Article du

Seb Fraga découvre son team et sa moto sur le tracé de Nogaro

Texte de Marc / Photo(s) de TCP Racing
Imprimer cet article

Le jeune Seb Fraga vient de passer 2 jours d'essais sur le tracé de Nogaro avant d'entamer l'ouverture du Trophée Pirelli au Mans dans 2 semaines.

Nous vous proposons de découvrir ci-dessous le compte-rendu de la découverte du Trophée Pirelli, de son Team et de sa monture par Seb Fraga :

Arrivé le dimanche après-midi sur le circuit Paul-Armagnac de Nogaro, je vois les teams s’installer les uns après les autres. Des teams du Championnat du Monde d’endurance comme le GMT94, le SERT, et d’autres ! Je me dis « génial, je vais assister à du beau spectacle avec tous ces top pilotes ! ». Puis, plein d’étoiles dans les yeux, je réalise que je ne suis pas là en spectateur mais que je vais rouler avec eux !

Mon team arrive aussi et l’installation du box se fait rapidement et dans la bonne humeur. C’est une nouveauté pour moi que de rouler dans de telles conditions. Pendant que l’équipe termine l’installation, je fais le tour du tracé avec Sébastien Cerdan, mon team manager. Le tracé est technique mais nous sommes là pour travailler. Je découvre aussi une équipe soudée, ma couchette et la salle de bain dans le camion, avec une baignoire s’il vous plait !

Le lendemain, premier jour d’essais. Comme annoncé, il pleut et ne fait pas très chaud. Je ne sortirai pas en piste tout de suite, la température au sol étant très basse. Mais nous sommes là pour travailler alors à 10h30 le team manager décide que nous roulerons avec le mulet car il est important que je découvre le tracé.

Je m’élance pour mon premier tour et là, tout de suite, je remarque que les pilotes présents ne sont pas là pour rigoler ! Ils sont beaucoup plus rapides que moi, incisifs, me doublent et se rabattent immédiatement à 30 cm de ma roue avant, bref, le ton est donné !

Au fur et à mesure que la journée avance, je commence à comprendre le tracé de mieux et mieux et les chronos s’en ressentent. Je ramène le plus d’informations possible après chaque sortie en piste afin d’adapter la moto à mon style de pilotage et cela finit par payer. Peter Polesso, mon coéquipier mais en catégorie Supersport, m’apporte aussi un grand appui en me donnant le plus de conseils possibles. Quelle joie et quel honneur de terminer cette première journée dans le top 20, à 10 secondes des chronos réalisés par les pilotes du GMT94 !

La météo annonce un temps sec pour le lendemain, alors je suis impatient que la nuit passe afin de pouvoir enfin essayer ma moto de course ! Tellement impatient que depuis 4 heures du matin je suis réveillé !

Enfin le jour se lève, le paddock commence à se réveiller et mon équipe aussi. Mais il va falloir patienter encore un peu ! Comme la veille, la température est très basse et le team décide de ne pas prendre le risque de sortir la moto...

Quel soulagement quand mon team manager me donne le feu vert pour aller rouler !
Premier tour tranquille pour découvrir cette machine avec laquelle je roule pour la première fois, puis j’accélère de plus en plus. Le comportement de la moto est sain, le châssis et top et le moteur je ne vous en parle même pas ! Il va falloir apprendre à doser la poignée de gaz… Pendant toute la journée j’apprends et je progresse. J’apprends à travailler avec mon équipe, j’apprends que je suis là pour bosser tout en me faisant plaisir, j’apprends à rentrer en piste quand on me demande de le faire, pour tester un réglage ou autre, j’effectue le nombre de tours qu’on me demande de réaliser, en essayant à chaque fois d’atteindre l’objectif qui m’a été fixé. Il ne s’agit pas de simplement chasser le chrono mais bel et bien d’effectuer des essais, de trouver des solutions afin que la moto soit saine et me convienne. C’est génial et je me rends compte de la chance que j’ai de pouvoir évoluer dans un tel contexte.

Tout se passe au mieux, nous allons dans le bon sens, mais vers 16h mon team manager commence à s’impatienter. En effet, j’ai bien amélioré mes chronos mais je n’arrive pas à descendre en dessous de la barre des 1’36’’00. Il me prend alors à part et me tient un discours comme on ne m’a jamais tenu ! : « Séb, il va falloir faire un truc, là ! Tu as deux solutions, soit tu améliores ton chrono en 1’35’’1, pour ne pas dire 1’34’’9, soit tu casses la moto ! Mais faut faire quelque chose, parce que là y a rien qui se passe et ça m’énerve !! » Oupsss…. Ça rigole pas….

Je crois qu’inconsciemment, le fait que le patron me donne l’autorisation de casser la moto m’a libéré. Je repars en piste, plus motivé que jamais et bien décidé à lui montrer qu’il a eu raison de me faire confiance. Le chrono descend, 1’35’’5….. 1’34’’5… pour terminer en 1’34’’4. Et sans casser la moto !

Je pense que, comme moi, tout le team a tiré profit de ces deux jours de tests et j’espère qu’ils sont aussi contents que moi : mon coéquipier a été le plus rapide en catégorie Supersport et moi je termine à 4,5 secondes des chronos réalisés par les teams en championnat du monde d’endurance. Je remercie vraiment toute mon équipe qui me donne la possibilité de rouler dans de telles conditions : Sébastien Cerdan (team manager), Jérôme (intendance et organisation du team), Lucas (mon mécano), Jordan (mécano de Peter) et Peter (mon coéquipier qui m’apporte de précieux conseils).

La prochaine journée de test aura lieu le 21 mars sur le circuit du Luc et ensuite la première manche du championnat FSBK au Mans du 25 au 27 mars 2016.

Un énorme merci à tous mes sponsors et partenaires qui rendent tout cela possible. Grâce à vous tous, la saison s’annonce magnifique !

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Sport

Moto3 Aragon– Joan Mir sanctionné pour le GP du Japon
Pour l’espagnol, le GP d’Aragon s’est soldé par une victoire et un record, celui du nombre de victoires. Mais un point négatif est venu entacher ce tableau idyllique peu après la course.
MX des Nations 2017 - L'équipe suisse est au complet
Chaque année, le MX des Nations oppose, comme son nom l'indique, plusieurs pays dans des courses de plusieurs catégories que sont le MX1, MX2 et Open.
MotoGP à Aragon - Márquez s'offre une cinquième victoire
Le Catalan a dominé le Grand Prix Movistar d’Aragón devant Dani Pedrosa et Jorge Lorenzo.
Moto2 à Aragon - Morbidelli renoue avec le succès
Franco Morbidelli (EG 0,0 Marc VDS), qui n’avait plus figuré sur la plus haute marche du podium depuis Spielberg, s’est imposé du côte d’Alcañiz à l’occasion du Grand Prix Movistar d’Aragón.
La Triumph Tiger 800 XC Tramontana au départ du Panafrica Rally
A l’occasion du Panafrica Rally (du 23.09 au 30.09.2017), l’équipe Technique Triumph a développé un prototype sur base de Tiger 800 XC, baptisé "Tiger Tramontana"...

Recherche

Hot news !

OFFICIEL - Robin Mulhauser en Supersport chez CIA Landlord Insurance Honda
Le sympathique Fribourgeois de la Swiss Mafia du Moto2 a trouvé un guidon pour 2017. Robin Mulhauser courra en effet le Championnat du Monde Supersport dans le team PTR Honda la saison prochaine.
Moto2 – Après l'annonce de la signature avec Leopard pour 2017, Aegerter expulsé du team de Fred Corminboeuf
Selon nos confrères très bien informés du Blick, Dominique Aegerter ne fera pas partie de la tournée outre-Atlantique pour le team carXpert Interwetten.
Aprilia FaceTheRace - Les clients en visite au RedBull Ring
Début Mars, pour l'achat d'une Aprilia V4 vous receviez en cadeau un accès VIP à la course MotoGP du RedBull Ring en Autriche. Retour sur ce voyage.
MXGP of Switzerland - La fête fut grandiose à Frauenfeld (TG)
Faites un événement de sport motorisé en Suisse et les gens se déplacent en masse, la 15e manche du championnat du monde MXGP l'a une fois de plus prouvé.
Enduro Fun Park - L'histoire d'un débutant sur terrain glissant
Dans l'équipe, je suis le pilote le moins expérimenté. C'est pourquoi on m'a mis au défi d'aller rouler dans la terre pour ne plus avoir peur de glisser. Rendez-vous à l'Enduro Fun Park en Argovie pour avoir une KTM électrique et une piste pour débutant à disposition.
Reportage - Au coeur de la course avec Sébastien Fraga #80 en Trophée Pirelli 600
Notre reporter-cameraman Pierre-Alain s'en est allé, caméra au poing, à la rencontre du pilote genevois Sébastien Fraga lors de son dernier week-end de courses en Trophée Pirelli 600, sur le circuit de Magny-Cours.

Liens Partenaires