Essai publié le 23 octobre 2014

Les MV Agusta Brutale 800 RR et Dragster 800 RR font le show en Toscane, le temps d'un essai

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de MV Agusta

MV Agusta nous a fait l’honneur de nous convier en Toscane pour le test de ses deux nouveautés 2015, les Brutale 800 RR et Dragster 800 RR. Deux bijoux pour grands enfants !

Ces deux motos, nous les connaissions déjà puisque nous avions fait l’essai en février dernier sur le circuit du Castellet et sur les routes de campagne du Sud de la France (notre article). Enfin, pas tout à fait, car MV Agusta n’a pas trouvé mieux que de les décliner dans la fameuse version RR, le sport suprême de la production MV. Au menu des nouveautés, la firme de Varese n’y est pas allée avec le dos de la cuillère.

Premièrement, pour justifier ce double R, il fallait augmenter les valeurs de puissance et de couple du "tre pistoni". Après le travail des ingénieurs motoristes, on découvre sur le papier 15cv et 5Nm supplémentaires pour atteindre 140cv et 86Nm. En regard de la cylindrée, le rendement n’est de loin pas ridicule ! D’ailleurs, pour rappel, la supersportive F3 800 affiche juste 8cv de plus...

Côté partie-cycle, MV Agusta équipe ses beaux roadsters d’une toute nouvelle fourche Marzocchi entièrement en aluminium, et comme sur les versions "normales", complètement réglable. Du beau matos !

Du point de vue de l’électronique embarquée, les Brutale et Dragster satisferont les geeks. En plus des trois configurations de conduite de base proposées par défaut (Normal, Rain et Sport), il est possible de personnaliser jusque dans les moindres détails les paramètres de conduite (le niveau de contrôle de traction, le régime maximal, la sensibilité de la réponse à l’accélérateur, le frein-moteur, le couple, l’action de l’ABS). On pourrait passer des heures à affiner les réglages en fonction des conditions. Durant notre essai, nous nous sommes contentés du mode sport, le plus en phase avec la vocation des machines.
Mais encore, pour ces versions RR, MV Agusta adopte le nouvel ABS Bosch 9 Plus, plus réactif encore grâce à son capteur supplémentaire ; ceci au passage, il a la fonction anti-stoppie. Puis, pour des rétrogradages un peu virils, les Brutale et Dragster bénéficient d’un embrayage anti-dribble.
Et finalement, la cerise sur le gâteau se trouve au bout du pied gauche. Pour des passages de rapport aussi rapides que l’éclair, on peut désormais compter sur un quickshifter de dernière génération (EAS 2.0) capable de monter ET descendre les rapports.

Un poids plume annoncé à 168kg, 140 "cavalli" à la roue arrière assistés par un contrôle de traction, une partie-cycle affûtée, un ABS qui veille au grain à chaque effleurage des commandes de frein, ... à lire ces quelques caractéristiques, les dernières-nées de la firme de Varese semblent être de redoutables machines !

Mais lorsque l’on parle d’Italiennes, nous ne pouvons nous arrêter sur les chiffres et les descriptifs, parfois barbants. S’il y a bien un sujet à aborder, c’est celui du design. En Suisse, on a le SwissMade ; en Italie, c’est le "designed in Italy". La Brutale et la Dragster partagent la même base, seul l’arrière change radicalement sur la Dragster. Quand la Brutale se veut longue, fine et dynamique, la Dragster, elle, se la joue "bodybuilder" avec son arrière court qui projette visuellement les masses vers l’avant. En plus, les rétroviseurs sont montés en bout de guidon (bracelets en l’occurrence), ce qui accentue encore cette effet de largeur à l’avant. Et pour sa version RR, MV Agusta dote sa belle Dragster de jantes à rayons. L’alu fraisé et anodisé rouge pour le moyeu contrastant avec la large jante noire ou blanche selon le combo de couleurs choisi, le coup de coeur est assuré ! Quant à la Brutale, elle se contente de jantes noires brillantes au dessin elliptique. Et si l’on détaille, on se surprend même (en bien!) en voyant les tubes de fourche noirs encerclés par les fourreaux dorés ou rouges.

La seule fausse note est décernée au support de plaque de la Dragster. Il a aussi la fonction de garde-boue, ce qui lui donne une taille importante. Il aurait mieux valu intégrer les clignotants aux abords du feu arrière et loger un support de plaque minimaliste sous la selle...

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Design
+
Noblesse
+
Performances
+
Moteur
+
Electronique embarquée
On a moins aimé :
-
Freinage
-
Surcoût pour la version Dragster RR (+ CHF 3'400.-)

Fiche technique

Véhicule
Marque :
MV Agusta
Modèle :
Brutale & Dragster RR
Année :
2015
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Trois-cylindres, 4 temps, 12 valves, D.O.H.C.
Cylindrée :
798 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection MVICS (Motor & Vehicle Integrated Control System)
Performances
Puissance max. :
140 ch à 13'100 tr/min
Couple max. :
86 Nm à 10'100 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
ALS Steel tubular treillis
Suspension AV :
Fourche Marzocchi “Upside Down” entièrement réglable
Course AV :
125 mm
Suspension AR :
Progressive avec mono amortisseur Sachs entièrement réglable. Monobras oscillant en aluminium
Débattement AR :
125 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
180-200/55-50 ZR17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque flotant ø320mm et étriers Brembo monobloc 4 pistons
Frein AR :
Simple disque ø220mm avec étrier Brembo 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2'060 mm
Empattement :
1380 mm
Largeur :
825 mm
Hauteur de selle :
811 mm
Poids à sec :
168 kg
Réservoir :
16.6 litres
Catalogue
En ligne :

Plus d'articles Moto

Peter Fonda, star du film Easy Rider, est décédé
L'acteur américain est décédé vendredi matin à son domicile de Los Angeles à l'âge de 79 ans, a annoncé son entourage.
Honda CBX1000 by Mandrill Garage – Un orgue à six cylindres
Dans la gamme du constructeur ailé il y a plusieurs machines qui ont marqué l'histoire, la CBX1000 en est une et Mandrill Garage s'est attaqué à ce monument pour un client fortuné.
Des radars destinés aux motos bruyantes - Le canton de Soleure comme pionnier
Plus de 3 milliards de francs dédiés à la lutte contre la pollution sonore aux abords des routes suisses, c'est le budget alloué par la Confédération. Quant à nos voisins, l'Allemagne et la France ont déjà donné le ton, avec à la clé des résultats significatifs.
Les motos électriques à la traîne sur le marché suisse
Alors que les soccters électriques séduisent, les e-motos souffrent d'un différentiel de performance et de prix. Les motos à moteur thermique ont encore de beaux jours devant elles.
Un designer indien nous propose une Yamaha MT-125 Tracer
Le designer indien Julaksendiedesign nous propose sa vision de ce pourrait être la petite routière idéale avec la MT-125 Tracer, une telle moto ravirait sans doute les permis A1 et B qui rêvent d'évasion.
Les Ducati Streetfighter V4 et Panigale 959 surprises lors d'un roulage
Durant l'été les constructeurs font rouler leurs nouveaux modèles sous des tenues de camouflage afin de les valider avant leurs homologations et présentations officielles. Les deux futures Ducati Streetfighter V4 et Panigale 959 ont été surprises lors d'un plein d'essence.

Hot news !

Triumph Daytona 765 – Une version standard surprise en plein roulage
Il y a quelques jours, Triumph annonçait la présentation le 23 août prochain d'une Daytona 765 produite à autant d'unité, or, selon une série de clichés il semblerait qu'une version standard doive également débouler.
Ducati Multistrada V4 – Après la rumeur voici la photo (et la vidéo)
La semaine passée nous vous parlions des rumeurs concernant la quasi certaine arrivée d'une Multistrada V4 chez le constructeur de Bologne. Ces rumeurs sont plus que fondées avec la preuve en photo et en vidéo.
Triumph Daytona 765 – Elle est annoncée et sera présentée le 23 août !
Cette fois c'est officiel !! Triumph va à nouveau produire sa fameuse Daytona, une édition limitée à seulement 765 exemplaires est annoncée par la firme d'Hinckley.
Essai Suzuki Katana 2019 - Paradoxe temporel
Hommage aux années 80, machine à l'identité très assumée et aux performances bien réelles, la GSX-S 1000 S Katana divise déjà, par son look particulier et sa relative simplicité. Elle renvoie pourtant à l'essence même de la moto japonaise, de brillante façon.
Ducati Streetfighter V4 – Le prototype qui va affronter Pikes Peak vient d'être dévoilé
La marque de Bologne vient de dévoiler les premiers clichés de la Streetfighter V4 qui va affronter la mythique course de côte de Pikes Pike. Attention ça déménage !
La Ducati Streetfighter dévoilée le 13 juin à Pikes Peak ?
La firme de Bologne vient de se fendre d'un (court) teasing sur son Facebook dont le slogan peut largement faire penser que son futur missile sol-sol à grand guidon sera dévoilé le 13 juin lors de la course de Pikes Peak.