Reportage publié le 21 mars 2018

Moto Tour Series Tunisie 2018 - Le retour de notre rédacteur sur cette première expérience en rallye routier

Texte de David Zimmermann / Photo(s) de Islam Hakiri, VIP Motards, DZ, Gabriel bts / Vidéo(s) de Sonia Barbot

Quand Yann, mon rédacteur en chef, me propose de participer au Moto-Tour, la première chose qui me vient à l’esprit c’est les exploits de Serge Nuque que je lisais dans M&M à l’époque. « Purée, mais c’est une course de malade, je vais bouffer les pissenlits par la racine avec mon niveau de bleu-bite !». Et puis bon, d’un autre côté, faire quelques jours de moto au soleil alors qu’ici on déprime avec cet hiver interminable, faudrait être con pour refuser, surtout qu’on me prête même une Africa Twin 1000 pour l’occasion ! Allez, tant pis pour l’ego, let’s go !

Le Moto-Tour était un rallye routier de sept jours qui se courait à travers toute la France avec des épreuves aussi bien de jour que de nuit et des distances journalières parfois très importantes. Avec la nouvelle formule Moto-Tour Series, les organisateurs ont voulu rendre l’épreuve plus accessible en réduisant sa durée, les distances journalières et en choisissant des destinations du sud où le climat est plus agréable. Cette année on a droit à une édition en Tunisie et une édition en Corse. De sérieux arguments pour motiver le peuple. D’ailleurs j’embarque mon pote Miguel dans l’aventure, toujours partant pour de nouveaux défis.

Quelques jours avant le départ, alors qu’il neige chez nous, je prends possession de l’Africa Twin 1000 DCT (version boite auto) prêtée par Honda Suisse. Ils ont monté un dérouleur de roadbook et un tripmaster sur le guidon, deux accessoires indispensables pour le rallye. J’ai même l’honneur d’être le premier Suisse à pouvoir rouler avec les nouveaux pneus Bridgestone Battlax A41, le nouveau pneu « trail » de la marque quelques jours avant que mon collègue Patrick s’envole au Maroc pour le lancement officiel. Si là j’ai pas la pression…

Partis à l’aube par 5 degrés, on arrive au port de Marseille sur les coups de midi. Après une heure déjà, j’avais tellement froid que j’ai prétendu être à court de carburant pour qu’on s’arrête. Ça n’a pas été une partie de plaisir…

Au port, la partie administrative est relativement vite réglée et en attendant d’embarquer dans ce mastodonte d’acier, on rencontre quelques uns de la centaine de participants du Moto-Tour. Je fais connaissance avec un autre Suisse qui s’appelle aussi David et qui habite à 20 kilomètres de chez moi. Décidément, le monde est petit !

Alors qu’on se disait que la cabine n’était pas bien grande, on croit presque à un malentendu lorsque la porte s’ouvre et que deux autres participants rappliquent. En effet, ils ont le même numéro que nous et il y a bien deux couchettes rabattables aux murs…

Michel, 65 ans, participe pour la seconde fois au Moto-Tour Tunisie et Frédéric, la cinquantaine, en est à sa 11ème édition ! Quelle sacrée équipe ces deux joyeux lurons, on n’aurait pas pu mieux tomber !

Entre les repas, le briefing et les rencontres, le temps passe relativement vite sur le bateau. Mon mal de mer légendaire a dû oublier d’embarquer avec moi, parce qu’il m’a totalement épargné.

Frédéric, avec son expérience, nous coache un peu sur les subtilités du rallye routier et franchement c’est à se demander si une discipline avec autant de règles n’a pas été inventée par un Allemand ou un Suisse !

Jour 0 - Marseille-Tunis

Sur le coup des quinze heures, le bateau entre dans le port de Tunis et en une heure on a débarqué. L’organisation du Moto-Tour a fait un super boulot en réglant tous les papiers de douane pour nous et les autorités tunisiennes ont joué le jeu pour que tout se déroule sans embuches.

On se rassemble sur l’Avenue Bourguiba en plein centre de Tunis d’où le départ officiel sera donné en présence de la télévision tunisienne.

Il faut savoir que le Moto-Tour Tunisie fait également office de dernière manche du championnat de rallye routier tunisien et que 17 participants locaux se joignent à nous pour l’occasion.

A 17h30, c’est enfin mon tour de prendre le départ et après 500 mètres je pars déjà dans la fausse direction au premier rond-point, mes compères de cabine me suivant dans mon erreur. Heureusement, le policier qui était posté là me fait de grands signes ! Pff… ça commence bien…

C’est un sacré chaos sur la route et on zigzague entre les voitures et les camions pour sortir du centre de Tunis. On reconnaît vite les participants tunisiens qui, non seulement excellent dans l’art de se faufiler dans ce trafic, mais également pour leurs échappements ultra bruyants et leurs motos sans plaques. Ça me rappelle les motards russes !

C’est sous une fine pluie et de nuit que se fera la liaison d’aujourd’hui, principalement de l’autoroute. Entre les camions sans feux arrières, les véhicules peinant à 60 km/h, les ânes ou encore les mobylettes roulant en sens inverse, il faut être prêt à tout sur l’autoroute tunisienne.
J’arrive à l’hôtel deux heures plus tard, ayant réussi à suivre les instructions du roadbook sans me perdre, c’est déjà très prometteur !

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

Triumph Daytona Moto2TM 765 – Toutes les infos et les photos
Le constructeur anglais vient de nous gratifier de toutes les photos de sa Daytona 765 Limited Edition dévoilée ce jour en marge du Grand-Prix d'Angleterre.
PGM V8 - Un roadster V8 2 litres en  provenance du pays des kangourous
Il est de notoriété publique que l'Australie recense le plus d'espèces dangereuses au monde, il en va de même sur la route avec ce gros V8.
La Suzuki Virus 1000 à l'essai sur le circuit de Dijon-Prenois
C'est à l'occasion des sorties circuits AcidTracks, organisées par AcidMoto, que nous avons pu tester la turbulente Suzuki Virus 1000.
Peter Fonda, star du film Easy Rider, est décédé
L'acteur américain est décédé vendredi matin à son domicile de Los Angeles à l'âge de 79 ans, a annoncé son entourage.
Honda CBX1000 by Mandrill Garage – Un orgue à six cylindres
Dans la gamme du constructeur ailé il y a plusieurs machines qui ont marqué l'histoire, la CBX1000 en est une et Mandrill Garage s'est attaqué à ce monument pour un client fortuné.
Des radars destinés aux motos bruyantes - Le canton de Soleure comme pionnier
Plus de 3 milliards de francs dédiés à la lutte contre la pollution sonore aux abords des routes suisses, c'est le budget alloué par la Confédération. Quant à nos voisins, l'Allemagne et la France ont déjà donné le ton, avec à la clé des résultats significatifs.

Hot news !

Les Ducati Streetfighter V4 et Panigale 959 surprises lors d'un roulage
Durant l'été les constructeurs font rouler leurs nouveaux modèles sous des tenues de camouflage afin de les valider avant leurs homologations et présentations officielles. Les deux futures Ducati Streetfighter V4 et Panigale 959 ont été surprises lors d'un plein d'essence.
Triumph Daytona 765 – Une version standard surprise en plein roulage
Il y a quelques jours, Triumph annonçait la présentation le 23 août prochain d'une Daytona 765 produite à autant d'unité, or, selon une série de clichés il semblerait qu'une version standard doive également débouler.
Ducati Multistrada V4 – Après la rumeur voici la photo (et la vidéo)
La semaine passée nous vous parlions des rumeurs concernant la quasi certaine arrivée d'une Multistrada V4 chez le constructeur de Bologne. Ces rumeurs sont plus que fondées avec la preuve en photo et en vidéo.
Triumph Daytona 765 – Elle est annoncée et sera présentée le 23 août !
Cette fois c'est officiel !! Triumph va à nouveau produire sa fameuse Daytona, une édition limitée à seulement 765 exemplaires est annoncée par la firme d'Hinckley.
Essai Suzuki Katana 2019 - Paradoxe temporel
Hommage aux années 80, machine à l'identité très assumée et aux performances bien réelles, la GSX-S 1000 S Katana divise déjà, par son look particulier et sa relative simplicité. Elle renvoie pourtant à l'essence même de la moto japonaise, de brillante façon.
Ducati Streetfighter V4 – Le prototype qui va affronter Pikes Peak vient d'être dévoilé
La marque de Bologne vient de dévoiler les premiers clichés de la Streetfighter V4 qui va affronter la mythique course de côte de Pikes Pike. Attention ça déménage !