Essai publié le

Essai Ducati Multistrada 950 – Sport et polyvalence devenus accessibles

Texte de Patrick / Photo(s) de Milagro Agency
Imprimer cet article

D’abord un simple modèle, le nom Multistrada s’est multiplié pour se retrouver apposé sur pas moins de 6 motos. La petite dernière, avec son moteur de 937 cm3, fait plutôt figure de modèle d’appel. Elle a en fait la particularité de concentrer certains avantages de la 1200 et de sa sœur Enduro dans un trail pour un public plus large.

Nouvelle conception

Décrite comme la plus petite « multibike » par Ducati, c’est bien du moteur qu’il est question. Car visuellement, elle est aussi imposante que les 1200 et surtout plus massive que feu la 1100 Multistrada (oui feu, ce que j’aimerais lui mettre tellement je ne lui trouve aucun charme, mais je m’égare). J’avoue que depuis 2010 je suis attiré par la Multistrada, une Pikes Peak hante encore mes nuits.

Pour la dernière née, Ducati ne se contente pas de mettre un petit moteur dans un chassis existant. Ils ont en effet choisi de la placer quelque part entre la 1200 et la 1200 Enduro. La partie avant provient en majorité de la première nommée, du réservoir à la jante en passant par la tête de fourche. L’arrière est plus inspiré de l’enduro, que ce soit la selle plus creusée, la partie passager, le double bras oscillant ou le silencieux.

Je dis inspiré, car le bras oscillant devient noir comme tout le bloc moteur et le silencieux, un moyen rapide de l’identifier. La jante arrière a elle rien à voir avec les autres, n’étant ni un monobras ni à rayons. Hiérarchie oblige, le tableau de bord est un display monochrome classique mais qui reste riche en informations et cache un connecteur qui attend votre Garmin. Adieu aussi démarrage sans clé ainsi que les commodos stylés, comme sur la Monster on passe à plus minimaliste et moins cossu. De visu, le mélange des deux modèles est assez réussi. La 950 est plus urbaine, plus discrète, tout en restant désirable comme une italienne.

Mécaniquement, le Testastretta 937 cm3 est connu de la banque d’organes Ducati. Il équipe déjà la Hypermotard et Hyperstrada. Ses performances ne varient que très peu avec 113 chevaux et 96.2 Nm de couple. L’électronique moteur donne accès aux 4 cartographies Touring, Sport, Urban et Enduro, agissant aussi sur le contrôle de traction et l’ABS Bosch 9.1 MP. Je note cependant l’absence du système DVT que Ducati a introduit pour assagir le comportement moteur de sa voyageuse.

La fourche Kayaba de 48mm de diamètre est entièrement réglable tout comme l’amortisseur Sachs à l’arrière. Celui-ci est en plus pourvu d’une molette de réglage déporté de la précontrainte, bien utile en fonction des passagers, des bagages ou du terrain. Je note surtout la course plutôt généreuse de 170 mm permettant de petites escapades hors de la route.

Quel que soit le terrain de jeu

Notre escapade commence par un bon bout de route sur de grands axes, je profite dès le départ de la position de conduite détendue et confortable de la Multistrada. Le triangle étant identique à la 1200, la selle enduro en plus. Cette dernière permet de monter très haut vers le réservoir pour se mettre à l'aise avec les mains sur le guidon.

Les nouveaux commodos, à défaut d'être à mon goût, sont pratiques à utiliser. Changer un mode de conduite en roulant est assez facile bien qu'il faut presser 4 secondes sur le bouton pour confirmer. À l'arrêt, personnaliser les 4 modes est un jeu d'enfant plutôt intuitif.

Sur ces grands axes avalés à bon rythme, je me suis assez vite emparé du saute-vent réglable à une main. Avec ses 5 positions, ce sont presque 10cm gagnés en hauteur pour la protection au vent. Conjointement avec les protèges-mains qui intègrent les clignotants, la fatigue occasionnée durant un long trajet ne sera que limitée.

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Les vocalises Testastretta passé 7000 tr/min
+
Le comportement très incisif du châssis en élevant le rythme
+
Beaucoup d'esprit Ducati à prix plus accessible
On a moins aimé :
-
Frein avant manque de mordant
-
Fonctions intéressantes réservées à la grande soeur

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Ducati
Modèle :
Multistrada 950
Année :
2017
Catégorie :
Routière
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Testastretta, Bicylindre en L, distribution Desmodromique, 4 soupapes par cylindre, simple allumage
Cylindrée :
937 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique Bosch, corps papillonnés et système Ride-by-Wire, 53 mm de diamètre
Performances
Puissance max. :
113 ch à 9'000 tr/min
Couple max. :
96.2 Nm à 7'750 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaine
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile avec commande mécanique, antidribble
Partie Cycle
Châssis :
Treillis tubulaire en acier
Suspension AV :
Fourche inversée KYB de 48 mm entièrement réglable
Course AV :
170 mm
Suspension AR :
Amortisseur Sachs entièrement réglable. Double bras oscillant en aluminium
Débattement AR :
170 mm
Pneu AV :
120/70 R19
Pneu AR :
170/60 R17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
2 disques semi-flottants de 320 mm, étriers Brembo Monobloc à fixation radiale, 4 pistons
Frein AR :
Disque de 265 mm, étrier flottant
Dimensions
Empattement :
1'594 mm
Hauteur de selle :
840 mm
Selle optionnelle à 820 et 860 mm
Poids à sec :
204 kg
Poids total :
227 kg
Réservoir :
20 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Ducati Red
 
Star White Silk
Catalogue
Prix de vente :
CHF 14'490.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Deux-roues sur les trottoirs – L'ATE lance une pétition
Alors qu'il existe à Genève une tolérance pour le parcage des deux-roues sur les trottoirs, l'ATE (Association Transports et Environnement) lance une pétition contre cela.
Roadtrip en Africa Twin Day 4 - La Slovaquie, ce paradis…
Lüthi a gagné ! Que d'émotions hier au circuit. Je n'ai pas fait la noce dimanche soir, parce que je ne voulais pas être cramé pour rouler. Encore moins dormir toute la matinée.
Roadtrip en Africa Twin - Day 3 - Chaud, show, devant !
Ma moto est parquée au centre-ville de Brno. Ça me fait bizarre de me dire que je ne la toucherai plus pendant trois jours...
Benelli Tornado 302 R – Êtes-vous prêts ?
C'est avec ce titre ravageur que Benelli présente l'évolution de sa 302 qui avait été présentée lors du salon EICMA de 2015, cette nouvelle mouture prend l'appellation de Tornado 302 R.
Triumph Bonneville Speedmaster - Une présentation officielle agendée au 3 octobre
La saga Bonneville continue et la famille s'agrandit avec la Speedmaster.
Bol d'Or au Castellet - Deux radars autonomes flasheront les véhicules dans les virages
C'est une première en France: deux radars autonomes pouvant flasher dans les virages vont être installé autour du circuit Paul-Ricard pour la mythique épreuve motocycliste.

Recherche

Hot news !

Ducati V4 – Les présentations arrivent !
Ce n'est maintenant plus un secret, la Panigale 1299 tire sa révérence. On le sait également, sa remplaçante sera motorisée par un V4. Ducati lance un message relativement évasif quant à une éventuelle présentation sonore.
BMW S1000RR 2018 - De nouvelles photos en disent plus
Le constructeur à l’hélice veut clairement reprendre le leadership du marché des sportives comme cela avait été le cas lors de la sortie de la S1000RR, la nouvelle mouture de la sportive s’annonce « caliente ».
La BMW S1000RR profondément revue pour 2018
Celle qui a révolutionné le monde des supersports il y a maintenant 8 ans va recevoir quelques modifications pour 2018 afin de la moderniser face à la concurrence.
Ducati V4 – Claudio Domenicali se laisse aller à quelques confidences
Lors de la manche WSBK de Laguna Seca, Ducati a présenté sa 1299 Panigale Final Edition afin de clore le chapitre des V2 desmodromiques et d'ouvrir un nouveau chapitre avec des V4 pour les sportives de Bologne.
Ducati V4 – A nouveau surprise en plein roulage
On vous l'avait présentée il y a quelques jours, et voilà que le nouveau missile de chez Ducati à motorisation V4 a été surpris en plein roulage, on en sait désormais un peu plus sur celle qui sera certainement la reine du salon EICMA de Milan.
Essai BMW HP4 Race – Bienvenue dans le monde de la course
Il y a des essais comme ça, magiques, exaltants… Comment on les reconnaît ? De notre côté, on est surexcités, un poil tendus, et même on a le syndrome particulier du kikitoudur…

Liens Partenaires