Article du

BSB - Shane Byrne ne sait pas s’il pourra reprendre la compétition

Texte de Marc
Imprimer cet article

En règle générale les pilotes moto sont durs au mal, les britanniques en particulier ! « Shakey » Byrne en est l’illustration type tant il est déjà miraculeux que le pilote puisse aujourd’hui s’exprimer.

Plantons le décor d’entrée, Shane Byrne est sextuple champion britannique de BSB, vous savez, le Superbike britannique qui se court sur des circuits où les pilotes décollent de plusieurs mètres ou alors se jettent dans des enchaînements de courbes sur des circuits serrés dont les dégagements sont aussi inexistant qu’un sourire sur le visage d’un contrôleur du fisc.

Ce même pilote surnommé « Shakey » a été victime d’une lourde chute cette saison durant la manche qui se déroulait sur le circuit de Snetterton, chute qui l’aura laissé avec des fractures au sternum, à la clavicule, à quatre vertèbres, à deux endroits du cou ainsi qu’à toutes (!!!) les côtes.

Le plus étonnant, c’est qu’après la case chirurgie, le pilote est rentré à la maison à peine deux semaines après sa chute… on vous le disait, les anglais sont taillés dans un autre bois.

Mais, c’est les explications du pilote qui font le plus froid dans le dos : « Je pense que tout compte fait, je vais très bien. Je dois me rappeler de cela quand je suis frustré. Je suis à la maison avec ma famille et je peux me promener, ce qui est assez incroyable quand on se rend compte de l'ampleur de mes blessures.
 Je suis d'abord entré dans le mur avec ma tête et ma tête a été repoussée vers l'arrière et c'est ce qui a causé les dommages à mon cou et à mon dos. Ma colonne vertébrale s'est ouverte comme une boîte de haricots, en quelque sorte épluchée en arrière ... Le chirurgien m'a dit qu'il pouvait la réparer en remettant toutes les vertèbres brisées et en attachant une plaque de titane pour combler le trou. la moelle épinière qui pendait rendait la procédure risquée.Il avait déjà dit qu'il était étonné que je ne sois pas paralysé par les blessures, mais ensuite il m'a assis et m'a dit qu'il ne pouvait pas garantir que je sortirais de la chirurgie sans paralysie car il devrait jouer avec des choses dans mon dos qui ne sont pas vraiment supposées être touchées. »

Enfin, sa femme Petra a dû prendre une lourde décision concernant ses vertèbres, le chirurgien voulait les souder ensemble, mais en ce faisant, Shane perdait en mobilité et ne pourrait certainement plus exercer son art. Il a donc été décidé de lui poser un halo afin que laisser ses vertèbres se souder tranquillement. Ce halo est fixé à son crâne par quatre vis et repose sur un gilet.

Cependant, il n’y a aucune garantie que cela fonctionne, le processus de cicatrisation des os étant long et complexe : «Ce n'est pas aussi simple que d'attendre qu'une fracture guérisse comme ma clavicule, mon sternum et mes côtes. »

Dès lors, le pilote prend la suite avec philosophie : « Quand je me suis réveillé de l'opération et j'ai réalisé que tout fonctionnait, j'étais tellement soulagé. À partir de ce moment, j'ai décidé que je ne me souciais pas de ce qui se passait à partir de là car je pouvais être papa, courir et mener une vie normale. Si mon cou bouge à la fin de la course, super, si ce n'est pas le cas, je ne suis pas trop dérangé car ça aurait pu être bien pire.
Est-ce que je veux encore rouler ? Bien sur que oui. Je passe déjà du temps dans la chambre hyperbare, avec une thérapie au laser et j'essaie de guérir de la meilleure façon possible. Mais je ne reviendrai pas tant que tout ne sera pas parfait et que finalement ce ne sera peut-être jamais ...
Après un accident où l'on vous dit que vous pourriez être paralysé, cela relativise quelque peu les choses. Est-ce que je me fous si quelqu'un bat mes 85 victoires BSB ou six titres ? Pas vraiment, mais pour l'instant il n'y a personne de proche donc c'est un album qui durera longtemps même si je ne reviens pas. »

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Sport

Moto2 à Aragon - Brad Binder s'offre la pole et la victoire
Brad Binder (Red Bull KTM Ajo), auteur de sa toute première pole position en Moto2™, signait un parfait envol.
Moto3 à Aragon - Neuvième pole de la saison pour Jorge Martin
Martín écrase ses adversaires en qualifications
MotoGP à Aragon - Marc Márquez domine la première journée sur "son" circuit
GP Movistar d’Aragón : Márquez résiste aux Ducati en FP2
WSBK 2019 – Tom Sykes chez Honda ?
L'échiquier mondial Superbike est de loin pas encore fixé avec notamment un pilote de pointe, Tom Sykes, dont on sait seulement qu'il quittera Kawasaki à la fin de la saison.

Recherche

Hot news !

OFFICIEL - Robin Mulhauser en Supersport chez CIA Landlord Insurance Honda
Le sympathique Fribourgeois de la Swiss Mafia du Moto2 a trouvé un guidon pour 2017. Robin Mulhauser courra en effet le Championnat du Monde Supersport dans le team PTR Honda la saison prochaine.
Moto2 – Après l'annonce de la signature avec Leopard pour 2017, Aegerter expulsé du team de Fred Corminboeuf
Selon nos confrères très bien informés du Blick, Dominique Aegerter ne fera pas partie de la tournée outre-Atlantique pour le team carXpert Interwetten.
Aprilia FaceTheRace - Les clients en visite au RedBull Ring
Début Mars, pour l'achat d'une Aprilia V4 vous receviez en cadeau un accès VIP à la course MotoGP du RedBull Ring en Autriche. Retour sur ce voyage.
MXGP of Switzerland - La fête fut grandiose à Frauenfeld (TG)
Faites un événement de sport motorisé en Suisse et les gens se déplacent en masse, la 15e manche du championnat du monde MXGP l'a une fois de plus prouvé.
Enduro Fun Park - L'histoire d'un débutant sur terrain glissant
Dans l'équipe, je suis le pilote le moins expérimenté. C'est pourquoi on m'a mis au défi d'aller rouler dans la terre pour ne plus avoir peur de glisser. Rendez-vous à l'Enduro Fun Park en Argovie pour avoir une KTM électrique et une piste pour débutant à disposition.
Reportage - Au coeur de la course avec Sébastien Fraga #80 en Trophée Pirelli 600
Notre reporter-cameraman Pierre-Alain s'en est allé, caméra au poing, à la rencontre du pilote genevois Sébastien Fraga lors de son dernier week-end de courses en Trophée Pirelli 600, sur le circuit de Magny-Cours.

Liens Partenaires