Essai publié le 11 juin 2020

Duel Yamaha - Tracer 700 contre Ténéré 700 - Laquelle il vous faut vraiment

Texte de Patrick & Phoukham / Photo(s) de Patrick, Phoukham / Avec la collaboration de Xavier Nicol

Le moteur CP2 est un grand succès pour Yamaha. Ce bicylindre en ligne de 689 cm3 a pris place dans pas moins de 4 modèles de la marque. Avec la mise à jour 2020 de la Tracer et la Ténéré sortie en 2019, on pourrati croire que ces deux derniers modèles sont très proches, mais il n'en est rien. On vous explique comment choisir.

Apparu en 2014, ce moteur a commencé sa carrière dans la MT-07. Ce roadster d'entrée de gamme a immédiatement fait un carton sur le marché et 6 ans après, avec une petite mise à jour, elle truste toujours le haut du classement des ventes de nombreux pays dont la suisse.

En 2015 a suivi une XSR 700, roadster au look plus vintage avec pour base la… MT-07. Yamaha n'a changé que quelques ingrédients à sa soupe, pour en vendre un grand nombre là aussi. Un succès qui a été aussi soutenu par la facilité de customiser la XSR, de grands noms comme Shinya Kimura ou Roland Sands Design ayant collaboré au lancement.

Le premier trail routier est apparu en 2016, la Tracer 700. Pour 2020 elle a droit à une mise à jour esthétique avec une face avant très inspirée des sportives.

La dernière-née avec un coeur CP2 est la Ténéré 700. Après une longue période de gestation avec de longs tests et une grande dose de teasing, Yamaha a mis sur le marché une aventurière pur et dur en 2019. 

Avec ce CP2 comme organe moteur, on pourrait croire que la Tracer et la Ténéré sont 2 trails équivalents, mais alignées côte à côte, les différences sont déjà visibles quant à leurs destinations et utilisations, et vous allez découvrir dans le guide d'achat qui suit qu'elles ont chacune leurs points forts qui leurs sont propres.

Duel de conception

Elles partagent un moteur certes, mais ce qui est autour diffère pas mal. Au premier coup d'œil la différence de hauteur de selle est saisissante. C'est en partie dû aux suspensions, la Tracer est équipée d’une fourche conventionnelle réglable, la Ténéré ayant une fourche inversée à grand débattement. Son amortisseur est monté verticalement au moyen de biellette comme sur une moto d'enduro tandis que l'autre modèle a un amortisseur horizontal boulonné directement du moteur au bras oscillant.

Côté freinage, on découvre des étriers Brembo à l'avant et à l'arrière de la Ténéré, tandis que la Tracer a les habituels périphériques non marqués de Yamaha. La taille des disques change significativement d'un modèle à l'autre aussi, à l'avantage de la plus routière des deux.

Le look en outre un élément majeur qui distingue les deux motos. La Tracer arbore un look très urbain, avec une face avant moderne dotée de deux lignes de phare LED et deux lenticulaires. Un saute-vent réglable en hauteur sans outils est un atout de poids, tout comme le large réservoir en métal de 17 litres de contenance.

En face, sur la Ténéré, une tout autre ambiance. L'inspiration vient cette fois des motos du Dakar avec une poupe élancée, haute et avec peu de carrosserie. Le phare est entouré de déflecteurs en plexiglass, deux caches noirs vont du bas du radiateur jusque sur la partie haute du réservoir. Le pack Rallye d'une valeur de CHF 1'700.- orne la moto d'une protection de radiateur, un support de plaque court et une protection de chaîne tout marqué « Ténéré 700 ». La selle plus ferme est spécifique, enfin le silencieux Akrapovic achève de reproduire le look qu'avait le prototype.

Prise en main

Au départ on allait écrire ce guide à 4 mains, mais on a renoncé quand aucun des deux pieds de mon collègue ne touchait terre juché sur la Ténéré (gabarit gros nain jaune). Plutôt que prendre un risque de verser à l'arrêt, on opte pour le plan B où seules mes impressions sur la moto seront exprimées.

A la sortie de la concession, j'enquille tout de suite avec 200 kilomètres de route en tout genre. On ne s'attarde pas sur des modes de conduites et un grand nombre de sous-menus, la moto n'en a pas et surtout pas besoin. Même si elle n'a "que" 73 chevaux, les sensations qu'elle procure sont très satisfaisantes. Je suis assis bien haut, avec les jambes moins pliées que la moyenne. Je note vite le comportement assez raide de la moto, avec ses suspensions tarées très fermes.

Quelques jours plus tard, je découvre à l'occasion du shooting photo la Tracer. Je suis surpris, elle fait plus petite en vrai qu'en photo ! En quelques kilomètres, je l'ai rapidement en main. Pour être honnête, je serais incapable de vous dire qu'elle a 2 chevaux de plus. En revanche, je suis frappé par l'agilité de la moto en courbe, et difficile en revanche de ranger mon mètre quarte-vingt cinq sur la moto.

S'en suivront plusieurs jours de balade avec l'une puis avec l'autre pour vous livrer deux profils-type des clients potentiels de ces deux motos.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
Tracer 700
Année :
2020
Catégorie :
Routière
Moteur
Type :
Bicylindre CP2, 4 temps, double ACT et 8 soupapes
Cylindrée :
689 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
75 ch à 8'750 tr/min
Couple max. :
67 Nm à 6'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Cadre type diamant
Suspension AV :
Fourche téléscopique ø 41mm, réglable en précharge et détente
Course AV :
130 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur réglable en précharge et détente
Débattement AR :
142 mm
Pneu AV :
120 / 70 R 17
Pneu AR :
180 / 55 R 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque flottant ø 282mm avec étriers 4 pistons
Frein AR :
Simple disque ø 245mm avec étrier 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2'140 mm
Empattement :
1'460 mm
Largeur :
840 mm
Hauteur de selle :
835 mm
Poids total :
196 kg
Réservoir :
17 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Icon Grey
 
Sonic Grey
 
Phantom Blue
Catalogue
Prix de vente :
CHF 9'490.-
disponible dès mars 2020
En ligne :
Garage :

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
Ténéré 700
Année :
2019
Catégorie :
Routière
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
4 temps, 4 soupapes, DACT, 2 cylindres
Cylindrée :
689 cm3
Refroidissement :
Refroidissement liquide
Alimentation :
Système à injection électronique
Performances
Puissance max. :
73 ch à 9'000 tr/min
Couple max. :
68 Nm à 6'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
À bain d'huile, Multidisque
Partie cycle
Châssis :
Châssis tubulaire en acier, double berceau
Suspension AV :
Fourche inversée télescopique, diamètre 43mm
Course AV :
210 mm
Suspension AR :
Bras oscillant (type Monocross)
Débattement AR :
200 mm
Pneu AV :
90/90 R21
Pneu AR :
150/70 R18
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double frein hydraulique, Ø 282 mm
Frein AR :
Simple frein hydraulique, Ø 245 mm
Dimensions
Longueur :
2'365 mm
Empattement :
1'590 mm
Largeur :
915 mm
Hauteur de selle :
880 mm
Réservoir :
16 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Ceramic Ice
 
Tech Black
 
Compettion White
Catalogue
Prix de vente :
CHF 11'590.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Ducati passe la Streetfighter V4 S en mode furtif (Dark Stealth)
Si en plus du bruit de l'échappement, le rouge attire trop l'attention sur vous et la Streetfighter V4 de vos rêves, Ducati a la solution.
BMW présente la R18 Classic et 4 toutes nouvelles R Nine T !
Le Vintage, c'est devenu une vraie machine à cash pour BMW. La R18 a ouvert la porte de la deuxième salve, la R18 Classic et la R Nine T s'engouffrent dans la brèche.
Course de côte de Verbois 2020 – Billet du bord de « piste »
Ce 64ème opus de la course « intergalactique » de Verbois aura eu lieu, cette fois-ci c’est sûr.Mais sur un seul jour, le samedi 17 octobre 2020.
Honda officialise le nom "Grom" pour sa MSX125 en Europe
A l'approche de la saison 2021, Honda présente sa nouvelle Grom. Ça fait désormais partie de son nom officiel.
Bridgestone présente le nouveau Battlax Sport Touring T32 et T32GT
Sur son nouveau pneu Battlax Sport Touring, Bridgestone a encore amélioré la tenue sur le mouillé, chiffres à l'appui. Décliné en version GT, le nouveau T32 s'adresse aussi aux motos les plus lourdes du marché.
Surprise, il y a aussi une 890 Adventure (non R)
La présentation de la 890 Adventure R au cours d'une longue vidéo laissait une question en suspens. Voici maintenant la réponse.

Hot news !

Triumph Trident – Le constructeur anglais dévoile sa chasseuse de MT-07
Le constructeur anglais maîtrise à merveille l'art de la communication et dévoile peu à peu ce que sera sa Trident qui est annoncée comme un roadster au tarif serré et qui arrivera au printemps 2021.
L'Aprilia Tuareg 660 surprise lors de ses premiers roulages
Elle était attendue depuis sa vague annonce lors du salon EICMA de Milan l'année passée. En voici les premiers clichés (de médiocre qualité) lors d'un roulage, l'Aprilia Touareg 660 entend bien venir se mêler à la guerre des Adventures mid-size.
Une aéro active sur la future S1000RR ? C'est possible
Après avoir conquis le microcosme du MotoGP, les appuis aérodynamiques font leur place sur les modèles de série afin de pouvoir courir en World Superbike, la prochaine en date à en bénéficier sera vraisemblablement la BMW S1000RR et ils seront actifs.
Essai KTM 890 Duke R - Super Scalpel, mais pas Super Duke
2 ans déjà que la 790 Duke est sortie, premier bicylindre en ligne de la marque Autrichienne. Entre la toute première image saignante et la moto finale on avait perdu un peu d'éclat. Du proto 2016 à la 890 Duke R, on s'y retrouve beaucoup plus !
Une Aprilia RS400 dans les tuyaux ?
L'usine de Noale a régné durant les années nonante sur le monde des petites cylindrées avec feu sa RS125 qui était la digne héritière de la moto de Grand-Prix, depuis l'avènement du quatre-temps, le constructeur se fait plus discret mais cela pourrait changer…
Une Yamaha Ténéré 300 dans les tuyaux ?
Après l’ère des sportives puis celle des roadsters, il semble bien que les Adventures aient le vent en poupe depuis peu. Pour s’en convaincre il suffit de voir l’offre grandissante qui s’adapte à la demande.