Essai publié le

Blouson Furygan Forty Four - Vraiment toutes saisons ?

Texte de Yann Blondel / Photo(s) de Yann Blondel et Patrick Schneuwly
Imprimer cet article

Furygan est la marque française emblématique dans le monde de la moto. Il n'est pas rare, lors de nos virées, de croiser des panthères posées sur le dos d'un bon nombre de motards.

Pour cette année, Furygan nous a mis à disposition l'évolution du Forty 3D. La version 2012 reprend la même recette : tissus agréable, cuir traité contre la pluie, mais adopte en plus, une doublure thermique amovible en alu. Le froid n'a qu'à bien se tenir !

La coupe et le design se veulent très vintage. Du cuir noir et des bandes de cuir blanche viennent accentuer ce look ; parfait pour les possesseurs de roadster, de cruiser ou de moto de style ancien.

La coupe est plutôt ample et permet un grande liberté de mouvement. Le cuir est d'une souplesse et d'une douceur au toucher exemplaire. Oubliez tout de suite les cuirs raides et cassants ! A croire que Furygan ne se fournit pas chez les mêmes fournisseurs de peaux que ses concurrents français.

Côté ajustements, le serrage des poignets est assuré par un zip et un bouton pression pour assurer le tout. Le col reçoit une fermeture par bouton pression, alors que le réglage de la taille se fera au millimètre près grâce à un serrage par bande velcro. Un zip de raccordement pour un pantalon est également présent.

Du point de vue pratique, quatre poches extérieures viendront faire office de range-clés ou autres objets peu volumineux. Alors que pour l'intérieur, une poche de chaque côté vous permettra de ranger vos objets les plus importants tels que smartphone, porte-monnaie, préservatif(s), PV... On regrette seulement que les poches ne reçoivent pas une cellule étanche ; mais bon, le cuir est censé jouer ce rôle, espérons que ça suffise !

Grande nouveauté 2012, Furygan adopte sur l'ensemble de sa gamme, les protections coudes, épaules et dos en D3O. Le modèle à l'essai étant une base 2011, on se contentera des protections D3O pour les coudes et épaules seulement. Pas grave, de toute façon, nous roulons avec une dorsale séparée.

Les protections en D3O sont vraiment bluffantes par leur souplesse et leur discrétion. Tellement qu'elles se font oublier... au point de vérifier si elles sont toujours en place. Pas de pression, pas de bordure qui blesse, un ajustement parfait, que demander de plus ?

Pour ceux qui ne connaîtraient pas le D3O, vous trouverez plus d'explications dans cet article : lien.

La doublure thermique amovible en alu ne se fait pas sentir. Sa mise en place est des plus rapides : deux zips et cinq boutons-pression la maintiennent.

Pour information, sur Genève, nous avons eu des températures sous les -12°C. Le Forty Four a été testé et approuvé ! A cette température, il faudra un peu plus d'une heure de roulage pour sentir le froid pénétrer à l'intérieur du blouson. Une heure à -12°C est tout à fait acceptable !

A des températures plus raisonnables, soit 0°C, le roulage est confortable et on ne ressent absolument pas le froid, le cuir étant un parfait coupe-vent, associé à une doublure thermique efficace, vous pourrez braver l'hiver sans inquiétude, d'autant plus que le dos du blouson descend suffisamment sur les reins et les protègera des courants d'air.

Seul petit reproche : les zips de la doublure et des poches intérieures se trouvent côte à côte. Le risque de se tromper de zip est présent... surtout à l'aveugle et avec des gants.

En mode sans doublure, tout se passe bien. Ceci dit, il n'a pas été possible de tester le blouson Forty Four au-dessus de 20°C ; le printemps tarde à s'imposer face à l'hiver. En été, des oeillets d'aération feront office de compléments d'aération pour vos aiselles.

Conclusion :

Le blouson Furygan Forty Four est clairement une référence dans la catégorie des cuirs vintage : souple, confortable, équipé d'une protection thermique efficace, mais surtout de protections en D3O qui accentuent l'effet de souplesse du blouson. Il sera votre compagnon idéal pour vos sorties journalières par toutes les températures. Pour bien finir, Furygan propose son blouson à un tarif correct au vu des prestations apportées.

Plus d'infos et de modèles sur le site de Furygan.

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Souplesse du cuir
+
Les protections coudes et épaules en D3O
+
Le look Vintage
+
Le prix
On a moins aimé :
-
La dorsale D3O en option

Fiche technique

Modèle
Marque :
Furygan
Modèle :
Forty Four 2012
Tailles :
S à XXXL
Spécificités
Matière :
Cuir de vachette traité imperméable
Protections :
Epaules et coudes, homologuées CE D3O
Dorsale :
En option
Doublure :
Thermo alu amovible
Raccord de pantalon :
Oui
Coloris disponibles
Coloris :
Noir
Catalogue
Prix de vente :
€ 389.-
En ligne :

Plus d'articles Equipement

Bering C-Protect Air - Le gilet Airbag filaire à prix light arrive en Suisse
L'équipementier français de vêtements pour motard arrive sur le marché avec un tout nouveau Airbag filaire proposé à un tarif des plus agressif.
La nouvelle veste iXS Montevideo III décroche le "Red Dot Award" dans la catégorie Travel
Le concept novateur de veste de moto iXS Montevideo III a obtenu le Red Dot Award «Winter» dans la catégorie «Travel».
Dainese Settantadue - Une nouvelle marque contemporaine au sein du groupe italien
Au terme de 24 mois d’intenses recherches et d’études, Dainese dévoile une toute nouvelle marque qui fait son entrée au sein de la famille des marques du Groupe.
Essai casque HJC R-Pha11 – Un casque haut de gamme à prix doux
Le fabricant de casques coréen HJC a lancé cette année le successeur de son casque sportif R-Pha10+ qui prend logiquement le nom de R-Pha 11
Shoei présente sa collection 2018 des NXR et X-Spirit III
Le fabricant Japonais de casques haut de gamme, Shoei, vient de dévoiler sa collection 2018.
Essai du casque Airoh S5 - La bonne alternative qualité/prix
Un casque hybride route/tout-terrain avec un look racé et pourvu d’un écran pare-soleil pour moins de CHF 300.- ? Ça existe et on le trouve chez nos voisins transalpins Airoh.

Recherche

Hot news !

Essai Scott Summer VTD DP - Sauve ta peau quand il fait chaud
Chacun est libre de rouler habillé comme il veut, mais ça me fait toujours bizarre de voir des bras et des jambes nues sur la route. Scott a poussé l'aération de sa Summer VTD DP tellement loin que vous pourriez l'adopter et ne plus rouler sans.
Airbag moto - Le combat d'Alpinestars pour la place de leader
Le marché de l'airbag est hétéroclite. Des géants du secteur des équipements y côtoient des petit fabricants qui ne font que ça. Le nom est peut-être identique, mais les produits sont loin d'être comparables !
Essai gants Five RFX1 - Laissez faire un spécialiste
Trouver les bons gants c'est important, c'est ce qui nous relie aux commandes de la moto. La marque Five s'y consacre exclusivement, à la recherche du meilleur gant possible. Avec le RFX-1 je suis comblé, il faudra trouver encore plus convaincant pour m'en faire changer.
Essai casque Bell Bullitt - De 1971, il ne garde que le look
Avec la mode des Café Racer et autres Scrambler qui reviennent en force, les équipements ont pris le même virage vers le vintage. Les intégraux étaient rares à l'époque, le Bell Star de 1971 en était un et il est de retour sous le nom de Bullitt.
Essai du casque Arai RX-7V - Nouveau jalon des casques intégraux haut de gamme
Après sept ans de service, Arai remplace son RX-7GP. La marque misant tout sur la sécurité plutôt que sur le look s'est imposée de nouveaux standards, atteints avec le nouveau RX-7V.
Voici pourquoi il faut changer un casque après une chute !
On se demande parfois après une chute s’il est vraiment nécessaire de changer son heaume. On a beau nous expliquer que l’intérieur du casque se déforme et qu’il n’absorbe plus les chocs... tout ça reste relativement abstrait.

Liens Partenaires