Essai publié le 17 octobre 2017

Essai casque HJC R-Pha11 – Un casque haut de gamme à prix doux

Texte de Marc

Le fabricant de casques coréen HJC a lancé cette année le successeur de son casque sportif R-Pha10+ qui prend logiquement le nom de R-Pha 11. Alors, évolution ou révolution ?

En ouvrant la housse bien molletonnée de ce nouveau R-Pha11 j’ai tout de suite été impressionné par la qualité de la finition du casque. Le look est sympa et résolument sportif avec les grilles qui se trouvent à l’avant ainsi que le « spoiler » arrière. La finition est irréprochable et la qualité du vernis au top. En matière de finition, le HJC n’a rien à envier à ses plus grands concurrents.

La visière est épaisse et son système de verrouillage au centre à l’avant très pratique, il suffit de bien appuyer sur le bouton qui se trouve au centre de la visière pour la verrouiller et sur une petite languette pour l’ouvrir. Cela semble très pratique à l’usage et bien moins fastidieux à utiliser que d’autres systèmes.

Les ventilations semblent bien pensées également avec un système d’ouverture, pour celles du dessus, par roulettes crantées. C’est simple à attraper et il suffit d’assimiler le sens d’ouverture. La ventilation se trouvant sur la face avant, sous le plot de verrouillage de la visière, est plus classique avec une ouverture haut/bas.

La sangle fait appel à une classique fermeture à boucle double D, appellation racing oblige. On rappellera au passage que seul ce système est homologué en compétition car il permet une fermeture sûre à chaque fois.

On trouve également un système pour que les secours puissent ôter aisément le casque en cas d’accident et ce sans avoir à bouger la tête du motard pour lui enlever son casque. Il est signalé par des bandes de tissus rouges qui portent la mention « Emergency ».

Je n’ai pas réussi à vérifier le poids du R-Pha 11 sur ma balance de cuisine, en taille S (oui j’ai une petite tête) cette dernière indiquait 1’342 grammes alors que l’étiquette à l’arrière en mentionne 1’265…, soit 6 % de plus, une paille.

Maintenant qu’on a fait le tour de ce bel HJC, vient le moment de le mettre sur la tête, il est fait pour ça ! Pour cela, il faut produire un petit effort, les deux lèvres de chaque côté du casque sont un peu fermées, par contre, du coup une fois qu’on a la tête bien au chaud, celles-ci soutiennent déjà bien les côtés de la tête. En bref le casque tient déjà alors qu’il n’est pas encore fermé ! Bon ce n’est pas une raison pour oublier de le faire…

La vision offerte par le R-Pha11 est très bonne, que ce soit sur les côtés ou encore sur le dessus. En effet, casque racing oblige c’est sur piste lors de l’essai de la GSX-R1000 que j’ai commencé à l’utiliser. Et je dois que la vision offerte vers le haut une fois en position de recherche de vitesse m’a convaincu.

Sa mousse intérieur reste très agréable au fur et à mesure des roulages, elle absorbe bien l’humidité, enfin la transpiration, soyons clairs ! L’agencement de celle-ci offre une place honorable pour placer mes petites oreilles.

Par contre, revers de la médaille et je dirais presque même casque racing oblige, le HJC est assez bruyant et si vous comptez l’employer au quotidien, des bouchons d’oreille seront nécessaires pour faire par exemple un long trajet autoroutier. Bon de toute façon, personnellement j’en mets toujours pour rouler sur piste.

Au niveau des ventilations, celles-ci sont très efficaces et malgré tout ce qu’a pu dire un célèbre (et très bon pilote) doté du n° 99, je n’ai jamais souffert du moindre souci de buée avec mon R-Pha11, et ce malgré des roulages bien humides comme ci-dessous.

De plus, même lors des grosses chaleurs rencontrées par exemple lors d’un roulage au Lédenon, et quand il fait chaud au Lédenon il fait chaud, les ventilations m’ont toujours permis de garder ce qu’il reste de mes neurones plus au moins au frais.

Enfin, au niveau des aspects pratiques, HJC a la très bonne idée de fournir son casque avec deux écrans, un clair et l’autre foncé et un pinlock antibuée. Le fait d’avoir les deux écrans et tout bêtement une économie d’une centaine de francs.

Conclusion

Au final, on retiendra que le R-Pha11 est une excellente évolution de son prédécesseur et qu’il est très bien placé au niveau tarif. Sa finition n’appelle aucun reproche. Avec une trentaine de coloris différents il sera aisé de trouver votre R-Pha11, dont un aux couleurs d'un célèbre superhéros, par contre si vous cherchez un casque réplica de votre pilote fétiche, le choix est plus restreint.

Marcouille

Au final...

On a aimé :
+
La finition
+
Les deux écrans livrés
+
Rapport qualité-prix
On a moins aimé :
-
Le bruit à haute vitesse
-
Manque d'identité
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
La finition
+
Les deux écrans livrés
+
Rapport qualité-prix
On a moins aimé :
-
Le bruit à haute vitesse
-
Manque d'identité

Fiche technique

Modèle
Marque :
HJC
Modèle :
R-Pha11
Tailles :
XXS à XXL
Poids :
1'340g (annoncé 1'265g)
Spécificités
Visières :
2 visières livrées
Fermeture :
boucle double D
Coloris disponibles
Coloris :
voir le site de l'importateur
Catalogue
Prix de vente :
CHF 499.-
En ligne :

Plus d'articles Equipement

Marty Design - La peinture du Shoei de "Bad'r" alias Bader Benlekehal
Qui ne connaît pas Marty Design ? L'un des orfèvres les plus connus de la peinture sur casque. Les pilotes de renom et autres célébrités s'arrachent ses services.
Racer présente deux gants sport en cuir perforé pour cet été
Le fabricant français Racer nous dévoile deux nouveaux modèles de gants sports en cuir perforé pour affronter la chaleur de l'été en toute sécurité.
iXS Tour LT Monteviedeo-Air 2.0 - La veste polyvalente pour les rouleurs
Avec la Veste Tour LT Monteviedeo-Air 2.0 d’iXS, vous êtes toujours parfaitement habillé. Lorsqu’il faut de la solidité, une aération et un confort de port, aucun doute. Sa robuste matière extérieure et ouvertures de ventilation diverses sont le meilleur choix pour des aventures sans fin.
Casque SENA Savage - Old School et Techno grâce à son système Bluetooth 4.1 intégré
Le Savage intègre la technologie de communication Bluetooth 4.1 qui a fait la renommée de Sena.
Blouson Helston Austin – Prêt à affronter l'été
Le fabricant français Helston propose son nouveau blouson en tissu Austin pour affronter la chaleur de l'été.
X-Lite X-661 – Le nouveau casque Touring de la marque italienne
Le fabricant italien X-Lite vient de présenter son nouveau casque Touring d'entrée de gamme, le X-661.

Hot news !

Essai Bridgestone S22 - Le pneu routier très, très sportif
C'est sur le fabuleux tracé de Jerez que Bridgestone nous a conviés pour l'essai de son pneu routier-sportif 2019. Culoté, mais payant, le comportement du S22 s'étant révélé particulièrement incisif!
Homologation des silencieux d’échappement en Suisse - Attention aux mauvaises surprises si certificat CE !
S’il y a bien un sujet qui revient continuellement sur les réseaux sociaux, c’est celui de l’homologation des systèmes d’échappements pour la Suisse.
Essai Scott Summer VTD DP - Sauve ta peau quand il fait chaud
Chacun est libre de rouler habillé comme il veut, mais ça me fait toujours bizarre de voir des bras et des jambes nues sur la route. Scott a poussé l'aération de sa Summer VTD DP tellement loin que vous pourriez l'adopter et ne plus rouler sans.
Airbag moto - Le combat d'Alpinestars pour la place de leader
Le marché de l'airbag est hétéroclite. Des géants du secteur des équipements y côtoient des petit fabricants qui ne font que ça. Le nom est peut-être identique, mais les produits sont loin d'être comparables !
Essai gants Five RFX1 - Laissez faire un spécialiste
Trouver les bons gants c'est important, c'est ce qui nous relie aux commandes de la moto. La marque Five s'y consacre exclusivement, à la recherche du meilleur gant possible. Avec le RFX-1 je suis comblé, il faudra trouver encore plus convaincant pour m'en faire changer.
Essai casque Bell Bullitt - De 1971, il ne garde que le look
Avec la mode des Café Racer et autres Scrambler qui reviennent en force, les équipements ont pris le même virage vers le vintage. Les intégraux étaient rares à l'époque, le Bell Star de 1971 en était un et il est de retour sous le nom de Bullitt.