Essai publié le

Essai du scooter Quadro4 - Le maxiscooter à quatre roues accessible au permis B

Texte de Yann Blondel & Patrick Schneuwly / Photo(s) et vidéo(s) de Patrick Schneuwly
Imprimer cet article

Voici plusieurs années que la firme suisse Quadro avait annoncé l’arrivée d’un scooter d’un nouveau genre. Comme son nom l’indique, il dispose de quatre roues. Quoi, un scooter à quatre roues ? Oui, vous avez bien lu !

Le Quadro4 est donc apparu en ce milieu d’année sur le marché européen ; il vient compléter la gamme à savoir le Quadro3 et Quadro3S qui, eux, ne disposent que de trois roues, ce qui n'est déjà pas mal (ou une de trop diront certains!). Quoi qu’il en soit, c’est une véritable innovation que nous avons pu tester avec ce Quadro4 et le moins que nous puissions dire, c’est qu’il permet beaucoup de choses !

Esthétiquement parlant, le Quadro4 ressemble à son frère à trois roues. Normal puisque la face avant est identique en tout point, le but étant bien évidemment de faire des économies afin de conserver un tarif contenu.

La face avant ajourée met en évidence le système de suspension HTS (Hydraulic Tilting System) permettant de prendre de l’angle (pris d'angle maximale : 45 degrés). Les trois vérins assurent l’amortissement et l’inclinaison ; ils sont interconnectés pour chaque train. Le vérin central assure l’absorption des chocs et gère les réactions des vérins latéraux, eux sont en charge de l’inclinaison. Si cette suspension peut paraître complexe, sachez seulement qu’elle est prévue pour durer la vie du scooter. Si vous deviez avoir un accident ou autre, il vous en coutera CHF 900.- pour changer l’ensemble avant ou arrière.

La comparaison avec le Quadro3 s’arrête là, puisque 78% des pièces sont nouvelles. On retrouve ainsi un nouveau cadre adoptant deux roues motrices à l'arrière équipées d’un différentiel et d’une double courroie de transmission. Tous les 5'000 kilomètres, il faut compter CHF 160.- pour un service. Le changement des courroies est quant à lui à prévoir en fonction de leur usure, soit environ tous les 10’000 kilomètres ; leur changement est facturé CHF 160.- (pour la paire). Correct, non ?

Le tableau de bord est également nouveau et propose tout ce qu’il faut : un compte-tours analogique, un compteur de vitesse, un cadran digital disposant d’une horloge, d’une jauge à essence en forme de nid d’abeille, un thermomètre extérieur, un indicateur de température d’huile, un double trip partiel et plusieurs indicateurs lumineux dont un qui avertissant l'ouverture du coffre. L’ensemble est très facile à prendre en main, vous n’aurez donc pas à bouquiner durant des heures pour savoir vous en servir.

La selle est large pour un maximum de confort. Une fois montée sur cette dernière culminant à quelques 770mm, la position adoptée est des plus naturelles et les grands gabarits se sentiront aussi très à l'aise ; le Quadro 4 est donc bien un maxi-scooter. Toutefois, les personnes de moins d'un mètre septante risquent de se trouver un peu haut ; en même temps, avec quatre roues, il y a peu de risques de chavirer, le Quadro4 tenant seul (ou presque) à la verticale. La pression sur la pédale de frein (au pied droit) verrouille la suspension et la direction, ce qui vous permet de rester droit.

Ce frein (de parking) est disposé juste en-dessous du guidon, ce dernier permet de verrouiller la suspension lors d’un parcage. Un autre frein de parking est également présent du côté droit de la selle et actionne une tige qui vient bloquer un des disques de freins arrière. Ceci évitera des actes malveillants ; enfin, sans même actionner l'un des freins de parking, le Quadro 4 ne se couche pas...

Du côté des rangements, c’est un peu la déception puisque ces derniers ne sont pas très accueillants et au vu du gabarit, nous nous attendions à mieux. Nous trouvons donc un petit coffre sous le guidon qui accueillera votre smartphone (une prise 12V se chargera de la recharge). Le logement sous la selle recevra volontiers un casque intégral, mais rien de plus. Le coffre est éclairé et dispose aussi d'une prise 12V.

Les présentations sont faites. Passons en selle !

La suite en page 2.
Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Pétition AcidMoto.ch

Au final...

On a aimé :
+
Stabilité à toute épreuve
+
Freinage intégral
+
Moteur volontaire
On a moins aimé :
-
Espace de rangement insuffisant
-
Absence d'ABS
-
A quand un moteur de plus de 350cc ?

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Quadro
Modèle :
Quadro4
Année :
2015
Catégorie :
Scooter
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Monocyclindre, 4 temps, 4 soupapes
Cylindrée :
346 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Electronique
Performances
Puissance max. :
30 ch à 7'500 tr/min
Couple max. :
33,2 Nm à 5'500 tr/min
Transmission
Finale :
2 courroies
Embrayage :
Centrifuge à sec
Partie Cycle
Châssis :
Tubulaire
Suspension AV :
HTS (Suspension oléopneumatique pendulaire)
Pneu AV :
110/80-14
Pneu AR :
110/80-14
Freinage
ABS :
Non
Freinage combiné :
Oui
Frein AV :
2 disques de 240mm
Frein AR :
2 disques de 240mm
Dimensions
Longueur :
2'180 mm
Largeur :
1'340 mm
Hauteur de selle :
770 mm
Poids total :
269 kg
Réservoir :
14 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Grey Titanium
 
Swiss Red
 
White Snow
 
Black Mat
Catalogue
Prix de vente :
CHF 10'950.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

La Husqvarna 701 Svartpilen en approche
On se souvient que lors de l’EICMA 2015 Husqvarna avait dévoilé deux concepts, les Vitpilen et Svartpilen. Ces deux concepts devraient arriver sous peu.
Go North Cape [épisode 2] - Les premiers kilomètres en Norvège
Après quatre jours de voyage, nos compères de la côte vaudoise roulent sur l'asphalte de la Norvège.
Chaos à Massy (Essonne) après un accident de quad
Le 5 mai dernier a eu lieu à Antony (Hauts-de-Seine) un jeune originaire de Massy se tuait en quad après une course-poursuite avec les forces de l'ordre. Hier a eu lieu en représailles un véritable rodéo en ville.
A la rencontre des Dandy Riders dans leur "Usine" à Saint-Raphaël (F)
Amateurs de custom culture - pas celle provenant des US, mais celle arrivée du Japon et popularisé par les Wrenchmonkeys, le Brat style - vous êtes au bon endroit ! Les Gentlemen GVA, ces motards chics roulant en ancienne ou en néo-retro ont reçu une invitation, et non des moindres, pour aller découvrir "l’Usine", un concept store dans le sud de la France, entièrement dédiée à cette culture. Il n’en fallait pas plus pour chevaucher nos montures et répondre positivement à cet appel.
Dark Arts – La Triumph Thruxton R revue par Wenley Andrew
Wenley Andrew, préparateur basé en Australie, s'est attaqué avec un certain succès à la Triumph Thruxton R, le but était de garder le meilleur de ce qui a été créé par Triumph et d'améliorer le reste.
Go North Cape [épisode 1] - De la Suisse à Kiel (D)
Hier, Adrien Salgado et Mathieu Voumard ont mis le cap plein nord. Plus de 1'100 kilomètres parcourus sans embûche.

Recherche

Hot news !

Essai BMW R1200 GS Rallye style - Pas besoin d’être parfaite
La GS c’est l’indétrônable, celle qui se vend toujours bien, année après année. Les concurrentes ne manquent pas, mais l’allemande garde ce je ne sais quoi d’avance sur les autres pour rester au sommet. Avec l’édition Rallye style, on touche volontairement à une moto moins parfaite mais à l’utilisation plus ciblée. Récit d’un essai où j’aurai tout vu.
Vidéo - Quand la moto devient un médicament
Pierre-Alain Uldry s'est intéressé au côté guérisseur de nos chères montures. Par le témoignage de deux motards confrontés à des problèmes de santé importants et leurs répercussions, il met en avant les vertus salvatrices de notre passion.
BMW F850GS – Des photos volées en attendant Milan
Le constructeur bavarois va vraisemblablement effectuer une sérieuse mise à jour sur sa F800 afin de proposer une machine plus concurrentielle face aux Africa Twin et autre Multistrada 950.
Essai Harley-Davidson Street Rod - Dynamique et agile, c’est possible
Avec la Street Rod, Harley-Davidson a revu sa copie : le look est soigné, l’équipement est revu et la moto dans son ensemble est bien une Harley-Davidson.
Essai Aprilia Tuono V4 1100 RR et Factory - Roadster superlatif? C'est ce qu’on verra!
Même si on aimerait plus d’audace de leur part d'Aprilia, le gros V4, ils savent faire et ils continuent de mettre à jour leur sportive et leur roadster avec ce que leur enseigne le MotoGP et le Superbike. Avec des options clairement dédiées à la piste, la Tuono pourrait être le roadster le plus fou de la production actuelle.
Essai Yamaha XSR900 Abarth - Piquée par le Scorpion
Née en MotoGP en 2007, la symbiose entre Yamaha et la marque italienne de voitures sportives Abarth donne pour la première fois naissance à une vraie collaboration. Pour l’occasion, le roadster vintage de Yamaha s’offre une peinture exclusive et quelques accessoires pour seulement 695 exemplaires de celle qui s’appelle la XSR900 Abarth.

Liens Partenaires