Essai publié le 01 mars 2018

Essai Yamaha MT-07 2018 - L'upgrade de suspensions qu'il lui fallait

Texte de Yann Blondel / Photo(s) de Team Yamaha

Fin 2017 à l’occasion du salon EICMA de Milan, Yamaha annonçait l’évolution de sa MT-07. Moto qui, pour rappel, occupe la tête des ventes sur le marché des motos en Suisse, avec 1'176 unités pour l'exercice 2017. Devant une certaine BMW R1200 GS, quand même... Il faut également savoir que son succès ne s'arrête pas à notre beau pays, puisque depuis son lancement en 2014, la MT-07 a été vendue à 68'443 unités en Europe et 120'440 au niveau mondial.

Arrivée sur le marché en 2014, la Yamaha MT-07 faisait partie du programme « Dark Side of Japan », un programme qui présente des modèles qui sortent du stéréotype des motos sages, telles que la MT-09 ou encore la tonitruante MT-10. Des motos conçues pour offrir du fun et des sensations, proposées à un tarif alléchant. Mais voilà, 4 années après son lancement, la MT-07 avait besoin d’un petit coup de scalpel afin de lui redonner un coup de jeune. Car oui, avec les années, la ligne et le sex-appeal perdent de leur splendeur, un peu comme pour les humains en fait.

Mais le changement ne se fera pas que du côté de l’esthétisme, puisque les ingénieurs de la firme aux 3 diapasons ce sont également attelés à combler les lacunes qui se trouvaient du côté des suspensions, avec un phénomène de pompage qui lui posait problème en mode arsouille. Et c'est justement ce qui nous amène à cet essai aujourd'hui.

Une esthétique revue

Yamaha a fait le choix de donner à sa MT-07, un petit air de MT-09 (ancienne génération), notamment du côté de sa face avant qui adopte un nouvel optique, un habillage de réservoir légèrement revu et de nouvelles écopes d’air qui reçoivent une dose de testostérone. Les caches latéraux de radiateurs sont re-dessinés et accueillent dorénavant les clignotants. Le garde-boue avant s’affine légèrement et adopte par conséquent un look plus conventionnel. Le guidon, les reposes-pieds et une partie du cadre ont droit à un traitement noir du plus bel effet. Au final, c'est toute une petite série de modifications qui offre à ce modèle 2018 un rajeunissement bienvenu et qui renforce son caractère.

La partie arrière n’est pas en reste avec l’arrivée d’une nouvelle selle, plus longue, qui devrait permettre de se positionner idéalement sur la moto. Elle conserve toutefois une hauteur idéale pour les personnes de petite et moyenne taille puisqu’elle se situe à 805mm, ce qui leur permettra de pouvoir poser leurs pieds bien à plat. Un véritable plus lors des manoeuvres. 
Pour ma part et du haut de mes 188cm, j’ai plutôt l’impression de me retrouver sur un jouet pour jeune adolescent. Mais après tout, en chaque adulte ce cache un jeune ado…non ? Toutefois, Yamaha a pensé aux personnes de grandes tailles et propose en option, pour moins de Chf 200.-, une selle réhaussée de 28mm.
Le feu arrière évolue également et rejoint la lignée de sa grande soeur la MT-09, ce qui lui offre un très de caractère supplémentaire.

Toute ses modifications permettent à la baby MT de conserver cette finesse qui cette impression de légèreté qui a su convaincre un grand nombre de jeunes motards et motardes.

Et c’est bien justement du côté des jeunes motard.e.s qu’il faut aller chercher les premiers clients et Yamaha l’a très bien compris en proposant cette moto, qui se veut adaptée à tous, notamment grâce à une facilité de prise en mains exemplaire, équilibrée comme il se doit et qui est capable de vous emmener loin. De la jungle urbaine aux cols de montagne, le tout avec aisance et facilité au quotidien. 

A titre purement informatif, la MT-07, depuis son lancement, a été achetée par 83% d'hommes et 17% de femme, situés dans une tranche d'âge allant de 18 à 25 ans. 34,8% étaient des nouveaux conducteurs, ce qui démontre bien que le public cible est touché et que l'engouement pour ce type de machine est bien réel.

En 2017, Yamaha a vendu 31% de ses machines en version bridé A2, donc 35kW, et se fixe comme nouvel objectif 39% pour l'exercice 2018, ce qui devrait être totalement réalisable, sachant que l'accent sera mis sur les motos école, qui touchent en premier les motards.

Un moteur connu et reconnu

Concernant la motorisation, la MT-07 2018 n’évolue pas et est toujours équipée du moteur CP2, un bi-cylindre calé à 270° qui développe 75cv et qui offre suffisamment de punch pour lancer à l’assaut des virages les 182kg tous pleins faits de cette baby MT. Ce moteur a déjà fait ses preuves durant ces 4 années, de ce fait, nul besoin de le retoucher. Facile, coupleux et ne demandant que peu d’entretien, il se révèle être le partenaire idéal sur ce type de moto.

Si vous devez dépassez, pas de soucis. Un essorage de la poignée de droite vous permettra de ressentir tout le fun que ce petit twin est capable de vous donner. Il est vrai qu’il est plus à l’aise dans les bas et mi-régimes, mais il a de quoi en surprendre plus d’un, notamment dans les cols ou les enchaînements rapides sont légion et ou les relance sont importantes. 
Deuxième, troisième, deuxième, ce sera sur ces 2 rapports qu’il vous offrira le plus de sensations lorsque vous aurez mis votre caboche sur OFF (pas trop hein) et que vous aurez décidez de poser quelques genoux au sol. Mais attention, il faudra être souple sur la poignée de gaz pour éviter les à-coups du twin.

Pour les fans de conduite plus coulée ou pour les rois de la trajectoire nette et précise, le 4ème rapport vous ira comme un gant. Et là, vous pourrez vous en donner à coeur joie tant le moteur aime ce rapport, qui permet de passer tout en souplesse et qui ne réclame que rarement de tomber sur le troisième rapport.

Bref, Yamaha démontre encore une fois qu’avec 75cv (74.8cv) pour être précis, il y a déjà de quoi s’amuser. D’ailleurs il est dommage de ne pas voir de coupe organisée pour ce genre de motos et motorisation, car le rapport qualité/prix serait alors imbattable, le tout en offrant un fun incroyable.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Une esthétique plus sexy
+
Une upgrade des suspensions bienvenue
+
Un rapport/qualité/prix imbattable
On a moins aimé :
-
Les pneumatiques de première monte
-
Une suspension avant qui conviendra dans 90% des conditions

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
MT-07
Année :
2018
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
2 cylindres, 4 temps, DACT, 4 soupapes
Cylindrée :
689 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection
Performances
Puissance max. :
74.8 ch à 9'0000 tr/min
Couple max. :
68 Nm à 6'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaine
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
A bain d'huile, Multidisque
Partie cycle
Châssis :
Diamant
Suspension AV :
Fourche téléscopique
Course AV :
130 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur réglable en détente et compression
Débattement AR :
130 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17M/C
Pneu AR :
180/55 ZR 17M/C
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque à commande hydraulique, Ø 282 mm
Frein AR :
Simple disque à commande hydraulique, Ø 245 mm
Dimensions
Longueur :
2'085 mm
Empattement :
1'400 mm
Largeur :
745 mm
Hauteur de selle :
805 mm
Poids à sec :
164 kg
Poids total :
182 kg
Réservoir :
14 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Night Fluo
 
Tech Black
 
Yamaha Blue
Catalogue
Prix de vente :
CHF 7'590.-
Inclus 3 ans Swiss-Garantie
En ligne :

Plus d'articles Moto

La Yamaha YZF-R6 remet la robe de ses 20 ans
Afin de fêter comme il se doit les 20 années de succès de la YZR-R6, l'importateur nippon Presto Corporation a présenté une version inédite du modèle actuel.
KTM met à jour sa Super Duke R pour 2020
Fan des oranges vitaminées réjouissez-vous, la firme de Mattighofen va mettre à jour son gros roadster pour 2020 et ce dernier a été surpris en plein roulage de test.
Ducati Streetfighter V4 – Le prototype qui va affronter Pikes Peak vient d'être dévoilé
La marque de Bologne vient de dévoiler les premiers clichés de la Streetfighter V4 qui va affronter la mythique course de côte de Pikes Pike. Attention ça déménage !
Husqvarna 701 Svartpilen Style - Disponible maintenant en quantité limitée
Husqvarna continue à diversifier son offre pour les motos destinées au bitume et propose une série spéciale de sa Svartpilen 701 dénommée pour l'occasion "Style".
La KTM 790 SMC ou 790 SMR surprise en plein roulage
Lancée sur le marché en 2008, la KTM 690 SMC aura permis à bon nombre de motard de découvrir les joies du délestage de la roue avant, ou encore de sentir la roue arrière se tortiller dans tous les sens lors de la coupure des gaz.
La Honda Mean Mower V2 s'adjuge un nouveau record du monde !
Non non, ne cherchez pas dans le catalogue Honda, vous n'avez pas raté un nouveau modèle car la Mean Mower V2 est une… tondeuse à gazon mais propulsée par un moteur de CBR1000RR.

Hot news !

La Ducati Streetfighter dévoilée le 13 juin à Pikes Peak ?
La firme de Bologne vient de se fendre d'un (court) teasing sur son Facebook dont le slogan peut largement faire penser que son futur missile sol-sol à grand guidon sera dévoilé le 13 juin lors de la course de Pikes Peak.
Aprilia RS660 – Les dessins ont été dévoilés
C'est un des concepts, sinon voire LE concept, qui avait fait le plus de bruit lors du salon EICMA 2018 tant cette nouveauté n'était pas attendue.
BMW 1800 Cruiser – Surprise en plein roulage
BMW fait feu de tout bois autour de son futur bicylindre à plat de 1800cc. Après les études de styles comme le Concept 1800 by Customs Work Zon, voici la première photo d'un Cruiser qui lui roule bel et bien.
Ducati Streetfighter V4 – Elle roule !
Cette fois c'est bon, on l'a vue rouler ! Cette fameuse Ducati Streetfighter V4 qui fait couler tant d'encre et qui est attendue comme le roadster ultime made in Bologne.
Essai Indian FTR 1200 S - Casseuse de codes
Essayée sur les route de Californie, l'Indian FTR 1200 S s'avère une machine inédite, mêlant le meilleur de plusieurs mondes et refusant de se laisser enfermer dans une case. Accrochez-vous, ça déménage!
Reportage - Reprogrammation Woolich Racing chez GBK Motos à Gland
On branche l’ordinateur, quelques clics et hop! le moteur sort plein de chevaux en plus. Non, c’est bien plus compliqué que ça. Il a fallu une longue journée de travail pour un résultat satisfaisant. Reportage.