Essai publié le

Essai de la Suzuki GSX-S 1000F - L’habit ne fait pas le moine

Texte de Gonzo / Photo(s) de Thierry Cittone
Imprimer cet article

Longtemps, on aura attendu que Suzuki nous gratifie d’un roadster à l’ADN directement prélevé sur la sportive de la marque. On aura vu des concepts sortir comme la Virus 1000, mais jamais un roadster directement sorti de l’usine d’Hamamatsu.

Le fabricant japonais a entendu les doléances de ses fans et il a attendu l'Intermot de Cologne 2014 pour présenter ses GSX-S 1000 et GSX-S 1000F.

Nous vous avons déjà présenté la version naked de la Suzuki dans notre article du 24 avril 2015. C’est aujourd’hui au tour de sa sœur, la GSX-S1000F de faire l’objet de notre attention.

F comme fairing. Dans la langue de Shakespeare cela signifie simplement "carénage". Cette version routière de la GSX-S 1000 concurrence directement Kawasaki et sa Z1000 SX, version carénée de la Z1000.

Les caractéristiques moteurs de la routière sont exactement les mêmes que celles de sa sœur, un peu moins habillée. On parle bien de 145 chevaux prélevés du moteur de la GSX-R 1000 de 2005. Alors forcément, quand on m’a proposé l’essai de la Suz’, je n’ai pas mis long à accepter !

Prise de contact

C’est chez notre partenaire M&M Ride à Thônex que la belle m’attend. Arrivé là-bas, je suis accueilli par de véritables passionnés qui m’accompagnent pour faire connaissance avec ma GSX-S 1000F. Vivien, mon contact du jour, ira même jusqu'à prendre le temps de me détailler le roadster. Merci encore, c’est vraiment agréable d’être accueilli de la sorte, par des professionnels consciencieux !

Posée sur sa béquille latérale, ma moto est stationnée devant le garage dans sa robe grise. Je tourne autour, et immédiatement, elle me paraît plus volumineuse et plus massive que la version Naked. Les carénages latéraux donnent de l’embonpoint à la machine et remontent, cette fois plus gracieusement sur le réservoir de 17 litres.

Pour ce qui est de la tête de fourche, c’est une question de goût. Pour ma part, je la trouve discutable, esthétiquement parlant. Autant de profil, la GSX-S 1000F a de belles courbes (qui feront un peu penser à un rapace avec son bec acéré), autant de face, on n’a pas la sensation de se trouver en tête à tête avec un roadster "qui en a". On aura même une sensation de "gros scooter". Un poil décevant. En plus, le pare-brise est fixe et pas forcément très haut. Pour une version routière, je m’attendais à avoir un élément amovible que j’aurais pu ajuster en fonction de mon utilisation du moment. Le phare de la GSX-S 1000 a laissé la place à deux optiques anguleuses dans lesquels les feux de position et les clignotants trouvent une place judicieuse dans les différents recoins.

Je continue mon observation et je remarque le petit pot d’échappement qui me fait étrangement penser aux éléments d’origine qui agrémentaient les GSX-R 600 et 750 K5. Vivien me demande d’être attentif à cet appendice, ou plutôt au son qui s’en échappera. Il promet d’être agréable.

On va un peu plus loin dans la découverte de la belle et je mets le contact. Le compteur est sympa. Et complet qui plus est. Suffisamment large, l’écran LCD, au contraste réglable, permet d’accéder à toutes les infos via le commodo se trouvant au guidon.

On voit en premier lieu le compte-tours sous forme de bargraphe dominant la vitesse à laquelle on cruise. Très réussi ! Apparaissent également l’heure, l’indicateur de rapport engagé, le niveau d’anti-patinage sélectionné et la jauge de température moteur. Ensuite, en appuyant sur la partie haute du commodo, on peut avoir l’odomètre, deux partiels, ou la luminosité de l’écran LCD. En appuyant sur cette même commande mais vers le bas, l’information qui apparaîtra à votre vue sera soit l’autonomie, soit la consommation moyenne ou instantanée. Tout en bas de l’écran, et c’est la seule critique de ce point, apparaît la jauge de carburant. Cette info pourtant importante est la moins lisible de toutes.

Je vous parlais du commodo au guidon. Vivien me montrera comment régler l’anti-patinage via ce pressoir. Vraiment simple et intuitif. Il suffit de sélectionner le niveau voulu après avoir sélectionné le mode antipatinage. Basta. Rien de plus.

En revanche, si vous voulez déconnecter l’ABS, ça sera en enlevant le fusible adéquat sous la selle.

Sous cet écran, on voit un guidon plat Fatbar de chez Renthal. De quoi balancer la moto d’un angle à l’autre sans trop de difficulté. Mais pour cet exercice, il est un élément qui est bien plus important que le guidon : le châssis. Et celui de la sport-GT est tout neuf. Les ingénieurs en charge du projet ont développé un tout nouveau cadre périmétrique en aluminium. De cette façon, la maniabilité de la moto a été grandement accrue et le poids n’est pas trop élevé. Vivien m’expliquera que le cadre est en fait dérivé de ce que les précédentes Gex’ ont pu arborer alors que le bras oscillant est purement et simplement le même que celui de la sportive actuelle.

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Couple
+
Position agréable
+
Agrément du moteur
On a moins aimé :
-
Vibrations
-
Freins spongieux
-
Garde au sol limite
-
Pas de durites type aviation

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Suzuki
Modèle :
GSX-S 1000 F et GSX-S 1000
Année :
2015
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
4 cylindres en ligne
Cylindrée :
999 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
145 ch
Transmission
Finale :
Par chaine à joints toriques
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d’huile
Partie Cycle
Châssis :
Aluminium
Suspension AV :
Fourche inversée Kayaba
Suspension AR :
Monoamortisseur
Pneu AV :
120/70ZR17M/C (58W), tubeless
Pneu AR :
190/50ZR17M/C (73W), tubeless
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Double disque avec étrier Brembo radial
Frein AR :
Simple disque
Dimensions
Longueur :
2'115 mm
Empattement :
1'460 mm
Largeur :
795 mm
Hauteur de selle :
810 mm
Poids total :
209 kg
Réservoir :
17 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Blue
 
Grey Matt
 
Black/Red
Catalogue
Prix de vente :
CHF 14'475 / 14'875 .-
Le prix est appelé à changer avec la prime €uro Bonus
En ligne :

Plus d'articles Moto

Les Petronas FP1 arriveront peut être (enfin…) sur le marché
Ceux qui suivaient le WSBK au début des années 2000 se souviennent de ces machines aux couleurs flashy alignées par l'ancien champion du monde Carl Fogarty : les Petronas FP1.
29ème Trial de Noël – Ce samedi 15 décembre à Bassecourt
Le désormais traditionnel Trial de Noël reprendra ses quartiers pour la 29ème fois à Bassecourt (JU) le samedi 15 décembre avec un plateau exceptionnel.
Singer GP - Elle est prête à en (dé)coudre
Tout le monde connaît la fameuse marque Singer connue pour ses machines à coudre qui pour certaines valent aujourd’hui quelques sous, mais en voici une qui…roule !
Motorex Academy - Une académie de motocross pour les jeunes de 10 à 25 ans
MOTOREX répond à la demande croissante dans le domaine du Motocross en mettant sur pied la MOTOREX ACADEMY, un programme destiné à tous les jeunes pilotes de Motocross du pays.
Le rouge Ducati pourrait passer au orange KTM selon Stefan Pierer
La marque Autrichienne de Mattighofen ne cesse de progresser en Europe, à tel point que son patron, Stefan Pierer, ne cache plus ses ambitions pour les années futures et annonce clairement la nouvelle couleur qui l'intéresserait.
Can-Am Ryker, un trois-roues à prix d'ami !
Après plusieurs années à ne parler que de la famille Spyder, le Canadien Can-Am débarque avec le Ryker, un trois-roues qui vaut toute notre attention.

Recherche

Hot news !

Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!
La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.
Intermot 2018 - Triumph Street Scrambler 2019 - En route pour l’Aventure
Aujourd’hui, pour la plupart ce n’est plus le cheval ultime ni la dernière technologie embarquée qui excite notre cervelet de motard, mais bien l’Aventure avec un grand A. Triumph l’a très bien compris avec ce modèle Street Scrambler 900 2019 prêt à vous emmener au bout du monde.
Ténéré 700 – Le teasing continue en Argentine avec cette fois Adrien Van Beveren
Après Rodney Faggotter et Stéphane Peterhansel, c'est cette fois au pilote français Adrien Van Beveren, pilote du Yamaha Official Rally Team de prendre le guidon de la future Ténéré 700.

Liens Partenaires