Essai publié le

Essai gants chauffants – Racer Connectic Short : les mains au chaud, même en plein froid

Texte de Gonzo / Photo(s) de Patrick Schneuwly
Imprimer cet article

Le froid peut être un paramètre qui limite le plaisir de la conduite d’un deux roues, surtout en hiver avec les températures négatives que nous connaissons par chez nous. Pour prendre soin de vos mains dans ces conditions, la marque française Racer a fait évoluer son produit, déjà essayé dans le passé, et présente le Racer Connectic Short.

La marque française, née en 1927 est un spécialiste en matière de gants. Proposant initialement du matériel voué aux skieurs, Racer a développé une gamme de produits destinée aux motards.

L’essai des Racer Heat s’était montré plutôt positif. Maintenant, qu’en est-il des Connectic Short, eux aussi chauffants ?

Au premier contact, on n’a pas vraiment l’impression que ces gants soient destinés à la moto. Pas de protection visible, si ce n’est la paume de la main qui est renforcée en cuir premium (agneau ou chèvre) de bonne qualité et superbement souple. Le tissu extérieur en softshell, est allié à la technologie Fiberfill pour l’isolation.

L’intérieur, en doublure polaire devrait garantir un confort et une douce chaleur alors que la membrane Polymaxx assure l’étanchéité du gant. Résultat, si tout se passe bien, on devrait avoir les mains au chaud et au sec…Agréable promesse !

Pour commencer, et afin de profiter au mieux des Connectic Short, on met tout en place. La petite batterie, dorénavant plus compacte, trouve rapidement sa place. Et le bouton permettant de régler le niveau de chauffe du gant sur trois niveaux est facilement accessible. Même une fois les gants enfilés.

Et pour charger les batteries, le câble à double sortie est très pratique. Pas besoin de deux prises ou de deux chargeurs.

Une fois les mains à l’intérieur, les Connectic Short se révèlent d’un confort incroyable. On se sent immédiatement lové dans une douce chaleur qui monte progressivement en fonction du niveau de chauffe sélectionné.

Ok, à l’arrêt, le gant est confortable. Mais ce qui nous intéresse bien plus, c’est lorsqu’on roule, et si possible, lorsqu’il fait froid. Et là aussi les Connectic Short font leur job plus que correctement.

Au premier niveau de chauffe, c’est surtout du confort que vous aurez. Je dirais que ce mode est agréable lorsqu’il fait frais, sans pour autant que la température soit excessivement basse. Mais il est surtout intéressant après avoir chauffé son gant pendant un petit moment, de prendre le temps de le remettre au premier niveau afin de conserver la température.

Pour ce qui est du second niveau,  je dirais qu’il a plus ou moins la même utilité que le premier niveau. Des trois températures de chauffe, c’est celui que j’aurais le moins utilisé. Il est toutefois (et évidemment) un peu plus chaud que le premier niveau mais pas assez pour que la différence soit notable en roulant par des températures vraiment froides. Et pour ce genre de conditions, c’est là que rentre en jeu le troisième et dernier niveau de chauffe.

Pour ce dernier, on sent très rapidement une chaleur agréable qui nous love les mains. Même en roulant, et ça, c’est déjà un beau pari de réussi par les Connectic Short. Au bout de 5-10 minutes en chauffant à fond, on peut sans autres descendre le niveau de chauffe pour maintenir la température dans le gant, sans pour autant perdre en confort.

L’autre aspect qui est intéressant quand on joue avec les niveaux de chauffe, c’est l’autonomie de la batterie. En se mettant sur le troisième niveau tout le temps, vos gants chaufferont pendant une heure pleine. Evidemment, en variant les températures, vous augmenterez la durée de vie de votre batterie.

Par temps de pluie, aucun souci à noter. Mes mains seront restées au sec tout au long des trajets que j’ai pu faire, quelle que soit leur durée.

Alors, les Connectic Short, des gants parfaits ?

Pas tout a fait, car en ayant une épaisseur aussi importante, les gants nous font perdre en feeling. Ce dernier point aura son importance selon que vous roulerez en scooter ou en moto, mais encore en fonction de vos habitudes. A mon niveau, je suis assez « pénible » (oui oui, ça m’arrive !) au niveau de la sensibilité des mains. Alors si j’ai adoré la chaleur et le maintien de cette dernière qui offre réellement un confort au top, il m’a tout de même manqué ce petit quelque chose au niveau du feeling avec mes commandes.

De plus, au niveau chaleur, on regrettera juste que le dos de la main ne soit pas chauffé, cela aurait apporté un sentiment de tiédeur sur l'ensemble des extrémités. 

Mais bon, en hiver, par des températures fraîches voir négatives, on ne peut pas tout avoir. Et le compromis proposé par les Connectic Short est plus que correct. Proposé dans la même gamme de prix que l'ensemble des ses concurents, il peut apporter une solution pour braver l'hiver en deux roues.

Alors si vous avez des petits soucis aux mains quand il fait froid, n’hésitez plus, vous avez maintenant la solution !

Commentaires

Suivez AcidMoto.ch !

Pétition AcidMoto.ch

Au final...

On a aimé :
+
Chauffe rapidement
+
Confortable
+
Prix correct
On a moins aimé :
-
Manque de protection
-
Pas assez de feeling

Fiche technique

Modèle
Marque :
Racer
Modèle :
Connectic Short

Plus d'articles Equipement

Premier Trophy - Le casque rétro se décline encore en d'autres décos
Le Premier Trophy que nous avons testé il y a quelques années déjà, continue de se décliner en de nombreuses décos. Pour cette fin de saison, la marque italienne propose les versions "Carbon NX Gold Chromed" et "Carbon Decal Chromed".
Essai des chaussures été Dainese Street Biker Air
L’été est bel et bien présent et il faut le reconnaitre, il devient difficile de supporter les équipements de protection quels qu’ils soient. Pourtant, des fabricants se donnent les moyens de rendre nos virées plus agréables en proposant toute une série de vêtements adaptés à la pratique du deux roues.
Tucano Urbano présente des blousons pour l'été - Tissu ou cuir perforé au programme
En deux roues, conduire sous la chaleur est souvent pénible, Tucano Urbano met une son savoir-faire au service des motards et présente une collection adaptée à l’été.
Parts World reprend l'importation des casques Airoh pour la Suisse
La société suisse-allemande Parts World, qui n'est autre que l'importateur des marques de renom telles qu'Akrapovic, Bell, Rizoma ou encore Öhlins, ajoute une nouvelle corde à son arc.
Nexx SX.60 - Le casque Denim
Le fabricant de casques Nexx vient de présenter un modèle entièrement recouvert de Jean Denim et tout y est : poches, étiquette et rivets.
Suomy SR-Sport réplica DesmoDovi
Le fabricant italien de casque Suomy vient de présenter juste au bon moment un heaume aux couleurs du nouveau héros de l'Italie après sa victoire au Mugello sur la Ducati : Andrea Dovizioso.

Recherche

Hot news !

Essai Scott Summer VTD DP - Sauve ta peau quand il fait chaud
Chacun est libre de rouler habillé comme il veut, mais ça me fait toujours bizarre de voir des bras et des jambes nues sur la route. Scott a poussé l'aération de sa Summer VTD DP tellement loin que vous pourriez l'adopter et ne plus rouler sans.
Airbag moto - Le combat d'Alpinestars pour la place de leader
Le marché de l'airbag est hétéroclite. Des géants du secteur des équipements y côtoient des petit fabricants qui ne font que ça. Le nom est peut-être identique, mais les produits sont loin d'être comparables !
Essai gants Five RFX1 - Laissez faire un spécialiste
Trouver les bons gants c'est important, c'est ce qui nous relie aux commandes de la moto. La marque Five s'y consacre exclusivement, à la recherche du meilleur gant possible. Avec le RFX-1 je suis comblé, il faudra trouver encore plus convaincant pour m'en faire changer.
Essai casque Bell Bullitt - De 1971, il ne garde que le look
Avec la mode des Café Racer et autres Scrambler qui reviennent en force, les équipements ont pris le même virage vers le vintage. Les intégraux étaient rares à l'époque, le Bell Star de 1971 en était un et il est de retour sous le nom de Bullitt.
Essai du casque Arai RX-7V - Nouveau jalon des casques intégraux haut de gamme
Après sept ans de service, Arai remplace son RX-7GP. La marque misant tout sur la sécurité plutôt que sur le look s'est imposée de nouveaux standards, atteints avec le nouveau RX-7V.
Voici pourquoi il faut changer un casque après une chute !
On se demande parfois après une chute s’il est vraiment nécessaire de changer son heaume. On a beau nous expliquer que l’intérieur du casque se déforme et qu’il n’absorbe plus les chocs... tout ça reste relativement abstrait.

Liens Partenaires