Essai publié le 09 mai 2019

Test bottes Gaerne G-Midland – L’aventure… en toute discrétion

Texte de Mathias Deshusses / Photo(s) de Mathias Deshusses

Parfaitement à l’aise dans le terrain, mais également capables de s’affranchir d’un usage routier, les Gaerne G-Midland se veulent idéales pour le possesseur de trail qui roule occasionnellement sur des routes non revêtues.

Car qui veut tâter de la piste caillouteuse avec son trail ne souhaite pas forcément avoir un équipement complet d’enduro, souvent pour le moins coloré. Impressionnantes par leur stature (36 cm de haut !) et par leurs protections, les G-Midland font malgré tout dans la – relative – discrétion et sobriété. Elles permettent ainsi de s’affranchir de terrains variés, dans un confort excellent.

Ces bottes italiennes offrent un design est très soigné, avec un look résolument axé terrain, mais dans un coloris noir passe-partout. Assez hautes, pour offrir un maintien rigide, elles sont pourvues de protections à la malléole, au talon, et au niveau du sélecteur. On notera également un renfort souple au nouveau du tibia, qui absorbera volontiers les chocs contre un pare-cartes, si l’occasion se présente.

Car on se sent en sécurité avec les G-Midland aux pieds. Assez rigides d’entrée de jeu, elles donnent une impression de robustesse. La protection semble assurée, et si on ne va pas se lancer dans un remake de la Gilles Lalay Classic avec elles, l’image qu’elles renvoient est des plus rassurantes. Bien entendu, elles s’assoupliront (un peu) avec le temps, notamment grâce aux soufflets avant et arrière prévus à cet effet, mais on préférera tout de même s’éviter la visite d’une capitale ainsi chaussés.

La semelle est cousue, pour une plus grande résistance, et en caoutchouc antidérapant. Elle est pourvue de crampons sur une large partie, avec cependant une partie plus lisse au niveau de l’intérieur des pieds, afin que le contact avec les repose-pieds, souvent eux-mêmes déjà crantés, soient plus agréables. D’ailleurs, au niveau du contact avec la moto, on notera une partie « intérieure » de la botte, à l’extérieur (soit le coté droit de la botte gauche et le côté gauche de la botte droite, vous suivez ou quoi ?) spécifiquement traitée pour vous isoler de la chaleur (moteur, échappement, etc…), mais offrant également un meilleur grip pour les passages techniques ou, debout sur la moto, vous devrez prendre appui et donc la serrer entre vos jambes.

Le système de fermeture est composé de deux solides boucles en aluminium, ainsi que d’un velcro pour un ajustement parfait au niveau du mollet. Si le système peut paraitre compliqué de prime abord, il fonctionne bien et une fois les réglages effectués, l’enfilage n’est plus qu’une formalité. Attention toutefois, Gaerne est une marque qui taille petit. Selon les conseils (judicieux) de Freidig Moto-Active, qui a mis à disposition les bottes pour ce test, il est fortement conseillé de prendre une taille au-dessus de sa pointure habituelle. Oscillant en général entre le 44 et le 45 selon les marques, j’ai donc pris du 46, et le fait est qu’elles me vont parfaitement.

A l’usage, force est de constater qu’elles se font oublier. Et c’est un sacré bon point pour des bottes sensées vous accompagner jusqu’au bout du monde. L’avant de la botte, pas trop imposant malgré le renfort présent, passe facilement sous le sélecteur, et ne semble pas s’user au contact de celui-ci.

Je n’ai malheureusement pas eu l’opportunité de les tester sous la pluie, mais leur étanchéité, assurée par une membrane Gore-tex Atmo-Active, sera probablement mise à l’épreuve dans le courant de la saison. Robustes et de bonne qualité, je compte bien les tester aux limites de leurs capacités et ne manquerai de vous faire un retour sur leur usure et leur tenue dans le temps, au bout de plusieurs dizaines de milliers de kilomètres.

Seul défaut s’il en est, le revêtement interne au niveau du mollet, qui peut s’avérer irritant à la longue, surtout par forte chaleur. Rien de rédhibitoire pour autant, et il suffit de mettre des sous-vêtements techniques (ou de porter les bottes par-dessus le pantalon, c’est selon) pour pallier à ce petit inconvénient, pour autant que cela vous dérange.

Les Gaerne G-Midland sont disponibles au tarif de 439.-. Un prix conséquent, mais justifié par leur qualité de fabrication, leur confort et, certainement, leur durabilité. Un investissement plus que vivement recommandé, vous l’aurez compris, si vous avez l’intention de vous aventurer hors de sentiers battus.

Merci à Freidig Moto-Active pour la mise à disposition des bottes G-Midland.

Mathias

Au final...

On a aimé :
+
Confort
+
Bon maintien
+
Look discret
+
Polyvalence
On a moins aimé :
-
Partie supérieure de la doublure intérieure qui peut gêner
-
Prix un peu élevé
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Confort
+
Bon maintien
+
Look discret
+
Polyvalence
On a moins aimé :
-
Partie supérieure de la doublure intérieure qui peut gêner
-
Prix un peu élevé

Plus d'articles Equipement

Michelin - Opération satisfait ou remboursé !
Si vous optez pour un train de pneus Michelin entre le 1er avril et le 30 juin 2020, vous avez 30 jours pour être intégralement remboursé si vous n'êtes pas satisfait !
Arai, l'étude de l'effet ricochet
Parmi les manufacturiers de casques, Arai est en quelque sorte assimilable à Volvo Cars. La sécurité prime avant tout !¿
Le fondateur de la marque Alpinestars, Sante Mazzarolo, nous a quitté
Sante Mazzarolo, industriel italien, tailleur de cuir et bottier hors-pair, est mort le vendredi 1er Mai 2020 à l'âge de 91 ans.
Casque BELL Broozer - Le casque transformable à double homologation jet/intégral
La marque US, BELL Helmets, désormais importée en Europe par le groupe Bihr,, arrive sur le marché des "méchants" casques avec un heaume au look des derniers jeux de guerre : le Broozer !
Profitons du COVID-19 pour nettoyer et entretenir nos casques
Confinement ou semi-confinement obligent, le temps peut sembler long, notamment si vous ne disposez pas d’une maison avec jardin. Alors il est peut-être temps d’en profiter pour offrir une petite remise en forme à votre équipement; casque, blouson, bottes…
Arai lance la série limitée « Isle of Man TT 2020 » sur la base de son haut de gamme RX-7V
L’édition 2020 du Tourist Trophy n’aura pas lieu, hélas, annulée sur l’autel de la pandémie de COVID-19. La marque japonaise tient néanmoins à présenter la série commémorative de son heaume le plus haut de gamme, le RX-7V, avec cette livrée spéciale « Isle of Man TT Limited Edition 2020 ».

Hot news !

Essai Bridgestone S22 - Le pneu routier très, très sportif
C'est sur le fabuleux tracé de Jerez que Bridgestone nous a conviés pour l'essai de son pneu routier-sportif 2019. Culoté, mais payant, le comportement du S22 s'étant révélé particulièrement incisif!
Homologation des silencieux d’échappement en Suisse - Attention aux mauvaises surprises si certificat CE !
S’il y a bien un sujet qui revient continuellement sur les réseaux sociaux, c’est celui de l’homologation des systèmes d’échappements pour la Suisse.
Essai Scott Summer VTD DP - Sauve ta peau quand il fait chaud
Chacun est libre de rouler habillé comme il veut, mais ça me fait toujours bizarre de voir des bras et des jambes nues sur la route. Scott a poussé l'aération de sa Summer VTD DP tellement loin que vous pourriez l'adopter et ne plus rouler sans.
Airbag moto - Le combat d'Alpinestars pour la place de leader
Le marché de l'airbag est hétéroclite. Des géants du secteur des équipements y côtoient des petit fabricants qui ne font que ça. Le nom est peut-être identique, mais les produits sont loin d'être comparables !
Essai gants Five RFX1 - Laissez faire un spécialiste
Trouver les bons gants c'est important, c'est ce qui nous relie aux commandes de la moto. La marque Five s'y consacre exclusivement, à la recherche du meilleur gant possible. Avec le RFX-1 je suis comblé, il faudra trouver encore plus convaincant pour m'en faire changer.
Essai casque Bell Bullitt - De 1971, il ne garde que le look
Avec la mode des Café Racer et autres Scrambler qui reviennent en force, les équipements ont pris le même virage vers le vintage. Les intégraux étaient rares à l'époque, le Bell Star de 1971 en était un et il est de retour sous le nom de Bullitt.