Essai publié le

Yamaha T-Max 530 - Toujours au MAX!

Texte de Jimmy Gurtner / Photo(s) de Thomas Maccabelli
Imprimer cet article

Depuis 2001, le Yamaha T-Max règne sur la catégorie des maxi-scooters. Onze ans de quiétude pour Yam', qui n'a que peu retouché sa vedette jusqu'aujourd'hui. Le T-max évolue plus radicalement en 2012, pour asseoir sa suprématie. Après un essai sur les bords du Lac Majeur, on n'a pas été déçu!

Pourquoi le T-Max a du succès? Cela est-il dû à ses performances moteur, son châssis très équilibré proche d'une moto, son style classe et sportif? Il y a certainement de tout cela dans le succès du maxi-scoot' Yamaha. C'est pourquoi la firme aux diapasons, après avoir fait progressivement évoluer son produit, sort aujourd'hui un modèle qui évolue sur de nombreux points.

On lui a déjà beaucoup tourné autour depuis sa présentation, mais le gros scooter Yamaha fait toujours son petit effet. Doté d'un design plus agressif et sportif, il avertit tout de suite: j'ai changé, mec! Avec son feu arrière façon R1 2007, ses clignos et poignées passagers bien intégrés ou encore son support de plaque raisonnable, l'arrière du T-Max est plaisant. Le nouveau bras oscillant laisse apparaître une courroie de transmission, qui remplace la chaîne. Garantie 40'000 kilomètres, s'il vous plaît! De l'autre côté, on retrouve l'échappement, à l'aspect inchangé, ainsi qu'un frein arrière qui, lui, a bien grandi! 282 mm de diamètre pincés par deux étriers, pour un freinage plus équilibré. Costaud!

Si de l'extérieur, le T-Max change radicalement, ça bouge dedans aussi! La cylindrée augmente donc de 30cm3, le piston et le balancier d'équilibrage s'allègent. La transmission a évolué pour plus de motricité et l'injection est désormais confiée à des injecteurs 12 points, empruntés à la R6. Les pistons sont en aluminium forgé alors que le variateur reçoit un traitement au chrome pour diminuer les frictions. Résultat: 46,5 chevaux, soit 3 de mieux que l'ancien T-Max. Le couple n'est pas en reste, avec 52,3 Nm, pour une amélioration de 10%. Le tout avec une courroie qui grignote un peu de puissance...

Le top pour la ville

En prenant le guidon du T-Max sur les rives du Lac Majeur, à Ascona (TI), je retrouve immédiatement le comportement agile et sain de la version 2011. Un nouveau guidon, monté sur des pontets, à la manière d'un roadster, apparaît pour 2012. Plus avancé qu'avant, il permet un positionnement encore meilleur et une maniabilité accrue. Les évolutions lentes devant notre photographe sont un régal. On place le T-Max d'un regard et on change de direction à l'envie. Tant mieux, car les eaux du lac ne sont qu'à quelques tours de roue... gaffe!

Après avoir bien profité du quai, nous le rendons aux piétons et partons nous aventurer dans Locarno pour trouver notre prochain spot photo. Le gros scoot' Yamaha se faufile aisément entre les files et s'extrait du trafic grâce à des relances toujours aussi efficaces. On se balance d'un angle à l'autre dans les ronds-points, on freine plus que tard pour laisser passer les piétons avant de repartir au son caractéristique du bicylindre japonais. Difficile d'imaginer mieux pour la ville. D'autant que le coffre, sous la selle, accepte toujours un casque intégral et une paire de gants. En route, il accueillera volontiers votre sac à dos et quelques menus effets. Du rangement, il y en a encore sous le tableau de bord! Si les iPhone ne passent plus dans le tiroir de gauche, le compartiment de droite ferme à clé et gardera volontiers vos biens sur un parking.

Vitesse Max!

C'est pas le tout, mais on doit rouler avant la pause déjeuner! Direction la frontière italienne, en longeant le Lac Majeur, sur une jolie route qui serpente. En mode promenade, le T-Max n'a rien perdu de son confort. La selle large et moelleuse prend soin du derrière, pendant que la bulle protège le buste et la tête. Si quelques mouvements d'air se font ressentir, ils sont bien moins gênants que sur la version précédente. On enchaîne les courbes sans même y penser, on dépasse aussi facilement qu'à moto et on profite de la sonorité sympa du bestiau.

Après un bon repas et quelques minutes à prendre le soleil, on remonte en selle pour le gros morceau de la journée: les Centovalli!Un petit bijou de route qui relie Domodossola, en Italie, à Locarno, en Suisse. Pour arriver à la frontière, l'autoroute nous ouvre ses portes. Si le rythme avait augmenté au départ du restaurant, on s'est carrément lâchés sur la voie rapide! Pas trop non plus, juste de quoi vérifier que le T-Max respire bien... Et c'est le cas! Très stable à haute vitesse, il raffole des courbes rapides. La protection reste bonne, même sans relever la bulle (ce qui évite de sortir la boîte à outils...). Il faudra garder un oeil sur le compteur: on se retrouve vite... vite!

Un max de plaisir

Arrivés dans le Centovalli, pour suivre deux compères bien énervés, je conserve un rythme soutenu malgré l'étroitesse de la route. Quel bonheur d'attaquer avec le T-Max! D'une pression sur les marche-pieds, il bondit d'un angle à l'autre et permet de belles inclinaisons. Si la garde au sol n'a pas augmenté, les béquilles viennent toutefois moins gêner vos élans sportifs. La position retravaillée offre un ressenti parfait de l'avant, dont aimeraient s'enorgueillir certaines motos! On n'hésite pas à tout balancer sur l'angle et à remettre les gaz très tôt. Le répondant du moteur est parfait dans ces petits virages et le T-Max garde sa trajectoire sans rechigner en sortie de courbe.

Au rayon freinage, rien à dire, tout y est! Que ce soit à l'avant ou à l'arrière, on jouit d'une belle puissance d'arrêt et d'un feeling extra. Même en entrant en courbe légèrement sur les freins, l'engin ne se relève pas et reste d'une stabilité bluffante avec un transfert de masses très limité. Pif, paf, re-paf, le T-Max se joue des courbes et vous avec! Arrivés à proximité de Locarno, l'arsouille prend fin et on retrouve nos esprits. La fatigue, elle, n'est pas au rendez-vous: ménagés par le confort du scooter, on repartirait bien s'avaler le Centovalli dans l'autre sens...

Conclusion

Dire qu'on s'est régalé au guidon du nouveau T-Max serait un doux euphémisme. Déjà au top les années précédentes, le Yamaha hausse encore le ton cette année. Malgré l'arrivée d'un maxi-scoot' BMW qui semble pouvoir lui faire un peu d'ombre, le T-Max peut voir venir. Son look plus agressif, son châssis optimisé et son moteur encore mieux rempli séduiront à coup sûr les derniers sceptiques. Le T-Max est un scooter hors-normes, aux multiples facettes. Le meilleur ami du motard, en somme. Quel comble pour un scooter!

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Le comportement en toutes situations
+
Le design plus agressif
+
La rigueur à l'attaque
On a moins aimé :
-
On n'osera pas chipoter sur le tarif, en baisse
-
Ni sur le rangement sous la selle, toujours un peu étriqué

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
T-Max 530
Année :
2012
Catégorie :
Scooter
Moteur
Type :
Bicylindre en ligne, 4 temps, 4 soupapes par cylindres et double arbre à cames en tête
Cylindrée :
530 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
47 ch à 6'750 tr/min
Couple max. :
52,3 Nm à 5'250 tr/min
Transmission
Finale :
Par courroie
Boîte :
Variateur automatique CVT
Embrayage :
Automatique centrifuge
Partie Cycle
Châssis :
Cadre en aluminium moulé sous pression
Suspension AV :
Fourche télescopique
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Mono-amortisseur central
Débattement AR :
116 mm
Pneu AV :
120/70 R 15
Pneu AR :
160/60 R 15
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque Ø 267mm avec étriers 4 pistons
Frein AR :
Simple disque Ø 282mm avec deux étriers un piston
Dimensions
Longueur :
2'200 mm
Empattement :
1'580 mm
Largeur :
775 mm
Hauteur de selle :
800 mm
Poids total :
221 kg
Réservoir :
15 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Competition White
 
Sonic Grey
 
Midnight Black
 
Hi-Tech Silver
Catalogue
Prix de vente :
CHF 13'980.-
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

29ème Trial de Noël – Ce samedi 15 décembre à Bassecourt
Le désormais traditionnel Trial de Noël reprendra ses quartiers pour la 29ème fois à Bassecourt (JU) le samedi 15 décembre avec un plateau exceptionnel.
Singer GP - Elle est prête à en (dé)coudre
Tout le monde connaît la fameuse marque Singer connue pour ses machines à coudre qui pour certaines valent aujourd’hui quelques sous, mais en voici une qui…roule !
Motorex Academy - Une académie de motocross pour les jeunes de 10 à 25 ans
MOTOREX répond à la demande croissante dans le domaine du Motocross en mettant sur pied la MOTOREX ACADEMY, un programme destiné à tous les jeunes pilotes de Motocross du pays.
Le rouge Ducati pourrait passer au orange KTM selon Stefan Pierer
La marque Autrichienne de Mattighofen ne cesse de progresser en Europe, à tel point que son patron, Stefan Pierer, ne cache plus ses ambitions pour les années futures et annonce clairement la nouvelle couleur qui l'intéresserait.
Can-Am Ryker, un trois-roues à prix d'ami !
Après plusieurs années à ne parler que de la famille Spyder, le Canadien Can-Am débarque avec le Ryker, un trois-roues qui vaut toute notre attention.
Domi Fighter's Racing Party, c'est le samedi 8 décembre 2018
Vous voulez faire la bringue avec notre Domino national ? Réjouissez-vous, car vous en aurez l'occasion d'ici la fin de l'année. Sortez votre agenda et bookez le samedi soir 8 décembre !

Recherche

Hot news !

Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!
La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.
Intermot 2018 - Triumph Street Scrambler 2019 - En route pour l’Aventure
Aujourd’hui, pour la plupart ce n’est plus le cheval ultime ni la dernière technologie embarquée qui excite notre cervelet de motard, mais bien l’Aventure avec un grand A. Triumph l’a très bien compris avec ce modèle Street Scrambler 900 2019 prêt à vous emmener au bout du monde.
Ténéré 700 – Le teasing continue en Argentine avec cette fois Adrien Van Beveren
Après Rodney Faggotter et Stéphane Peterhansel, c'est cette fois au pilote français Adrien Van Beveren, pilote du Yamaha Official Rally Team de prendre le guidon de la future Ténéré 700.

Liens Partenaires