR adore! On remet les gaz très tôt, la moto supportant très bien la charge et maintenant sans peine son cap.

Les suspensions, réglables uniquement en précharge, offrent un bon compromis entre confort et rigueur. La position de conduite très naturelle met à l’aise et permet d’oublier la moto pour se concentrer sur son pilotage. Un comportement naturel qu’on peine à retrouver sur une Z 750 dans sa configuration d’origine, par exemple. La GSR est facilement exploitable et permet aux plus sportifs de se faire vraiment plaisir à son guidon. Le freinage se montre largement à la hauteur, sans se montrer trop mordant. L’ensemble du châssis de la GSR se montre cohérent et permet d’attaquer la route très en confiance et d’exploiter sans crainte le moteur.

Il faut convaincre

Sans surprise, la GSR 750 est une très bonne moto. Venir empiéter sur les plates-bandes de la Z, on ne le fait pas sans être prêt! Justement, Suzuki a mis le temps pour développer son arme anti-Z 750. Une arrivée tardive qui pourrait pénaliser la GSR, qui doit rivaliser avec une Kawasaki déjà très bien implantée sur le marché. Avec des qualités dynamiques et un look largement à la hauteur, le nouveau roadster Suz’ pourrait bel et bien détrôner la reine… Le combat sera rude!

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Le look très réussi
+
Les qualités sportives
+
Le moteur qui tire fort sur les bras
On a moins aimé :
-
La finition un peu moyenne
-
Le garde-boue avant plutôt disgracieux

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Suzuki
Modèle :
GSR 750
Année :
2011
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Disponible
Moteur
Type :
4 cylindres en ligne 4 temps à double arbre à cames en tête, 4 soupapes par cylindre
Cylindrée :
749 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
106.8 ch à 10'200 tr/min
Couple max. :
62.7 Nm à 9'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Partie Cycle
Châssis :
En acier, type diamant
Suspension AV :
Fourche télescopique inversée Ø 41mm, réglable en précharge
Suspension AR :
Mono-amortisseur à biellettes de renvoi, réglable en précharge
Pneu AV :
120/70 R17
Pneu AR :
180/55 R17
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Double disque Ø 310mm, étriers à 2 pistons
Frein AR :
Monodisque Ø 240mm, étrier simple piston
Dimensions
Longueur :
2'115 mm
Empattement :
1'450 mm
Largeur :
785 mm
Hauteur de selle :
815 mm
Poids total :
211 kg
Réservoir :
17.5 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Noir
 
Blanc
 
Rouge
Catalogue
Prix de vente :
CHF 10'790.-

Plus d'articles Moto

Les tarifs des bureaux des automobiles, notamment suisses romands, sont trop élevés
Les tarifs des offices de la circulation cantonaux, notamment en Suisse romande, sont trop élevés, selon une analyse de M. Prix.
Un sondage européen sur le bruit des motos
La FEMA, soit la Federation of European Motocyclists Association, vient de lancer un sondage sur le bruit des motos en Europe.
Essai Dunlop Sportsmart TT - Compromis radical
Pour combler son offre su rue créneau des pneus sportif, Dunlop a pris tout le meilleur de son D213 GP Pro pour le placer dans un pneu vraiment polyvalent. Premier round : la piste, la marque nous ayant invités à l'Anneau du Rhin.
Genève: motard victime d'un accident interpellé à cause des images filmées par sa GoPro
A Genève, un motard brésilien victime d'un accident de la circulation a été reconnu coupable de multiples infractions routières suite au visionnage par les forces de l'ordre des images de sa Go Pro.
La BMW R1250GS pointe le bout de son nez - Elle arrivera en 2019 !
BMW l’avait annoncé, 9 nouveaux modèles arriveront dans le courant de l’année 2019.
Ducati et Hero MotoCorp vont-ils s'associer pour produire des baby Ducati ?
Est-ce que Ducati serait en train de lorgner sur le juteux marché des petites sportives de 300cc ? Un rapprochement avec le constructeur indien Hero MotoCorp est possible.

Recherche

Hot news !

Des nouvelles sportives chez BMW en 2019 - S1000RR, S675RR et G310RR ?
Il semblerait que pas moins de 9 nouveaux modèles soient au programme chez BMW pour 2019.
Essai Husqvarna Svartpilen 401 - Petite machine, grandes aventures
Surprenante et attachante, la Svartpilen propose la vision d'une moto de route selon Husqvarna dans une version accessible à tous. Récit d'aventures pas communes sur une machine à fort potentiel.
Yamaha Ténéré 700 World Raid épisode II - Stéphane Peterhansel à l'assaut des dunes du Maroc
L'épisode I du Yamaha Ténéré 700 World Raid nous avait laissé sur les pistes australiennes. L'épisode II met lui en scène une figure emblématique du Dakar pour Yamaha : Stéphane Peterhansel.
La KTM 390 Adventure surprise lors d'un roulage
L'arrivée du petit trail routier 390 Adventure avait déjà été annoncée par KTM, la voici maintenant en pleine phase de test.
La Yamaha T7 surprise lors d'un roulage à Milan
La très attendue Yamaha T7 vient d'être surprise lors d'un roulage dans les rues de Milan dans ce qui devrait être sa robe définitive preuve que sa présentation officielle devrait se faire à la fin de l'année.
Un châssis de S1000RR en impression 3D
Après la HP 4 Race et son châssis entièrement réalisé en carbone, le constructeur à l'hélice démontre encore aujourd'hui son savoir-faire et sa technologie avec ce châssis de S1000RR réalisé en impression 3D.

Liens Partenaires