Essai publié le 05 novembre 2020

BMW R18 - Das Kreuzfahrtmotorrad

Texte de Patrick / Photo(s) de Patrick Schneuwly et Matthieu Giraudier

Sortie en plein mois d'avril, le lancement de la R18 a bien été perturbé. Les First Edition sont arrivées et les premiers essais peuvent avoir lieu.

Que veut dire Kreuzfahrtmotorrad ? C'est une invention personnelle, en remplaçant le mot bateau dans "bateau de croisière" par moto. Même si l'aspect voyage n'est pas comme celui d'une K1600, on retrouve le mot "cruiser" dans ce néologisme qui est assez adapté au final. Pour découvrir une partie technique, je vous invite à lire la première publication et pour des impressions sur la rencontre avec la moto, lisez la seconde publication.

J'ai cependant remarqué des différences entre ces deux First Edition, celle qu'on essaie aujourd'hui a quelques options : une selle passager, des repose-pieds plateau, poignées chauffantes, marche arrière électrique, aide au démarrage en côte et des pneus Michelin en lieu et place des gommes Bridgestone. La première monte est une surprise chez BMW. C'est une marque ou l'autre qui arrivera montée sur votre moto. Petit détail supplémentaire sur la selle conducteur qui a un insert à la place d'une broderie.

Tout semble démesuré sur cette moto, tout est gros et imposant. A commencer par le moteur gigantesque. Les collecteurs d'échappement ont le diamètre d'un poing, les tubes de fourche, on ne fait pas le tour avec une main, la surface chromée des échappements a de quoi vous éblouir et les supports de ces derniers ont la section d'un support de frein pour une sportive 600. Les 345 kg en ordre de marche ne sont pas une blague.

On est assis plutôt bas avec les genoux à 90° et les bras tendus un peu plus bas qu'à l'horizontale. Relever la moto de sa béquille est impressionnant, dès qu'elle ne touche plus le sol la moto tient assez bien son équilibre et ne demande plus tant de force. On peut alors replier cette longue et fine tige de métal avant de démarrer.

Clé sans fil dans la poche, on allume la moto qui illumine son phare et anime son petit compteur à aiguille pour afficher la vitesse. Dans la partie inférieure, on trouve un ordinateur de bord assez complet. On navigue intuitivement à l'arrêt, avec deux boutons. L'autre bouton change le mode Rain, Rock et Roll même en roulant.

Une pression sur le démarreur, le gros boxer s'ébroue et fait basculer la R18 sur la gauche. J'en reste marqué même après avoir rendu la moto. Au ralenti, le moulin tourne à un peu moins de 1'000 tr/min, dans un grondement grave et présent. Pour passer la première, je tire l'embrayage et presse sur le sélecteur devant mon pied. Je m'attends à un bruit sourd mais rien ou presque, la première passe en douceur. Sans la disparition du N vert sur le compteur je ne m'en rendais pas compte.

Petit laché d'embrayage et la BMW se tire vers l'avant. 150 Nm disponibles dès 2'000 tours, c'est énorme. En tournant rien qu'un peu la poignée de gaz, la vitesse augmente rapidement et il faut mettre la 2e. Avec les plateaux, il faut presser sur le sélecteur de montée qui se situe au talon que j'ai mis du temps à trouver "à la volée". Là, il y a un bruit sec d'enclenchement avant de lâcher l'embrayage et de remettre gaz de plus belle.

De la place du conducteur, le bruit du moteur qui monte en régime est agréable, vigoureux. Du bord de la route, le bruit n'est pas excessif, typiquement boxer et satisfait aux dernières normes en vigueur. C'est surtout le look plein de chromes qui attire le regard, en plus du côté très imposant de la moto.

Avec la R18, on peut sans autre se jeter à l'assaut de routes sinueuses, la garde au sol est étonnament permissive. Il m'a fallu du temps pour aller frotter un cale-pied. L'agilité de ce cruiser m'étonne, car il permet d'avoir un rythme soutenu, en se laissant porter par le couple monumental du boxer 1800cm3. Le balancer d'un angle à l'autre est instinctif, même un motard peu aguerri y arrive très facilement. Malgré son poids, la moto fait preuve de dynamisme.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Facilité de prise en main
+
Moteur Boxer qui a bon caractère
+
Elements remarquables du look comme le cardan apparent
On a moins aimé :
-
La largeur des cylindres pour le côté pratique (certain diront aussi pour le look)
-
Monte pneumatique surprise à la livraison
-
S'habituer à un freinage avant/arrière

Fiche technique

Véhicule
Marque :
BMW
Modèle :
R 18
Année :
2020
Catégorie :
Cruiser
Moteur
Type :
2 cylindres Boxer à plat
Cylindrée :
1802 cm3
Refroidissement :
A air
Performances
Puissance max. :
91 ch à 4'750 tr/min
Couple max. :
158 Nm à 3'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par cardan apparent
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Monodisque à bain d'huile, commande hydraulique
Partie cycle
Châssis :
Cadre tubulaire double berceau en acier
Suspension AV :
Fourche téléscopique inversée carénée
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Amortisseur cantilever
Débattement AR :
90 mm
Pneu AV :
120/70 R 19 ou B 19
Pneu AR :
180/65 B 16
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque ø 300 mm
Frein AR :
Simple disque ø 300 mm
Dimensions
Longueur :
2'440 mm
Empattement :
1'731 mm
Largeur :
964 mm
Hauteur de selle :
690 mm
Poids total :
345 kg
Réservoir :
16 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Black
Catalogue
Prix de vente :
CHF 23'650.-
En ligne :
Garages :
 

Plus d'articles Moto

KTM Super Adventure 1290 R : Une refonte complète pour 2021
Conçue pour traverser les terrains les plus sauvages et les plus difficiles, la KTM 1290 Super Adventure R a la capacité d'emmener les aventuriers au bout du monde.
Tour d'horizon des Suzuki 35kW et leurs nouvelles couleurs
Pour l'année en cours, Suzuki propose une nouvelle palette de couleur pour ses modèles bridables à 35kW.
Ducati Monster Discovery Tour - Rencontrez la Monster 2021 près de chez vous
Ducati a pris un risque en offrant une nouvelle identité à son roadster emblématique. Pour satisfaire la curiosité ou convaincre les sceptiques, vous pourrez la voir chez votre revendeur.
Essai Yamaha MT-09 2021 - Vous en aurez pour votre argent
Véritable moteur de la marque vers ce qu'elle est devenue, depuis 2013 la MT-09 a grandement contribué à la renommée de Yamaha à travers l'Europe. Place à un modèle entièrement nouveau et gavé de technologie.
Triumph met à jour sa gamme Modern Classics: Bonneville T120, T120 Black et T100, Street Twin et sa série limitée Gold Line, Speedmaster et Bobber au programme.
Triumph met à jour sa gamme ”Modern Classics” pour 2021: Bonneville T120, T120 Black et T100, Street Twin et la série limitée Gold Line, Speedmaster et Bobber au programme.
Harley Pan America 1250 : L'Adventouring à la sauce Milwaukee
S'il y a bien une marque qui s'est fait remarquer là où personne ne l'attendait ces deux dernières années, c'est Harley Davidson!

Hot news !

Essai Aprilia Tuono 660 - Avec elle, le constructeur de Noale va se distinguer
L'annonce du moteur 660 chez Aprilia était clairement une bonne nouvelle. Ce vent de nouveauté, la marque de Noale en avait bien besoin.
Mais pourquoi les MotoGP sont-elles devenues si moches ?
La forme et la fonction, éternel débat.Les canons italiens de la beauté: des Grand Prix 500 de 1993 au MotoGP de 2021...
Suzuki Hayabusa 2021 – La campagne de teasing fonce à 300km/h
Alors que la présentation officielle aura lieu dans deux jours, des "fuites" savamment orchestrées nous permettent d'en savoir un peu plus sur cette nouvelle mouture du missile sol-sol made by Suzuki.
Essai Yamaha MT-07 2021 - Toute la mesure du changement
43% des motos vendues par Yamaha sont une Hypernaked, presque une fois sur deux une MT-07 ! Imaginez la difficulté de renouveler le modèle pour le constructeur. Trop de technologie et le prix s'envole !
Aprilia Tuareg 660 – Le troisième membre de la famille arrive à grandes roues
Chez Aprilia on croit dur comme fer, et certainement à raison, à la nouvelle gamme mid-size. Après la RS 660 et la Tuno 660, voici la Tuareg 660 qui peaufine ses derniers éléments avant une commercialisation toute prochaine.
Essai Triumph Trident 660 - La nouvelle référence chez les roadsters de moyenne cylindrée ?
Dire que la bataille fait rage dans cette catégorie est un doux euphémisme ! Avec la Trident 660, Triumph s’attaque frontalement à ce marché et réclame clairement sa part du gâteau et des ventes.