Article du

Dakar 2017 - Journée de repos - Cap sur Buenos Aires

Texte de CP
Imprimer cet article

110 motos, 25 quads, 72 autos et 48 camions, soit 255 véhicules au total sur les 318  partants d'Asunción, ont atteint la journée de repos à La Paz. La première semaine de course, perturbée par des conditions climatiques particulièrement difficiles, a été amputée de sa 6ème étape tandis que la 5ème a été raccourcie.

Sur ce programme sportif légèrement modifié, la sélection a bel et bien commencé entre les favoris pour les titres à conquérir à Buenos Aires. Au profit de la jeune génération, menée par Sam Sunderland dans la catégorie motos ; et de la Dream Team Peugeot, au sein de laquelle une bataille s'annonce entre les trois pilotes qui occupent le podium autos à mi-parcours. 

Motos : l'avenir, c'est maintenant

Il y a bien un changement de génération à l'œuvre dans la catégorie motos. Les talents qui ont éclos dans la discipline ces dernières années sont sur le point de prendre le pouvoir. Le constat est sans appel, puisque seuls trois membres du Top 10 à la journée de repos, et pas aux meilleures places, ont plus de 5 participations à leur compteur (Farres, 4ème ; Svitko, 7ème ; Gonçalves, 10ème). Les 5 étapes disputées en première semaine ont vu 5 vainqueurs différents et ont également éjecté de façon plus ou moins brutale certains prétendants. C'est en hélicoptère et avec le fémur gauche fracturé que Toby Price, le vainqueur 2016, a quitté la piste sans avoir bouclé la 4ème étape. Joan Barreda, auteur d'une démonstration magistrale sur deux jours, a quant à lui vu s'éloigner ses rêves de titre en prenant un peu trop de liberté avec le règlement (1h de pénalité pour ravitaillement hors-zone) puis en cumulant avec des erreurs de navigation qui le relèguent à 1h12 du leader au total.

Car la course a bien un patron, Sam Sunderland, déjà identifié comme l'un des pilotes les plus rapides de la planète rallye raid. L'Anglais n'a jamais terminé le Dakar (abandons en 2012 et 2014) mais se retrouve maintenant leader de l'équipe KTM, directement menacée par la Husqvarna de Pablo Quintanilla et la Yamaha d'Adrien van Beveren, pointée à environ un quart d'heure. Le Chilien semble poursuivre sa progression vers les sommets d'un pas sûr (4ème en 2015,  3ème en 2016), tandis que le « petit prince des sables » atteint La Paz au terme d'un sans-faute qui confirme la sensation provoquée en 2016 avec sa 6ème position finale. Toutefois, le vainqueur de Buenos Aires dans une semaine ne se trouve peut-être pas sur ce podium provisoire, puisque Gérard Farres, Matthias Walkner et Xavier de Soultrait sont tous trois pointés à moins de 40 minutes de Sunderland.  

Quads : parole aux « rookies »

La tendance au renouvellement des élites est tout aussi nette dans le peloton des quads, mené par un « rookie » de 26 ans. Simon Vites s'est hissé avec discrétion sur la plus haute marche, sans remporter d'étape, mais le chemin du retour s'annonce stressant pour le Français, suivi de près par d'autres ambitieux. En l'occurrence le Russe Sergey Karyakin, 25 ans et déjà une expérience de trois Dakar à faire valoir (4ème en 2016) ; et un autre pilote français, Axel Dutrie, qui connaît un baptême en fanfare sur l'épreuve. Derrière eux, le vainqueur 2014, Ignacio Casale, ne se trouve qu'à 14 minutes de la première place.

Source :  Dakar.com

Commentaires

Suivez AcidMoto.ch !

Pétition AcidMoto.ch

Plus d'articles Sport

MXGP de République Tchèque - Décès d'Igor Cuharciuc
. La course de dimanche a été annulée par respect pour ses proches.
Moto3 – Selon les bruits TM remplacerait Mahindra
On sait depuis le Grand-Prix d'Assen que Mahindra va se retirer du Moto3, mais il n'est pas encore certain qu'en 2018 on se retrouve avec un duel Honda-KTM, le petit artisan italien TM viendra peut-être jouer les trouble-fêtes.
Suzuki de retour en WSBK avec Guintoli et Elias ?
Après avoir développé la nouvelle GSX-R1000 dans les championnats nationaux pendant une saison, Suzuki pourrait bien faire son retour en WSBK avec une paire de pilote de choix : Sylvain Guintoli et Toni Elias.
Moto2 – Romano Fenati arrive !
C'était dans l'air du temps et cela vient d'être confirmé, l'enfant terrible du Moto3 Romano Fenati va débouler en Moto2 dès la saison prochaine sur une Kalex au sein du team Snipers.
Coupe de France Promosport à Alès - Le week-end de Greg Monaya
Après les aventures d'Arnaux et Margaux à Alès, nous vous proposons de vous immerger à nouveau au sein de la Coupe de France Promosport avec le récit de Greg Monaya et de son Aprilia.
Le Motocross des Marches se tiendra à Broc les 22 et 23 juillet prochains
Le week-end prochain aura lieu à Broc le traditionnel motocross des Marches (Broc/FR).

Recherche

Hot news !

OFFICIEL - Robin Mulhauser en Supersport chez CIA Landlord Insurance Honda
Le sympathique Fribourgeois de la Swiss Mafia du Moto2 a trouvé un guidon pour 2017. Robin Mulhauser courra en effet le Championnat du Monde Supersport dans le team PTR Honda la saison prochaine.
Moto2 – Après l'annonce de la signature avec Leopard pour 2017, Aegerter expulsé du team de Fred Corminboeuf
Selon nos confrères très bien informés du Blick, Dominique Aegerter ne fera pas partie de la tournée outre-Atlantique pour le team carXpert Interwetten.
Aprilia FaceTheRace - Les clients en visite au RedBull Ring
Début Mars, pour l'achat d'une Aprilia V4 vous receviez en cadeau un accès VIP à la course MotoGP du RedBull Ring en Autriche. Retour sur ce voyage.
MXGP of Switzerland - La fête fut grandiose à Frauenfeld (TG)
Faites un événement de sport motorisé en Suisse et les gens se déplacent en masse, la 15e manche du championnat du monde MXGP l'a une fois de plus prouvé.
Enduro Fun Park - L'histoire d'un débutant sur terrain glissant
Dans l'équipe, je suis le pilote le moins expérimenté. C'est pourquoi on m'a mis au défi d'aller rouler dans la terre pour ne plus avoir peur de glisser. Rendez-vous à l'Enduro Fun Park en Argovie pour avoir une KTM électrique et une piste pour débutant à disposition.
Reportage - Au coeur de la course avec Sébastien Fraga #80 en Trophée Pirelli 600
Notre reporter-cameraman Pierre-Alain s'en est allé, caméra au poing, à la rencontre du pilote genevois Sébastien Fraga lors de son dernier week-end de courses en Trophée Pirelli 600, sur le circuit de Magny-Cours.

Liens Partenaires