Essai publié le

Essai du scooter Quadro4 - Le maxiscooter à quatre roues accessible au permis B [page 2]

Texte de Yann Blondel & Patrick Schneuwly / Photo(s) et vidéo(s) de Patrick Schneuwly

Pages

Le démarrage reste conventionnel avec une simple pression sur un bouton. Le monocylindre 4-temps de 346cc en position centrale s’ébroue timidement sans vibrations. Il développe 30 chevaux à 7’500tr/min et la courbe du couple a été retravaillée afin d’atteindre la performance maximale plus tôt, soit à 5’000tr/min.

A la moindre rotation de la poignée de droite, le Quadro4 se montre volontaire et offre de bonnes accélérations, même s’il ne vaut pas les stars du marché. Toutefois, la puissance est largement suffisante pour effectuer un départ canon au feu rouge ou encore pour arriver la vitesse autoroutière.

Lors des premiers démarrages, on sent immédiatement que l’on ne se trouve pas sur un deux ou trois-roues conventionnel, la direction paraît un peu lourde durant les premiers kilomètres ; au fil du temps, cette "lourdeur" se fera oublier.

Le premier roulage se fait en ville. Il faut un peu de poigne pour faire virer cette direction alourdie d'une roue supplémentaire. Rien de déstabilisant, après quelques kilomètres parcourus, on s'y habitue rapidement. Quant à l'encombrement, il est identique à celui d'un maxiscooter, son gabarit restant dans la moyenne de la production actuelle. Seules les manoeuvres dans les files de voitures serrées demandent plus de précautions.

Les ronds points s’enchaînent et deviennent un véritable terrain de jeu, même aux vitesses légales, tant le Quadro4 prend de l’angle facilement. Pour rappel, l’angle maximal est de 45°, sans risque de chuter. En utilisation conventionelle, très peu d'utilisateurs atteignent cette limite, d’autant que pour y arriver il est nécessaire d'appuyer généreusement sur le guidon.

Nous avons pu atteindre cet angle maximal sur la piste TCS du Plantin à Genève (voir notre vidéo en fin d'article).

Une fois extirpé de la jungle urbaine, on met le cap sur la campagne. Le Quadro4 y est comme un poisson dans l’eau malgré son poids de 257kg et sa puissance de 30 chevaux. Comme dit plus haut, la puissance est largement suffisante pour offrir de bonnes relances. Les longues courbes s’avalent à vitesse grand V ; beaucoup d'angle peut être pris, avec une grande stabilité. A aucun moment, la tenue de route n’a été mise en défaut et, pourtant, le Quadro4 a été mis à contribution.

Il n’y a que dans les virages serrés où l'inertie se fait sentir. Pousser sur le guidon sera impératif pour resserer encore la trajectoire. Naturellement, avec le temps, chacun apprivoisera le comportement typique du Quadro4.

Côté confort, les suspensions sont tout simplement bluffantes d’efficacité. Elles absorbent parfaitement les irrégularités de la route. Bien que dépourvu de système ABS, le Quadro4 offre, grâce à ses quatre roues, une distance de freinage très courte, même sur revêtement humide. La stabilité dans cet exercice est remarquable. Les quatre disques de 240mm font parfaitement leur travail et assurent une belle constance, que ce soit sur un freinage intégral (avec le levier de gauche ou au pied à droite) ou seulement sur l’avant (levier de droite).

Sur autoroute, le large carénage avant protège généreusement. La bulle, même positionnée assez bas, n'occasionne pas de remous ou de turbulences parasites. Pour les gros rouleurs, il existe une version haute pour plus de protection, encore ! Les longs rubans d'asphalte ne lui font pas peur, même si, au-delà de 130km/h, il faut forcer pour parvenir à 140km/h. N'oublions pas qu'il ne s'agit que d’un 346cc de 30cv (pour 257kg) ! Mais rassurons-nous, une version plus puissante devrait voir le jour d’ici quelques mois.

Du côté de la consommation, la firme suisse annonce fièrement une moyenne de cinq litres pour cent kilomètres parcourus ; de notre côté, nous avons mesuré une consommation moyenne de 4,6litres/100km. Avec le réservoir de 13 litres, l'autonomie est généreuse. Bien évidemment, ce résultat a été obtenu en utilisation mixte.

Le remplissage du réservoir est délicat. Au moment du remplissage du réservoir, le risque de débordement est présent quand on met trop de débit à la pompe, et, avec la proximité du coffre de rangement, l'essence a vite fait de s'y glisser.

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Stabilité à toute épreuve
+
Freinage intégral
+
Moteur volontaire
On a moins aimé :
-
Espace de rangement insuffisant
-
Absence d'ABS
-
A quand un moteur de plus de 350cc ?

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Quadro
Modèle :
Quadro4
Année :
2015
Catégorie :
Scooter
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Monocyclindre, 4 temps, 4 soupapes
Cylindrée :
346 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Electronique
Performances
Puissance max. :
30 ch à 7'500 tr/min
Couple max. :
33,2 Nm à 5'500 tr/min
Transmission
Finale :
2 courroies
Embrayage :
Centrifuge à sec
Partie Cycle
Châssis :
Tubulaire
Suspension AV :
HTS (Suspension oléopneumatique pendulaire)
Pneu AV :
110/80-14
Pneu AR :
110/80-14
Freinage
ABS :
Non
Freinage combiné :
Oui
Frein AV :
2 disques de 240mm
Frein AR :
2 disques de 240mm
Dimensions
Longueur :
2'180 mm
Largeur :
1'340 mm
Hauteur de selle :
770 mm
Poids total :
269 kg
Réservoir :
14 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Grey Titanium
 
Swiss Red
 
White Snow
 
Black Mat
Catalogue
Prix de vente :
CHF 10'950.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Ducati Multistrada 1260 Enduro 2019 - Au-delà des frontières
Après le teasing lâché hier par la firme de Bologne, voici celle qui est concernée : la Multistrada 1260 Enduro qui selon le constructeur est la routère la plus aboutie jamais commercialisée par Ducati.
Sortie AcidTracks 2018 à Vaison Piste - Les photos sont là !!
La dernière sortie de la saison 2018 des Acidtracks s'est déroulée sur le tracé tortueux et physique de Vaison Piste les 6 et 7 octobre dernier.
Kawasaki Ninja ZX-6R 2019 - Ne soyez pas déçus !
La Kawasaki Ninja ZX-6R revient en 2019, avec quelques nouveautés pour augmenter ses facultés à affronter la route.
Une nouvelle Ducati arrive demain !
On sait la marque italienne douée en matière de teasing. Cette fois-ci, peu d’infos, si ce n’est une photo…
Triumph Daytona 765 par Kardesign - Et pourquoi pas ?
A ce jour, Triumph dément encore l'arrivée prochaine ou le soupçon d'une idée de pouvoir concevoir une Daytona sur la base du châssis de l'excellente Street Triple 765. 
La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.

Recherche

Hot news !

Intermot 2018 - Triumph Street Scrambler 2019 - En route pour l’Aventure
Aujourd’hui, pour la plupart ce n’est plus le cheval ultime ni la dernière technologie embarquée qui excite notre cervelet de motard, mais bien l’Aventure avec un grand A. Triumph l’a très bien compris avec ce modèle Street Scrambler 900 2019 prêt à vous emmener au bout du monde.
Ténéré 700 – Le teasing continue en Argentine avec cette fois Adrien Van Beveren
Après Rodney Faggotter et Stéphane Peterhansel, c'est cette fois au pilote français Adrien Van Beveren, pilote du Yamaha Official Rally Team de prendre le guidon de la future Ténéré 700.
Essai Dunlop Sportsmart TT - Compromis radical
Pour combler son offre su rue créneau des pneus sportif, Dunlop a pris tout le meilleur de son D213 GP Pro pour le placer dans un pneu vraiment polyvalent.
Des nouvelles sportives chez BMW en 2019 - S1000RR, S675RR et G310RR ?
Il semblerait que pas moins de 9 nouveaux modèles soient au programme chez BMW pour 2019.
Essai Husqvarna Svartpilen 401 - Petite machine, grandes aventures
Surprenante et attachante, la Svartpilen propose la vision d'une moto de route selon Husqvarna dans une version accessible à tous. Récit d'aventures pas communes sur une machine à fort potentiel.
Yamaha Ténéré 700 World Raid épisode II - Stéphane Peterhansel à l'assaut des dunes du Maroc
L'épisode I du Yamaha Ténéré 700 World Raid nous avait laissé sur les pistes australiennes. L'épisode II met lui en scène une figure emblématique du Dakar pour Yamaha : Stéphane Peterhansel.

Liens Partenaires