Essai publié le 26 octobre 2015

Essai du scooter Quadro4 - Le maxiscooter à quatre roues accessible au permis B

Texte de Yann Blondel & Patrick Schneuwly / Photo(s) et vidéo(s) de Patrick Schneuwly

Voici plusieurs années que la firme suisse Quadro avait annoncé l’arrivée d’un scooter d’un nouveau genre. Comme son nom l’indique, il dispose de quatre roues. Quoi, un scooter à quatre roues ? Oui, vous avez bien lu !

Le Quadro4 est donc apparu en ce milieu d’année sur le marché européen ; il vient compléter la gamme à savoir le Quadro3 et Quadro3S qui, eux, ne disposent que de trois roues, ce qui n'est déjà pas mal (ou une de trop diront certains!). Quoi qu’il en soit, c’est une véritable innovation que nous avons pu tester avec ce Quadro4 et le moins que nous puissions dire, c’est qu’il permet beaucoup de choses !

Esthétiquement parlant, le Quadro4 ressemble à son frère à trois roues. Normal puisque la face avant est identique en tout point, le but étant bien évidemment de faire des économies afin de conserver un tarif contenu.

La face avant ajourée met en évidence le système de suspension HTS (Hydraulic Tilting System) permettant de prendre de l’angle (pris d'angle maximale : 45 degrés). Les trois vérins assurent l’amortissement et l’inclinaison ; ils sont interconnectés pour chaque train. Le vérin central assure l’absorption des chocs et gère les réactions des vérins latéraux, eux sont en charge de l’inclinaison. Si cette suspension peut paraître complexe, sachez seulement qu’elle est prévue pour durer la vie du scooter. Si vous deviez avoir un accident ou autre, il vous en coutera CHF 900.- pour changer l’ensemble avant ou arrière.

La comparaison avec le Quadro3 s’arrête là, puisque 78% des pièces sont nouvelles. On retrouve ainsi un nouveau cadre adoptant deux roues motrices à l'arrière équipées d’un différentiel et d’une double courroie de transmission. Tous les 5'000 kilomètres, il faut compter CHF 160.- pour un service. Le changement des courroies est quant à lui à prévoir en fonction de leur usure, soit environ tous les 10’000 kilomètres ; leur changement est facturé CHF 160.- (pour la paire). Correct, non ?

Le tableau de bord est également nouveau et propose tout ce qu’il faut : un compte-tours analogique, un compteur de vitesse, un cadran digital disposant d’une horloge, d’une jauge à essence en forme de nid d’abeille, un thermomètre extérieur, un indicateur de température d’huile, un double trip partiel et plusieurs indicateurs lumineux dont un qui avertissant l'ouverture du coffre. L’ensemble est très facile à prendre en main, vous n’aurez donc pas à bouquiner durant des heures pour savoir vous en servir.

La selle est large pour un maximum de confort. Une fois montée sur cette dernière culminant à quelques 770mm, la position adoptée est des plus naturelles et les grands gabarits se sentiront aussi très à l'aise ; le Quadro 4 est donc bien un maxi-scooter. Toutefois, les personnes de moins d'un mètre septante risquent de se trouver un peu haut ; en même temps, avec quatre roues, il y a peu de risques de chavirer, le Quadro4 tenant seul (ou presque) à la verticale. La pression sur la pédale de frein (au pied droit) verrouille la suspension et la direction, ce qui vous permet de rester droit.

Ce frein (de parking) est disposé juste en-dessous du guidon, ce dernier permet de verrouiller la suspension lors d’un parcage. Un autre frein de parking est également présent du côté droit de la selle et actionne une tige qui vient bloquer un des disques de freins arrière. Ceci évitera des actes malveillants ; enfin, sans même actionner l'un des freins de parking, le Quadro 4 ne se couche pas...

Du côté des rangements, c’est un peu la déception puisque ces derniers ne sont pas très accueillants et au vu du gabarit, nous nous attendions à mieux. Nous trouvons donc un petit coffre sous le guidon qui accueillera votre smartphone (une prise 12V se chargera de la recharge). Le logement sous la selle recevra volontiers un casque intégral, mais rien de plus. Le coffre est éclairé et dispose aussi d'une prise 12V.

Les présentations sont faites. Passons en selle !

La suite en page 2.
Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Stabilité à toute épreuve
+
Freinage intégral
+
Moteur volontaire
On a moins aimé :
-
Espace de rangement insuffisant
-
Absence d'ABS
-
A quand un moteur de plus de 350cc ?

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Quadro
Modèle :
Quadro4
Année :
2015
Catégorie :
Scooter
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Monocyclindre, 4 temps, 4 soupapes
Cylindrée :
346 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Electronique
Performances
Puissance max. :
30 ch à 7'500 tr/min
Couple max. :
33,2 Nm à 5'500 tr/min
Transmission
Finale :
2 courroies
Embrayage :
Centrifuge à sec
Partie cycle
Châssis :
Tubulaire
Suspension AV :
HTS (Suspension oléopneumatique pendulaire)
Pneu AV :
110/80-14
Pneu AR :
110/80-14
Freinage
ABS :
Non
Freinage combiné :
Oui
Frein AV :
2 disques de 240mm
Frein AR :
2 disques de 240mm
Dimensions
Longueur :
2'180 mm
Largeur :
1'340 mm
Hauteur de selle :
770 mm
Poids total :
269 kg
Réservoir :
14 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Grey Titanium
 
Swiss Red
 
White Snow
 
Black Mat
Catalogue
Prix de vente :
CHF 10'950.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Bridgestone présente le nouveau Battlax Sport Touring T32 et T32GT
Sur son nouveau pneu Battlax Sport Touring, Bridgestone a encore amélioré la tenue sur le mouillé, chiffres à l'appui. Décliné en version GT, le nouveau T32 s'adresse aussi aux motos les plus lourdes du marché.
Surprise, il y a aussi une 890 Adventure (non R)
La présentation de la 890 Adventure R au cours d'une longue vidéo laissait une question en suspens. Voici maintenant la réponse.
Swank Sardegna Rally : Une 2ème édition plus forte que le Covid !
Le Swank Sardegna Rally, c'est un rallye à l'ancienne, pas comme les autres, dont la seconde édition s'est tenue malgré ce fichu Covid. David, toujours à l'affût de terre à projeter et d'aventures insensées, était parmi les participants.
Nouveau V4 Ducati : un moteur plus endurant et sans le desmo
Le V4 nouvelle génération qui fera son apparition sur la prochaine Multistrada annonce un intervalle de service des soupapes à 60'000 kilomètres. Ceci grâce à l'abandon des soupapes desmodromiques, traditionnelles à Bologne.
Info permis - 6 mois de répit pour certains candidat au permis A limité
La bascule qui aura lieu au 31 décembre 2020 concernant les permis moto a aussi une incidence sous-jacente à l'impact non-négligeable.
2020 - Vers une nouvelle année record de vente ?
Alors que le début de saison laissait envisager le pire, les ventes ont finalement décollé. Bien plus haut qu'imaginé !

Hot news !

Triumph Trident – Le constructeur anglais dévoile sa chasseuse de MT-07
Le constructeur anglais maîtrise à merveille l'art de la communication et dévoile peu à peu ce que sera sa Trident qui est annoncée comme un roadster au tarif serré et qui arrivera au printemps 2021.
L'Aprilia Tuareg 660 surprise lors de ses premiers roulages
Elle était attendue depuis sa vague annonce lors du salon EICMA de Milan l'année passée. En voici les premiers clichés (de médiocre qualité) lors d'un roulage, l'Aprilia Touareg 660 entend bien venir se mêler à la guerre des Adventures mid-size.
Une aéro active sur la future S1000RR ? C'est possible
Après avoir conquis le microcosme du MotoGP, les appuis aérodynamiques font leur place sur les modèles de série afin de pouvoir courir en World Superbike, la prochaine en date à en bénéficier sera vraisemblablement la BMW S1000RR et ils seront actifs.
Essai KTM 890 Duke R - Super Scalpel, mais pas Super Duke
2 ans déjà que la 790 Duke est sortie, premier bicylindre en ligne de la marque Autrichienne. Entre la toute première image saignante et la moto finale on avait perdu un peu d'éclat. Du proto 2016 à la 890 Duke R, on s'y retrouve beaucoup plus !
Une Aprilia RS400 dans les tuyaux ?
L'usine de Noale a régné durant les années nonante sur le monde des petites cylindrées avec feu sa RS125 qui était la digne héritière de la moto de Grand-Prix, depuis l'avènement du quatre-temps, le constructeur se fait plus discret mais cela pourrait changer…
Une Yamaha Ténéré 300 dans les tuyaux ?
Après l’ère des sportives puis celle des roadsters, il semble bien que les Adventures aient le vent en poupe depuis peu. Pour s’en convaincre il suffit de voir l’offre grandissante qui s’adapte à la demande.