Essai publié le

KTM 690 SMC R 2014 - Lorsque le "Ready to race" prend tout son sens !

Texte de Yann Blondel / Photo(s) de Patrick Schneuwly
Imprimer cet article

De nos jours, et comme vous l'aurez certainement remarqué, posséder une moto avec une horde de chevaux (hormis pour une utilisation sur circuit) ne sert plus à grand chose pour rouler au quotidien, tant le bord de nos routes avec le crépitement des flashs ressemble davantage à une montée des marches du Festival de Cannes.

Alors vous avez le choix, soit vous partez sur un roadster et le choix est des plus vastes avec des véhicules aux performances quelques fois détonnantes (la dernière KTM SuperDuke 1290R par exemple), soit vous optez pour un custom (surtout à l'approche de la quarantaine ; je vous assure, il m'arrive parfois d'y penser), soit encore vous partez dans la famille des rouitères, avec femme et bagages, tel le bédouin qui arpente le désert. Dernière option et pas des moindres, vous vous offrez la supermot' la plus performante jamais construite par la firme orange pour une utilisation routière : la KTM 690 SMC R !

Il faut le reconnaître, esthétiquement certains y trouveront à redire. En même temps, mélanger une moto de cross avec une sportive n'est pas forcément très esthétique. Quoique, personnellement, ça me convient bien et le look sorti des sentiers battus ne me donne qu'une envie, l'enfourcher ! Oui, vous avez bien lu, enfourchez, car la selle de cette dernière culmine à 890mm. Autant dire que les petits gabarits (moins de 170cm) peuvent déja commencer à chercher des trottoirs pour pouvoir grimper sur sa selle.

Bien que très basique esthétiquement, il ressort tout de même une excellente finition et les carénages (si j'ose dire) sont parfaitement ajustés. Le kit décoration aurait mérité un peu plus de fun, d'autant plus lorsque l'on sait que KTM a de multiples titres en Championnat du monde dans plusieurs disciplines. Enfin, ça vous laissera le choix pour d'éventuelles modifications futures. Seuls les rétroviseurs et les protège-mains paraissent "cheap", à voir dans le temps. Un des points les plus agréables à l'oeil est certainement le cadre treillis en tubes d'acier chrome molybdène poudré qui accueille le bloc monocylindre de 690cc, mais également les superbes jantes à rayons anodisées orange signées Saxxes. Quoi, vous n'aimez pas la couleur orange ?

Du côté de l'équipement, la SMC R fait dans le light is right avec des pièces en alu taillées dans la masse, comme le magnifique té de fourche qui a lui seul vaut son pesant de cacahuètes. D'autant plus que ce dernier supporte un guidon réglable en inclinaison de la marque Renthal. Le té met également en avant les réglages possibles de la fourche WP (compression et détente). Les pontets de guidon sont également réglables d'avant en arrière ce qui permettra au plus fin connaisseur d'adapter comme il se doit sa position de pilotage (pardon, de conduite !)...

Le levier de frein, tout comme celui du levier de l’embrayage hydraulique, sont réglables en écartement via une molette conventionnelle. Le bloc compteur se veut lisible de jour, mais un peu moins de nuit, et offre l'essentiel des informations courante : trips, vitesse engagée, horloge, tachymètre et compte-tours... ne cherchez pas la jauge à essence, il n'y en a tout simplement pas.

Et puis c'est tout ! Ne cherchez pas non plus de contrôle de traction, d'anti-wheeling, ce serait tout simplement un sacrilège sur ce type de moto. Seule touche de modernité, le freinage est équipé d’un ABS. Mais je vous rassure, ce dernier est déconnectable depuis le tableau de bord. Toutefois, vous devrez effectuer la manœuvre lors de chaque redémarrage, sécurité oblige !

Petite subtilité plutôt très bien intégrée au design, la trappe à essence en bout de selle. Car oui, le réservoir se trouve directement sous votre fessier afin de centraliser au maximum les masses. Une petite ombre au tableau est l'ouverture de la selle qui se fait comme un jeu d'enfant, cette dernière est donc facile à subtiliser ! M'enfin je n'en dirai pas plus, rendez-vous en concession et vous comprendrez de quoi je parle.

Les présentations étant faites, il ne reste plus qu’à partir sur les petites routes et autant dire que je ne vais pas me gêner de les parcourir.

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Esthétisme
+
Moteur exploitable sur route
+
Ensemble suspensions / freins
On a moins aimé :
-
L'ouverture de la selle
-
La monte pneumatique d'origine

Fiche technique

Véhicule
Marque :
KTM
Modèle :
690 SMC R
Année :
2014
Catégorie :
Supermotard
Kit 25 kW :
Disponible
Moteur
Type :
Moteur monocylindre 4 temps
Cylindrée :
690 cm3
Refroidissement :
Refroidissement liquide
Alimentation :
À DC-CDI sans rupteur, avance numérique
Performances
Puissance max. :
67 ch
Transmission
Finale :
Par chaine à Joints en X 5/8 x 1/4”
Boîte :
6 vitesses à crabots
Embrayage :
APTC™ Embrayage anti-hopping en bain d'huile/à actionnement hyd
Partie Cycle
Châssis :
Cadre en treillis en tubes d'acier au chrome molybdène, poudré
Suspension AV :
WP Suspension Up Side Down 4860 ROMA
Course AV :
250 mm
Suspension AR :
WP Suspension 4618 avec renvoi d'angle Pro‑Lever
Débattement AR :
250 mm
Pneu AV :
120/70 - 17
Pneu AR :
160/60 - 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Frein à disque de 320mm avec étrier à quatre pistons vissés radialement
Frein AR :
Frein à disque de 240mm avec étrier à un piston, disque de frein de type « flottant »
Dimensions
Empattement :
1.480±15 mm
Hauteur de selle :
890 mm
Poids à sec :
140,5 kg
Réservoir :
12 litres
Catalogue
Prix de vente :
CHF 12'190.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Les tarifs des bureaux des automobiles, notamment suisses romands, sont trop élevés
Les tarifs des offices de la circulation cantonaux, notamment en Suisse romande, sont trop élevés, selon une analyse de M. Prix.
Un sondage européen sur le bruit des motos
La FEMA, soit la Federation of European Motocyclists Association, vient de lancer un sondage sur le bruit des motos en Europe.
Essai Dunlop Sportsmart TT - Compromis radical
Pour combler son offre su rue créneau des pneus sportif, Dunlop a pris tout le meilleur de son D213 GP Pro pour le placer dans un pneu vraiment polyvalent. Premier round : la piste, la marque nous ayant invités à l'Anneau du Rhin.
Genève: motard victime d'un accident interpellé à cause des images filmées par sa GoPro
A Genève, un motard brésilien victime d'un accident de la circulation a été reconnu coupable de multiples infractions routières suite au visionnage par les forces de l'ordre des images de sa Go Pro.
La BMW R1250GS pointe le bout de son nez - Elle arrivera en 2019 !
BMW l’avait annoncé, 9 nouveaux modèles arriveront dans le courant de l’année 2019.
Ducati et Hero MotoCorp vont-ils s'associer pour produire des baby Ducati ?
Est-ce que Ducati serait en train de lorgner sur le juteux marché des petites sportives de 300cc ? Un rapprochement avec le constructeur indien Hero MotoCorp est possible.

Recherche

Hot news !

Des nouvelles sportives chez BMW en 2019 - S1000RR, S675RR et G310RR ?
Il semblerait que pas moins de 9 nouveaux modèles soient au programme chez BMW pour 2019.
Essai Husqvarna Svartpilen 401 - Petite machine, grandes aventures
Surprenante et attachante, la Svartpilen propose la vision d'une moto de route selon Husqvarna dans une version accessible à tous. Récit d'aventures pas communes sur une machine à fort potentiel.
Yamaha Ténéré 700 World Raid épisode II - Stéphane Peterhansel à l'assaut des dunes du Maroc
L'épisode I du Yamaha Ténéré 700 World Raid nous avait laissé sur les pistes australiennes. L'épisode II met lui en scène une figure emblématique du Dakar pour Yamaha : Stéphane Peterhansel.
La KTM 390 Adventure surprise lors d'un roulage
L'arrivée du petit trail routier 390 Adventure avait déjà été annoncée par KTM, la voici maintenant en pleine phase de test.
La Yamaha T7 surprise lors d'un roulage à Milan
La très attendue Yamaha T7 vient d'être surprise lors d'un roulage dans les rues de Milan dans ce qui devrait être sa robe définitive preuve que sa présentation officielle devrait se faire à la fin de l'année.
Un châssis de S1000RR en impression 3D
Après la HP 4 Race et son châssis entièrement réalisé en carbone, le constructeur à l'hélice démontre encore aujourd'hui son savoir-faire et sa technologie avec ce châssis de S1000RR réalisé en impression 3D.

Liens Partenaires