Essai publié le

Essai KTM 1290 Super Duke GT - Scotchée par terre ou suspendue aux nuages

Texte de Patrick Schneuwly / Photo(s) de Sebas Romero et Marco Campelli
Imprimer cet article

La genèse de ce modèle remonte au développement de la soeur Super Duke R. Les ingénieurs travaillant sur le projet n'ont qu'une obsession, faire de leur boule de nerfs une GT pour voyageurs pressés. Parée d'équipements de pointe, elle est prête à vous catapulter.

Autant le dire tout de suite : je suis tout sauf impartial en ce qui concerne KTM. J'ai une Super Duke R et depuis que je sais que je vais essayer cette version GT je suis comme un fou. J'ai hâte de savoir ce que donnera la meilleure moto du monde (au diable la modestie) avec des évolutions de taille. Le programme d’amélioration est chargé : prise en compte de l’angle dans la gestion électronique, suspension semi-active, quickshifter, etc. La moto prend le contrôle pour vous permettre d’aller plus loin  et d’arriver moins fatigué.

KTM 1290 Super Duke GT 2016

Déferlante de couple pour un moteur plus progressif

Depuis la sortie du roadster très vite surnommée "The Beast" (ndlr.: la bête en anglais) pour son rapport poids/puissance très proche de 1:1,  les ingénieurs se doivent d’adapter le comportement de ce moteur au tourisme sportif sans complètement dénaturer le nom Super Duke. Le LC8 de 1'301cm3 est un bi-cylindre en V à 75° qui promet délivrer 173ch et 144Nm de couple en crête. Par rapport au roadster, c’est une perte de 7ch et un couple maximum identique disponible un peu plus tard.

KTM 1290 Super Duke GT 2016

Le gros du travail a été de gonfler la courbe de couple à bas régime pour un comportement moins brutal. Grâce à de nouvelles culasses dont les deux bougies sont contrôlées indépendamment, un calage de valve revu et la mise à jour de la cartographie-moteur, c'est presque 80% du couple total qui est disponible à seulement 3’250 tr/min. Pour plus d’efficacité, ce sont des pistons forgés qui ont pris place dans le moteur. Ceux-ci étant plus solide, ils permettent de diminuer l’épaisseur des matériaux et ainsi diminuer les masses en mouvement. Le nouvel échappement a aussi son rôle à jouer, dans le sens où il permet à cette KTM de passer la norme Euro4 tout en lissant la courbe de couple avec son système de valve active.

KTM 1290 Super Duke GT 2016

Le contrôle des valves d’injections passe comme souvent par une commande ride-by-wire. Celle-ci s’est encore améliorée depuis la Super Duke R et reprend les trois modes de conduite principaux. Le mode Street est le plus polyvalent, l’électronique est en alerte de la moindre correction à apporter tout en vous laissant exploiter les 173ch de la moto. Le mode Rain limite lui la puissance à 100ch et veille tout particulièrement à toute perte de motricité. Enfin, le mode Sport libère toute la cavalerie du LC8 tout en retardant au maximum les intrusions de l’électronique. Pour les puristes, le contrôle de traction MTC peut être désactivé complètement.

Pilote sous surveillance

Le coeur de cette Sport Touring ayant son chaperon (MTC), il est temps de vous présenter celui qui surveille le freinage mais aussi celui qui les supervise les deux autres. Le premier s’appelle C-ABS, en plus de vous empêcher de bloquer une roue au freinage, il agit comme système de frein combiné. Envoyant par exemple une partie de la force à l’arrière lorsque vous n’utilisez que le levier au guidon. Il peut être désactivé, ou mis en mode Supermoto, vous autorisant à bloquer uniquement la roue arrière. Mais la moto pèse quand même 228kg en ordre de marche, ne pensez pas la faire glisser comme une Supermotard pesant à peine plus que la moitié.

KTM 1290 Super Duke GT 2016

Comme évoqué tout à l’heure, un ordinateur surveille aussi les paramètres du C-ABS et du MTC. Celui-ci s’appelle MSC pour Motorcycle Stability Control et a été développé avec Bosch. Déjà présent sur d’autres modèles de la gamme Adventure de KTM, ce calculateur prend en compte la prise d’angle de la moto pour adapter les réactions des deux autres aides à la conduite. Plus simplement, je dois pouvoir freiner et accélérer sur l’angle sans me mettre dans le fossé. Dit comme ça, c’est peut-être pas la meilleure idée de me laisser essayer cet engin !

KTM 1290 Super Duke GT 2016

Pour parfaire l’équipement de cette GT, un régulateur de vitesse est installé de série à côté de la poignée de gaz. En option, une aide au démarrage en côte (HHC) gardera la moto immobile cinq secondes après avoir lâché les freins. Autre option disponible, le Motor Slip Regulation (MSR) travaillera de façon opposée au MTC pour remettre des gaz et ainsi adapter la vitesse de rotation de la roue arrière si celle-ci venait à se bloquer en rétrogradant trop brusquement.

KTM 1290 Super Duke GT 2016

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Pétition AcidMoto.ch

Au final...

On a aimé :
+
Echappement expressif même en Euro4
+
Suspension très versatile
+
Electronique rassurante
+
Ordinateur de bord facile à utiliser mais...
On a moins aimé :
-
... tout y est rassemblé
-
Protection au vent insuffisante pour moi
-
Moins à l'aise sur parcours très sinueux

Fiche technique

Véhicule
Marque :
KTM
Modèle :
1290 Super Duke GT
Année :
2016
Catégorie :
Routière
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Bicylindres en V à 75 degrés, 4 temps, 4 vavle par cylindre
Cylindrée :
1301 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injecteur Keihin EMS, ride-by-wire, 3 modes de conduite
Performances
Puissance max. :
173 ch à 9'500 tr/min
Couple max. :
144 Nm à 6'750 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Embrayage anti-dribble PASC à actionnement hydraulique
Partie Cycle
Châssis :
Cadre treillis en acier au chrome-molybdène avec revêtement peinture poudre
Suspension AV :
Fourche inversée WP 48mm semi-active à réglage électronique
Course AV :
125 mm
Suspension AR :
Mono-amortisseur WP semi-actif à réglage électronique
Débattement AR :
156 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17 Angel GT
Pneu AR :
190/55 ZR 17 Angel GT
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Oui
Frein AV :
Double disques flotant 320mm, étriers radiaux Brembo monobloc à 4 pistons
Frein AR :
Simple disque 240mm, étrier Brembo à 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2'149 mm
Empattement :
1'482 mm
Largeur :
818 mm
Hauteur de selle :
835 mm
Poids à sec :
205 kg
Poids total :
228 kg
Réservoir :
23 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Orange
 
Gris
Catalogue
Prix de vente :
CHF 20'390.-
Prix de vente TVA 8% incl., frais supplémentaires excl.
En ligne :

Plus d'articles Moto

La Husqvarna 701 Svartpilen en approche
On se souvient que lors de l’EICMA 2015 Husqvarna avait dévoilé deux concepts, les Vitpilen et Svartpilen. Ces deux concepts devraient arriver sous peu.
Go North Cape [épisode 2] - Les premiers kilomètres en Norvège
Après quatre jours de voyage, nos compères de la côte vaudoise roulent sur l'asphalte de la Norvège.
Chaos à Massy (Essonne) après un accident de quad
Le 5 mai dernier a eu lieu à Antony (Hauts-de-Seine) un jeune originaire de Massy se tuait en quad après une course-poursuite avec les forces de l'ordre. Hier a eu lieu en représailles un véritable rodéo en ville.
A la rencontre des Dandy Riders dans leur "Usine" à Saint-Raphaël (F)
Amateurs de custom culture - pas celle provenant des US, mais celle arrivée du Japon et popularisé par les Wrenchmonkeys, le Brat style - vous êtes au bon endroit ! Les Gentlemen GVA, ces motards chics roulant en ancienne ou en néo-retro ont reçu une invitation, et non des moindres, pour aller découvrir "l’Usine", un concept store dans le sud de la France, entièrement dédiée à cette culture. Il n’en fallait pas plus pour chevaucher nos montures et répondre positivement à cet appel.
Dark Arts – La Triumph Thruxton R revue par Wenley Andrew
Wenley Andrew, préparateur basé en Australie, s'est attaqué avec un certain succès à la Triumph Thruxton R, le but était de garder le meilleur de ce qui a été créé par Triumph et d'améliorer le reste.
Go North Cape [épisode 1] - De la Suisse à Kiel (D)
Hier, Adrien Salgado et Mathieu Voumard ont mis le cap plein nord. Plus de 1'100 kilomètres parcourus sans embûche.

Recherche

Hot news !

Essai BMW R1200 GS Rallye style - Pas besoin d’être parfaite
La GS c’est l’indétrônable, celle qui se vend toujours bien, année après année. Les concurrentes ne manquent pas, mais l’allemande garde ce je ne sais quoi d’avance sur les autres pour rester au sommet. Avec l’édition Rallye style, on touche volontairement à une moto moins parfaite mais à l’utilisation plus ciblée. Récit d’un essai où j’aurai tout vu.
Vidéo - Quand la moto devient un médicament
Pierre-Alain Uldry s'est intéressé au côté guérisseur de nos chères montures. Par le témoignage de deux motards confrontés à des problèmes de santé importants et leurs répercussions, il met en avant les vertus salvatrices de notre passion.
BMW F850GS – Des photos volées en attendant Milan
Le constructeur bavarois va vraisemblablement effectuer une sérieuse mise à jour sur sa F800 afin de proposer une machine plus concurrentielle face aux Africa Twin et autre Multistrada 950.
Essai Harley-Davidson Street Rod - Dynamique et agile, c’est possible
Avec la Street Rod, Harley-Davidson a revu sa copie : le look est soigné, l’équipement est revu et la moto dans son ensemble est bien une Harley-Davidson.
Essai Aprilia Tuono V4 1100 RR et Factory - Roadster superlatif? C'est ce qu’on verra!
Même si on aimerait plus d’audace de leur part d'Aprilia, le gros V4, ils savent faire et ils continuent de mettre à jour leur sportive et leur roadster avec ce que leur enseigne le MotoGP et le Superbike. Avec des options clairement dédiées à la piste, la Tuono pourrait être le roadster le plus fou de la production actuelle.
Essai Yamaha XSR900 Abarth - Piquée par le Scorpion
Née en MotoGP en 2007, la symbiose entre Yamaha et la marque italienne de voitures sportives Abarth donne pour la première fois naissance à une vraie collaboration. Pour l’occasion, le roadster vintage de Yamaha s’offre une peinture exclusive et quelques accessoires pour seulement 695 exemplaires de celle qui s’appelle la XSR900 Abarth.

Liens Partenaires