Essai publié le

SHARK Raw - Attention, les mamies vont trembler !

Texte de Yann Blondel / Photo(s) de Patrick Schneuwly
Imprimer cet article

En fin d'année 2012, le fabricant de casques marseillais, SHARK, présentait son nouveau casque jet, le Raw. Quelques retards de fabrication et de mise au point auront fait que le marché suisse ne l'a reçu que depuis quelques semaines.

Rouler avec un casque jet est toujours sujet à de grandes discussions dans le monde des motards. Les anciens ne jureront que par ce type de casque, alors que les jeunes loups n'y verront qu'un simple bol déposé sur la caboche et dénué de protections.

Aujourd'hui, le SHARK Raw bouleverse les habitudes en proposant un casque jet qui en jette !

Lors de la présentation du casque, ni une ni deux, je contacte l'importateur pour la Suisse, Coulon Distribution SA, afin de pouvoir tester ce nouveau casque. Imaginez mon engouement à l'idée d'avoir l'allure d'un héros de jeu vidéo, façon Battlefield ou Modern Warfare !

Certains l'adoreront, alors que d'autres le détesteront ; ce qui compte est que personne ne reste indifférent. Forcément, une couleur noire mate, des lunettes de type motocross avec traitement antibuée et anti-rayure, un masque perforé, ... Les attributs de ce casque ne laissent pas indifférent !

A la sortie du carton, le Raw surprend par son poids contenu pour un casque en  résine thermoplastique injectée. Un passage sur la balance dévoilera un poids de 1'250 grammes en taille M, soit dans la moyenne des casques jet en fibre.

Le casque est livré démonté. Enfin, pas tout à fait, seuls le masque et les lunettes devront être mis par vos soins. Rassurez, le montage prend moins de cinq minutes et pas besoin d'outils. La jugulaire est de type micrométrique, un plus pour la facilité d'utilisation au quotidien.

L'intérieur démontable et lavable en fibre naturelle (bambou) est traité antibactérien, un véritable avantage pour l'hygiène et pour les personnes ayant des allergies à certaines matières synthétiques. La seule et unique ventilation sera assurée par un orifice sur le dessus du casque. D'origine, l'orifice est masqué par un petit tampon en caoutchouc qu'il faudra retirer pour pouvoir profiter de l'efficacité des canaux d'aération.

Comme à l'accoutumée chez SHARK, le Raw raviera les porteurs de lunettes grâce au système EASY-FIT. Egalement disponible, la prédisposition à recevoir le système de communication SHARKTOOTH, les gros rouleurs apprécieront !

Place au roulage !

Le premier roulage se fera en milieu urbain, ce qui est bien la vocation première d'un casque jet. L'enfilage se fait avec facilité, masque en bas ou relevé. Gare à la taille choisie, le Raw taille petit ! Par contre, il n'est pas évident de relever le masque... il faut vraiment s'y prendre à deux mains.

L'ensemble écran-masque plaque parfaitement à votre visage, ce qui devrait assurer une parfaite étanchéité contre les impuretés urbaines. Reste à savoir si les élastiques garderont leur tonus original !

Le premier roulage confirmera ma première impression. Le champ de vision est réduit par rapport à un jet conventionnel. Ceci dit, les porteurs de casque de motocross ne seront pas dépaysés, alors que les habitués de casques jet ou intégraux seront quelque peu pertubés. Tout est question d'habitude !

L'écran fumé offre une teinte suffisante par beau temps, même si dans certains cas, je l'aurais aimé plus foncé. Une bonne chose, cette teinte permet de circuler de nuit sans se retrouver dans le noir complet. Nul besoin de relever vos lunettes pour y voir clair ! Les moucherons et autres insectes ne finiront donc pas dans vos yeux, par chance.

Par temps de pluie, le traitement antibuée joue parfaitement son rôle. Le printemps 2013 nous a permis d'utiliser le Raw très souvent sous la pluie. Seul le masque perforé laissera entrer quelques gouttelettes d'eau, malgré la présence d'une mousse de protection.

Lorsque je m'aventure sur les routes de campagne, voies rapides et autoroutes, je constate la bonne stabilité du casque dans les limites des vitesses légales. Le maintien est proche d'un casque intégral de qualité. Seul petit bémol, le Raw présente un niveau sonore assez élevé dans l'exercice autoroutier et sur une moto de type custom. Sur un scooter ou autres motos routières, la protection du saute-vent ou pare-brise paliera à cette déficience. Une fois l'aération ouverte, en ayant pris soin d'ôter le tampon en caoutchouc (soigneusement rangé dans une poche), il ne faudra pas s'attendre à un mistral ! Cependant, l'effet de ventilation est efficace et rafraîchit agréablement la partie supérieure de votre tête. 

Conclusion :

Le SHARK Raw bouleverse les genres. Un look inégalé à ce jour, une qualitée de fabrication supérieure à la moyenne et un équipement bien pensé (EASY-FIT, SHARKTOOTH, modularité), le tout à un prix contenu de CHF 329.- (coloris uni mat) et CHF 359.- (versions décorées). Reste à savoir si les élastiques de maintien des lunettes tiendront la durée et les effets d'une utilisation intensive. A ce sujet, notre avis est mitigé.

Le SHARK Raw risque bien de s'imposer comme une référence incontournable dans le monde des casques jet et notamment auprès des possesseurs d'Harley-Davidson et autres customs du style.

Shark est distributée en Suisse par Coulon Distribution SA.

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Look totalement décalé
+
Modulable
+
Rapport prix / efficacité
On a moins aimé :
-
Le tampon d'aération qu'il ne faudra pas perdre
-
Le tonus des élastiques dans le temps ?

Fiche technique

Modèle
Marque :
Shark
Modèle :
Raw
Catalogue
Prix de vente :
CHF 329.-

Plus d'articles Equipement

Bering C-Protect Air - Le gilet Airbag filaire à prix light arrive en Suisse
L'équipementier français de vêtements pour motard arrive sur le marché avec un tout nouveau Airbag filaire proposé à un tarif des plus agressif.
La nouvelle veste iXS Montevideo III décroche le "Red Dot Award" dans la catégorie Travel
Le concept novateur de veste de moto iXS Montevideo III a obtenu le Red Dot Award «Winter» dans la catégorie «Travel».
Dainese Settantadue - Une nouvelle marque contemporaine au sein du groupe italien
Au terme de 24 mois d’intenses recherches et d’études, Dainese dévoile une toute nouvelle marque qui fait son entrée au sein de la famille des marques du Groupe.
Essai casque HJC R-Pha11 – Un casque haut de gamme à prix doux
Le fabricant de casques coréen HJC a lancé cette année le successeur de son casque sportif R-Pha10+ qui prend logiquement le nom de R-Pha 11
Shoei présente sa collection 2018 des NXR et X-Spirit III
Le fabricant Japonais de casques haut de gamme, Shoei, vient de dévoiler sa collection 2018.
Essai du casque Airoh S5 - La bonne alternative qualité/prix
Un casque hybride route/tout-terrain avec un look racé et pourvu d’un écran pare-soleil pour moins de CHF 300.- ? Ça existe et on le trouve chez nos voisins transalpins Airoh.

Recherche

Hot news !

Essai Scott Summer VTD DP - Sauve ta peau quand il fait chaud
Chacun est libre de rouler habillé comme il veut, mais ça me fait toujours bizarre de voir des bras et des jambes nues sur la route. Scott a poussé l'aération de sa Summer VTD DP tellement loin que vous pourriez l'adopter et ne plus rouler sans.
Airbag moto - Le combat d'Alpinestars pour la place de leader
Le marché de l'airbag est hétéroclite. Des géants du secteur des équipements y côtoient des petit fabricants qui ne font que ça. Le nom est peut-être identique, mais les produits sont loin d'être comparables !
Essai gants Five RFX1 - Laissez faire un spécialiste
Trouver les bons gants c'est important, c'est ce qui nous relie aux commandes de la moto. La marque Five s'y consacre exclusivement, à la recherche du meilleur gant possible. Avec le RFX-1 je suis comblé, il faudra trouver encore plus convaincant pour m'en faire changer.
Essai casque Bell Bullitt - De 1971, il ne garde que le look
Avec la mode des Café Racer et autres Scrambler qui reviennent en force, les équipements ont pris le même virage vers le vintage. Les intégraux étaient rares à l'époque, le Bell Star de 1971 en était un et il est de retour sous le nom de Bullitt.
Essai du casque Arai RX-7V - Nouveau jalon des casques intégraux haut de gamme
Après sept ans de service, Arai remplace son RX-7GP. La marque misant tout sur la sécurité plutôt que sur le look s'est imposée de nouveaux standards, atteints avec le nouveau RX-7V.
Voici pourquoi il faut changer un casque après une chute !
On se demande parfois après une chute s’il est vraiment nécessaire de changer son heaume. On a beau nous expliquer que l’intérieur du casque se déforme et qu’il n’absorbe plus les chocs... tout ça reste relativement abstrait.

Liens Partenaires