Essai publié le

Essai de la Ducati Multistrada 1200 S 2015 - Du sport, toujours du sport, et encore plus de confort ! [page 3]

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Ducati

Pages

Lors de fortes accélérations ou lors de freinage appuyés, la suspension active Skyhook fait toute la différence. Plus au freinage qu’à l’accélération, on ressent très clairement la suspension réagir et se durcir là où agit la force, sur la fourche au freinage ou sur l’amortisseur à l’accélération. La Multistrada de base aurait plutôt tendance à faire le balancier. Une fois de plus, il faudra pousser la Multistrada dans ses derniers retranchements pour percevoir "l’activité" de la suspension. Toutefois, sur chaussée dégradée, peu importe le mode de conduite sélectionnée et donc le calibrage des suspensions, on apprécie un niveau de confort plus élevé avec la suspension Skyhook, sans pour autant ternir les capacités dynamiques de l’excellente partie-cycle.

Le véritable atout de la suspension Skyhook est d’adapter automatiquement son "activité" au revêtement de la route empruntée. Ainsi, c’est profiter d’une dynamique de conduite de haut niveau pour des performances jusqu’à présent inégalées sur un trail ! A noter que la suspension Skyhook a reçu une refonte complète de ses paramètres, par rapport à celle équipant la Multistrada de deuxième génération. Aussi, celui qui voyage dans des configurations sans cesse différentes (en ville en solo de même qu’en duo avec la bagagerie, par exemple) trouvera une véritable utilité en la suspension Skyhook. En effet, en deux temps trois mouvements, par la simple impulsion d’un bouton sur le commodo de gauche, la précharge, de même que le calibrage des éléments de suspension, s’adapte à la situation de conduite. Que demander de plus ?

En mode arsouille, la Multistrada est à son aise, peu importe la version, mais plus encore le modèle S. Un moteur inépuisable gavé de couple et de puissance associé à un freinage efficace et à une partie-cycle d’enfer, la recette semble toute trouvée pour mettre la misère dans les lacets des cols alpins à bon nombre de sportives du moment et autres roadsters prétentieux. Des freinages de trappeur sécurisés par l’anti-stoppie, de même que des freinages en courbe évitant le lowside grâce à l’ABS gyroscopique, une tenue de route sans reproche sur l’angle profitant de la partie-cycle performante et un contrôle de traction veillant au grain pour une motricité garantie à la remise des gaz… la Multistrada 1200 (S), c’est ça lorsque le temps presse et qu’il faut faire vite (et bien) !

Pour couronner le tableau, la Multistrada est douée d’une extrême maniabilité. La balancer d’un virage à l’autre ne demande aucun effort. Et une fois sur l’angle, peu importe l’angle pris, elle est d’une stabilité à toute épreuve. Rien ne vient la perturber ! Et il suffit d’une impulsion sur le guidon pour corriger la trajectoire. La sensation de faire corps avec la moto est bien réelle. Agilité et stabilité sont au rendez-vous, et pourtant, ces deux notions sont souvent incompatibles l’une avec l’autre.

Et finalement, on peut aisément se demander si une pareille bête de puissance peut être apte au touring. La question est légitime. Après une journée d’essai, on peut répondre par la positive. Sans perdre la moindre de ses qualités dynamiques et sportives, la Multistrada reste un trail-routier confortable et ergonomique. La position de conduite, la protection offerte par les éléments de carénages, la partie-cycle de qualité, la douceur du moteur dans la première partie du compte-tours, les phares adaptatifs (modèle S), les poignées chauffantes (paquet touring), le moelleux et la largeur de la selle, le volume généreux de la bagagerie, … autant d’éléments favorables au bon déroulement des voyages, seul ou avec un passager.

Dans cet essai à Lanzarote, il a été possible de s’aventurer hors des sentiers battus, le temps d’un shooting photos. Ce fut l’occasion de voir comment se débrouille cette Multistrada dont la vocation est plutôt routière que tout-terrain, à l’image des nombreuses voitures de type SUV, comme l’Audi Q3 illustrée dans la galerie ci-dessous, par exemple. Savamment aidée par le contrôle de traction et par le profil des Pirelli Scorpion Trail 2, la Multistrada "motrice" plutôt bien et n’a aucun souci à tracer sur les chemins sablonneux. Cependant, sa garde au sol et le débattement de ses suspensions, tous deux réduits, empêcheront les incartades sur de des chemins vraiment accidentés. Toutefois, malgré ses roues de 17 pouces, elle sait se tirer d’affaire avec honneur. Et c’est bien ce qu’on lui demandera, rien de plus !

Conclusion

La Ducati Multistrada est un véritable objet de désir, qui plus est, délivre des performances incroyables dans la catégorie des maxi-trails sans négliger un haut niveau de sécurité avec une armée de senseurs électroniques qui veillent au grain à tout instant. Elle se distingue aussi par sa polyvalence : une bombe d’efficacité lorsque nous sommes pressés comme une force tranquille lorsque le moment est à la balade. Ducati affirme encore une fois sa suprématie parmi les trails sportifs en inscrivant de nouveau jalon.

Retrouvez toutes les photos de l'essai dans la galerie ci-dessous !

Nous vous convions à une course d'essai dans le cadre des Acid'Days les 9 et 10 mai prochains. Ou, si vous êtes impatients, consultez un concessionnaire Ducati sans tarder !

La vidéo "émotionnelle" de la Ducati Multistrada 1200 :

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Caractère explosif du moteur
+
Suspension active Skyhook (DSS)
+
Confort général
+
Facilité d'utilisation de l'ordinateur de bord
+
Performances et efficacité
On a moins aimé :
-
Faux points morts entre les 4e et 5e rapports
-
Prix élitiste

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Ducati
Modèle :
Multistrada 1200 S
Année :
2015
Catégorie :
Routière
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Bicylindre en L, 4 soupapes par cylindre, Dual Spark
Cylindrée :
1'198 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique, corps papillon elliptiques
Performances
Puissance max. :
160 ch à 9'250 tr/min
Couple max. :
136 Nm à 7'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne à joints toriques
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisques à bain d'huile
Partie Cycle
Châssis :
Cadre treillis tubulaire en acier
Suspension AV :
Fourche Sachs de 48 mm entièrement ajustable. Réglage électronique en compression et en détente grâce au système de Suspension Ducati Skyhook (DSS)
Course AV :
170 mm
Suspension AR :
Mono amortisseur Sachs entièrement ajustable. Réglage électronique en compression et en détente. Pré charge du ressort ajustable grâce au DSS. Mono-bras oscillant en aluminium
Débattement AR :
170 mm
Pneu AV :
120/70 II 17
Pneu AR :
190/55 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
2 disques semi-flottant de 330 mm, étriers Brembo monobloc Evo M50 à fixation radiale, 4 pistons
Frein AR :
Disque de 265 mm, étrier flottant à 2 pistons avec ABS de courbe en série
Dimensions
Longueur :
2'200 mm
Empattement :
1'529 mm
Hauteur de selle :
825-845 mm
Poids à sec :
212 kg
Poids total :
235 kg
Réservoir :
20 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Rouge Ducati
 
Iceberg White
Catalogue
Prix de vente :
CHF 19'890.-
Euro Bonus inclus / CHF 20'090.- (coloris Iceberg White)
En ligne :

Plus d'articles Moto

Teaser Triumph - Une nouvelle icône en vue - Le retour de la Speed Triple ?
Triumph s’est lancé dans une campagne de teasing. Parle-t-on vraiment d’un nouvel ambassadeur de la marque ou d’un nouveau modèle au sein de la gamme roadster ? La réponse tombera le 5 février prochain.
BMW R1200R « Eddie21 » by VTR Customs - L’excellence helvétique
L’équipe de VTR Customs, qui se trouve entre Zürich et Saint-Gall nous a livré une préparation vraiment aboutie et à couper le souffle sur base de BMW R1200R ABS. Cette dernière rend hommage à la légende du Superbike US des années 80 : Eddie Lawson.
Essai Triumph Speedmaster - La Bobber façon grand tourisme
Se présentant comme un cruiser sans prétentions, la charmante anglaise cache bien son jeu. Un style ultra-classique, un moteur viril, un châssis à la hauteur, des attributs technologiques dans l’air du temps, elle a tout pour elle.
Hard Alpi Tour 2018 - Les inscriptions à la 10ème édition sont ouvertes
Pour sa 10ème édition, le HAT partira à nouveau de Sanremo et se terminera à Sestrières.
Keanu Reeves se fait plaisir à Valence
Les articles "people" ne sont pas trop notre tasse de thé mais pour Keanu Reeves on peut largement faire exception vu que l'acteur est également le propriétaire d'une marque de moto : Arch Motorcycles.
KTM 690 Enduro et SMC R – Elles reviennent !
On les aimait mais la norme Euro4 les a bannies. Rassurez-vous, les Katoches 690 Enduro et SMC R reviennent ! Merci à MCN pour ces clichés.

Recherche

Hot news !

Honda RVF 1000 V4 – Young Machine est certain qu'une sportive V4 arrivera
Nos confrères japonais de Young Machine sont certains qu'elle finira par arriver, mais de qui parle-t-on ? De la Honda sportive dotée d'un V4 qui doit prendre la suite des mythiques RC30 et RC45.
Yamaha YZF-R1M 2018 – Les réservations sont ouvertes
Le site dédié aux réservations de la R1M 2018 sont ouvertes. Si vous voulez la vôtre, faites vite, il n'y en aura pas pour tout le monde.
EICMA 2017 - KTM 790 DUKE - Le chaînon manquant dans la gamme des jouets autrichiens
Cette toute nouvelle KTM 790 DUKE arrive avec du lourd, dont une esthétique qui n'est pas sans rappeler la tonitruante 1290 SuperDuke.
EICMA 2017 – Kawasaki H2 SX – Superchargez votre journée
Kawasaki vient de lever le voile sur la nouvelle routière compressée qui portera très logiquement le nom de H2 SX. Avec elle vous pourrez voyager loin et vite !
EICMA 2017 - Ducati Scrambler 1100 - Il y aura 3 versions.
En marge de la très médiatique Panigale V4 Stradale, Ducati a présenté un autre modèle qui devrait rencontrer un fort succès vu celui de sa petite soeur, la Ducati Scrambler 1100 était des plus attendus et nous aurons 3 versions : standard, spécial et sport.
EICMA 2017 - Ducati Panigale V4 - Les photos et les infos
Ducati vient de lever le voile sur sa toute nouvelle Supersport, la Desmosedici Stradale V4.

Liens Partenaires