Essai publié le 16 mars 2018

Essai Triumph Tiger Explorer - A la découverte de la Corse à bord du vaisseau amiral [page 3]

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Charles Donzé

Pages

Dans la région de Corte, ce que nombreux touristes ne connaissent pas, c’est la vallée de la Restonica. Très étroite, parfois ombragée, parfois ensoleillée, la vallée voit un petit cours d’eau la traverser en son milieu, la Restonica. Par endroit, cette petite rivière prend des allures de piscine naturelle d’eau cristalline… En fin d’après-midi, après une chaude journée passée avec un équipement moto complet sur la peau, nous n’avons pas pu nous refuser une baignade rafraîchissante.

Une semaine passée en Corse, c’est court, tant il y a à voir et à s’émerveiller. Le billet est réservé pour le lendemain au départ d’Ajaccio. Nous profitons encore d’un court séjour balnéaire à Porto Polo, petite station populaire non loin d’Ajaccio. Des pins, du maquis, du sable orangé et de l’eau de mer transparente. Pour couronner le tout, de gros rochers plantés dans la mer à proximité de la plage attirent de nombreux poissons en tout genre. Les amateurs de snorkling sont au rendez-vous.

Notre Tiger Explorer reste quelque peu sur sa faim, elle qui est taillée pour parcourir des centaines de kilomètres journaliers. Près de 4’000 kilomètres en deux semaines, soit à peine plus de 250 kilomètres par jour, ce n’est pas extraordinaire, mais déjà suffisant pour vous donner un opinion concret.

L’heure est au bilan. Notre Triumph d’essai ayant atteint les 10’000 kilomètres, un changement de pneus sera nécessaire, du moins à l’arrière. Côté frein, les plaquettes arrière sont sérieusement entamées. A ce propos, il faut savoir qu’à chaque action d’un levier de frein, avant ou arrière, le frein arrière est sollicité. Bien que Triumph réclame un service tous les 16’000km, l’Explorer passera tout de même entre les mains d’un mécano, histoire d’effectuer un contrôle routinier. Car il est vrai, la moto a quelque peu subi, passant d’un journaliste à l’autre, souvent chargée comme une mule, et s’aventurant sur des chemins parfois improbables.

La Triumph Tiger Explorer nous a donné pleine satisfaction en toute circonstance. C’est une grosse moto conçue avant tout pour les voyages, les longues virées et les grands espaces. Aussi à l’aise sur l’autoroute que sur les petits itinéraires de campagne, elle sait aussi se frayer un chemin sur les terrains accidentés, pour peu que son poids ne vous effraye pas. On a particulièrement aimé son confort et son niveau d’équipement, rendant ainsi le voyage extrêmement agréable.
Récemment, Triumph a dévoilé la nouvelle Tiger 1200 2018. Nous pourrions déclarer l’obsolescence de cette article… mais il n’en est rien. La Tiger Explorer 2017 (modèle identique à 2016) était un moto déjà très aboutie et sans reproches dans de nombreux domaines. Le nouveau modèle 2018 est une mise à jour de quelques éléments ainsi qu’une cure d’amaigrissement bienvenue. En d’autres termes, si votre coeur bat pour la Tiger 1200 (Explorer) et que le budget n’y est pas, jetez votre dévolu sur un modèle d’occasion (>2016), vous ne serez pas déçu !

Toutes les photos du voyage : Flickr.com.
Carlito

Au final...

On a aimé :
+
Caractère moteur et sa souplesse
+
Partie-cycle
+
Equipement d'origine
+
Confort
+
Polyvalence
On a moins aimé :
-
Poids à basse vitesse
-
Encombrement de la moto pour les petits gabarits (<175cm)
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Caractère moteur et sa souplesse
+
Partie-cycle
+
Equipement d'origine
+
Confort
+
Polyvalence
On a moins aimé :
-
Poids à basse vitesse
-
Encombrement de la moto pour les petits gabarits (<175cm)

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Triumph
Modèle :
Tiger Exlporer 1200
Année :
2016
Catégorie :
Routière
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
3 cyclindres en ligne, 12 soupapes
Cylindrée :
1'215 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Ride by wire, injection éléctronique
Performances
Puissance max. :
139 ch à 9'300 tr/min
Couple max. :
123 Nm à 6'200 tr/min
Transmission
Finale :
Par cardan
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multi-disques à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Treillis en acier tubulaire
Suspension AV :
Fourche inversée WP 48mm entièrement réglable
Suspension AR :
Amortisseur WP entièrement réglable
Pneu AV :
120/70 ZR 19
Pneu AR :
170/60 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Oui
Frein AV :
Deux disques flottants de 305mm, étriers monobloc à montage radial, 4 pistons Brembo
Frein AR :
Simple disque de 282mm, étrier flottant Nissin 2 pistons
Dimensions
Poids total :
244 kg
Réservoir :
20 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Blanc cristal
 
Bleu lucerne
 
Rouge cranberry (XRt uniquement)
 
Vert kai mat (XCa uniquement)
Catalogue
Prix de vente :
CHF 17'000.-
Suivant version
En ligne :

Plus d'articles Moto

Peter Fonda, star du film Easy Rider, est décédé
L'acteur américain est décédé vendredi matin à son domicile de Los Angeles à l'âge de 79 ans, a annoncé son entourage.
Honda CBX1000 by Mandrill Garage – Un orgue à six cylindres
Dans la gamme du constructeur ailé il y a plusieurs machines qui ont marqué l'histoire, la CBX1000 en est une et Mandrill Garage s'est attaqué à ce monument pour un client fortuné.
Des radars destinés aux motos bruyantes - Le canton de Soleure comme pionnier
Plus de 3 milliards de francs dédiés à la lutte contre la pollution sonore aux abords des routes suisses, c'est le budget alloué par la Confédération. Quant à nos voisins, l'Allemagne et la France ont déjà donné le ton, avec à la clé des résultats significatifs.
Les motos électriques à la traîne sur le marché suisse
Alors que les soccters électriques séduisent, les e-motos souffrent d'un différentiel de performance et de prix. Les motos à moteur thermique ont encore de beaux jours devant elles.
Un designer indien nous propose une Yamaha MT-125 Tracer
Le designer indien Julaksendiedesign nous propose sa vision de ce pourrait être la petite routière idéale avec la MT-125 Tracer, une telle moto ravirait sans doute les permis A1 et B qui rêvent d'évasion.
Les Ducati Streetfighter V4 et Panigale 959 surprises lors d&#039;un roulage
Durant l'été les constructeurs font rouler leurs nouveaux modèles sous des tenues de camouflage afin de les valider avant leurs homologations et présentations officielles. Les deux futures Ducati Streetfighter V4 et Panigale 959 ont été surprises lors d'un plein d'essence.

Hot news !

Triumph Daytona 765 – Une version standard surprise en plein roulage
Il y a quelques jours, Triumph annonçait la présentation le 23 août prochain d'une Daytona 765 produite à autant d'unité, or, selon une série de clichés il semblerait qu'une version standard doive également débouler.
Ducati Multistrada V4 – Après la rumeur voici la photo (et la vidéo)
La semaine passée nous vous parlions des rumeurs concernant la quasi certaine arrivée d'une Multistrada V4 chez le constructeur de Bologne. Ces rumeurs sont plus que fondées avec la preuve en photo et en vidéo.
Triumph Daytona 765 – Elle est annoncée et sera présentée le 23 août !
Cette fois c'est officiel !! Triumph va à nouveau produire sa fameuse Daytona, une édition limitée à seulement 765 exemplaires est annoncée par la firme d'Hinckley.
Essai Suzuki Katana 2019 - Paradoxe temporel
Hommage aux années 80, machine à l'identité très assumée et aux performances bien réelles, la GSX-S 1000 S Katana divise déjà, par son look particulier et sa relative simplicité. Elle renvoie pourtant à l'essence même de la moto japonaise, de brillante façon.
Ducati Streetfighter V4 – Le prototype qui va affronter Pikes Peak vient d&#039;être dévoilé
La marque de Bologne vient de dévoiler les premiers clichés de la Streetfighter V4 qui va affronter la mythique course de côte de Pikes Pike. Attention ça déménage !
La Ducati Streetfighter dévoilée le 13 juin à Pikes Peak ?
La firme de Bologne vient de se fendre d'un (court) teasing sur son Facebook dont le slogan peut largement faire penser que son futur missile sol-sol à grand guidon sera dévoilé le 13 juin lors de la course de Pikes Peak.