Essai publié le

Essai de la Ducati Scrambler "Full Throttle" - Celle qui vous fera craquer

Texte de Patrick Schneuwly / Photo(s) de Patrick Schneuwly
Imprimer cet article

Cette Ducati Scrambler, c'est la moto que Ducati a cherché à faire pendant des années. Une moto abordable, facile et légère que n'importe qui s'imagine capable de conduire. Les agents et la marque sont contents : ils en vendent à tour de bras !

Une base pour quatre modèles

Pour coller à la personnalité de son propriétaire, la Scrambler se décline en quatre modèles : Classic, Icon, Urban Enduro et Full Throttle. La première se distingue par des jantes à rayons, une grosse selle au look vintage, un support de plaque long et sa couleur rouge/orange très 70's. L'Icon, c'est la version de base, disponible en rouge et en jaune. La Urban Enduro ressemblerait presque à une moto de terrain avec son pare-boue haut, ses jantes à rayons et la petite grille sur le phare.

Pour cet essai, j'ai reçu une Full Throttle, la version la plus sportive. Elle est livrée de base avec un échappement Termignoni du plus bel effet. La peinture noire mate et sa décoration jaune vif lui va aussi à ravir. On retrouve ces détails jusqu'à la selle surpiquée. La Full Throttle est aussi la seule Scrambler à être livrée avec un guidon bas que je trouve plus agréable que celui des trois autres modèles.

Si vous ne pouvez pas vous décider entre les quatre modèles, Ducati a pensé à tout. Toutes les pièces peuvent être montées sur n'importe quelle Scrambler. Je piquerais volontiers une paire de jantes à rayons pour une Full Throttle, tout comme je monterais son guidon et son échappement sur une Icon.

La Scrambler, 39 ans après

A l'origine, la Scrambler était une petite moto produite en deux séries entre 1962 et 1968 puis de 1968 à 1976. Cubant de 125 à 450 cm3, c'était toujours un monocylindre qui animait ce deux-roues plutôt sommaire. En 2015, la Scrambler arbore un look dépouillé mais pas sous-équipée pour autant. Le moteur qui a pris place dans le châssis tubulaire est déjà connu, il s'agit du 803cm3 refroidi par air qui déplaçait la Monster 796 et l'Hypermotard 796 (que j'ai possédée).

J'ai gardé un bon souvenir de ce moteur explosif à souhait dont bénéficiait l'Hypermotard 796, mais là l'esprit n'est plus du tout le même. Il est devenu beaucoup plus doux. A moins de lâcher l'embrayage à l'arrêt, elle ne vous surprendra pas. Mais pour une moto qui fait moins de 200kg en ordre de marche, 75 chevaux sont bien suffisants.

Pour freiner le Scrambler, Ducati a été plutôt chiche en équipement. Ce sont un disque par roue, 330mm devant et 245mm derrière, supervisés par un ABS déconnectable de série, qui servent à stopper la moto. C'est suffisant, mais j'aurais quand même aimé avoir plus de mordant, surtout sur l'avant.

Les suspensions sont une entrée de gamme au réglage très axé confort. L'amortisseur peut être ajusté en précontrainte, les autres paramètres ne sont pas réglables. La course de 150mm chacun est suffisante pour se surprendre à passer les ralentisseurs sans freiner. Avec la bonne technique, on n'est pas du tout secoué.

Neo-rétro à outrance

Point de vue look, Ducati a tout misé sur une mise à jour moderne de la moto des années septante. Le phare, la forme du réservoir, la selle, le profil, tout rappelle son ancêtre. Cependant, la touche XXIe siècle est apporté à tous ces éléments. L'unique phare par exemple est cerclé de LED qui servent de feu de jour, l'effet hi-tech est garanti dans l'obscurité. Le réservoir de 13.5 litres en forme de goutte d'eau est habillé de deux pièces interchangeables entre les différentes Scrambler.

Globalement, le style ramassé et minimaliste de la petite Ducati est séduisant. Les décorations jaunes brillantes contrastent magnifiquement la peinture noire mate du modèle Ful Throttle. Sur le côté, l'échappement 2-1-2 signé Termignoni apportent une belle touche de sportivité à la moto. La roue avant de 18" contre celle de 17" à l'arrière fait comme basculer la moto sur l'arrière, le résultat est intéressant, mais bonne chance pour trouver des gommes en 18" !

La selle de la Full Throttle est surprenante de confort, mais elle est aussi belle à regarder avec ses deux pièces jaunes et les surpiqûres. Sous cette selle se cachent en plus une prise USB et un espace de rangement suffisant pour y charger son téléphone en roulant. Malheureusement, l'étanchéité de l'emplacement n'est pas garantie et la petite trousse à outils y a aussi sa place.

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Pétition AcidMoto.ch

Au final...

On a aimé :
+
Sonorité au top
+
Personnalisation quasi sans limite
+
Look néo-rétro réussi
+
Une fois une idée de personnalisation en tête, on en veut une !
On a moins aimé :
-
Faux points morts
-
Pas à l'aise dès 100km/h
-
Moteur qui manque de caractère

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Ducati
Modèle :
Scrambler
Année :
2015
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Disponible
Moteur
Type :
Bicylindre en L, distribution Desmodromique 2 soupapes par cylindre
Cylindrée :
803 cm3
Refroidissement :
A air
Alimentation :
Injection électronique, corps papillonnés de 50 mm
Performances
Puissance max. :
75 ch à 8'250 tr/min
Couple max. :
68 Nm à 5'750 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne; pignon de 15; couronne de 46
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
APTC multidisque à bain d'huile avec commande mécanique
Partie Cycle
Châssis :
Treillis tubulaire en acier
Suspension AV :
Fourche inversée Kayaba de 41 mm
Course AV :
150 mm
Suspension AR :
Amortisseur Kayaba avec réglage de la pré-charge
Débattement AR :
150 mm
Pneu AV :
Pirelli MT 60 RS 110/80 ZR18
Pneu AR :
Pirelli MT 60 RS 180/55 ZR17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Disque de 330 mm; étriers 4 pistons à fixation radiale
Frein AR :
Disque de 245 mm; étrier flottant à 1 piston
Dimensions
Longueur :
2'165 mm
Empattement :
1'445 mm
Largeur :
845 mm
Hauteur de selle :
790 mm
Selle basse 770 mm disponible en accessoire
Poids à sec :
170 kg
Poids total :
186 kg
Réservoir :
13.5 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Icon
 
Urban Enduro
 
Classic
 
Full Throttle
Catalogue
Prix de vente :
CHF 11'990.00.-
Dès CHF 9'990.00 (Icône Rouge)
En ligne :

Plus d'articles Moto

Go North Cape [épisode 2] - Les premiers kilomètres en Norvège
Après quatre jours de voyage, nos compères de la côte vaudoise roulent sur l'asphalte de la Norvège.
Chaos à Massy (Essonne) après un accident de quad
Le 5 mai dernier a eu lieu à Antony (Hauts-de-Seine) un jeune originaire de Massy se tuait en quad après une course-poursuite avec les forces de l'ordre. Hier a eu lieu en représailles un véritable rodéo en ville.
A la rencontre des Dandy Riders dans leur "Usine" à Saint-Raphaël (F)
Amateurs de custom culture - pas celle provenant des US, mais celle arrivée du Japon et popularisé par les Wrenchmonkeys, le Brat style - vous êtes au bon endroit ! Les Gentlemen GVA, ces motards chics roulant en ancienne ou en néo-retro ont reçu une invitation, et non des moindres, pour aller découvrir "l’Usine", un concept store dans le sud de la France, entièrement dédiée à cette culture. Il n’en fallait pas plus pour chevaucher nos montures et répondre positivement à cet appel.
Dark Arts – La Triumph Thruxton R revue par Wenley Andrew
Wenley Andrew, préparateur basé en Australie, s'est attaqué avec un certain succès à la Triumph Thruxton R, le but était de garder le meilleur de ce qui a été créé par Triumph et d'améliorer le reste.
Go North Cape [épisode 1] - De la Suisse à Kiel (D)
Hier, Adrien Salgado et Mathieu Voumard ont mis le cap plein nord. Plus de 1'100 kilomètres parcourus sans embûche.
Hayden renversé à vélo : pronostic vital engagé
Le champion du monde de MotoGP en 2006 a été victime d'un accident de la route alors qu'il s'entraînait à vélo avec un groupe d'amis aux alentours de Rimini.

Recherche

Hot news !

Essai BMW R1200 GS Rallye style - Pas besoin d’être parfaite
La GS c’est l’indétrônable, celle qui se vend toujours bien, année après année. Les concurrentes ne manquent pas, mais l’allemande garde ce je ne sais quoi d’avance sur les autres pour rester au sommet. Avec l’édition Rallye style, on touche volontairement à une moto moins parfaite mais à l’utilisation plus ciblée. Récit d’un essai où j’aurai tout vu.
Vidéo - Quand la moto devient un médicament
Pierre-Alain Uldry s'est intéressé au côté guérisseur de nos chères montures. Par le témoignage de deux motards confrontés à des problèmes de santé importants et leurs répercussions, il met en avant les vertus salvatrices de notre passion.
BMW F850GS – Des photos volées en attendant Milan
Le constructeur bavarois va vraisemblablement effectuer une sérieuse mise à jour sur sa F800 afin de proposer une machine plus concurrentielle face aux Africa Twin et autre Multistrada 950.
Essai Harley-Davidson Street Rod - Dynamique et agile, c’est possible
Avec la Street Rod, Harley-Davidson a revu sa copie : le look est soigné, l’équipement est revu et la moto dans son ensemble est bien une Harley-Davidson.
Essai Aprilia Tuono V4 1100 RR et Factory - Roadster superlatif? C'est ce qu’on verra!
Même si on aimerait plus d’audace de leur part d'Aprilia, le gros V4, ils savent faire et ils continuent de mettre à jour leur sportive et leur roadster avec ce que leur enseigne le MotoGP et le Superbike. Avec des options clairement dédiées à la piste, la Tuono pourrait être le roadster le plus fou de la production actuelle.
Essai Yamaha XSR900 Abarth - Piquée par le Scorpion
Née en MotoGP en 2007, la symbiose entre Yamaha et la marque italienne de voitures sportives Abarth donne pour la première fois naissance à une vraie collaboration. Pour l’occasion, le roadster vintage de Yamaha s’offre une peinture exclusive et quelques accessoires pour seulement 695 exemplaires de celle qui s’appelle la XSR900 Abarth.

Liens Partenaires