Essai publié le

Essai POD K8 - La nouvelle génération d’orthèses de genou du fabricant australien

Texte de David Zimmermann / Photo(s) de David Zimmermann
Imprimer cet article

Le fabricant australien d’orthèses de genou POD MX équipe de nombreux pratiquants de tout–terrain depuis plusieurs années avec ses modèles K300 et K700. Depuis 2015, le catalogue s’étoffe d’un nouveau modèle, le K8. AcidMoto.ch l’a testé pour vous durant toute une saison.

Tout d’abord, permettons-nous de rappeler à quoi sert une orthèse de genou pour ceux que ne sont pas encore familiers avec ce type de produit. L’orthèse de genou a été développée par des orthopédistes pour stabiliser un genou blessé, en général suite à une déchirure des ligaments qui est un accident courant en motocross. Elle limite volontairement les mouvements du genou pour empêcher son hyperextension.

Depuis bien quelques années de nombreux fabricants, comme POD, Ortema, Leatt, Asterix, Alpinestars, proposent des orthèses qui se portent préventivement pour éviter ou réduire les risques d’accident aux genoux.

Quoi de neuf sur les K8 ?

Le modèle K300 testé en 2014 (et son homologue en carbone K700) est globalement un produit très réussi. Il n’est donc pas étonnant de constater que les nouvelles K8 sont très similaires au premier coup d’œil. Je vous invite d’ailleurs à lire l’essai si vous désirez plus de détails concernant le choix de la taille et la mise en place de l’orthèse, points que je n’ai pas abordés dans cet article.

Le concept, la géométrie, la coque de protection du genou, les sangles d’attaches numérotées, tout a été repris de l’ancienne génération. Le poids (650g) reste le même que pour les K300 (585g pour les K700).

Lorsqu’on les observe un peu plus en détail, on remarque rapidement certains changements. Tout d’abord, la protection en-dessus du genou a été élargie et rallongée de plusieurs centimètres afin de supprimer cette zone non protégée sur les K300. Les garnitures  qui maintiennent le genou sur les deux côtés ont été épaissies et surtout le Velcro qui les maintient en place est beaucoup plus fort. Avant, il arrivait qu’elles tombent en les manipulant. Le tendon synthétique dans l’articulation du genou de l’orthèse a plus de tension que sur l’ancienne version et facilite encore le mouvement.

A gauche les K8, à droite les K300, notez l’agrandissement de la protection au-dessus du genou sur les K8 !

En pratique

Comme j’étais déjà habitué à porter mes K300, la différence n’a pas été flagrante lors du passage aux K8. Le grand plus est que l’orthèse tient mieux en place au niveau de mon genou grâce aux garnitures plus épaisses par rapport à l’ancienne génération.

A l’utilisation, je n’ai pas remarqué de grandes différences. Pour quelqu’un qui n’est pas habitué à rouler avec des orthèses, il faut un temps d’adaptation, mais franchement, à présent, je ne pense même plus que je les porte.

Un point qui n’a pas été corrigé par rapport à la précédente version et qui m’a quelque peu gêné, c'est la proéminence de la coque du genou. Avec des pantalons de cross, ça ne pose aucun problème, mais avec des pantalons de moto de type "touring" comme les iXS Eagle Pants que j’ai testé avec les K8 sur le Touareg Rallye, il est relativement difficile de les enfiler parce qu’ils sont plus étroits au niveau du genou. Cette même coque de genou était un de mes seuls reproches lors de mon test de la version K300 en 2014. Ses points de fixation ne sont pas assez robustes et j’avais cassé une fixation.

Pour la K8, tout comme pour les K300/K700, toutes les pièces sont disponibles séparément. Vous pourrez par exemple changer le kit de mousses quand elles seront trop tassées (CHF 39.-), remplacer la coque de genou (CHF 29.-), les ligaments artificiels (CHF 49.-) et les sangles Velcro (CHF 29.-).

Verdict : Une évolution

L’orthèse K8 est une évolution de la génération précédente K300/K700 qui était déjà bien aboutie. Les différences ne sont pas flagrantes, mais comme on dit, le diable est dans les détails et POD a bien fait attention de corriger les quelques faiblesses de la première génération, en agrandissant la protection au-dessus du genou et en améliorant la qualité des mousses et des Velcro. L’encombrement au niveau du genou reste très important et les K8 passent bien mieux dans un pantalon de cross qu’un pantalon touring qui lui est plus étroit.

Vendues CHF 985.-, les K8 représentent un investissement conséquent. Toutefois, si elle ne peuvent ne serait-ce qu’une seule fois vous éviter un accident du genou, il est largement justifié. La génération précédente est encore disponible jusqu’en début d'année 2017. Les K300, vendues CHF 585.-, représentent une bonne affaire si vous n’avez pas le budget pour les K8. A partir de mars 2016, les K4 viendront étoffer le catalogue (CHF 619.-) et remplaceront à terme les K300 quand elles disparaîtront du catalogue.

Sachez qu’il existe également une version pour les enfants, les K100 Junior (CHF 479.-).

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Amélioration de la protection par rapport à la génération précédente
+
Mousses de rembourrage plus épaisses
+
Velcro tenant les mousses plus efficaces
+
Confort
On a moins aimé :
-
Coque de protection du genou toujours trop proéminente
-
Prix

Fiche technique

Modèle
Marque :
POD
Modèle :
K8
Tailles :
XS à XL
Poids :
650g
Spécificités
Caractéristiques :
Adaptée à la flexion du genou
 
Structure en carbone
 
Toutes les pièces sont disponibles séparément
Catalogue
Prix de vente :
CHF 985.-
En ligne :

Plus d'articles Equipement

Bering C-Protect Air - Le gilet Airbag filaire à prix light arrive en Suisse
L'équipementier français de vêtements pour motard arrive sur le marché avec un tout nouveau Airbag filaire proposé à un tarif des plus agressif.
La nouvelle veste iXS Montevideo III décroche le "Red Dot Award" dans la catégorie Travel
Le concept novateur de veste de moto iXS Montevideo III a obtenu le Red Dot Award «Winter» dans la catégorie «Travel».
Dainese Settantadue - Une nouvelle marque contemporaine au sein du groupe italien
Au terme de 24 mois d’intenses recherches et d’études, Dainese dévoile une toute nouvelle marque qui fait son entrée au sein de la famille des marques du Groupe.
Essai casque HJC R-Pha11 – Un casque haut de gamme à prix doux
Le fabricant de casques coréen HJC a lancé cette année le successeur de son casque sportif R-Pha10+ qui prend logiquement le nom de R-Pha 11
Shoei présente sa collection 2018 des NXR et X-Spirit III
Le fabricant Japonais de casques haut de gamme, Shoei, vient de dévoiler sa collection 2018.
Essai du casque Airoh S5 - La bonne alternative qualité/prix
Un casque hybride route/tout-terrain avec un look racé et pourvu d’un écran pare-soleil pour moins de CHF 300.- ? Ça existe et on le trouve chez nos voisins transalpins Airoh.

Recherche

Hot news !

Essai Scott Summer VTD DP - Sauve ta peau quand il fait chaud
Chacun est libre de rouler habillé comme il veut, mais ça me fait toujours bizarre de voir des bras et des jambes nues sur la route. Scott a poussé l'aération de sa Summer VTD DP tellement loin que vous pourriez l'adopter et ne plus rouler sans.
Airbag moto - Le combat d'Alpinestars pour la place de leader
Le marché de l'airbag est hétéroclite. Des géants du secteur des équipements y côtoient des petit fabricants qui ne font que ça. Le nom est peut-être identique, mais les produits sont loin d'être comparables !
Essai gants Five RFX1 - Laissez faire un spécialiste
Trouver les bons gants c'est important, c'est ce qui nous relie aux commandes de la moto. La marque Five s'y consacre exclusivement, à la recherche du meilleur gant possible. Avec le RFX-1 je suis comblé, il faudra trouver encore plus convaincant pour m'en faire changer.
Essai casque Bell Bullitt - De 1971, il ne garde que le look
Avec la mode des Café Racer et autres Scrambler qui reviennent en force, les équipements ont pris le même virage vers le vintage. Les intégraux étaient rares à l'époque, le Bell Star de 1971 en était un et il est de retour sous le nom de Bullitt.
Essai du casque Arai RX-7V - Nouveau jalon des casques intégraux haut de gamme
Après sept ans de service, Arai remplace son RX-7GP. La marque misant tout sur la sécurité plutôt que sur le look s'est imposée de nouveaux standards, atteints avec le nouveau RX-7V.
Voici pourquoi il faut changer un casque après une chute !
On se demande parfois après une chute s’il est vraiment nécessaire de changer son heaume. On a beau nous expliquer que l’intérieur du casque se déforme et qu’il n’absorbe plus les chocs... tout ça reste relativement abstrait.

Liens Partenaires