Essai publié le

Essai de la Honda VFR800X Crossrunner 2015 - La Crossrunner évolue dans le bon sens

Texte de Yann Blondel / Photo(s) de Patrick Schneuwly
Imprimer cet article

Honda fait son retour sur le marché des trails mid-size avec l’arrivée de cette nouvelle mouture de de la VFR800X Crossrunner. La firme ailée n’en est pas à son coup d’essai puisqu’en 2011, une précédente version avait vu le jour, mais son design hasardeux n’avait pas trouver son public. Aujourd’hui, les choses ont changé avec l’arrivée de cette nouvelle version basée sur la Sport-GT VFR800F que nous avions testée lors de sa sortie au début de l’année 2014.

Honda a donc compris la leçon et propose aujourd’hui une moto qui a su évoluer dans le bon sens. L’optique avant reprend la forme d'un grand X, commune à plusieurs modèles de la gamme et est équipée de feux diurnes à LED. Il est ici surmonté d’un petit pare-brise qui, malheureusement pour les très grands gabarits, n’est pas réglable en hauteur. Honda innove avec de nouveaux clignotants intelligent à LED à rappel automatique: Ces derniers fonctionnent de manière autonome en prenant les informations du système ABS et des roues et calcule le moment opportun pour couper le clignotement lorsque la moto se trouve de nouveau en ligne droite. Si les ajustements des plastiques sont bons, comme d'habitude chez Honda, on regrettera d’apercevoir quelques cordons de soudure.

Passé la face avant, le poste de pilotage propose un large guidon en aluminium posé sur des pontets idéalement placés en hauteur et dispose d’un bloc-compteur à diodes rétro-éclairées. Ce dernier propose les informations essentielles et ne fait pas dans le superflu. Toutefois, vous y trouverez tout ce qu’il vous faut. Compteur de vitesse et compte-tours partagent l’espace avec les indicateurs de rapport engagé, de consommation et d’autonomie, la jauge de température ambiante, la montre de bord et les différents totaliseurs.

Un témoin affiche également l’allure de chauffe des poignées (cinq possibilités) et le réglage du TC (Traction Control) réglable sur deux positions via un commodo rapporté. Si ces deux dernières intentions sont bienvenues, j’aurais aimé que l’intégration de ces deux éléments soit plus discrètes (fil apparent pour les poignées chauffantes et commodo rapporté pour le TC), d’autant plus que leur utilisation est très aisée et que l’ergonomie du poste de conduite est parfaite.

Le réservoir qui propose une capacité gargantuesque de 20.8 litres remonte très haut et permet de servir de reposoir pour votre bras gauche. La selle qui peut varier d’une hauteur allant de 815mm à 835mm (avec des outils), offre un excellent confort et une position de conduite idéale, notamment grâce à sa forme plus fine dans sa partie avant. Le passager sera également heureux avec une selle large et épaisse. Les longues virées ne poseront donc aucun problème aux séants les plus fragiles. La position des repose-pieds est idéale et permet d’adopter une position relax. Toutefois, leur largeur deviendra handicapante en conduite à rythme soutenu ; en effet, le sol sera vite atteint. La béquille latérale dispose également d’une largeur handicapante dans l’exercice rapide.

Honda aurait pu faire le choix d’offrir d’emblée une béquille centrale, ce qui aurait été en adéquation avec l'utilisation de la moto. On la retrouve cependant dans la liste des options.

Si l’avant propose une esthétique des plus réussies, l’arrière paraît lourd et ajouté; l'arrière de la sport-GT VFR800F étant lui beaucoup plus sensuel. De larges poignées permettront à votre passager de se tenir confortablement et la fixation des valises en option de 29 litres sera sans aucun doute très aisée. Honda a choisi le monobras oscillant et les sublimes jantes qui équipent déjà la VFR800F. Dommage alors de ne pas avoir poussé l'étude esthétique jusqu’au bout !

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Pétition AcidMoto.ch

Au final...

On a aimé :
+
Facilité de prise en main
+
Confort et homogénéité
+
Lifting réussi
On a moins aimé :
-
Poids
-
Nombreuses pièces en option
-
Tarif élevé face à la concurrence

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Honda
Modèle :
Crossrunner VFR800X
Année :
2015
Catégorie :
Routière
Moteur
Type :
4 cylindres en V à 90°, 4 temps, double ACT et 16 soupapes
Cylindrée :
782 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique PGM-FI
Performances
Puissance max. :
106 ch à 10'250 tr/min
Couple max. :
75 Nm à 8'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaine à joints toriques
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque en bain d’huile
Partie Cycle
Châssis :
Double poutre en aluminium
Suspension AV :
Fourche télescopique HMAS ø 43 mm réglable en précharge et détente
Course AV :
145 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur à gaz, réglable en précharge (35 crans) et détente
Débattement AR :
148 mm
Pneu AV :
120/70 ZR17
Pneu AR :
180/55- R17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque hydraulique flottants ø 310 x 4,5 mm avec étriers 4 pistons à montage radial, ABS et plaquettes frittées
Frein AR :
Simple disque hydraulique 256 x 6 mm avec étrier 2 pistons, ABS et plaquettes frittées
Dimensions
Longueur :
2'190 mm
Empattement :
1'475 mm
Largeur :
870 mm
Hauteur de selle :
815/835 mm
Poids total :
242 kg
Réservoir :
20.8 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Black Matt
 
White
Catalogue
Prix de vente :
CHF 12'630.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Bol d'Or au Castellet - Deux radars autonomes flasheront les véhicules dans les virages
C'est une première en France: deux radars autonomes pouvant flasher dans les virages vont être installé autour du circuit Paul-Ricard pour la mythique épreuve motocycliste.
Moto-Guard évolue et intègre 4 nouvelles fonctionnalités
Lancée avec succès en Avril 2015, l’application Moto-Guard, qui permet déjà aux motards de s’entraider en cas de vol, va désormais intégrer 4 nouvelles fonctionnalités et proposer aux passionnés de moto une plateforme communautaire complète de services géolocalisés.
Acid'Trak 2017 à Vaison Piste - Les photos sont là !
Le week-end passé votre canard en lilgne était à Vaison Piste pour une sortie qui a fait le plein autant de pilotes que de bonne humeur et de... pluie.
La nouvelle KTM Freeride 250 F arrive en concession
Dans le droit fil de la gamme ultra-dynamique Freeride qui fut une réussite, la KTM FREERIDE 250 F est la nouveauté qui s'enorgueillit d'un moteur 4 temps 250 cm3 DACT. Ainsi, elle combine tous les atouts des précédents modèles à combustion.
Ducati n’est plus à vendre
La saga de la vente du constructeur de Bologne vient de prendre fin, et c’est le conseil de surveillance du groupe Volkswagen qui s’y oppose.
Trophée Lina - Une course de côte sous le soleil Corse
Le 1er octobre 2017, le Corsica Moto Club organise la toute première édition du Trophée Lina à Campile en Haute-Corse.

Recherche

Hot news !

Ducati V4 – Les présentations arrivent !
Ce n'est maintenant plus un secret, la Panigale 1299 tire sa révérence. On le sait également, sa remplaçante sera motorisée par un V4. Ducati lance un message relativement évasif quant à une éventuelle présentation sonore.
BMW S1000RR 2018 - De nouvelles photos en disent plus
Le constructeur à l’hélice veut clairement reprendre le leadership du marché des sportives comme cela avait été le cas lors de la sortie de la S1000RR, la nouvelle mouture de la sportive s’annonce « caliente ».
La BMW S1000RR profondément revue pour 2018
Celle qui a révolutionné le monde des supersports il y a maintenant 8 ans va recevoir quelques modifications pour 2018 afin de la moderniser face à la concurrence.
Ducati V4 – Claudio Domenicali se laisse aller à quelques confidences
Lors de la manche WSBK de Laguna Seca, Ducati a présenté sa 1299 Panigale Final Edition afin de clore le chapitre des V2 desmodromiques et d'ouvrir un nouveau chapitre avec des V4 pour les sportives de Bologne.
Ducati V4 – A nouveau surprise en plein roulage
On vous l'avait présentée il y a quelques jours, et voilà que le nouveau missile de chez Ducati à motorisation V4 a été surpris en plein roulage, on en sait désormais un peu plus sur celle qui sera certainement la reine du salon EICMA de Milan.
Essai BMW HP4 Race – Bienvenue dans le monde de la course
Il y a des essais comme ça, magiques, exaltants… Comment on les reconnaît ? De notre côté, on est surexcités, un poil tendus, et même on a le syndrome particulier du kikitoudur…

Liens Partenaires