Essai publié le 26 décembre 2017

Test du casque Klim Krios : Full carbone et visière photochromique

Texte de David Zimmermann / Photo(s) de Klim, David Zimmermann

Klim, la marque américaine dont la réputation n’est plus à faire dans de domaine de l’équipement moto haut de gamme a décidé de s’attaquer au marché des casques avec son tout nouveau Krios et sa visière photochromique que nous avons testé durant la saison 2016. Autant vous dire tout de suite, ça fait mal !

Un casque full carbone

Pour son tout premier casque, Klim fait très fort en nous offrant un full carbone qui affiche 1290 g sur la balance.  C’est tout simplement le casque du genre le plus léger du marché derrière le BMW Enduro carbone qui affiche 140g de moins, mais au double du prix du Krios.

Disponible en cinq coloris, il est livré avec deux visières (une transparente et une fumée) ainsi qu’un Pinlok (système antibuée).
Comme la plupart de ses concurrents, il est utilisable dans différentes configurations, avec/sans la casquette, avec/sans la visière afin de satisfaire toutes nos envies.

Le Krios est également prévu pour être équipé du système de communication Senna. Les finitions sont excellentes et si l’intérieur n’est peut-être pas aussi doux qu’un Shoei ou un Arai, il reste très agréable à porter et convient également aux porteurs de lunettes.

La visière photochromique

Klim ne s’est pas contenté de sortir le casque carbone le plus léger de sa catégorie. En option la marque propose une visière photochromique, c’est-à-dire une visière qui se teinte automatiquement en fonction de la luminosité. N’en avez-vous pas déjà rêvé ?
Cette technologie est relativement méconnue du grand public (votre serviteur inclus) bien que Lazer et Kiwi s’y soient mis depuis quelques années. Le problème est certainement son coût élevé de l’ordre de 150 CHF. Celle de Kilm s’affiche même à 189 CHF, soit le prix d’un casque d’entrée de gamme !
Il y a fort à parier que tous les constructeurs vont s’y mettre et qu’un jour elle sera peut-être même livrée de série, comme les visières pare-soleil qui équipent la plupart des casques aujourd’hui. En attendant nous allons voir si elle tient ses promesses et si elle vaut l’investissement.

Conditions de test

Le Krios m’a accompagné lors d’un périple de quatre semaines en Mongolie en juin 2017. Je l’ai utilisé conjointement avec ma combinaison Badlands qui m’accompagne maintenant depuis deux saison.
En pratique, la sensation de légèreté du Krios est plus impressionnante que sur papier. Je suis bluffé de constater à quel point quelques centaines de grammes font la différence.

En taille L, il s’accorde parfaitement à la forme de ma tête, mais comme je le répète toujours c’est très personnel et il faut absolument essayer un casque avant de l’acheter. Il est confortable, même après de longues heures de conduite et il ne me laisse pas une énorme marque rouge au front comme beaucoup de casques. Son insonorisation est correcte pour un casque de type Dual Sport (avec casquette). Pour de longs trajet sur l’autoroute, il vaut mieux enlever la casquette, ce qui est fait en quelques secondes et sans outils.

Le Krios est extrêmement bien ventilé, ce qui est un avantage lorsqu’il fait chaud, mais également un inconvénient puisque qu’on ne peut pas fermer les ventilations (économie de poids oblige). Avec les températures aux alentours des 10°C que j’ai connu au début du voyage, j’était obligé de mettre mon deuxième tour de cou au niveau de ma bouche pour empêcher l’air froid de rentrer.

Bien que pas encore disponible en Europe au moment où je suis parti, Klim m’a fait parvenir une visière photochromique directement des USA. Je ne vous cache pas que j’étais très enthousiaste à l’idée de la tester et je n’ai même pas pris les autres visières avec moi.

Le principe fonctionne parfaitement, je l’ai testé de jour comme de nuit. La transition n’est pas instantanée mais relativement rapide. De nuit elle est parfaitement transparente et par beau temps elle correspond à une visière teintée. Pour ceux qui roulent d’habitude avec une visière fumée, la photochromique n’a que des avantages. Ceux qui roulent davantage avec une visière claire seront probablement un peu gênés par temps couvert, car la visière photochromique n’est vraiment claire que la nuit. Perso je fais partie de la seconde catégorie et il est vrai que je la trouve un peu sombre quand il n’a pas de soleil.
A ce jour c’est quand même la solution la plus polyvalente si l’on veut s’affranchir d’une visière fumée intérieure qui rend le casque plus lourd.
Ma visière photochromique était équipée avec le Pinlock. Pour ceux qui ne connaissent pas encore le système, c’est petite visière transparente qui se fixe au moyen de deux tétons à l’intérieur de votre visière. C’est le meilleur système antibuée du marché et il équipe tous les bons casques depuis des années.

En conclusion

Klim est tout aussi réputé pour la qualité de ses produits que pour ses prix relativement élevés. Vendu 539 CHF, le Krios possède un rapport qualité prix imbattable pour un casque carbone de cette qualité, se payant même le luxe d’être moins cher que la concurrence. Livré avec deux visières et un pinlock, c’est vraiment la bonne affaire pour celui qui chercher un casque type « Aventure » en carbone.
La visière photochromique représente une innovation intéressante dans le monde du casque. A 189 CHF elle représente un investissement supplémentaire (un tiers du prix du casque) conséquent qui risque de refroidir certains. L’avantage qu’elle offre en comparaison avec une visière teintée est indiscutable. D’un point de vue pratique, la visière fumée n’a plus raison d’être avec l’arrivée de la visière photochromique. Pour vraiment enterrer la visière claire, celle-ci devrait réagir un peu plus tard et rester claire par temps couvert, ce qui n’est pas encore le cas.

Pour finir, sachez qu’une offre existe (uniquement avec le modèle noir) pour 679 CHF avec la visière photochromique, ce qui représente un rabais de 49 CHF.

David Zimmermann

Au final...

On a aimé :
+
le plus léger de sa catégorie
+
excellente ventilation
+
look magnifique (surtout le noir et orange)
+
confortable
+
convient aux porteurs de lunettes
+
2 visières (claire et teintée) et pinlock inclus
+
Prix abordable pour un casque carbone
+
La visière photochromique est une vrai évolution
On a moins aimé :
-
ventilations pas obstruables (pas pratique quand il fait froid)
-
Visière photochromique en option et très chère (189 CHF)
-
Visière photochromique trop foncée par temps nuageux
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
le plus léger de sa catégorie
+
excellente ventilation
+
look magnifique (surtout le noir et orange)
+
confortable
+
convient aux porteurs de lunettes
+
2 visières (claire et teintée) et pinlock inclus
+
Prix abordable pour un casque carbone
+
La visière photochromique est une vrai évolution
On a moins aimé :
-
ventilations pas obstruables (pas pratique quand il fait froid)
-
Visière photochromique en option et très chère (189 CHF)
-
Visière photochromique trop foncée par temps nuageux

Fiche technique

Modèle
Marque :
Klim
Modèle :
Krios
Tailles :
XXS, XS, S, M, L, XL, XXL, XXXL
Poids :
1'290g
Spécificités
type de coque :
fibres de carbone
tissu intérieur :
Klimatek anti bactérien
écran anti-buée :
Pinlock inclus
Homologation :
Norme européenne ECE 22.05
écrans :
livré avec 2 écrans (incolore + fumé foncé)
écran photochromique :
en option 189 CHF
fermeture :
boucle double D
système de communication :
compatible avec SENA 10U bluetooth
Coloris disponibles
Coloris :
blanc
 
noir gris
 
noir gris rouge
 
noir orange bleu
 
noir jaune gris
Catalogue
Prix de vente :
CHF 539.-
En ligne :

Plus d'articles Equipement

Shoei dévoile le X-SPR Pro, remplaçant du X-Spirit 3
Porté depuis les essais hivernaux par les meilleurs pilotes sous contrat avec Shoei, on savait que la relève du X-Spirit 3 était proche. Rebaptisé pour sa 4e itération, dites bonjour au X-SPR Pro.
Essai Alpinestars Ketchum et Road Pro GTX - Deux pièces pour voyager
Les ensembles textiles se sont améliorés grâce aux innovations dans le domaine et sont devenus un incontournable pour qui aime voyager. Ici il ne s'agit pas d’un ensemble, mais plutôt deux produits qui se complètent bien.
Essai gants Alpinestars Stella SP X Air Carbon
J’ai testé les gants pour femmes Stella SP X Air Carbon dans plusieurs situations, et je peux de loin dire que ce sont mes gants préférés parmi ma collection d’équipements. En bref, j’apprécie énormément le parfait alliage entre l’esthétique, la sécurité et l’aspect pratique.
Test du sac à dos Enduristan Hurricane 15 et de son pack d'hydratation
Avec les sacs à dos Hurricane 15, 25 et l’Hydrapack HP03, Enduristan continue l’expansion de sa gamme de produits étanches destinée à la moto.De nos jours il est relativement facile de trouve de la bagagerie souple étanche pour moto, mais c’est un peu moins courant de trouver des sacs à dos étanches, particulièrement sans avoir besoin d’ajouter une housse de pluie supplémentaire par dessus, une option valable pour le trecking, mais pas vraiment pour la moto. Qui a envie de devoir s’arrêter en plein déluge ?
Test des bottes d'enduro Leatt Flexlock 5.5
Lorsque le Neck Brace est arrivé sur le marché en 2004, Leatt ne proposait que ce produit. 18 ans plus tard, la marque sud-africaine offre une panoplie complète de produits pour équiper de la tête au pieds les crossmen et enduristes. On a testé leurs premières bottes de cross/enduro fruit de 3 ans de développement ; la GPX 5.5 Flexlock.
Arai RX-7V Evo TT 2022, la série continue
Arai présente son RX-7V Evo édition spéciale Tourist Trophy 2022

Hot news !

Combinaison RST Race Dept V4.1 Airbag - Les Anglais pensent à chaque détails
La marque RST accumule de l'expérience depuis de nombreuses années sur le territoire anglais. Depuis cette année, Bihr est devenu importateur de la marque et veut le faire savoir.
Essai Bridgestone S22 - Le pneu routier très, très sportif
C'est sur le fabuleux tracé de Jerez que Bridgestone nous a conviés pour l'essai de son pneu routier-sportif 2019. Culoté, mais payant, le comportement du S22 s'étant révélé particulièrement incisif!
Homologation des silencieux d’échappement en Suisse - Attention aux mauvaises surprises si certificat CE !
S’il y a bien un sujet qui revient continuellement sur les réseaux sociaux, c’est celui de l’homologation des systèmes d’échappements pour la Suisse.
Essai Scott Summer VTD DP - Sauve ta peau quand il fait chaud
Chacun est libre de rouler habillé comme il veut, mais ça me fait toujours bizarre de voir des bras et des jambes nues sur la route. Scott a poussé l'aération de sa Summer VTD DP tellement loin que vous pourriez l'adopter et ne plus rouler sans.
Airbag moto - Le combat d'Alpinestars pour la place de leader
Le marché de l'airbag est hétéroclite. Des géants du secteur des équipements y côtoient des petit fabricants qui ne font que ça. Le nom est peut-être identique, mais les produits sont loin d'être comparables !
Essai gants Five RFX1 - Laissez faire un spécialiste
Trouver les bons gants c'est important, c'est ce qui nous relie aux commandes de la moto. La marque Five s'y consacre exclusivement, à la recherche du meilleur gant possible. Avec le RFX-1 je suis comblé, il faudra trouver encore plus convaincant pour m'en faire changer.