Essai publié le 29 juin 2014

Ducati Monster 821 - Un retour aux sources

Texte de Patrick Schneuwly / Photo(s) de Click-art.it

Il n'y a pas si longtemps, Ducati se contentait de vendre un roadster et une sportive. Depuis, la marque s'est diversifiée mais l'esprit de la Monster s'était un peu perdu. Conduite et style réaffirmés, dotée des derniers atouts technologiques, cette moto va plaire sans aucun doute.

Coup de crayon sans surprise

Visuellement, on retrouve les points-clés de la fiche d'identité d'un roadster Ducati : châssis tubulaire apparent et moteur mis en valeur, échappement en position latérale classique et phare rond unique trônant comme un diamant entre les deux tubes de fourche. Le réservoir est devenu plus large et plus anguleux, mais c'est pour gagner en autonomie et en confort de conduite.

La partie tube du châssis a été réduite sur la nouvelle génération de Monster. En effet, le moteur est autoportant et prend en charge une partie des fonctions du châssis. La moto gagne ainsi en légèreté et en rigidité. Elle a presque doublé face à la Monster 796. Réduction de prix oblige, c'est un bras oscillant classique qui lie la roue arrière au reste de la moto. Pour un mono-bras, il faudra regarder du côté de la version 1200.

Le système d'échappement, uniquement sur le flanc droit, me fait immédiatement penser à la Diavel, avec ses deux tubes qui se rejoignent vers le pied du pilote pour ensuite se terminer vers le cale-pied passager. Le dessin du silencieux avait déjà été préfacé sur la Monster 1100 Evo, il n'est pas révolutionnaire mais s'intègre bien au design général de la machine.

DCATSB, coup de sac !

En deux fois trois lettres, j'ai ABS et DTC, ça rapporte pas grand-chose au Scrabble, mais ça change pas mal sur la moto ! Avant de vous en dire plus, jetons un oeil à toute la quincaillerie qui se cache sur ce roadster.

Le moteur est un Testastretta à 11° de deuxième génération et affichant exactement 821cm3 de cylindrée. Il est alimenté par des injecteurs électroniques de 53mm apportant un léger gain de couple à bas régime. Par rapport à une 796, la Monster 821 affiche une augmentation de 25 chevaux (112cv au total) et un couple culminant à 89.4Nm (+11Nm) ; mais ce qui est particulièrement intéressant est que le sommet de la courbe se trouve plus loin que jusqu'alors. Cette nouvelle génération n'est donc pas plus violente que l'ancienne en privilégiant une allonge plus généreuse.

Le freinage est identique à la Panigale 899, soit peut-être un peu trop mordant pour un débutant, mais vaut mieux ça que des disques en carton qui rendent les armes à la moindre descente. Et puis, s'il y a l'ABS, pas de quoi s'inquiéter. La fourche Kayaba a elle été victime de la chasse au surcoût en perdant toute option de réglages et le bras oscillant est rattaché à un amortisseur Sachs réglable en précontrainte et en rebond.

Argument de poids pour les motards courts sur pattes, la selle est d'origine réglable en hauteur. Partant de 810mm, en retirant quatre cales, quatre vis et en déplaçant un cran en métal, la selle se retrouve 25mm plus basse mais légèrement plus inclinée vers l'avant. En accessoire, on trouvera aussi une selle -20mm (donc à -45 par rapport à l'origine) et même un modèle gagnant 40mm. On atteint alors le minimum de 745mm de hauteur de selle, soit le plus bas proposé par Ducati. Ils ont quand même pensé aux grands qui pourront monter à 830mm si nécessaire.

L'instrumentation de bord est aussi reprise de la petite Panigale, tout comme de la Hypermotard 821. Le grand écran monochrome affiche plus que l'essentiel mais toujours pas de jauge d'essence ou d'indicateur de rapport engagé. Je crois le dire à chaque essai, suis-je le seul qui aime avoir ces infos ?

Folle chevauchée sur terrain connu

Pour Ducati, pas besoin d'aller essayer ses motos sur les routes du bout du monde. Les montagnes toutes proches de l'usine de Bologne regorgent de petites routes que les ingénieurs semblent adorer parcourir durant la phase de développement d'un nouveau modèle.

On commence par s'extraire de la ville en naviguant d'un mode de conduite à l'autre et de bien vite comprendre que même s'il s'appelle Urban, je ne m'en servirais même pas en ville. Dans des conditions difficiles, ça apporte probablement quelque chose. Par contre au quotidien, la Monster 821 perd toute sa saveur. L'accélération est très calme, la puissance limitée à 75cv et la moindre piste de début de probable perte d'adhérence coupe immédiatement la commande de gaz.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Bruit digne d'un supermotard
+
Freinage à toute épreuve
+
Position de conduite excellente
On a moins aimé :
-
Personnalisation des réglages fastidieuse
-
Prise au vent importante
-
Amortisseur à la peine sur revêtement irrégulier

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Ducati
Modèle :
Monster 821
Année :
2014
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Disponible
Moteur
Type :
Bicylindres en L, Testastretta 11°, 4 valves par cylindres, distribution Desmodromic
Cylindrée :
821 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électornique 53mm Mikuni Ride-by-wire
Performances
Puissance max. :
112 ch à 9'250 tr/min
Couple max. :
89.4 Nm à 7'750 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Acier tubulaire
Suspension AV :
Upside-down non réglable ø43mm
Course AV :
130 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur Sachs réglable
Débattement AR :
140 mm
Pneu AV :
120/70 - ZR 17
Pneu AR :
180/60 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque flotant ø320mm et étriers Brembo monobloc 4 pistons
Frein AR :
Simple disque, Ø 245 mm
Dimensions
Longueur :
2'154 mm
Empattement :
1'480 mm
Largeur :
867 mm
Hauteur de selle :
785-810 mm
Réglables avec des cales et selle basse en accessoire: 765-790 mm
Poids à sec :
179.5 kg
Réservoir :
17.5 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Rouge
 
Blanc
 
Noir Mat
Catalogue
Prix de vente :
CHF 11'990.-
Monster 821 Dark - 12'490.- Monster 821 rouge ou blanche
En ligne :

Plus d'articles Moto

Arc Vector - La moto électrique art déco par la société britannique Arc
Présentée au salon Eicma de Milan en 2018, la Vector, a suscité beaucoup d'intérêt, notamment car elle dispose d'un design très art déco, ce qui n'est pas pour déplaire aux sujets de sa majesté.
La nouvelle Suzuki DR 1000 prise en flagrant délit de roulage
En février dernier, nous vous annoncions le retour d'une Suzuki DR "Big", même si le terme est quelque peu galvaudé, puisque le DR était un mono à la base.
Journées Trajectoires avec la Police Vaudoise - Une remise en selle bienvenue
Depuis quelques années le corps de police du canton de Vaud organise les journées "Trajectoires". 
Essai Aprilia Tuono 1100 Factory - Une arme de guerre en vente libre
La Tuono 1100 Factory, c'est un truc de fou, une machine de guerre, un pousse-au-vice, une arme redoutable...
Paris-Dakar par les pistes au guidon d'une Honda Transalp 600
Paris-Dakar par les pistes avec une bonne vieille Honda 600 Transalp achetée 1.500 euros sur le Bon Coin. Ça te fait rêver ?

Hot news !

Reportage - Reprogrammation Woolich Racing chez GBK Motos à Gland
On branche l’ordinateur, quelques clics et hop! le moteur sort plein de chevaux en plus. Non, c’est bien plus compliqué que ça. Il a fallu une longue journée de travail pour un résultat satisfaisant. Reportage.
La Ducati V4 Penta d'Officine GP Design, une moto à CHF 114’000.-
Le 30 janvier dernier, nous étions chez Ducati Lausanne pour le lever de voile sur la déjà-célèbre Penta du fameux Officine GP Design.
Une Triumph Daytona 765 surprise lors d'un essai – The Daytona is back
Nos confrères anglais de MCN, ont débusqués une Daytona utilisant le moteur 765 qui faisait des essais routiers. Est-ce que cela annonce le retour futur d'une Supersportive en provenance d'Hinckley ? On se prend à rêver.
Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!