Essai publié le 08 mars 2015

Essai de la BMW R1200 GS Adventure - L'aventurière de tous les superlatifs

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Flavio Venturini

En 2013, BMW présentait sa GS, la nouvelle R1200 GS motorisée par le boxer à refroidissement air/eau. Quand les aficionados criait au scandale suite à l'abolition du boxer à refroidissement air/huile, la presse et les heureux possesseurs de cette nouvelle mouture s'exaltaient quant aux capacités et aux performances de la Bavaroise. Une année plus tard, à l'aube 2014, BMW commercialise une version baroudeuse sous le nom de R1200 GS Adventure.

Lire notre essai de la R1200 GS "de base" : BMW R1200 GS 2013, la suprématie bavaroise

Connue depuis 2005, cette déclinaison Adventure de la GS "de base" fait référence sur le marché. Et la version 2014 compte bien perpétuer la tradition.

Contrairement à certaines concurrentes, la GS Adventure ne fait pas dans la discrétion et montre clairement ses intentions. Des coloris exclusifs à l'image du vert kaki de notre modèle d'essai, mais surtout des attributs de carrosserie évocateurs font que cette GS Adventure détonne complètement dans le paysage. Un tour du propriétaire s'impose !

Tout d'abord, parlons du coeur de la GS Adventure. Elle reprend l'excellent boxer de la GS, le nouveau 1170cc à refroidissement air/eau développant 125cv à 7'750tr/min et 125Nm à 6'500tr/min. Sur le papier, des performances généreuses pour un trail et, une fois en selle, on constate des performances explosives, surtout lorsque l'on s'amuse à taquiner l'accélérateur et que l'on dépasse les 4'000tr/min... Cette nouvelle génération du bicylindre boxer a été une révélation au moment de l'essai de la R1200 GS en 2013, et plus récemment de la R1200 RT. En plus, BMW lui a greffé un volant-moteur plus lourd (+950g) ainsi que d'un amortisseur de vibrations entre la sortie de la boîte et l'arbre à cardan ; à en croire les déclarations des ingénieurs BMW, ces éléments rendraient le moteur encore plus onctueux et plus conduisible.

Du côté de la partie-cycle, les suspensions ont gagné 20mm de débattement, à l'avant (210mm) comme à l'arrière (220mm), ce qui a permis d'augmenter la garde au sol de 10mm par rapport à la GS "de base". Les capacités de franchissement sont donc améliorées, de même que le niveau de confort. Par contre, au grand dam des petits gabarits, la selle gagne 40mm de hauteur et culmine à 890mm dans sa position standard.

Et ce qui surprend le plus, ce sont bien les habillages du carénage. Tout d'abord, il y a son réservoir ultra volumineux contenant pas moins de 30 litres d'essence (contre 20 litres pour la GS "de base"). Ensuite, il y a cette cage en tubes d'acier qui encercle le moteur de part et d'autre ; le boxer est ainsi à l’abri en cas de chute. A cette cage s'ajoute une armature métallique de fixation de la bagagerie, servant également de protection si la moto devait se coucher.

Les chutes ? Oui, il ne fait aucun doute qu'avec les 263kg annoncés (tous pleins faits) de la bête, il sera difficile de l'emmener dans des chemins accidentés sans risquer la chute. Aussi, les manoeuvres à basse vitesse, même sans la bagagerie, seront à faire avec un doigter extrême... au risque de se retrouver affalé sur le sol, les quatre fers en l'air, aux côtés de la moto. La GS Adventure, comme son apparence esthétique le sous-entend, ne se laisse pas mener par tous ; il vaut mieux avoir un minimum d'expérience avec les grosses et hautes motos.

Pour en revenir au réservoir, il permettra de pousser l'autonomie à 600 kilomètres, en considérant une consommation moyenne réaliste aux alentours de 5 litres pour 100 kilomètres parcourus. A ce sujet, BMW annonce 4.3 litres à la vitesse stabilisée de 90km/h et 5.9 litres à 120km/h, des chiffres 5% plus élevés que pour la GS "de base". Il est clair que l'aérodynamisme n'est pas au rendez-vous, raison pour laquelle la GS Adventure n'excelle pas sur les tronçons rapides, notamment sur l'autoroute.

Le pare-brise (réglable d'une main à l'aide d'une molette) gagne en surface, pour une meilleure protection du pilote et de son passager. En position haute, il protège convenablement et permet d'écarter les turbulences du vent. Le réservoir, le moteur et de petits déflecteurs desservent aussi à la protection du pilote lors d'averses.

Dans les petits détails qui échapperaient facilement aux yeux avertis, on retrouve les repose-pieds élargis ainsi que les commandes aux pieds renforcées (frein arrière et sélecteur de vitesse). La selle prend quelques millimètres d'épaisseur de mousse et propose la possibilité d'être réglée en inclinaison.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Fiche technique

Véhicule
Marque :
BMW
Modèle :
R1200 GS Adventure
Année :
2014
Catégorie :
Routière
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Bicylindre à plat (boxer)
Cylindrée :
1170 cm3
Refroidissement :
Refroidissement air/eau
Alimentation :
BMS-X
Performances
Puissance max. :
125 ch à 7750 tr/min
Couple max. :
125 Nm à 6500 tr/min
Transmission
Finale :
Par cardan
Boîte :
6 rapports, sélection par fourchettes et crabots
Embrayage :
Multidisques anti-dribble en bain d’huile
Partie cycle
Châssis :
Cadre périmétrique en tubes d’acier, moteur à fonction porteuse
Suspension AV :
Telelever BMW
Course AV :
210 mm
Suspension AR :
Paralever EVO BMW
Débattement AR :
220 mm
Pneu AV :
120/70 R19
Pneu AR :
170/60 R17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Oui
Frein AV :
Double disque à commande hydraulique, Ø 305 mm
Frein AR :
Monodisque, Ø 276 mm
Dimensions
Longueur :
2'255 mm
Largeur :
980 mm
Hauteur de selle :
890/910 mm
Poids total :
263 kg
Réservoir :
30 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Olive
 
Racing Blue
 
Alpin White 3
Catalogue
Prix de vente :
CHF CHF 18'900.-.-
Avec rabais Euro Bonus : CHF 16'600.-
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

Arc Vector - La moto électrique art déco par la société britannique Arc
Présentée au salon Eicma de Milan en 2018, la Vector, a suscité beaucoup d'intérêt, notamment car elle dispose d'un design très art déco, ce qui n'est pas pour déplaire aux sujets de sa majesté.
La nouvelle Suzuki DR 1000 prise en flagrant délit de roulage
En février dernier, nous vous annoncions le retour d'une Suzuki DR "Big", même si le terme est quelque peu galvaudé, puisque le DR était un mono à la base.
Journées Trajectoires avec la Police Vaudoise - Une remise en selle bienvenue
Depuis quelques années le corps de police du canton de Vaud organise les journées "Trajectoires". 
Essai Aprilia Tuono 1100 Factory - Une arme de guerre en vente libre
La Tuono 1100 Factory, c'est un truc de fou, une machine de guerre, un pousse-au-vice, une arme redoutable...
Paris-Dakar par les pistes au guidon d'une Honda Transalp 600
Paris-Dakar par les pistes avec une bonne vieille Honda 600 Transalp achetée 1.500 euros sur le Bon Coin. Ça te fait rêver ?

Hot news !

Reportage - Reprogrammation Woolich Racing chez GBK Motos à Gland
On branche l’ordinateur, quelques clics et hop! le moteur sort plein de chevaux en plus. Non, c’est bien plus compliqué que ça. Il a fallu une longue journée de travail pour un résultat satisfaisant. Reportage.
La Ducati V4 Penta d'Officine GP Design, une moto à CHF 114’000.-
Le 30 janvier dernier, nous étions chez Ducati Lausanne pour le lever de voile sur la déjà-célèbre Penta du fameux Officine GP Design.
Une Triumph Daytona 765 surprise lors d'un essai – The Daytona is back
Nos confrères anglais de MCN, ont débusqués une Daytona utilisant le moteur 765 qui faisait des essais routiers. Est-ce que cela annonce le retour futur d'une Supersportive en provenance d'Hinckley ? On se prend à rêver.
Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!