Essai publié le

Essai de la BMW R1200 GS Adventure - L'aventurière de tous les superlatifs

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Flavio Venturini
Imprimer cet article

En 2013, BMW présentait sa GS, la nouvelle R1200 GS motorisée par le boxer à refroidissement air/eau. Quand les aficionados criait au scandale suite à l'abolition du boxer à refroidissement air/huile, la presse et les heureux possesseurs de cette nouvelle mouture s'exaltaient quant aux capacités et aux performances de la Bavaroise. Une année plus tard, à l'aube 2014, BMW commercialise une version baroudeuse sous le nom de R1200 GS Adventure.

Lire notre essai de la R1200 GS "de base" : BMW R1200 GS 2013, la suprématie bavaroise

Connue depuis 2005, cette déclinaison Adventure de la GS "de base" fait référence sur le marché. Et la version 2014 compte bien perpétuer la tradition.

Contrairement à certaines concurrentes, la GS Adventure ne fait pas dans la discrétion et montre clairement ses intentions. Des coloris exclusifs à l'image du vert kaki de notre modèle d'essai, mais surtout des attributs de carrosserie évocateurs font que cette GS Adventure détonne complètement dans le paysage. Un tour du propriétaire s'impose !

Tout d'abord, parlons du coeur de la GS Adventure. Elle reprend l'excellent boxer de la GS, le nouveau 1170cc à refroidissement air/eau développant 125cv à 7'750tr/min et 125Nm à 6'500tr/min. Sur le papier, des performances généreuses pour un trail et, une fois en selle, on constate des performances explosives, surtout lorsque l'on s'amuse à taquiner l'accélérateur et que l'on dépasse les 4'000tr/min... Cette nouvelle génération du bicylindre boxer a été une révélation au moment de l'essai de la R1200 GS en 2013, et plus récemment de la R1200 RT. En plus, BMW lui a greffé un volant-moteur plus lourd (+950g) ainsi que d'un amortisseur de vibrations entre la sortie de la boîte et l'arbre à cardan ; à en croire les déclarations des ingénieurs BMW, ces éléments rendraient le moteur encore plus onctueux et plus conduisible.

Du côté de la partie-cycle, les suspensions ont gagné 20mm de débattement, à l'avant (210mm) comme à l'arrière (220mm), ce qui a permis d'augmenter la garde au sol de 10mm par rapport à la GS "de base". Les capacités de franchissement sont donc améliorées, de même que le niveau de confort. Par contre, au grand dam des petits gabarits, la selle gagne 40mm de hauteur et culmine à 890mm dans sa position standard.

Et ce qui surprend le plus, ce sont bien les habillages du carénage. Tout d'abord, il y a son réservoir ultra volumineux contenant pas moins de 30 litres d'essence (contre 20 litres pour la GS "de base"). Ensuite, il y a cette cage en tubes d'acier qui encercle le moteur de part et d'autre ; le boxer est ainsi à l’abri en cas de chute. A cette cage s'ajoute une armature métallique de fixation de la bagagerie, servant également de protection si la moto devait se coucher.

Les chutes ? Oui, il ne fait aucun doute qu'avec les 263kg annoncés (tous pleins faits) de la bête, il sera difficile de l'emmener dans des chemins accidentés sans risquer la chute. Aussi, les manoeuvres à basse vitesse, même sans la bagagerie, seront à faire avec un doigter extrême... au risque de se retrouver affalé sur le sol, les quatre fers en l'air, aux côtés de la moto. La GS Adventure, comme son apparence esthétique le sous-entend, ne se laisse pas mener par tous ; il vaut mieux avoir un minimum d'expérience avec les grosses et hautes motos.

Pour en revenir au réservoir, il permettra de pousser l'autonomie à 600 kilomètres, en considérant une consommation moyenne réaliste aux alentours de 5 litres pour 100 kilomètres parcourus. A ce sujet, BMW annonce 4.3 litres à la vitesse stabilisée de 90km/h et 5.9 litres à 120km/h, des chiffres 5% plus élevés que pour la GS "de base". Il est clair que l'aérodynamisme n'est pas au rendez-vous, raison pour laquelle la GS Adventure n'excelle pas sur les tronçons rapides, notamment sur l'autoroute.

Le pare-brise (réglable d'une main à l'aide d'une molette) gagne en surface, pour une meilleure protection du pilote et de son passager. En position haute, il protège convenablement et permet d'écarter les turbulences du vent. Le réservoir, le moteur et de petits déflecteurs desservent aussi à la protection du pilote lors d'averses.

Dans les petits détails qui échapperaient facilement aux yeux avertis, on retrouve les repose-pieds élargis ainsi que les commandes aux pieds renforcées (frein arrière et sélecteur de vitesse). La selle prend quelques millimètres d'épaisseur de mousse et propose la possibilité d'être réglée en inclinaison.

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Pétition AcidMoto.ch

Fiche technique

Véhicule
Marque :
BMW
Modèle :
R1200 GS Adventure
Année :
2014
Catégorie :
Routière
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Bicylindre à plat (boxer)
Cylindrée :
1170 cm3
Refroidissement :
Refroidissement air/eau
Alimentation :
BMS-X
Performances
Puissance max. :
125 ch à 7750 tr/min
Couple max. :
125 Nm à 6500 tr/min
Transmission
Finale :
Par cardan
Boîte :
6 rapports, sélection par fourchettes et crabots
Embrayage :
Multidisques anti-dribble en bain d’huile
Partie Cycle
Châssis :
Cadre périmétrique en tubes d’acier, moteur à fonction porteuse
Suspension AV :
Telelever BMW
Course AV :
210 mm
Suspension AR :
Paralever EVO BMW
Débattement AR :
220 mm
Pneu AV :
120/70 R19
Pneu AR :
170/60 R17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Oui
Frein AV :
Double disque à commande hydraulique, Ø 305 mm
Frein AR :
Monodisque, Ø 276 mm
Dimensions
Longueur :
2'255 mm
Largeur :
980 mm
Hauteur de selle :
890/910 mm
Poids total :
263 kg
Réservoir :
30 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Olive
 
Racing Blue
 
Alpin White 3
Catalogue
Prix de vente :
CHF CHF 18'900.-.-
Avec rabais Euro Bonus : CHF 16'600.-
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

Go North Cape [épisode 2] - Les premiers kilomètres en Norvège
Après quatre jours de voyage, nos compères de la côte vaudoise roulent sur l'asphalte de la Norvège.
Chaos à Massy (Essonne) après un accident de quad
Le 5 mai dernier a eu lieu à Antony (Hauts-de-Seine) un jeune originaire de Massy se tuait en quad après une course-poursuite avec les forces de l'ordre. Hier a eu lieu en représailles un véritable rodéo en ville.
A la rencontre des Dandy Riders dans leur "Usine" à Saint-Raphaël (F)
Amateurs de custom culture - pas celle provenant des US, mais celle arrivée du Japon et popularisé par les Wrenchmonkeys, le Brat style - vous êtes au bon endroit ! Les Gentlemen GVA, ces motards chics roulant en ancienne ou en néo-retro ont reçu une invitation, et non des moindres, pour aller découvrir "l’Usine", un concept store dans le sud de la France, entièrement dédiée à cette culture. Il n’en fallait pas plus pour chevaucher nos montures et répondre positivement à cet appel.
Dark Arts – La Triumph Thruxton R revue par Wenley Andrew
Wenley Andrew, préparateur basé en Australie, s'est attaqué avec un certain succès à la Triumph Thruxton R, le but était de garder le meilleur de ce qui a été créé par Triumph et d'améliorer le reste.
Go North Cape [épisode 1] - De la Suisse à Kiel (D)
Hier, Adrien Salgado et Mathieu Voumard ont mis le cap plein nord. Plus de 1'100 kilomètres parcourus sans embûche.
Hayden renversé à vélo : pronostic vital engagé
Le champion du monde de MotoGP en 2006 a été victime d'un accident de la route alors qu'il s'entraînait à vélo avec un groupe d'amis aux alentours de Rimini.

Recherche

Hot news !

Essai BMW R1200 GS Rallye style - Pas besoin d’être parfaite
La GS c’est l’indétrônable, celle qui se vend toujours bien, année après année. Les concurrentes ne manquent pas, mais l’allemande garde ce je ne sais quoi d’avance sur les autres pour rester au sommet. Avec l’édition Rallye style, on touche volontairement à une moto moins parfaite mais à l’utilisation plus ciblée. Récit d’un essai où j’aurai tout vu.
Vidéo - Quand la moto devient un médicament
Pierre-Alain Uldry s'est intéressé au côté guérisseur de nos chères montures. Par le témoignage de deux motards confrontés à des problèmes de santé importants et leurs répercussions, il met en avant les vertus salvatrices de notre passion.
BMW F850GS – Des photos volées en attendant Milan
Le constructeur bavarois va vraisemblablement effectuer une sérieuse mise à jour sur sa F800 afin de proposer une machine plus concurrentielle face aux Africa Twin et autre Multistrada 950.
Essai Harley-Davidson Street Rod - Dynamique et agile, c’est possible
Avec la Street Rod, Harley-Davidson a revu sa copie : le look est soigné, l’équipement est revu et la moto dans son ensemble est bien une Harley-Davidson.
Essai Aprilia Tuono V4 1100 RR et Factory - Roadster superlatif? C'est ce qu’on verra!
Même si on aimerait plus d’audace de leur part d'Aprilia, le gros V4, ils savent faire et ils continuent de mettre à jour leur sportive et leur roadster avec ce que leur enseigne le MotoGP et le Superbike. Avec des options clairement dédiées à la piste, la Tuono pourrait être le roadster le plus fou de la production actuelle.
Essai Yamaha XSR900 Abarth - Piquée par le Scorpion
Née en MotoGP en 2007, la symbiose entre Yamaha et la marque italienne de voitures sportives Abarth donne pour la première fois naissance à une vraie collaboration. Pour l’occasion, le roadster vintage de Yamaha s’offre une peinture exclusive et quelques accessoires pour seulement 695 exemplaires de celle qui s’appelle la XSR900 Abarth.

Liens Partenaires