Essai publié le

Essai Yamaha XSR900 Abarth - Piquée par le Scorpion

Texte de Patrick Schneuwly / Photo(s) de Alessio Barbanti
Imprimer cet article

Plus impliquée que tout autre marques dans le segment des modèles moderne vintage, Yamaha exploite au maximum ses châssis et ses moteurs occupant ainsi profitablement le terrain. Appelée Sport Heritage mais aussi Faster Sons, cette gamme accueille aujourd'hui un modèle collector. Une XSR900 piquée du Scorpion Abarth s’est muée en Café Racer pour un total de 695 exemplaires.

Retour dans les sixties

Il n’a suffit que de quelques pièces pour que la XSR900 devienne un authentique Café Racer. Le phare est enveloppé d’une tête de fourche aérodynamique en fibre de carbone brut. Les gardes-boue sont du même matériau et estampillés du Scorpion. Le guidon cintré façon bracelet et la nouvelle selle monoplace inclinée vers l’avant confèrent à cette moto une vraie position de conduite comme à l’époque.

La peinture tri-ton grise, noir et rouge donne un côté délicieusement désuet à la XSR, laquelle n’en demeure pas moins belle. Sa ligne d'échappement signée Akrapovic avec son silencieux en titane en position mi-haute est un peu étrange. La pièce est jolie, mais do profile gauche on voit bien le collecteur 3 en 1, une marmite où se terminerais déjà l’échappement de la MT-09, puis encore un tube vers les silencieux additionnels.

Cette édition limitée est même une preuve roulante que lorsqu’un constructeur veut faire un arrière élégant à la sortie d’usine, ils confectionnent un support de plaque et de clignotant du plus bel effet. Le capot de selle tout en carbone sert en plus à intégrer le petit phare arrière à LED. Sa forme rappelle une certaine poupe cachant habituellement un échappement, celui de la M1. La selle est aussi très élégante, recouverte d’alcantara et spécialement conçue à l’épreuve des intempéries. Comme pour signer l’oeuvre, une plaquette en aluminium numérotée est apposée à droite vers la colonne de direction.

Le CP3 bat toujours

Le coeur de cette édition Abarth ne diffère pas de celui de la XSR900 de série. C'est toujours le trois cylindre Crossplane de 850 cm3 qui offre 115 ch. et 87.5 Nm de couple. La MT-09 à motorisation identique s’est vue dotée d’un upshifter pour cette saison, lequel n’a pas suivi le mouvement sur le Faster Son. En revanche l’embrayage anti-dribble assisté est bien sur la XSR.

Pour les autres aspects technique, je ne vais pas user de trop mes doigts sur mon clavier et vous conseillerais simplement de vous replonger dans l’essai de mon collègue Jimmy, narrant une folle épopee dans les Îles Canaries.

Course jusqu'au café

Équipé de la sorte, la XSR allie le côté sportif à l’apparence exceptionnelle. En Café Racer, il faut être le plus rapide pour se rendre au bistrot tout comme avoir la moto qui attire le plus les regards quand on arrive à destination. La piste choisie est une boucle de 50 km en Sardaigne, un genre de TT pour petits bras étant donné que bien compté, il n’y a que 3 véritables lignes droites dont 2 arrivent et s’éloignent de notre point de départ.

Aller vite en XSR900 est une formalité, allongé sur ce qui n’est pas une sportive demande plus d’implication. S’habituer à l’ergonomie d’abord, avec un guidon bas mais quand même fixé au sommet des T de fourche surprend. Là au centre est aussi fixé le petit compteur qui ne maque cependant pas d’informations. Seulement, il y a un gros espace vide dernière la bulle carbone qui aurait pu abriter les instruments : trop compliqué pour le câblage.

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
L’objet tout simplement beau
+
La finition d’un custom monté en usine
+
Le feeling du train avant
+
Le CP3 toujours aussi fun
On a moins aimé :
-
Position exigeante
-
Compteur posé au sommet de la fourche alors qu’il pourrait être ailleurs
-
Nos moto d’essai marquée xxx/695, pourriez m’en laisser une, non?!

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
XSR900 Abarth
Année :
2017
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
3 cylindres, 4 temps, DACT, 4 soupapes
Cylindrée :
847 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique avec D-Mode
Performances
Puissance max. :
115 ch à 10'000 tr/min
Couple max. :
87.5 Nm à 8'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaine
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multi disques à bain d'huile, assisté et anti-dribble
Partie Cycle
Châssis :
Diamant
Suspension AV :
Fourche télescopique inversée, Ø 43 mm
Course AV :
103 mm
Suspension AR :
Bras oscillant (type Monocross) avec monoamortisseur
Débattement AR :
130 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
180/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque à commande hydraulique, Ø 298 mm
Frein AR :
Simple disque à commande hydraulique, Ø 245 mm
Dimensions
Longueur :
2'075 mm
Empattement :
1'440 mm
Largeur :
815 mm
Hauteur de selle :
830 mm
Poids total :
195 kg
Réservoir :
14 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Abarth Grey/Red
Catalogue
Prix de vente :
CHF 13'990.-
Edition limitée à 695 exemplaires.
En ligne :

Plus d'articles Moto

La Yamaha V-Max tire sa révérence - Lucky Motos propose une "Ultimate Edition" pour saluer son départ
Apparue dans le monde des Muscle Bike il y a de cela 33 ans avec son 1'200cc et ses 145cv, la Yamaha V-Max aura marqué un bon nombre de motards en mal de sensation forte, notamment à la recherche de l'accélération ultime.
Roadtrip en Africa Twin - Day 6 - Marathon Man...
C’est peut-être parce que je n’ai pas aimé la Hongrie, ou peut-être parce que j’aime trop la Slovaquie. Ou peut-être un peu des deux : aujourd’hui, j’ai fait 12h30 sur mon Africa Twin ! Mon record. J’en ai mangé du bitume, quel régal ! Et physiquement, franchement, je n’ai pas trop souffert.
Deux-roues sur les trottoirs à Genève - Le procureur général Olivier Jornot et Lisa Mazzone (Verts) attaquent Luc Barthassat
Genève est confontré depuis des années à un problème de taille : le stationnement des roues motorisées. Avec 55'000 motos et scooters tout confondu pour 8'500 places, il est aisé de comprendre ce qui cloche.
Roadtrip en Africa Twin - Day 5 - Buda - quelle - Pest !
Aujourd’hui, c’est parti pour rajouter la Hongrie à mon carnet de voyage. S’il y avait les cols en Autriche, l’autoroute en Allemagne, le GP moto en République Tchèque, les tremplins en Pologne et le bonheur en Slovaquie, pour moi en Hongrie c’est Buda-Pest (deux villes réunies en une seule).
Yamaha XSR700 et XSR900 - De nouveaux coloris pour 2018
La gamme de couleurs des modèles Sport Heritage de la firme aux 3 diapasons s'étoffe et proposera désormais deux coloris supplémentaires.
Honda Goldwing 2018 - Des photos officielles publiées
La nouvelle a fait grand bruit lorsque l'agence moto-taxi Gamos a tweeté des images officielles de la prochaine Honda Goldwing. Elles se sont propagées sur la Toile sans attendre.

Recherche

Hot news !

Ducati V4 – Les présentations arrivent !
Ce n'est maintenant plus un secret, la Panigale 1299 tire sa révérence. On le sait également, sa remplaçante sera motorisée par un V4. Ducati lance un message relativement évasif quant à une éventuelle présentation sonore.
BMW S1000RR 2018 - De nouvelles photos en disent plus
Le constructeur à l’hélice veut clairement reprendre le leadership du marché des sportives comme cela avait été le cas lors de la sortie de la S1000RR, la nouvelle mouture de la sportive s’annonce « caliente ».
La BMW S1000RR profondément revue pour 2018
Celle qui a révolutionné le monde des supersports il y a maintenant 8 ans va recevoir quelques modifications pour 2018 afin de la moderniser face à la concurrence.
Ducati V4 – Claudio Domenicali se laisse aller à quelques confidences
Lors de la manche WSBK de Laguna Seca, Ducati a présenté sa 1299 Panigale Final Edition afin de clore le chapitre des V2 desmodromiques et d'ouvrir un nouveau chapitre avec des V4 pour les sportives de Bologne.
Ducati V4 – A nouveau surprise en plein roulage
On vous l'avait présentée il y a quelques jours, et voilà que le nouveau missile de chez Ducati à motorisation V4 a été surpris en plein roulage, on en sait désormais un peu plus sur celle qui sera certainement la reine du salon EICMA de Milan.
Essai BMW HP4 Race – Bienvenue dans le monde de la course
Il y a des essais comme ça, magiques, exaltants… Comment on les reconnaît ? De notre côté, on est surexcités, un poil tendus, et même on a le syndrome particulier du kikitoudur…

Liens Partenaires