Essai publié le 22 juillet 2013

Ducati Diavel Dark - Elle a bouffé une Superbike

Texte de Patrick Schneuwly / Photo(s) et vidéo(s) de Patrick Schneuwly

Imaginez une salle de réunion au siège de Ducati. Un beau jour, quelqu'un doit faire part de sa dernière idée pour un nouveau modèle. Un physique de Harley, un moteur de Superbike, de gros freins et un comportement à la hauteur de la réputation de la marque. Ce jour-là, cet homme a dû passer pour un fou.

C'est le genre de projet qui me plaît, quand les ingénieurs se lâchent et essayent quelque chose de totalement nouveau. En soit, l'idée d'une moto avide de ligne droite à la façon de Muscle Car n'est pas nouvelle. La Triumph Rocket 3 ou la Yamaha V-Max allongent les bras de nombreux motards depuis un certain temps. Avouez que c'est surprenant venant d'une marque à l'ADN sportif très prononcé de vouloir se lancer sur ce marché !

Sur la Diavel, on retrouve des attributs propre au Muscle Bike. D'abord l'énorme réservoir de carburant qui doit étancher la soif gargantuesque du moulin qu'il cache. Ensuite, la selle presque posée sur la roue arrière et placée très bas pour bien s'appuyer au sol à l'arrêt. Enfin, il faut un pneu arrière bien large qui puisse passer la motricité au sol; sur la Diavel, celui-ci fait 240 de large. Pas sûr que votre voiture en ait un aussi imposant.

Les designers transalpins se sont appliqués à soigner les détails de leur projet fou. Les phares et clignotants arrières se résument à deux ligne de LED sur chaque côté de la selle. Vu de dessus, elles forment une paire de cornes, joli clin d'oeil et tellement plus élégant qu'un support de plaque japonais. La face avant est plus sujette à débat. L'unique phare rond, certainement inspiré des Monster, donne une identité Ducati à la Diavel. Cependant, il semble manquer quelque chose de plus allongé, plus pointu. Comme le nez de la Panigale et de la Multistrada. Ou un bec, comme sur la Hypermotard ?

La plaque d'immatriculation semble flotter sur la roue arrière, discrètement montée sur un bras venant du monobras et qui contourne la roue. Les avis sont plutôt mitigés sur la façon dont ça a été fait. Enfin, tout ce qui concerne le passager a été astucieusement conçu pour être rétractable. Les deux cale-pieds viennent se rabattre le long de la moto et la poignée de maintien, bien dimensionnée, s'extrait de sous la selle en tirant sur un petit levier. Ils ont vraiment pensé à tout.

Bien assis au bout du réservoir, à 77cm du sol, le pilote est idéalement placé pour balancer les 239kg de la Diavel. Malheureux inconvénient de cette selle très creusée, on ne peut pas se placer un peu en avant ou en arrière au fil du trajet. Notez que la selle reste très confortable et il m'aura fallu enchaîner plus de 2 heures sans arrêt pour constater ce défaut de position.

En général, les genoux du pilote sont positionnés comme sur un roadster lorsque celui-ci a les pieds sur les repose-pieds. Il m'a fallu perdre l'habitude de rouler sur la pointe des pieds pour être bien installé; en même temps je suis assez grand.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Echappement au son volcanique
+
Clignotants et phare arrière bien intégrés
+
Incroyablement agile
+
Système de riding mode qui transfigure la moto
On a moins aimé :
-
Phare avant pas très esthétique
-
Peinture noir mat fragile en général, particulièrement sur le réservoir
-
Une seule position imposée

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Ducati
Modèle :
Diavel Dark
Année :
2013
Catégorie :
Cruiser
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Testastretta 11°, bicylindre en L, distribution Desmodromique, 4 soupapes par cylindre
Cylindrée :
1198.4 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique, corps papillon elliptiques avec système Ride-by-wire
Performances
Puissance max. :
162 ch à 9'500 tr/min
Couple max. :
127.5 Nm à 8'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne, pignon 15, couronne 43
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile avec commande hydraulique, Système as
Partie cycle
Châssis :
Cadre Treillis tubulaire en acier
Suspension AV :
Fourche Marzocchi de 50mm entièrement réglable avec traitement DLC
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Progressive avec mono amortisseur entièrement réglable. Monobras oscillant en aluminium
Débattement AR :
120 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17 Pirelli Diablo Rosso II
Pneu AR :
240/45 ZR17 Pirelli Diablo Rosso II
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
2 disques semi-flottants de 320mm, étriers Brembo Monobloc à fixation radiale, 4 pistons
Frein AR :
Disque de 265 mm, pince flottante à 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2'235 mm
Empattement :
1'590 mm
Largeur :
860 mm
Hauteur de selle :
770 mm
Poids à sec :
210 kg
Poids total :
239 kg
Réservoir :
17 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Noir Mat
Catalogue
Prix de vente :
CHF 20'490.-
Avec garantie de 2 ans kilométrage illimité et hors frais de transport (150.-)
En ligne :

Plus d'articles Moto

Ducati Panigale V4 "Efesto" - On frise les 300cv grâce à l'hybridation
Le kit 200Novantanove de la société Efesto permet d'accroître la puissance de la Ducati Panigale V4 de 100cv. Les valeurs maximales de puissance et de couple atteignent ainsi 299cv et 300Nm... Ouch !
4Ever Multistrada - Ducati offre 4 ans de garantie à la famille Multistrada
Les Ducati 950 et 1260 Multistrada sont désormais garanties quatre ans kilométrage illimité.
La Harley-Davidson FXGTS Coast Glide décroche le titre de la Battle of the Kings 2019
Après une compétition internationale intensive précédée par des manches nationales et internationales, la Harley-Davidson de Laidlaw's a été élue le 5 novembre Global Custom King et grand vainqueur de la Battle of the Kings 2019.
Une nouvelle agence Kymco ouvre ses portes à Genève
100%2-Roues continue son développement et ajoute la marque Kymco à son arc.
Essai Ducati Panigale V2 - Ne m’appelez pas baby !
La Panigale V2 n’est pas une baby Panigale « au rabais », contrairement à ce qu’on pourrait penser à prime abord.
Triumph Tiger 900 – Le constructeur anglais nous réserve encore des surprises
Le constructeur anglais vient d'annoncer qu'une nouvelle Tiger 900 sera lancée le 3 décembre 2019, tout n'avait donc pas été dévoilé lors du salon EICMA de Milan.

Hot news !

EICMA 2019 – MV Agusta Rush 1000 – Dragster de 208cv en approche
MV Agusta vient de surprendre tout le monde en dévoilant une nouveauté inattendue, un roadster proche du dragster des rues affichant pas moins de 208cv et un look ultime à la MV.
EICMA 2019 - MV Agusta dévoile une Superveloce 800 « économique »
Dévoilée et commercialisée à prix d’or, version Oro oblige, l’année passée, la Superveloce 800 avait frappé fort, étant adulée ou détestée. Le constructeur de Varèse proposera dès 2020 une version plus « économique ».
L'Aprilia Tuono 660 déjà surprise lors d'un roulage
Alors que la présentation officielle de l'Aprilia RS 660 se fera la semaine prochaine, la version roadster certainement nommée Tuono 660 a déjà été surprise lors d'un roulage à Imola.
EICMA 2019 – Voici la première image de l'Aprilia RS 660 2020
Très attendue sur le stand du constructeur de Noale, Aprilia vient de lâcher la première vraie image de sa future Supersport mid-size, la RS 660.
Concept BMW R18 – Deux modèles aperçus lors d'un transport
La présentation officielle du Concept R18 du constructeur à l'hélice devrait arriver sous peu, deux prototypes ayant été aperçus lors de leur chargement dans un véhicule.
Triumph Thruxton RS 2020 – Le café racer ultime d'Hinckley
Le constructeur anglais fait feu de tout flamme, après les nouvelles Daytona 765, Rocket III R et GT et la Street Triple RS essayée il y a à peine quelques jours, voici l'arrivée d'une version RS de la Thruxton.