Essai publié le 20 décembre 2018

Essai des Triumph Scrambler 1200 XC & XE 2019 - Un cocktail explosif de fun et de technologie dans une robe classique haute couture [page 2]

Texte de David Zimmermann / Photo(s) de Triumph

Pages

Les différences entre la Scrambler XC et la Scrambler XE

Depuis quelques années, Triumph nous a habitué à la sortie de ses modèles en différentes versions. La Scrambler 1200 ne faisant pas exception à la règle, on a le choix entre la XC à CHF 15'040.- et la XE à CHF 16'140.-.

Si au premier abord les différences ne sautent pas aux yeux entre les deux modèles, elles sont toutefois assez nombreuses lorsqu’on se penche sur les fiches techniques.

Afin d‘augmenter la garde au sol pour la rendre encore plus apte à la conduite en tout-terrain, la XE possède un débattement supérieur de 50 mm à l’avant comme à l’arrière, une fourche de 47mm (contre 45mm sur le XC). Son bras oscillant en aluminium est rallongé de 32mm pour améliorer la stabilité, son guidon rehaussé de 10mm et plus large de 65mm. La pédale de frein arrière es réglable en hauteur. La hauteur de selle prend 30mm (870mm contre 840mm sur la XC). Des poignées chauffantes ainsi que des protèges poignées font également partie du paquet ainsi qu’un sixième mode de conduite (Enduro Pro) permettant de déclencher totalement l’ABS et le Traction Control. La version XE reçoit également le Cornering ABS et Cornering Traction Control en plus. Les coloris sont également différents entre les deux modèles. La XC est disponible en vert kaki ou noir et la XE en bleu ou en blanc.

Pour CHF 1'100.- de plus c’est une jolie liste d’option auxquelle on a droit au final.

Essai tout-terrain

C’est à Faro, au sud du Portugal que Triumph nous a convié pour un essai de deux jours. Je fais partie du groupe qui commence avec la journée tout-terrain. Le trajet en bus qui doit nous amener au parc off-road est hyper sinueux et je suis à deux doigts de poser une galette vers la fin du trajet. Je m’étais déjà préparé à l’éventualité de condamner la housse de mon casque, heureusement on est arrivé juste avant…

On se trouve dans un immense complexe entièrement dédié à la pratique du tout-terrain avec plusieurs circuits de cross, un circui de flat track et des centaines de kilomètres de pistes dans toute la région. Comme il a beaucoup plu la veille, c’est détrempé et très boueux. 

Au vu des conditions, on me prête un équipement Triumph Goretex, plus adapté que ma combi cuir et je pars avec mes collègues de Moto Sport Swiss et Töff pour une première boucle au guidon d’une Scrambler XC. 

La Scrambler ayant un système keyless, je garde la clé dans la poche et appuie sur le bouton pour mettre la moto sous tension. L’écran LCD s’allume et affiche une multitude d’informations. Il me faut quelques minutes pour comprendre comment fonctionne la navigation dans les menus au moyen du joystick à cinq positions du commodo gauche. J’enclenche le mode «Off-Road » qui possède sa cartographie ainsi que ses réglages ABS et Traction Control dédiés.

Enfin, je peux mettre en marche la bête. Broooaaauuhhh !!! Wow, quel son ! C’est grave et d’une virilité à vous faire pousser des poils dans le dos à chaque rotation de la poignée de gaz ! J’ai déjà la banane avant même le premier tour de roue ! 

On part directement debout sur les cale-pieds. Ceux-ci son suffisamment larges pour avoir un bon appui et la forme ergonomique du réservoir ne gêne pas les genoux. Je me sens immédiatement à l’aise avec le large guidon typé « trail ». 

Notre guide nous amène sur de jolies pistes de terre, certaines sont un peu boueuses et même sableuses. Les Pirelli Scorpio Rally ont un excellent grip et le contrôle de traction, veille à filtrer les excès d’optimisme, parce qu’avec 110 Nm de couple, il y a largement de quoi perdre l’arrière. D’ailleurs on ne se gêne pas à donner de gros coup de gaz à chaque accélération. Quel couple ! C’est énorme. Moi qui roule principalement sur des monos, je suis bluffé par la souplesse de ce moulin. On peut sans problème descendre à 2’000tr/min, voir même un peu plus bas et repartir tranquillement sur le filet de gaz sans à-coups.

La prise en main est facile et son poids (205kg à sec) ne se fait pas ressentir sur ce type de pistes roulantes. Ce n’est que plus tard, lors d’une session photo que je réalisé qu’elle n’est quand même pas si légère lorsqu’il faut faire demi-tour sur un chemin en monté d’autant plus que le rayon de braquage ne me permettant pas de faire la manœuvre en une fois… 

C’est d’ailleurs lors des sessions photos que je me rends compte du seul vrai défaut de la Scrambler. A l’arrêt et à basse vitesse, l’échappement dégage énormément  de chaleur et a tôt fait de rôtir votre cuisse droite. Avec une température de 16°C, ce n’est pas encore vraiment gênant, mais j’imagine qu’en plein été lorsqu’il fait plus de 30°C et que vous êtes coincé en ville, ça peut devenir vraiment désagréable. 

Après le repas de midi et un interlude sur un circuit de Flat Track où je réalise que c’est beaucoup plus difficile que ça en a l’air, on repart pour un plus grand tour. 

Cette fois, je suis au guidon de la XE. Les 30mm d’hauteur de selle supplémentaires se ressentent immédiatement à l’arrêt car je ne peux plus poser complètement les pieds au sol. Pour ma taille (1.82m), c’est encore acceptable, mais  si vous faites moins d’1m80m, je pense que la XC est mieux adaptée avec ses 840mm de hauteur de selle.

Le guidon surélevé de 10mm, c’est un avantage pour les grands en conduite debout. Contrairement à ce que Triumph nous a dit, on ne remarque pas de différence de largeur de guidon, et mon collègue Tobias va jusqu’à le mesurer pour en être certain. Quand au débattement supplémentaire ainsi que le bras oscillant rallongé, je ne peux décemment pas vous dire que j’ai ressenti une grande différence. Les pistes sur lesquelles nous avons roulé étant surtout de terre et relativement roulantes, ce n’est pas ici que je profiterais vraiment de ces 50mm de débattement supplémentaires. 

Aussi bien la XC que la XE sont tout à fait aptes à faire des escapades tout-terrain et d’ailleurs, je trouve la Scrambler plus fun et plus facile à emmener que les Tiger à qui elle peut d’ailleurs faire de l’ombre.

Elle est tout à fait apte à participer à des sorties tout-terrain pour trails comme celles organisées par Cocoricorando (Vercingétorix ou Cathare Moto Trail). Personnellement, je n’aurais pas d’appréhensions à faire le Hard Alpi Tour à son guidon.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
moteur bourré de caractère et de couple
+
superbe bruit d'échappement
+
excellente partie cycle
+
qualité des finitions
+
Intervales de services de 15'000 km
On a moins aimé :
-
l'échappement dégage beaucoup de chaleur sur la cuisse droite
-
presque trop belle et trop chère pour faire du tout-terrain avec
-
hauteur de selle de la XE (870mm)

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Triumph
Modèle :
Scrambler 1200 XC
Année :
2019
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Bicylindre parallèle, angle de vilebrequin de 270°, ACT simple, 8 soupapes
Cylindrée :
1200 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique multipoint séquentielle
Performances
Puissance max. :
90 ch à 7'400 tr/min
Couple max. :
110 Nm à 3'950 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaine
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Embrayage assisté multidisque à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Tubulaire en acier avec berceau en aluminium
Suspension AV :
Fourche inversée Showa 45 mm entièrement réglable
Course AV :
200 mm
Suspension AR :
Combiné de suspension arrière Öhlins entièrement réglable avec deux ressorts et amortisseur « piggy back ».
Débattement AR :
200 mm
Pneu AV :
90/90-21
Pneu AR :
150/70 R17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Doubles disques de 320 mm, étriers monobloc Brembo M50, maître-cylindre radial.
Frein AR :
Disque simple de 255 mm, étrier flottant à 2 pistons Brembo.
Dimensions
Longueur :
2'285 mm
Empattement :
1'530 mm
Largeur :
840 mm
Hauteur de selle :
840 mm
Poids à sec :
205 kg
Réservoir :
16 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Jet Black et Matt Black
 
Khaki Green et Brooklands Green
Catalogue
Prix de vente :
CHF -16000.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Au tour de la Ducati Multistrada 950 S d'avoir une nouvelle couleur
Après la Panigale V2, c'est au tour de la Multistrada 950 S de recevoir une nouvelle teinte GP White au catalogue.
Saga Speed Triple 2021 - Amortisseur en prise directe
Début de semaine on a découvert une première photo volée sur la couverture d'un journal allemand, RideApart nous sert toutes les photos.
Saga Ducati Multistrada V4 - Deuxième service de photos volées
L'activité de test et développement semble intense, la Multistrada V4 a refait une sortie et on note de nouveaux détails.
Enchères Bonhams du 14 au 16 août – “The Summer Sale Bicester Heritage” Une Suzuki 750cc XR11 de 1976 en vedette
Avis aux amateurs de vieilles (motos)… Le Royaume-Uni est un des pays des enchères. Et Bonhams est une institution parmi les institutions – les ventes concernent les motos, les automobiles mais aussi l’art, les objets de mode, le mobilier intérieur, etc.
Les Husqvarna Vitpilen 701 et Svartpilen 701 rappelées pour leur réservoir
Ce rappel concerne les Vitpilen 701 construites depuis 2018, ainsi que les Svartpilen 701 de 2019 et 2020, et enfin toutes les Svartpilen Style 701 de 2019.
Après le compresseur, Kawasaki pourrait faire dans le deux-temps
Fan inconditionnel de deux-temps, réjouissez-vous ! Kawasaki s'est mis en tête d'en refaire un. La dernière fois qu'ils ont pris un pari osé, ils ont accouché de la H2...

Hot news !

Essai défi : l'Aprilia RSV-4 Factory sort de sa zone de confort
Il y a déjà un moment, Djeemee est allé mettre la RSV-4 Factory dans ses petits souliers en tentant de maîtriser ses 217 chevaux au quotidien. Il s'est bien ramassé et a enfin retrouvé l'usage de la parole pour nous en parler.
Duel Yamaha - Tracer 700 contre Ténéré 700 - Laquelle il vous faut vraiment
Le moteur CP2 est un grand succès pour Yamaha. Ce bicylindre en ligne de 689 cm3 a pris place dans pas moins de 4 modèles de la marque. Avec la mise à jour 2020 de la Tracer et la Ténéré 700, on pourrait croire que ces deux modèles sont très proches, mais il n'en est rien. On vous explique comment choisir.
Essai Yamaha Tracer 700 - Evolution remarquable
Du côté de Tenerife, sur fond de tempête de sable et d'alertes au coronavirus, Yamaha nous a mis entre les pattes l'évolution de la cadette des Tracer. Look moderne et soigné, amélioration par petites touches, pas de débauche technologique : Baby Tracer vise juste et cette évolution s'avère finalement extrêmement pertinente.
Une Streetfighter V2 en approche chez Ducati dixit Claudio Domenicali
Le grand boss de Ducati s'est laissé aller à quelques confidences à nos collègues anglais de MCN en annonçant qu'une Streetfighter V2 pourrait très bientôt être produite.
Triumph Tiger 900 2020 – Déclinée en 5 versions !
Ce n'est pas une, ni deux mais bel et bien cinq versions de la nouvelle Triumph Tiger qui arrivent : la Tiger 900, la Tiger 900 GT, la Tiger 900 GT Pro, la Tiger 900 Rally et enfin la Tiger 900 Rally Pro ! De quoi satisfaire chacun.
Hivernage moto - Quelques conseils avant que le froid calme nos ardeurs
Remisage moto, hivernage moto, ces mots commencent à revenir à nos oreilles. Sacrilège, le froid est de retour, du coup, quelques mesures s'imposent pour passer l'hiver en toute sérénité.