Essai publié le 07 mars 2019

Essai KTM 790 Adventure R - Ses limites, c'est toi !

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de KTM

Bien que KTM se soit fait attendre dans le milieu des aventurières légères et polyvalentes, elle est arrivée, la KTM 790 Adventure R. Tant en termes de design que de performances, elle s’annonce extrême et fidèle au slogan « Ready to Race » si cher à la marque.

Depuis la 990 Adventure, trail reconnaissable parmi tant d’autres grâce à sa plastique si particulière, KTM n’a plus vraiment proposé de vraies motos prêtes à l’aventure extrême. Trop lourdes, trop embourgeoisées, celles de la gamme Adventure se permettaient des sessions off-road qu’occasionnellement. Il n’y avait que les grands noms, comme Chris Birch, qui s’osaient à les malmener dans le terrain (par exemple la 1190 Adventure R), histoire de montrer au motard moyen que nous sommes que ces KTM Adventure étaient « Ready to Race ». Force était de constater que les capacités à cet effet étaient bien présentes, mais aucune ne pouvait se targuer d’être l’arme véritable. Il n’était d’ailleurs pas rare de voir des aventuriers bidouiller des 690 Enduro R pour les rendre aptes à voyager sur de longues distances.

Pour répondre à cette clientèle exigeante, KTM dévoile alors la 790 Adventure (R), grande nouveauté de l’année 2019. Cerise sur le gâteau, alors que la 790 Adventure (dont nous parlerons ultérieurement) promet des performances tant routières que tout-terrain, la version R, à savoir la 790 Adventure R, enfonce le clou et s’inscrit d’office, avant même les essais par la presse, comme l’arme absolue pour les voyageurs de l’extrême.

Tu veux en savoir plus ? Nous aussi. Ça tombe bien, KTM a invité AcidMoto.ch au Maroc, dans la région de Merzouga, pour l’essai de sa nouveauté. Le Maroc est une destination pour le moins adéquate, avec ses routes défoncées et très glissantes, les aléas du trafic perturbés par d’improbables animaux et autres inconscients, et surtout ses pistes parsemées de sable, de pierriers et ses dunes de sable. Il y aura de quoi faire !

Mais avant tout, présentons la 790 Adventure R ! KTM est parti de rien, ou presque. On notera la présence du bicylindre 799cc LC8C fort de 95cv et 85Nm emprunté à la Duke… et tout le savoir-faire de KTM dans le domaine de l’offroad, ce n’est pas peu dire. En bref, tout a été pensé « pratique ». Le but ultime, concevoir une moto capable de voyager seul ou à deux, avec des bagages, et de parcourir des milliers de kilomètres sur des pistes dans des conditions extrêmes. Prétentieux ? KTM a l'expérience, c'est incontestable.

Visuellement, sa finesse, sa fourche massive, sa selle quasi plate, ses habillages et ses pneus à crampons lui donnent des airs de 450 Rally. Seule l’absence d’une déco racing la trahit.

Très compacte, il n’y a que son réservoir qui s’étend de part et d’autre du moteur, élargissant la partie avant de la moto. Et c’est pour la bonne cause, puisqu’il sert également d’élément de protection pour la moto, du carter moteur au haut du châssis. D’ailleurs, cette idée de positionner le réservoir à cheval sur le moteur permet d’abaisser un maximum le centre de gravité de sorte à ce que la moto soit facile et agile, de même que d’offrir au pilote des possibilités de mouvements appréciables en conduite debout. Pas bête, ces Autrichiens ! De ce fait, si on la regarde de profil, la partie culminante du réservoir est guère plus élevée que la selle. Ceci dit au passage, le réservoir a une capacité généreuse de 20 litres ; associé à l’appétit de moineau du LC8C, l’autonomie est estimée à 450km…

Ses plastiques ne sont pas peints, le plastique lui-même est coloré. En cas de chute ou par usure, ils garderont un meilleur aspect. D’ailleurs, les éléments sensibles de la moto sont bien protégés en cas de chute, sans devoir équiper la moto de disgracieux crash-bars. Les pare-mains sont aussi très solides, de même que le sélecteur de vitesses est rétractable. Toujours en parlant des carénages, les écopes latérales de la boucle arrière sont creuses et laissent se loger une trousse à outils et du petit matériel. Le filtre à air se trouve juste sous la selle ; son accès est facilité afin de le nettoyer sans devoir démonter le réservoir. L'intervalle de services est de 15'000km, idéal pour les gros rouleurs, laissant de quoi envisager de longs voyages...

Sa tête de fourche en losange à l’image des autres modèles de la marque dissimule un éclairage full LED ainsi qu’un écran de bord hyper complet et lisible peu importe la luminosité. La navigation au travers des menus est assurée par quatre boutons situés sur le commodo gauche. Facile, on monte ou on descend, on sélectionne ou on revient en arrière. De série, la KTM 790 Adventure R dispose des technologies désormais standards dans la catégorie, à savoir la poignée de gaz ride-by-wire, le contrôle de traction réglable sur neuf niveaux (et déconnectable), le cornering ABS (avec un mode offroad), les différents modes de conduite (Street, Offroad, Rain et Rally) et le Motor Slip Regulation (MSR - contrôle du frein moteur) qui travaille de concert avec l’embrayage anti-dribble. En option, on retrouve un quickshifter up&down, ultra doux à l'utilisation, ainsi que l'interface KTM MyRide permettant de connecter le smartphone et bénéficier de nombreuses fonctionnalités comme la lecture de la musique, les conversations téléphoniques, l'utilisation du GPS de KTM MyRide (avec téléchargement de cartes et utilisation hors réseau).

Dommage que la photo ci-dessous rende si mal la qualité de l'écran...

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Moteur doux et coupleux
+
Partie-cycle de fou
+
Facilité en offroad
+
Polyvalence
+
Voyageuse à toute épreuve
On a moins aimé :
-
Prix élevé (avec les options et accessoires indispensables) pour la catégorie 800cc
-
Look discutable mais fidèle à la marque

Fiche technique

Véhicule
Marque :
KTM
Modèle :
790 Adventure R
Année :
2019
Catégorie :
Routière
Moteur
Type :
Bicylindre parallèle, 4 temps
Cylindrée :
799 cm3
Refroidissement :
Refroidissement liquide
Alimentation :
EMS (système de gestion du moteur) Bosch avec RBW
Performances
Puissance max. :
95 ch à 8'000 tr/min
Couple max. :
89 Nm à 6'600 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 vitesses
Embrayage :
Embrayage Antihopping PASC™, actionnement mécanique
Partie cycle
Châssis :
Cadre acier chrome-molybdène avec moteur porteur comme élément participant à la rigidité du cadre, revêtement époxy
Suspension AV :
WP XPLOR PRO 7548 inversée Ø 48 mm
Course AV :
240 mm
Suspension AR :
WP XPLOR PRO 6746
Débattement AR :
240 mm
Pneu AV :
90/90 R21
Pneu AR :
150/70 ZR18
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
2 étriers à quatre pistons à montage radial, 320mm de diamètre
Frein AR :
Étrier flottant à deux pistons, 260mm de diamètre
Dimensions
Empattement :
1'528 mm
Hauteur de selle :
880 mm
Poids à sec :
189 kg
Poids total :
209 kg
Réservoir :
20 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Orange-blanc
Catalogue
Prix de vente :
CHF 14'999.-.-
Sans frais de transport et livraison
En ligne :

Plus d'articles Moto

Le prix du Yamaha Tricity 300 est désormais connu
Le Yamaha Tricity 300, grand frère du petit 125 qui avait démocratisé le système 3 roues japonais, nous aura fait patienter 5 mois pour connaitre son prix.
Benelli 600 RR - La version sportive de la SRK
Il y a quelques jours, nous vous présentions le roadster Benelli la SRK600. Aujourd'hui, les premières photos de la version sportive, la 600RR, viennent de fuiter. 
La Bimota KB4 déjà débusquée sur les routes
A peine annoncée, la Bimota KB4 a déjà été débusquée sur les routes, les photos publiées par nos collègues de YoungMachine sont assez éloquentes !
Rappel Royal Enfield - Corrosion et système de freinage ne font pas bon ménage
De la corrosion s'attaque aux étriers de freins Bybre utilisés par la marque Royal Enfield. Pour répondre à ce problème, plus de 15'000 motos à travers le monde sont rappelées.
Législation - De nouvelles règles de circulation entreront en vigueur le 1er janvier 2021
Conduite avec une remorque, devancement par la droite, stationnement deux-roues payant, couloir de secours ou fermeture éclair; telles sont les modification qui entreront en vigueur le 1er janvier prochain.
La MV Agusta Rush devrait arriver en concession pour l'été
C'est à l'occasion du salon Eicma 2019 que la firme de Varèse avait officiellement présenté sa méchante fille, la Rush 1000.

Hot news !

Essai Yamaha Tracer 700 - Evolution remarquable
Du côté de Tenerife, sur fond de tempête de sable et d'alertes au coronavirus, Yamaha nous a mis entre les pattes l'évolution de la cadette des Tracer. Look moderne et soigné, amélioration par petites touches, pas de débauche technologique : Baby Tracer vise juste et cette évolution s'avère finalement extrêmement pertinente.
Une Streetfighter V2 en approche chez Ducati dixit Claudio Domenicali
Le grand boss de Ducati s'est laissé aller à quelques confidences à nos collègues anglais de MCN en annonçant qu'une Streetfighter V2 pourrait très bientôt être produite.
Triumph Tiger 900 2020 – Déclinée en 5 versions !
Ce n'est pas une, ni deux mais bel et bien cinq versions de la nouvelle Triumph Tiger qui arrivent : la Tiger 900, la Tiger 900 GT, la Tiger 900 GT Pro, la Tiger 900 Rally et enfin la Tiger 900 Rally Pro ! De quoi satisfaire chacun.
Hivernage moto - Quelques conseils avant que le froid calme nos ardeurs
Remisage moto, hivernage moto, ces mots commencent à revenir à nos oreilles. Sacrilège, le froid est de retour, du coup, quelques mesures s'imposent pour passer l'hiver en toute sérénité.
Triumph Tiger 900 GT et Rally  2020 – Le deuxième teaser est publié
Le premier teaser nous avait laissé sur notre faim en ne laissant qu'entrevoir les lignes de la nouvelle Tiger 900 2020, ce second opus bien plus long en dit bien plus.
Norton Superlight SS – Light is right and… beautiful
Les Anglais de chez Norton viennent de publier le premier cliché de leur future sportive mid-size et cette dernière s'annonce des plus redoutables.