Article du

Honda NSR 500 – Retour sur 18 ans de domination

Texte de Marc / Vidéo(s) de TesztMotor
Imprimer cet article

L'histoire de la Honda NSR 500 qui a écumé les pistes de la catégorie reine du Championnat du Monde avec des pilotes de talent à son guidon aura marqué l'Histoire.

La NSR 500 fait partie de l'histoire des Grands-Prix, elle a commencé à écumer les circuits en 1984 et aura compté nombre de pilotes à son guidon, pour certains qui étaient aussi caractériels qu'elle. Il faut dire qu'à l'époque tout cela fonctionnait à l'huile de coude, au feeling et qu'il n'y avait pas à donner une image "propre sur soi" comme aujourd'hui.

Nous vous proposons donc de suivre en vidéo (et en anglais) cette folle épopée qui aura duré près de 20 ans et aura compté pas moins de 10 titres mondiaux avec le premier pour Freddy Spencer en 1985 et le dernier pour Valentino Rossi en 2001.

1984-1987

Après l'ère des 3 cylindres, c'est le début de celle qui deviendra la base de toute une génération de NSR et donnera la voie à suivre pour la concurrence. La NSR 500 se voit dotée d'un V4 deux-temps à un seul vilebrequin pour gagner en poids et en compacité.
Enfin, en 1987 l'angle du V se voit ouvert à 112 degrés pour y loger les 4 carburateurs Keihin qui doivent alimenter le moteur.

1988-1989

En 1988 débarque une toute nouvelle NSR dont le châssis, qui était l'élément faible de la moto, est complètement revu, c'est l'apparition des deux longerons en aluminium qui le forment et qui deviendront également un standard, encore utilisé aujourd'hui.
Par contre, Wayne Gardner ne manque pas de critiquer son moteur, bien qu'étant le plus puissant de la catégorie, il est également le plus pointu et le plus difficile à maîtriser, le pilote n'hésitant pas à le qualifier de "sauvage".
La NSR de 1989 est donnée pour 165 chevaux et est capable d'atteindre 310km/h. Imaginez cela avec les pneus et les protections de l'époque… Elle voit également l'apparition du premier bras oscillant dit "banane" afin de laisser passer les deux pots de détente du même côté.

1990-1998

Mick Doohan bâti la légende de la NSR qui développe à cette époque plus de 200cv. La révolution apparaîtra en 1992 lorsque Honda fera courir le premier moteur big-bang permettant à son pilote de passer plus de puissance au sol.
Le son produit par ce nouveau moteur étonnera tout le monde et verra les ingénieurs des autres marques enregistrer ce son afin de percer les secrets de ce moteur. A son guidon, Doohan remportera cinq championnat d'affilée de 1994 à 1997.

1999-2002

Durant cette période, la NSR évolua par petite touche, le constructeur ailé se préparant à l'arrivée du 4-temps en catégorie reine. La NSR remporta tout de même 2 championnats avec Alex Criville puis Valentino Rossi.

Aucune autre machine n'aura marqué les esprits et son époque comme la NSR et même encore aujourd'hui lorsque l'on demande à un pilote actuel de Grand-Prix sur quelle machine il aimerait pouvoir rouler, bon nombre citent la NSR.

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Sport

MXGP of Switzerland - Un maillot traditionnel limité à 91 exemplaires aux couleurs Jeremy Seewer #91
Le matador local Jeremy Seewer (SUI) démarre le MXGP of Switzerland de Frauenfeld-Gachnang en costume traditionnel suisse orné de motifs de SCHÄRESCHNITT (papier decoupé).
MotoGP 2019 – Lin Jarvis dévoile la composition du team SIC Petronas
Lors du Grand-Prix d'Autriche, le boss de la compétition chez Yamaha Racing a dévoilé la line-up du futur team SIC Petronas qui fera rouler les M1 satellite la saison prochaine, il s'agit de Franco Morbidelli et Fabio Quartararo.
Moto2 – Le team Swiss Innovative Investors dans la tourmente ?
Les nouvelles en provenance du team CBGM ne sont guère rassurantes. Selon nos confrères de Speedweek, il semblerait qu'un cruel manque de fonds fasse défaut.
Hugo Lopes, un Genevois au Dakar 2019: vidéo de présentation
Vidéo de présentation d'Hugo Lopes, pilote de motocross genevois, pour sa première participation au Dakar 2019 en catégorie "malle moto", du 6 au 17 janvier au Pérou.
Pocket bike - Eros Messina, un Neuchâtelois qui a le vent en poupe
Un jeune Chaux-de-fonnier s'illustre en pocket bike à Franciacorta (I).
Tom Lüthi de retour en Moto2 en 2019 avec le team Dynavolt
C'est signé ! Tom Lüthi sera de retour dans la catégorie intermédiaire au sein d'une équipe forte, à savoir le team Dynavolt Intact.

Recherche

Hot news !

OFFICIEL - Robin Mulhauser en Supersport chez CIA Landlord Insurance Honda
Le sympathique Fribourgeois de la Swiss Mafia du Moto2 a trouvé un guidon pour 2017. Robin Mulhauser courra en effet le Championnat du Monde Supersport dans le team PTR Honda la saison prochaine.
Moto2 – Après l'annonce de la signature avec Leopard pour 2017, Aegerter expulsé du team de Fred Corminboeuf
Selon nos confrères très bien informés du Blick, Dominique Aegerter ne fera pas partie de la tournée outre-Atlantique pour le team carXpert Interwetten.
Aprilia FaceTheRace - Les clients en visite au RedBull Ring
Début Mars, pour l'achat d'une Aprilia V4 vous receviez en cadeau un accès VIP à la course MotoGP du RedBull Ring en Autriche. Retour sur ce voyage.
MXGP of Switzerland - La fête fut grandiose à Frauenfeld (TG)
Faites un événement de sport motorisé en Suisse et les gens se déplacent en masse, la 15e manche du championnat du monde MXGP l'a une fois de plus prouvé.
Enduro Fun Park - L'histoire d'un débutant sur terrain glissant
Dans l'équipe, je suis le pilote le moins expérimenté. C'est pourquoi on m'a mis au défi d'aller rouler dans la terre pour ne plus avoir peur de glisser. Rendez-vous à l'Enduro Fun Park en Argovie pour avoir une KTM électrique et une piste pour débutant à disposition.
Reportage - Au coeur de la course avec Sébastien Fraga #80 en Trophée Pirelli 600
Notre reporter-cameraman Pierre-Alain s'en est allé, caméra au poing, à la rencontre du pilote genevois Sébastien Fraga lors de son dernier week-end de courses en Trophée Pirelli 600, sur le circuit de Magny-Cours.

Liens Partenaires