Essai publié le

Essai Moto Guzzi Audace - De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace !

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Flavio Venturini
Imprimer cet article

Depuis 2014, la California complète la gamme Moto Guzzi et s’est affranchie d’un beau succès dès sa commercialisation. Par cette version Audace apparue en 2015, le power-cruiser transalpin affiche ses prétentions et fait chavirer les coeurs.

Exit les chromes, l’Audace fait l’apanage du noir. Partout ? Presque ! L’intégralité du châssis, les jantes multi-bâtons, les échappements courts et leurs tubulures, le guidon, les garde-boues, le bras oscillant et son cardan de transmission, ... La partie supérieure de la fourche brille de son chrome et le réservoir se pare d’un rouge pailleté. Ce dernier, par sa couleur, aurait-il pour but d’éveiller les sens ?

Moto Guzzi California Audace

Visuellement, le V-twin transversal occupe une place importante. Ses deux culasses noires ressortent, béantes, de chaque côté du réservoir, seules les extrémités des ailettes de refroidissement sont polies.

Moto Guzzi California Audace

De même, l’ensemble carter et boîte de vitesses impressionnent par leur volume. L’Audace est construite autour de son moteur, tout le reste semblant superflu. On ne reste pas insensible face à cet amas de testostérone exposée à l’état brut.

Moto Guzzi California Audace

Et à regarder de plus près, on remarque que la Guzzi est plutôt bien finie. Elle fait exception à cette réputation qu’ont les Italiennes, à savoir des motos au design irréprochable, mais dont les concepteurs ont parfois fait l’impasse sur les détails de finition. Il est vrai qu’encore à ce jour, il n’est pas rare d’observer quelques fils électriques apparents ou des connecteurs sur une diva italienne...

Moto Guzzi California Audace

Dans les détails qui plaisent, on note le garde-boue avant en carbone, le guidon type "drag bar", le boudin arrière de 200mm de large, les gros disques de freins de 320mm enserrés par les étriers Brembo à fixation radiale, les durites de frein en acier tressé, le design des jantes mis en valeur notamment par le bras oscillant intégrant le cardan de transmission, les échappements courts en forme de cornet, les amortisseurs arrières à cartouche déportée, le simple phare rond, ... L’Audace est réussie, c’est peu dire.

Moto Guzzi California Audace

Le gros bouilleur de l’Audace ne diffère pas de la California. Il s’agit toujours du fameux V-twin 1400cc ouvert à 90° et positionné transversalement. Cette architecture est la marque de fabrique de Guzzi et c’est ainsi que l’on reconnaît une Guzzi au premier coup d’oeil. Quand on regarde la fiche technique, on se risquerait de juger les 96cv trop maigres en regard du gabarit de la moto. En réalité, il n’en est rien ! C’est plutôt le couple qui fait toute la différence. Le couple maximum de 120Nm est atteint à 2’750tr/min et l’essentiel est disponible dès les plus bas régimes. Associé à une boîte à six vitesses parfaitement étagée, les accélérations et les reprises sont musclées. D’ailleurs, si Guzzi a équipé son Audace d’un antipatinage, ce n’est pas qu’un argument marketing, mais aussi une nécessité.

Moto Guzzi California Audace

Qui dit antipatinage dit généralement commande de gaz ride-by-wire. Les deux vont de pair et l’Audace n’y déroge pas. De plus, elle est équipée de trois modes de conduite : Rain, Touring et Veloce. Le premier limite le couple, le second distribue couple et puissance tout en douceur et le troisième laisse place à plus de brutalité et met en évidence le vrai caractère de l’Audace.

La commande de gaz ride-by-wire dirige avec brio l'injection. Aucun à-coup à bas régime, ni temps de latence. Le savoir-faire du groupe Piaggio, dont fait partie la marque de Mandello del Lario, n'y est sans doute pas pour rien.

En outre, on retrouve à son guidon un cruise-control pour rendre la balade encore plus confortable.

Moto Guzzi California Audace

Et maintenant que l’on parle de confort, il est vrai que l’Audace choit ses passagers. Le "pilote" a droit a une large et enveloppante selle, tandis que le passager se contente d’un épais bloc de mousse. Toutefois, à des fins esthétiques, on se passerait de la selle passager, quoique la surpiqûre rouge et l'impression Moto Guzzi confirme le souci du détail apporté à l'Audace.

La position de conduite est des plus confortables pour un cruiser. Notre dos n'est pas trop courbé vers l'avant, de quoi de ne pas fatiguer après quelques dizaines de kilomètres.

Moto Guzzi California Audace

La balade se poursuit et le plaisir des premiers tours de roues ne s'estompe pas. Au contraire, on prend goût à flageller le twin dès les plus bas régimes. Les deux flûtes noires qui ornent les flancs de l'Audace laissent échapper des vocalises soutenues, toujours raugues et viriles, bien qu'elles soient muselées par les normes drastiques auxquelles doivent se soumettre les ingénieurs motoristes.

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Pétition AcidMoto.ch

Au final...

On a aimé :
+
Son moteur qui arrache
+
Son châssis et sa partie-cycle
+
Son freinage

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Moto Guzzi
Modèle :
California 1400 Custom
Année :
2014
Catégorie :
Cruiser
Moteur
Type :
Bicylindre en V à 90°, 4 temps, 8 soupapes, double allumage
Cylindrée :
1380 cm3
Refroidissement :
Air-huile
Alimentation :
Injection électronique multipoints Magneti Marelli IAW7SM
Performances
Puissance max. :
96 ch à 6'500 tr/min
Couple max. :
120 Nm à 2'750 tr/min
Transmission
Finale :
Par cardan
Boîte :
6 rapports (overdrive sur la 6ème)
Embrayage :
Simple disque
Partie Cycle
Châssis :
Double berceau en tubes d'acier
Suspension AV :
Fourche téléscopique Ø 46 mm
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Bras oscillant avec deux amortisseurs réglable en précontrainte
Pneu AV :
130/70-R18
Pneu AR :
200/60-R16
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Deux disques flottants en acier inox, Ø 320 mm, deux étriers de frein radiaux Brembo à 4 pistons opposés
Frein AR :
Disque en acier inox, Ø 282 mm, étrier flottant Brembo à 2 pistons parallèles
Dimensions
Longueur :
2445 mm
Empattement :
1685 mm
Largeur :
1030 mm
Hauteur de selle :
740 mm
Poids total :
318 kg
Réservoir :
20.5 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Grigio Mercuro (gris mercure)
 
Nero Basalto (noir basalte)
Catalogue
Prix de vente :
CHF 21'700.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Iron Bikers 2017 - Un week-end dans les années 60-70, nous y étions !
Cette année, pour la première fois, les "p'tits Suisses" débarquent en force à Paris sur le mythique circuit Carole, pour l’Iron Bikers.
Facchinetti Groupe reprend la représentation de BMW Motorrad à Crissier (Lausanne) et Genève
L'information circulait dans le milieu, c'est maintenant officiel: Facchinetti Groupe reprend la représentation de BMW Motorrad à Crissier (Lausanne) et Genève.
Acid'Days 2017 - Les 13 et 14 mai à Cossonay -  Les pré-inscriptions sont ouvertes !
Les 13 et 14 mai prochains se déroulera notre week-end de fête autour du monde de la moto : essai de multiples marques, show, concert... Une fête pour les motards faite par des motards !
Optimisation de la formation à la conduite en Suisse - Pour les motards aussi
À l’avenir, en Suisse, les personnes autorisées à conduire seules pour la première fois devraient posséder une expérience de la conduite plus grande qu’aujourd’hui.
Street58 fête ses 5 ans - Le 10 juin 2017 en Ardèche
Le réseau social pour motards, Street58, fêtera son 5ème anniversaire le 10 juin prochain.
Le groupe Volkswagen prêt à vendre Ducati
Le scandale du Dieselgate a sérieusement ébranlé le groupe Volkswagen et ce dernier va drastiquement rationaliser ses dépenses afin d'entamer une transition vers les véhicules électriques et les nouveaux services de mobilité.

Recherche

Hot news !

BMW F850GS – Des photos volées en attendant Milan
Le constructeur bavarois va vraisemblablement effectuer une sérieuse mise à jour sur sa F800 afin de proposer une machine plus concurrentielle face aux Africa Twin et autre Multistrada 950.
Essai Harley-Davidson Street Rod - Dynamique et agile, c’est possible
Avec la Street Rod, Harley-Davidson a revu sa copie : le look est soigné, l’équipement est revu et la moto dans son ensemble est bien une Harley-Davidson.
Essai Aprilia Tuono V4 1100 RR et Factory - Roadster superlatif? C'est ce qu’on verra!
Même si on aimerait plus d’audace de leur part d'Aprilia, le gros V4, ils savent faire et ils continuent de mettre à jour leur sportive et leur roadster avec ce que leur enseigne le MotoGP et le Superbike. Avec des options clairement dédiées à la piste, la Tuono pourrait être le roadster le plus fou de la production actuelle.
Essai Yamaha XSR900 Abarth - Piquée par le Scorpion
Née en MotoGP en 2007, la symbiose entre Yamaha et la marque italienne de voitures sportives Abarth donne pour la première fois naissance à une vraie collaboration. Pour l’occasion, le roadster vintage de Yamaha s’offre une peinture exclusive et quelques accessoires pour seulement 695 exemplaires de celle qui s’appelle la XSR900 Abarth.
Essai Yamaha SCR 950 - La Bolt se mue en Scrambler
La Yamaha XV950R s’est faitw très discrète sur le marché depuis sa sortie, nous l’avions essayée et dans la foulée Badan Moto s’en servait comme base pour un custom très séduisant. Reste que le moteur V2 à refroidissement à air a une montagne de couple à offrir, alors autant en profiter pour créer un autre modèle avec ! Surfant sur la vague Vintage, c’est ainsi qu’est née le scrambler SCR950 avec son grand guidon et ses pneus mixtes, elle en a déjà l’allure, mais en a-t-elle le comportement ?
Essai PdB 500 - Une marque genevoise revient dans la course
C’est à quelques encablures de feu la société Motosacoche SA, qui aura été une marque mondialement réputée et très bien racontée par notre ami Eric Bezon, qu’une figure emblématique du canton, Nanard Meili a décidé de lancer sa propre entreprise : PdB.

Liens Partenaires