Essai publié le 12 mars 2019

Essai Guzzi V85TT - Le trail selon Moto Guzzi [page 3]

Texte de David Zimmermann / Photo(s) de Moto Guzzi

Pages

Moto Guzzi a fait de gros progrès sur la boîte à vitesse, qui dans mon souvenir d’un bref essai il y a près d’une décennie m’avait rappelé celle très agricole de feu ma BMW R100 GS. Même si elle est devenue beaucoup plus douce et surtout moins bruyante (plus de KLONK !), elle reste un chouilla plus « brute » que certaines de ses concurrentes, particulièrement lorsqu’on passe la 1ère et la 2ème. 

Les cale-pieds sont relativement bas, pour assurer une position confortable des jambes et éviter d’avoir les genoux trop pliés. En attaquant un peu sur les routes sinueuses de Sardaigne, je me retrouve à toucher le bout des pieds dans les virages car l’arrière de ma botte bute sur le cale-pied passager. Pour me mettre sur la pointe des pieds, je dois un peu tordre mon pied vers l’intérieur, histoire que le talon soit au dehors du cale-pied passager. C’est le seul reproche objectif que je peux faire à cette moto.

La selle est ferme mais très confortable et avec sa forme étagée elle conviendra très bien au duo. De plus, le passager a de robustes poignées de maintient à disposition.

La navigation dans les menus de l’écran TFT est pensée de manière simple et intuitive, avec un nombre réduit de boutons sur les commodos. De part sa douceur et sa puissance raisonnable, la V85TT est une moto tout à fait abordable pour un débutant. Sa hauteur de selle de 830mm est rassurante, et accessible également aux personnes de taille plus modestes. Enfin, je l’ai trouvé très équilibrée. Elle s’inscrit de façon intuitive dans les courbes et son freinage est facile à doser. 

N’allez cependant pas croire que cette moto ne s’adresse qu’aux débutants. En augmentant le rythme, on se rend compte que le châssis, les suspensions et les freins sont tout à fait capables d’encaisser et c’est un plaisir de pouvoir vraiment exploiter le bicylindre sur toute sa plage de régime.

Les aptitudes tout-terrain de la V85TT

Notre escapade tout-terrain s’est limitée, à mon grand regret, à quelques kilomètres sur une piste sablonneuse avec des cailloux. Suffisamment pour prouver que la moto peut sans autre sortir de la route, mais également suffisamment pour montrer ses limites. Les suspensions, parfaitement bien réglées pour une conduite routière sont trop dures pour la conduite en tout-terrain et on sent chaque caillou. J’ai expressément roulé en choisissant les plus gros trous et cailloux et je dois dire que la garde au sol est bonne, je n’ai pas réussi à toucher le sabot moteur. Autre constatation, après une petite chute sans gravité d’un journaliste italien, le levier de vitesse est complètement tordu. 

Entre-nous, soyons francs : l’argument tout-terrain, comme pour la plupart des autres marques d’ailleurs, c’est avant tout du marketing et je doute que celui qui veut faire de la piste en Afrique en 2019 choisisse une Guzzi. Toutefois, je suis persuadé qu'elle fera très bien l’affaire pour des balades sur chemins pas trop techniques, comme les événements organisé par Cocoricorando en France par exemple.

Un nouveau marché pour la marque de Mandello del Lario

Avec la V85TT, la marque Italienne quasi centenaire ajoute une nouvelle corde à son arc. Si avec sa gamme actuelle, elle profite de l’effet de mode grandissant pour les looks rétros, cette nouvelle V85TT va, quant à elle, sans aucun doute attirer une clientèle nouvelle à la recherche d’un trail à l’aise partout, abordable et avec une forte identité. Et de ce point de vue, le pari est gagné, car la V85TT se démarque vraiment de ses concurrentes en offrant une motorisation totalement inédite ainsi qu’un design très épuré comme seuls les italiens ont le secret.

De plus, elle se veut accessible à tout un chacun avec une hauteur de selle raisonnable, une prise en main des plus facile et pour finir, un tarif abordable de CHF 12'990.-.

Une large gamme d’accessoires comme des coffres latéraux en plastique ou en alu de 33 et 38 l. CHF 1'350.-, un top case alu de 48 l. CHF 960.-, une béquille centrale CHF 260.-, une bulle haute CHF 300.-, un amortisseur Öhlins CHF 1'200.-, un échappement titane Arrow CHF 1'700.-, des crash bars CHF 150.-, une selle confort, un casque et une gamme d'habits aux couleurs Guzzi et j’en passe sont disponibles. Les tarifs ne sont, à ce jour, pas encore tous connus.

La V85TT sera également livrable avec trois packs d’options (prix pas encore connus) :

Touring Pack (valises alu, bulle haute, feux additionnels, protections moteur, béquille centrale, Moto Guzzi MIA)

Sport Adventure Pack (échappement Arrow, protections moteur, rétroviseurs pliables, amortisseur Oehlins)

Urban Pack (valises plastique, béquille centrale, système anti-vol, Moto Guzzi MIA)

David

Au final...

On a aimé :
+
facilité de prise en main
+
hauteur de selle accessible
+
motorisation unique dans le segment
+
transmission à cardan
+
design original
On a moins aimé :
-
position des cale-pieds passagers
-
échappement un peu trop discret
-
aptitudes tout-terrain limitées
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
facilité de prise en main
+
hauteur de selle accessible
+
motorisation unique dans le segment
+
transmission à cardan
+
design original
On a moins aimé :
-
position des cale-pieds passagers
-
échappement un peu trop discret
-
aptitudes tout-terrain limitées

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Moto Guzzi
Modèle :
V85TT
Année :
2019
Catégorie :
Enduro
Moteur
Type :
2 cylindres en V transversal refroidi par air, simple ACT et 2 soupapes par cylindre
Cylindrée :
853 cm3
Refroidissement :
à air
Alimentation :
injection électronique à simple corps, papillon de 52mm, ride by wire
Performances
Puissance max. :
80 ch à 7750 tr/min
Couple max. :
80 Nm à 5000 tr/min
Transmission
Finale :
par cardan
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
à simple disque
Partie cycle
Châssis :
tubulaire en acier
Suspension AV :
fourche inversée de 41mm, précontrainte des ressorts et amortissement hydraulique réglables
Course AV :
170 mm
Suspension AR :
mono amortisseur, précontrainte du ressort et amortissement hydraulique réglable
Débattement AR :
170 mm
Pneu AV :
110/80 R 19 à chambre à air
Pneu AR :
150/70 R 17 à chambre à air
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque flottant de 320 mm, étriers Brembo radiaux à 4 pistons
Frein AR :
Simple disque de 260mm, étrier flottant à 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2240 mm
Empattement :
1530 mm
Largeur :
950 mm
Hauteur de selle :
830 mm
kit -20mm et kit +20mm disponibles en options
Poids à sec :
208 kg
Poids total :
229 kg
Réservoir :
23 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Giallo Sahara
 
Rosso Kalahari
 
Grigio Atacama
 
Blu Atlante
 
Rosso Vulcano
Catalogue
Prix de vente :
CHF 12'990.-
13'590 CHF version premium graphics
En ligne :

Plus d'articles Moto

Peter Fonda, star du film Easy Rider, est décédé
L'acteur américain est décédé vendredi matin à son domicile de Los Angeles à l'âge de 79 ans, a annoncé son entourage.
Honda CBX1000 by Mandrill Garage – Un orgue à six cylindres
Dans la gamme du constructeur ailé il y a plusieurs machines qui ont marqué l'histoire, la CBX1000 en est une et Mandrill Garage s'est attaqué à ce monument pour un client fortuné.
Des radars destinés aux motos bruyantes - Le canton de Soleure comme pionnier
Plus de 3 milliards de francs dédiés à la lutte contre la pollution sonore aux abords des routes suisses, c'est le budget alloué par la Confédération. Quant à nos voisins, l'Allemagne et la France ont déjà donné le ton, avec à la clé des résultats significatifs.
Les motos électriques à la traîne sur le marché suisse
Alors que les soccters électriques séduisent, les e-motos souffrent d'un différentiel de performance et de prix. Les motos à moteur thermique ont encore de beaux jours devant elles.
Un designer indien nous propose une Yamaha MT-125 Tracer
Le designer indien Julaksendiedesign nous propose sa vision de ce pourrait être la petite routière idéale avec la MT-125 Tracer, une telle moto ravirait sans doute les permis A1 et B qui rêvent d'évasion.
Les Ducati Streetfighter V4 et Panigale 959 surprises lors d'un roulage
Durant l'été les constructeurs font rouler leurs nouveaux modèles sous des tenues de camouflage afin de les valider avant leurs homologations et présentations officielles. Les deux futures Ducati Streetfighter V4 et Panigale 959 ont été surprises lors d'un plein d'essence.

Hot news !

Triumph Daytona 765 – Une version standard surprise en plein roulage
Il y a quelques jours, Triumph annonçait la présentation le 23 août prochain d'une Daytona 765 produite à autant d'unité, or, selon une série de clichés il semblerait qu'une version standard doive également débouler.
Ducati Multistrada V4 – Après la rumeur voici la photo (et la vidéo)
La semaine passée nous vous parlions des rumeurs concernant la quasi certaine arrivée d'une Multistrada V4 chez le constructeur de Bologne. Ces rumeurs sont plus que fondées avec la preuve en photo et en vidéo.
Triumph Daytona 765 – Elle est annoncée et sera présentée le 23 août !
Cette fois c'est officiel !! Triumph va à nouveau produire sa fameuse Daytona, une édition limitée à seulement 765 exemplaires est annoncée par la firme d'Hinckley.
Essai Suzuki Katana 2019 - Paradoxe temporel
Hommage aux années 80, machine à l'identité très assumée et aux performances bien réelles, la GSX-S 1000 S Katana divise déjà, par son look particulier et sa relative simplicité. Elle renvoie pourtant à l'essence même de la moto japonaise, de brillante façon.
Ducati Streetfighter V4 – Le prototype qui va affronter Pikes Peak vient d'être dévoilé
La marque de Bologne vient de dévoiler les premiers clichés de la Streetfighter V4 qui va affronter la mythique course de côte de Pikes Pike. Attention ça déménage !
La Ducati Streetfighter dévoilée le 13 juin à Pikes Peak ?
La firme de Bologne vient de se fendre d'un (court) teasing sur son Facebook dont le slogan peut largement faire penser que son futur missile sol-sol à grand guidon sera dévoilé le 13 juin lors de la course de Pikes Peak.