Essai publié le

Essai de la KTM Super Duke GT Prototype - Une journée avec Alan Cathcart

Texte de Alan Cathcart, traduction de Patrick Schneuwly / Photo(s) de Heiko Mandl
Imprimer cet article

Alan Cathcart confiait en 2008 avoir fait plus de 2'800 essais de moto depuis qu'il est journaliste professionnel. Il est un de ceux que les teams WSBK ou MotoGP invitaient à essayer leur moto fraîchement titrée. Sur route, piste ou même sur un lac salé, deux roues et un guidon le satisferont. Son dernier essai en date ? Pas moins que le prototype de la KTM Super Duke GT.

Le texte qui suit est une libre interprétation de l'essai paru en néerlandais sur le site MotorFreaks.nl. Les quelques approximations dans les informations de cet essai sont à la charge de l'auteur francophone et non de M. Alan Cathcart, auteur original. Lorsque vous lirez -je- comprenez que Alan parle de sa propre expérience.

Le président de KTM Stefan Pierer n'aurait pas pu être plus précis "Quand nous préparons de nouveaux projets, nous commençons toujours par nous poser la même question -Qu'elle est l'ADN de KTM et est-ce que ce modèle correspond à celui-ci?- Faire du sport tourisme juste pour intégrer ce marché n'a pas d'intérêt, nos clients attendent des motos sportives et c'est ce que nous voulons faire sur la base de notre V-Twin toujours à la façon KTM et non des autres fabricants."

Cet extrait est tiré d'un interview de M. Pierer qui remonte à 2006 alors qu'il me parlait de l'expansion de la marque et bientôt dix ans après, fidèle à cet esprit, KTM est devenu l'un des plus gros fabricants de motos en Europe. [...] (ndlr : ici l'auteur détaille des chiffres et des performances commerciales de la marque autrichienne).

En 2016, KTM va étendre sa gamme avec la nouvelle Super Duke GT, dont j'ai eu l'honneur d'être la première personne externe à l'entreprise à pouvoir essayer ce prototype, lors de ma dernière visite à Mattighofen. Cette moto sera présentée mi-novembre à l'EICMA de Milan mais ne sera produite qu'à partir de début avril 2016.

Par hasard

Lors du développement de cette nouvelle moto sur la base de la 1290 Super Duke R, celle-là même qui a donné un nouveau sens au terme Streetfighter, KTM a écouté les avis des pilotes et clients l'ayant essayée. Le jeune Sebastian Sekira, Vice-Président du secteur recherche et développement pour les modèles de route nous explique : "Nous avons commencé le développement par hasard en été 2013 en finalisant la version roadster peu avant sa mise sur le marché. Ces tests nous ont montrés qu'en plus d'être rapide sur circuit, elle est en plus très facile à utiliser sur la route. C'est grâce à notre expérience sur ce prototype qu'est venue l'idée de faire une version GT carénée, avec de la place pour les bagages et un réservoir plus grand. Gerald Kiska est très vite arrivé avec un premier dessin du modèle et la direction a immédiatement décidé que ce modèle serait ajouté à la gamme. Quelques mois après la livraison des premières Super Duke R, les retours clients ont confirmé notre choix." Et ainsi le souhait de Stefan Pierer d'avoir une moto de tourisme KTM est sur le point d'être réalisé."

"Le R&D KTM n'a pas changé la base de la moto, elle repose toujours sur un empatement de 1482mm et un angle de chasse de 24.9°. Des carénages et un parebrise réglable en huit positions sont simplement venus se greffer sur le châssis existant. Ce dernier s'élève sans outils jusqu'à 140mm. Le guidon est légèrement plus large et plus plat pour que le pilote soit assis plus droit que sur le roadster. Il y a aussi plus d'espace pour le passager, lui offrant plus de confort notamment sur longue distance grâce à des repose-pieds plus bas et une selle plus rembourrée."

Le berceau arrière a été redessiné pour intégrer les fixations des valises latérales tout comme l'échappement qui a été abaissé pour laisser de la place auxdites valises. Au passage, la capacité du réservoir a été augmentée de 18 à 24 litres. "La transformation en voyageuse est une réussite, la protection aérodynamique est très satisfaisante" nous dit Sekira. "La moto doit garder son look de sportive et avec son parebrise réglable, elle reste très pratique." Et je peux vous confirmer que la protection est excellente, même à un bon 150km/h compteur. La GT sera équipée d'un nouveau bloc optique entièrement à LED comme sa cousine Super Adventure. Celui-ci, lié au capteur d'inclinaison, éclairera plus fort à l'intérieur du virage ; malheureusement, notre prototype n'en était pas encore équipé.

Le système de suspensions semi-active WP est repris à la Super Adventure avec ses quatre réglages de bases et son calculateur réglant en temps réel la fourche inversée de 48mm et le mono-amortisseur en fonction du style de conduite et de l'état de la route. Bien sûr, la précontrainte du ressort est réglable électroniquement pour ajuster le comportement de la moto s'il y a un passager et/ou des bagages. Les freins Brembo sont identiques au roadster, avec les deux étriers pinçants des disques de 320mm devant et 240mm derrière, supervisés par l'ABS Bosch, lui aussi réglable en quatre positions : Street, Sport, Rain et... Supermoto. Sérieusement, pour une moto de tourisme ? "Ça reste une KTM !" rétorque l'ingénieur.

Avec la GT, on nous garantit donc qu'elle sera aussi à l'aise sur circuit que sur les routes de montagne du Nord de l'Autriche où j'essaye la moto près de l'usine. L'impressionnant V-Twin à 75° LC8 n'a pas fondamentalement changé en quittant le roadster. La cartographie a été revue pour offrir un caractère plus lisse mais surtout pour qu'il passe la norme Euro4 qui entrera en vigueur en 2016.

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Pétition AcidMoto.ch

Fiche technique

Véhicule
Marque :
KTM
Modèle :
1290 Super Duke GT
Année :
2016
Catégorie :
Routière
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Bicylindres en V à 75 degrés, 4 temps, 4 vavle par cylindre
Cylindrée :
1301 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injecteur Keihin EMS, ride-by-wire, 3 modes de conduite
Performances
Puissance max. :
173 ch à 9'500 tr/min
Couple max. :
144 Nm à 6'750 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Embrayage anti-dribble PASC à actionnement hydraulique
Partie Cycle
Châssis :
Cadre treillis en acier au chrome-molybdène avec revêtement peinture poudre
Suspension AV :
Fourche inversée WP 48mm semi-active à réglage électronique
Course AV :
125 mm
Suspension AR :
Mono-amortisseur WP semi-actif à réglage électronique
Débattement AR :
156 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17 Angel GT
Pneu AR :
190/55 ZR 17 Angel GT
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Oui
Frein AV :
Double disques flotant 320mm, étriers radiaux Brembo monobloc à 4 pistons
Frein AR :
Simple disque 240mm, étrier Brembo à 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2'149 mm
Empattement :
1'482 mm
Largeur :
818 mm
Hauteur de selle :
835 mm
Poids à sec :
205 kg
Poids total :
228 kg
Réservoir :
23 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Orange
 
Gris
Catalogue
Prix de vente :
CHF 20'390.-
Prix de vente TVA 8% incl., frais supplémentaires excl.
En ligne :

Plus d'articles Moto

Alaska - Ushuaïa [partie 6] - De Valdez à la péninsule de Kenai Fjords
L’Alaska m’a tellement plu et bluffé que je vais lui consacrer plusieurs blogs. Je continuerai par le Sud, couvrant mon itinéraire de Valdez jusqu’à la péninsule de Kenai Fjords.
Deus Ex Machina nous livre sa version l'Hypermotard version Pikes Peak
La course de Pikes Peak est un vraie institution aux USA, alors quand on est un préparateur tel que Deux Ex Machina, on se doit de fourbir ses armes pour y participer, c'est chose faite avec cette Hypermotard.
Alaska - Ushuaïa [partie 5] - La Dempster et la Top of the World Highway
L'Alaska se présente à notre aventurier du moment. Avec sa Yamaha XT660Z Ténéré, le Vaudois Marc Scheiwiller poursuit son périple du nord au sud du continent américain qui durera une année.
MTT 420RR : 420 chevaux et une turbine d’hélico dans une moto
Le titre parle, et les plus fins connaisseurs diront tout de suite que ce n’est pas une première. Et c’est vrai puisque la MTT 420RR (pour 420 chevaux) n’est autre que la descendante de la fameuse Y2K !
BMW R 1200 GS 2018 – Elle évolue dans le détail
Alors que beaucoup annonçait un nouveau boxer à admission variable pour la GS 2018, celle-ci se contente d'évoluer dans le détail dans l'attente d'une mise à jour plus sérieuse pour 2019.
Une Kawasaki Versys 900 présentée à l'EICMA ?
L'EICMA 2016 a vu la Kawasaki Z900 être présentée au public, le constructeur japonais pourrait se servir de cette plateforme pour présenter une nouvelle Versys 900 cette année lors de l'édition 2017 du salon de Milan.

Recherche

Hot news !

BMW S1000RR 2018 - De nouvelles photos en disent plus
Le constructeur à l’hélice veut clairement reprendre le leadership du marché des sportives comme cela avait été le cas lors de la sortie de la S1000RR, la nouvelle mouture de la sportive s’annonce « caliente ».
La BMW S1000RR profondément revue pour 2018
Celle qui a révolutionné le monde des supersports il y a maintenant 8 ans va recevoir quelques modifications pour 2018 afin de la moderniser face à la concurrence.
Ducati V4 – Claudio Domenicali se laisse aller à quelques confidences
Lors de la manche WSBK de Laguna Seca, Ducati a présenté sa 1299 Panigale Final Edition afin de clore le chapitre des V2 desmodromiques et d'ouvrir un nouveau chapitre avec des V4 pour les sportives de Bologne.
Ducati V4 – A nouveau surprise en plein roulage
On vous l'avait présentée il y a quelques jours, et voilà que le nouveau missile de chez Ducati à motorisation V4 a été surpris en plein roulage, on en sait désormais un peu plus sur celle qui sera certainement la reine du salon EICMA de Milan.
Essai BMW HP4 Race – Bienvenue dans le monde de la course
Il y a des essais comme ça, magiques, exaltants… Comment on les reconnaît ? De notre côté, on est surexcités, un poil tendus, et même on a le syndrome particulier du kikitoudur…
Ducati V4 Superbike – Elle roule déjà
L'usine de Bologne fait parler d'elle cette semaine, tout d'abord avec le teaser présenté pour annoncer une rupture avec le passé et ensuite avec le rachat possible de la marque par Harley-Davidson.

Liens Partenaires