Essai publié le 26 juin 2019

Essai Moto Guzzi 1400 Eldorado – Retour à l’âge d’or

Texte de Mathias Deshusses / Photo(s) de Mathias Deshusses

L’Eldorado est un rêve. Un mythe qui a donné espoir aux conquistadors espagnols durant près de 4 siècles, lesquels espéraient trouver des cités fabuleusement riches en or. L’espoir surtout d’une sorte de paradis, où tout serait possible. 

Mais l’Eldorado, pour Moto Guzzi, c’est avant tout un modèle emblématique, lancé au début des années septante pour partir à la conquête du marché américain, alors largement dominé par les indétrônables bicylindres de William Harley et Arthur Davidson. Dotée de roues rayonnées, d’une large selle confortable, d’un guidon de type corne de vache et surtout bardée de chromes, la V7 850 Eldorado a rencontré un réel succès au pays de l’oncle Sam.

C’est à cette machine osée, lancée à la conquête de l’Amérique, que la firme de Mandello del Lario a voulu rendre hommage avec cette 1400 Eldorado. Construite sur la base de la California 1400 et sortie en 2015 déjà, elle fait une carrière assez timide, cachée derrière des grandes sœurs plutôt turbulentes, dont l’Audace, au look de bad boy, et la MGX-21, sorte de vaisseau intergalactique intégralement recouvert de carbone. C’est certain, l’Eldorado fait preuve de plus de retenue. Avec son look semblant tout droit sorti d’un roman de gare des années septante, elle séduira les amateurs de gros cruiser cherchant le style et la discrétion avant tout.

La ligne est réussie et on prend du plaisir à détailler la moto. Si, avec son bicylindre de 1380cc positionné transversalement à la route, elle en impose, l’ensemble est très harmonieux et ses courbes sont agréables à l’œil. Le galbe du réservoir est souligné par un double liseret blanc très classieux, qui prend naissance à l’avant de la culasse du twin, pour un effet typiquement seventies. Il continue sur les flancs, où il se transforme en V, comme un clin d’œil à l’architecture chère à la marque, pour se terminer sur le garde-boue arrière, à proximité d’un feu rond, d’un classicisme absolument parfait. Testée dans ce sobre coloris noir, l’Eldorado également disponible dans un rouge éclatant, qui n’est pas sans rappeler la Cadillac Eldorado, elle aussi star des seventies. Il y a des chromes à profusion: des flancs du réservoir à l’aigle qui orne ce dernier, en passant par les clignotants, les rétros ou, bien sûr, les pots d’échappement. Les gardes boues enveloppants, les roues à rayons et les pneus à flancs blancs achèvent de nous plonger dans une ambiance nostalgique.

Le soin apporté aux détails est très poussé, et la finition exemplaire, même si elle semble inégale, à l’image de l’emblème du réservoir qui se décolle, ou de la peinture malheureusement déjà marquée à certains endroits, alors que ma moto de test n’a que 600 kilomètres au compteur. A voir sur la durée, mais il faut avouer que cela peut faire grincer sur une machine vendue 22'480.- CHF.

Si la recherche esthétique a été poussée pour donner à l’Eldorado l’élégance authentique des américaines de l’époque, Moto Guzzi n’en a pas pour autant oublié une touche de modernité. Nous sommes en 2019 et la technologie se doit d’être présente, avant tout pour la sécurité : l’ABS est donc présent, ainsi qu’un contrôle de traction réglable sur 3 niveaux (et même déconnectable) et 3 modes de conduite (Veloce, Turismo et Pioggia). Cela ne sera pas de trop vu le poids de la bête et le couple disponible. Le contrôle de la poignée de gaz se fait électroniquement et un tempomat est installé de série sur le commodo gauche. Seule faute de goût à mes yeux : le compteur. Identique à celui de l’Audace, il est doté d’un compte-tour à aiguille, avec en son centre un gros écran LCD affichant une multitude d’informations, mais tranchant franchement avec le côté vintage de la moto. Dommage, un compteur à aiguille sur fond blanc, avec une jauge sur le réservoir, aurait sûrement été plus approprié.

Bon, c’est bien joli de se faire flatter la rétine, mais il est temps à présent de chevaucher l’engin. J’ai hâte de voir si l’Eldorado arrivera à transmettre les mêmes émotions en dynamique qu’en statique.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Look vintage très réussi
+
Moteur authentique et vivant
+
Confort général
On a moins aimé :
-
Compteur LCD
-
Sonorité décevante
-
Devoir la rendre malgré tout

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Moto Guzzi
Modèle :
Eldorado
Année :
2019
Catégorie :
Cruiser
Moteur
Type :
Bicylindre en V à 90°, 4 temps, 8 soupapes, double allumage
Cylindrée :
1380 cm3
Alimentation :
Injection électronique multipoints Magneti Marelli IAW7SM
Performances
Puissance max. :
96 ch à 6500 tr/min
Couple max. :
120 Nm à 2750 tr/min
Transmission
Finale :
Par cardan
Boîte :
6 rapports
Partie cycle
Suspension AV :
Fourche hydraulique télescopique Ø 46 mm
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Bras oscillant avec deux amortisseurs réglables en précontrainte et détente
Débattement AR :
120 mm
Pneu AV :
130/90 R16
Pneu AR :
180/65 R16
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Double disque flottant en acier Ø 320 mm avec étrier de frein Brembo à fixation radiale à quatre pistons opposés, ABS
Frein AR :
Disque fixe en acier inox Ø 282 mm avec étrier flottant Brembo à 2 pistons, ABS
Dimensions
Longueur :
2445 mm
Empattement :
1695 mm
Largeur :
940 mm
Hauteur de selle :
740 mm
Selle basse en option (720mm)
Poids à sec :
310 kg
Poids total :
330 kg
Réservoir :
20.5 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Rouge
 
Noir
Catalogue
Prix de vente :
CHF 22480.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Peter Fonda, star du film Easy Rider, est décédé
L'acteur américain est décédé vendredi matin à son domicile de Los Angeles à l'âge de 79 ans, a annoncé son entourage.
Honda CBX1000 by Mandrill Garage – Un orgue à six cylindres
Dans la gamme du constructeur ailé il y a plusieurs machines qui ont marqué l'histoire, la CBX1000 en est une et Mandrill Garage s'est attaqué à ce monument pour un client fortuné.
Des radars destinés aux motos bruyantes - Le canton de Soleure comme pionnier
Plus de 3 milliards de francs dédiés à la lutte contre la pollution sonore aux abords des routes suisses, c'est le budget alloué par la Confédération. Quant à nos voisins, l'Allemagne et la France ont déjà donné le ton, avec à la clé des résultats significatifs.
Les motos électriques à la traîne sur le marché suisse
Alors que les soccters électriques séduisent, les e-motos souffrent d'un différentiel de performance et de prix. Les motos à moteur thermique ont encore de beaux jours devant elles.
Un designer indien nous propose une Yamaha MT-125 Tracer
Le designer indien Julaksendiedesign nous propose sa vision de ce pourrait être la petite routière idéale avec la MT-125 Tracer, une telle moto ravirait sans doute les permis A1 et B qui rêvent d'évasion.
Les Ducati Streetfighter V4 et Panigale 959 surprises lors d'un roulage
Durant l'été les constructeurs font rouler leurs nouveaux modèles sous des tenues de camouflage afin de les valider avant leurs homologations et présentations officielles. Les deux futures Ducati Streetfighter V4 et Panigale 959 ont été surprises lors d'un plein d'essence.

Hot news !

Triumph Daytona 765 – Une version standard surprise en plein roulage
Il y a quelques jours, Triumph annonçait la présentation le 23 août prochain d'une Daytona 765 produite à autant d'unité, or, selon une série de clichés il semblerait qu'une version standard doive également débouler.
Ducati Multistrada V4 – Après la rumeur voici la photo (et la vidéo)
La semaine passée nous vous parlions des rumeurs concernant la quasi certaine arrivée d'une Multistrada V4 chez le constructeur de Bologne. Ces rumeurs sont plus que fondées avec la preuve en photo et en vidéo.
Triumph Daytona 765 – Elle est annoncée et sera présentée le 23 août !
Cette fois c'est officiel !! Triumph va à nouveau produire sa fameuse Daytona, une édition limitée à seulement 765 exemplaires est annoncée par la firme d'Hinckley.
Essai Suzuki Katana 2019 - Paradoxe temporel
Hommage aux années 80, machine à l'identité très assumée et aux performances bien réelles, la GSX-S 1000 S Katana divise déjà, par son look particulier et sa relative simplicité. Elle renvoie pourtant à l'essence même de la moto japonaise, de brillante façon.
Ducati Streetfighter V4 – Le prototype qui va affronter Pikes Peak vient d'être dévoilé
La marque de Bologne vient de dévoiler les premiers clichés de la Streetfighter V4 qui va affronter la mythique course de côte de Pikes Pike. Attention ça déménage !
La Ducati Streetfighter dévoilée le 13 juin à Pikes Peak ?
La firme de Bologne vient de se fendre d'un (court) teasing sur son Facebook dont le slogan peut largement faire penser que son futur missile sol-sol à grand guidon sera dévoilé le 13 juin lors de la course de Pikes Peak.